Et voilà on y est... "This is the end" comme dit la chanson. Tout beau tout frais, le dernier chapitre d'amnésie. Il est plus long qu d'habitude et clôt en quelque sort l'histoire ce qui ne m'empêchera pas de vous donner de temps en temps des nouvelles des personnages via quelques bonus. Mais trêve de bavardages, je vous laisse lire ce fameux chapitre.

Chapitre 26 : Ce n'est qu'un aurevoir...

-          Cécile ? Est-ce que tu m’entends ?

Je reconnais sans peine la voix de Jason, mais je ne parviens pas à lui répondre, ni même à ouvrir les yeux. Je me concentre alors sur ce que je ressens, et sur ce que j’entends. Quelqu’un me maintient le crâne avec sa main. Mes deux mains sont glissées dans celles d’une ou deux personnes.  Il n’y a plus beaucoup de bruit dans la salle, seulement celle de Jason. Des chuchotements aussi, mais dont je ne parviens pas à identifier l’origine.

-          Cécile. Serre ma main si tu m’entends.

Comme je ne sais pas laquelle je dois serrer je serre les deux. J’entends mes amis pousser un long soupir de soulagement. Je me force alors à ouvrir les yeux, doucement. Je distingue d’abord la silhouette de Jason à ma droite. C’est lui qui me maintient la tête, et qui me tient la main droite, Ana est assise par terre, à côté de lui, et elle laisse ses mains glisser dans le dos de son amoureux.

A ma gauche se trouve Harry, qui tient m main gauche donc. Louis l’a pris dans ses bras et mon copain sanglote doucement sur l’épaule de son ami. Liam, Zayn et Niall sont assis par terre à côté des garçons. Ils sourient en me voyant ouvrir les yeux. 

-          Haz ?

Harry sursaut » et se tourne vers moi.

-          Haz, pleure-pas. Je vais bien, j’ai juste eu un petit choc.

Pour confirmer mes paroles je  m’assois. Jason garde sa main dans mon dos, au cas où... J’enlève ms doigts de la main de Jason et les poses sur la joue d’Harry. Bien sûr intérieurement je vais très mal, mais il faut à tout prix que je le rassure.

-          Harry ça va t’inquiètes.

-          Promis ?

-          Juré.

Je me penche vers lui et dépose furtivement mes lèvres sur les siennes. Il semble se détendre un peu, et tant mieux.

-          Tu pourrais peut-être nous expliquer maintenant, dit Zayn

-          Le chauffeur est mort ce matin…

Sans me lasser le temps d’en rajouter Liam me dit :

-          C’est pas ta faute Cécile. C’est pas ta faute..

-          Si ça l’est. J’aurai du me laisser faire, dis-je

-          Non, dit Louis, aucun homme n’a le droit d’agresser quelqu’un comme ça. Bien sûr il ne méritait pas de mourir, mais c’est peut-être mieux ainsi.

Un silence pesant s’installe entre nous. Louis ne comprends pas vraiment pourquoi ses paroles nous ont mis aussi mal à l’aise. Dans mon crâne les images de Louis et du chauffeur faisant remonter leur main sur ma cuisse se mélangent. Je ferme les yeux, respire un grand coup et cherche un moyen de faire diversion.

-          Haz donne-moi ton téléphone s’il-te-plaît, dis-je soudain

-          Mon téléphone mais…

-          Faut que je retire ma plainte.

-          Pourquoi ? demande aussitôt Louis

-          Je veux pas briser encore plus la vie de sa famille. Il est mort, ils ont pas en plus besoin de savoir que c’était un type monstrueux…

-          Je pense que tu as raison, dit Ana, en tout cas c’est un raisonnement très charitable de ta part

-          Merci Ana

-          Ça doit être un raisonnement de femme, dit Niall, parce que je ne comprends pas vraiment

Le ton sur lequel il l’a dit nous fait tous exploser de rire. Ce rire achève de détendre l’atmosphère et de désamorcer la tension qui s’était accumulé.

-          Si tu savais ce qu’une femme peut faire par amour pour son mec, dis-je

-          Exactement, renchérit Ana

Je la vois se rapprocher un peu plus de Jason, ce qui me fait sourire. Harry pose son téléphone portable sur mes genoux.

-          Le numéro est déjà composé, t’as qu’à appeler.

-          Merci. Allez, vous préparer maintenant, je vous ai mis en retard avec tout ça.

