Coucou à vous ! Voilà le chapitre 22 d'amnésie avec tout les réponses que vous attendez. Vous comprendrez enfin toute l'histoire. J'espère qu'il vous plaira même si l'histoire n'est pas simple. J'attends aussi vos suppositions pour la suite ! En attendant je tiens à remercier ceux qui publient régulièrmeent des commentaires sur mon blog et à leur dire qu'en principe je réponds systématiquement à ces commentaires donc n'oubliez pas de passer voir ma réponse, souvent je vous y pose des questions. Merci aussi de vous inscrire à la newsletter si ce n'est déjà fait !  Voilà tout est dit, bonne lecture !!!!! 

Chapitre 22: Echapper au pire n’est pas toujours profitable…

Harry et Liam sont près de moi et tentent de me calmer, de me faire sécher mes larmes. Harry me tient dans ses bras et Liam passe doucement sa main dans mon dos. Encore et encore je revois la scène dans ma tête, et désormais je comprends, je comprends la logique des évènements. Après avoir pleuré toute les larmes de mon corps, et sous l’œil très inquiet de mes amis je dis, entre deux sanglots :

-          Je sais… Je sais à qui appartenait la main… je sais ce qui s’est passé…

Je m’essuie rapidement les yeux puis fais signe aux garçons de s’assoir. Harry refuse de me laisser et reprend sa place derrière-moi. Ainsi blottie dans ses bras je me sens protégée et je peux enfin m’expliquer.

-          C’est pire que tout ce que vous pouvez imaginer…

-          Tu veux bien nous raconter ? demande timidement Niall

-          Oui je vais vous raconter.

Je plonge alors dans mes souvenirs et raconte toute l’histoire …

*Flash-back*

«     Je suis surexcitée ! Je vais voir mes idoles ! Enfin ! Je porte un jean slim et un t-shirt à leur effigie, je me suis légèrement maquillée, je me trouve presque bien. Le taxi que j’ai réservé m’attend en bas de l’hôtel, je descends en quatrième vitesse avec mon téléphone dans ma poche. Je reviendrai plus tard à l’hôtel pour me préparer pour le concert. C’est comme ça que c’est prévu, c’est comme ça que Modest a organisé ça…

J’ouvre la portière et m’installe à l’avant de la voiture.

-          Bonjour, dis-je au chauffeur en souriant

-          Bonjour mademoiselle, vous désirez aller où ?

-          Madison square garden.

-          Vous êtes artiste ?

-          Non fan.

-          Intéressant tout ça, dit-il en commençant à rouler, fan de qui ?

-          Des One direction.

-          Oh je vois, il parait qu’ils déclenchent les passions…

-          En effet… Vous êtes gaucher ?

-          Euh oui. Comment vous savez ?

-          Vous portez votre alliance à votre main droite. C’est assez rare pour être remarqué…

-          Effectivement.

Pendant un court moment de silence j’en profite pour l’observer. C’est un homme d’âge mur, aux cheveux grisonnants et aux yeux bleus. Il a les mêmes yeux que Louis c’est rigolo… Il me regarde avec intérêt et dit :

-          Vous êtes ravissante mademoiselle…

-          Merci

-          Vous avez déjà songé à faire ça avec quelqu’un de plus expérimenté que vous ?

La question m’a glacé sur place. C’est ce qui s’appelle faire des avances. Il ne faut pas que je rentre dans ce jeu-là.

-          Je ne vois pas de quoi vous parlez.

-          Je suis sûr que si…

Une main se pose au-dessus de mon genou et remonte lentement le long de ma cuisse. Je suis paralysée par la peur… Non non non je ne veux pas que cela arrive… Sa main vient se loger sur le haut de ma cuisse. Par réflexe je resserre mes jambes, il me regarde alors avec un sourire carnassier et dit :

-          Laisse-toi faire, je suis sûr que tu aimes ça

-          Laissez-moi tranquille, dis-je d’un ton suppliant

-          Détends-toi, tout va bien…

Si je ne fais rien il va me violer, je le sais, je le sens. Son alliance brille au soleil. Comment un homme marié peut-il faire ça ? Comment un homme, marié ou non, peut-il faire ça ?

-          Laissez-moi descendre, dis-je en posant la main sur la portière pour l’ouvrir

-          Pas si vite !