-          Non non je reste.

-          Haz joue pas à ça avec moi s’il-te-plaît. Je vais bien. Et Jason et Ana sont là si jamais y’a un problème.

-          On va prendre soin d’elle, t’inquiètes pas, dit Jason

-          On t’appelle au moindre problème, ajoute Ana

-          Tu devrais écouter Cécile, dit Zayn, on est déjà très en retard.

-          Allez-viens, dit Louis en lui tendant la main

Harry se saisit de la main de son ami qui l’entraîne en coulisses à la suite des autres garçons. Je me retrouve seule avec Jason et Ana. Avant d téléphoner au poste de police j’interroge mes amis.

-          Il s’est passé quoi quand je me suis évanouie ?

-          Tu ne t’en souviens pas ? dit Ana

-          Je sais que je me suis évanouie mais le déroulement des évènements est un peu flou, dis-je

-          Tu as répondu au téléphone, on t’as vu pâlir au fur et à mesure, et quand je t’ai vu vaciller je me suis précipité pour t’empêcher de te cogner la tête, explique Jason

-          C’est toi qui as crié mon prénom ?

-          Non. C’est Harry…

-          Le pauvre, je lui en ai fait voir de toutes les couleurs en trois jours.

-          Un peu oui, dit Ana en rigolant

-          Bon allez faut que j’appelle les flics.

Je me lève et vais m’assoir au bord de la scène, les pieds dans le vide pour téléphoner.

-          Allô ?

-          Je suis bien au poste de police ?

-          Oui madame. Vous désirez ?

-          J’ai déposé une plainte cet après-midi, et je souhaiterais la retirer.

-          Vous avez le numéro de la plainte sur vous ?

-          Euh oui attendez j’ai dû la noter quelque part.

Je glisse la main dans ma poche et en sort la copie de ma plainte.

-          Oui voilà, Numéro 456764.

-          Une plainte pour agression sexuelle ?

-          Oui c’est bien ça. Je voudrais l’annuler.

-          Pourquoi ?

-          La personne que j’accuse est morte ce matin et je ne veux pas accabler plus sa famille.

-          Très bien. Comme vous voulez.

J’entends le bruit du papier qu’on déchire.

-          Voilà c’est fait.

-          Merci beaucoup. Au revoir

-          Au revoir.

Je raccroche et vais rejoindre ana et Jason qui m’attendent.

-          On va retrouver les garçons dans les coulisses ? 

-          Bien sûr.

Nous prenons tous les trois la direction des coulisses, en silence. Alors que nous nous apprêtons à entrer dans la loge des garçons nous sommes arrêtés par un de leur gardes du corps.

-          Vous allez où comme ça ?

-          Bah… Voir les garçons, dis-je

-          Pas si vite. Vous êtes qui ?

Sans que nous ayons eu le temps de répondre quelqu’un dit, dans notre dos :

-          Laisse-les passer. C’est la nouvelle copine d’Harry et deux amis.

Je me retourne et m’aperçois que c’est Paul qui a dit à son collègue de nous laisser entrer. Je le remercie d’un signe de tête et entre dans la loge, suivie par les amoureux. Ils vont s’installer avec Niall, Liam et Zayn, sur le canapé au milieu de la pièce, Je vais rejoindre Louis et Harry qui sont en train de se faire maquiller par Lou. J’arrive au milieu de leur conversation :

-           … veux pas me le dire ?

-          Y’a rien à dire là-dessus, dit Harry un peu violemment

-          Putain mais je sais qu’il s’est passé quelque chose, je n’arrive juste pas à me souvenir quoi ! Dis-moi !

-          Je t’ai dit que je te dirais rien alors insiste pas.

Le ton d’Harry est glacial et surprend Louis autant que moi.  Je pose la main sur l’épaule de mon petit ami et il se détend instantanément. C’est dingue l’effet que je lui fais… Lou, leur maquilleuse, me remercie d’un léger signe de tête. Louis s’est mis à bouder. Je voudrais bien le faire sourire mais je ne veux pas intervenir dans leur querelle.

-          Jason ? Je peux te parler seul à seul, dit-il soudain

-          Bien sûr.

Les deux garçons sortent alors s’isoler dans le couloir. Je prends le fauteuil délaissé par Louis et observe Harry en train de se faire maquiller. Il est silencieux et pensif, ais de temps à autre il lève la tête vers moi et me sourit. Niall est en train d’embêter Ana sur le canapé, et la jeune femme se laisse faire en rigolant.