Il verrouille les portes de l’intérieur et accélère de manière à ce que je ne puisse pas descendre de la voiture en cours de route. Mes yeux sont rivés sur le compteur qui avoisine déjà les 150km/h en pleine ville. Ses yeux à lui ne sont plus dirigés vers la route mais vers moi. Sa main est remontée et s’est posée sur ma poitrine qu’il caresse à travers mon t-shirt. J’essaye d’enlever sa main mais il insiste et continue à laisser ses doigts courir sur mon corps. Ses yeux ne regardent que très rapidement la route de temps en temps. Je ne sais pas si j’ai plus peur  de  me faire violer ou qu’on ait un accident. J’ai peur, je suis terrorisée. Le chauffeur lève à nouveau les yeux vers la route et je l’entends crier, sa main retrouve le volant et il essaye d’éviter la voiture qui fonce droit sur nous, il freine, mais c’est trop tard. Dans un bruit assourdissant nous percutons la voiture d’en face. La voiture fait une interminable série de tonneaux, avant de s’immobiliser. Je suis consciente, mais au moment où je tente de bouger nous sommes à nouveau percutés et la voiture est éjectée une vingtaine de mètres plus loin…»

*Fin du flash-back*

Mes amis me regardent en silence suite au récit des évènements que je viens de leur faire. Ils semblent tourner et retourner ça dans leur tête. Harry me serre beaucoup plus fort qu’avant et je lui glisse en chuchotant :

-          Haz tu pourrais me lâcher un petit peu ? Tu me fais mal là.

-          Oui désolé.

Il desserre un peu son étreinte et me laisse respirer.

-          Tu vas faire quoi ? lâche soudain Zayn

-          Y’a rien à faire, dis-je, si je m’étais donnée à lui on n’aurait pas eu d’accident et on n’en serait pas là aujourd’hui.

-          Tu peux pas dire ça Cécile, dit Harry

-          Si je peux ! Si je lui avais pas résisté on aurait pu épargner des vies ! Des gens sont morts à cause de moi !!!!!

rnd7 - Copie

J’ai crié cette dernière phrase et j’ai de nouveau fondu en larmes. Harry tente de sécher mes larmes à mesure qu’elles coulent mais c’est impossible. Je suis responsable de la mort d’au moins un homme, peut-être deux. Est-ce que le viol n’aurait pas été préférable à avoir des morts sur la conscience ? Je ne sais pas. Je suis à la fois victime et assassin, victime de la folie d’un homme et assassin d’un innocent qui n’avait rien demandé à personne. Mes pleurs redoublent d’intensité et mes amis sentent bien qu’ils ne vont pas réussir à me calmer. Harry a arrêté d’essayer de me calmer et il pleure

doucement contre mon épaule, Zayn a failli se lever pour me prendre dans ses bras mais s’est finalement ravisé, Liam est soucieux, il réfléchit, Ana et Jason se regarde et ne savent pas trop s’ils doivent intervenir, seul Niall s’est levé et est venu me faire un câlin. Le petit blondinet semble triste pour moi, inquiet aussi dans un certain sens, mais ce que tout le monde voudrait c’est que j’arrête enfin de pleurer.  Le torrent de larmes s’arrête petit à petit et je parviens à nouveau à respirer et à m’exprimer presque normalement.

-          On peut en reparler demain ?, dis-je, je voudrais dormir un peu…

-          On est déjà demain, m’indique Zayn, mais oui on va vous laisser dormir, on en reparlera demain.

-          Merci. Si jamais Louis se réveille et qu’il ne se souvient pas de ce qui s’est passé, ne lui rappelez pas s’il-vous-plaît, il s’en voudrait trop.

-          D’accord c’est comme tu veux, dit Liam

-          On lui dira pas, ajoute Niall

-          Enfin seulement s’il s’en souvient pas, termine Zayn

-          Profitez bien de votre nuit Jason et Ana, dis-je en me forçant à sourire

Mes amis viennent me serrer chacun dans leurs bras avant de partir, Liam en profite pour prendre Harry a part et lui dire quelques mots. Une fois que nous sommes seuls dans la chambre, sans même nous déshabiller nous nous couchons. Harry m’enlace de ses bras et me dit doucement

-          Je t’aime. Je laisserai personne te faire de mal.

-          Chut Harry. Essaye de dormir, il ne va rien m’arriver… J’ai déjà vécu le pire.

Je l’embrasse doucement sur la bouche et me blottis encore plus dans ses bras. A sa respiration de plus en plus régulière je devine qu’il s’est endormi. Mais je ne parviens pas à trouver le sommeil, tout tourne et retourne dans ma tête, je n’arrive pas à me sortir de l’esprit que si j’avais accepté les avances du chauffeur nous n’en serions pas là…

 

 

 

Alors ? votre avis ? Dites-moi tout ce que vous pensez de cette histoire là ! La tentative de viol ? la réaction de Cécile dans le taxi ? la réaction de cécile dans la chambre avec les garçons ? Dites moi touuuuuuuuuuuuuut !