Jason revient en ouvrant violemment la porte :

-          Louis a dit qu’il vous attendait pour vous changer,  dit-il en s’adressant aux garçons, Cécile et Ana vous venez avec moi, on va pouvoir assister au concert.

J’embrasse doucement Harry et j’emboîte le pas à Jason. Il semble nerveux. Pour une fois que ce n’est pas moi.

-          Mon cœur, qu’est-ce qui se passe ?, dit Ana

-          Rien rien, dit Jason

-          Il s’est passé quoi avec Louis ?, dis-je

-          Ne t’inquiète pas.

Il pousse une porte et nous nous retrouvons devant la scène. Dans l’espace entre la scène et les barrières retenant les fans. La salle est comble, les fans crient, chantent, pleurent. Quelques fans nous ont repérés et je les vois échanger des regards, et quelques mots à notre propos. Jason, voyant que je commence à paniquer se tourne vers moi et dit :

-          Ne panique pas. Il ne peut rien t’arriver.

Mais c’est peine perdue et je sens la crise de stress monter en moi. Jason, quittant alors son rôle d’ami pour celui de pompier pose sa main sur mon épaule et dit :

-          Ferme les yeux et essaye de réguler ta respiration. Si tu te mets à hyper ventiler tu va encore t’évanouir.

-          Oui…

J’essaye de faire abstraction de notre environnement et je me concentre uniquement sur ma respiration. Je parviens à la réguler mais garde les yeux fermés. C’est le moment où les garçons montent sur scène et commencent à chanter. Leurs voix m’apaisent et je peux rouvrir les yeux pour apprécier le concert. Nous nous sommes assis sur une caisse en bois posée là, et à chaque fois qu’il me voit recommencer à hyper ventiler Jason me calme. Deux heures plus tard nous retrouvons les garçons dehors, à la porte des coulisses. Ils sont descendus en courant de scène et n’ont pas traîné en coulisses afin d’éviter la cohorte de fans qui les attendrait bien vite. Nous nous engouffrons dans deux grandes voitures noires aux vitres teintes que conduisent leurs gardes du corps. Ils démarrent rapidement.

-          On va où ?, dis-je

-          A l’aéroport, me dit Harry, il est temps pour toi de rentrer.

-          Oh. Déjà ?

-          Oui malheureusement…

Comme il est assis à côté de moi je pose ma tête sur son épaule et il glisse ses doigts dans mes cheveux. Sur la route nous discutons tranquillement Harry et moi du concert. Ana et Jason somnolent main dans la main, et Louis semble mal à l’aise à l’avant de la voiture. Je ne comprends vraiment pas pourquoi et ça m’énerve. J’ai beau essayer de profiter de mes derniers moments avec Harry, je ne peux m’empêcher de penser à Louis et à son mal-être. Il faut absolument que j’en sache plus. Ça tombe bien, nous arrivons à l’aéroport. Nous sortons de la voiture et retrouvons les trois autres garçons qui sortent de l’autre voiture. Harry sort ma valise du coffre, me donne mon sac à dos et dit :

-          Faut qu’on aille te faire enregistrer ma puce

J’entends la tristesse dans sa voix et ça me brise le cœur. 

-          Va t’occuper de mon enregistrement, je voudrais parler seule à seule à Louis.

Je l’embrasse doucement mais tendrement et il s’éloigne avec mes bagages, et mes papiers. Les garçons, et Ana, lui emboîtent le pas, sauf Louis. Les mains dans les poches de s veste, la tête baissée, il s’adosse à la voiture et dit :

fab

-          T’es sûre de vouloir rester seule avec moi ?

-          Je vois pas ce que je risque.

-          Moi je le vois…

-          Louis. Qu’est-ce qui se passe ?

-          Qu’est-ce qui se passe ? J’ai failli te violer hier soir et tu me demande ce qui se passe ?

Il s’est mis à crier et j’ai vu son garde du corps tourner la tête vers nous.

-          Comment tu le sais ?

-          Personne ne voulais me le dire alors j’ai demandé à Jason, il a hésité puis il a fini par me le dire. Et il a eu raison…

Il semble terriblement s’en vouloir, c’était exactement ce que je voulais éviter.

-          Louis. T’étais sous l’emprise de l’alcool, tu ne savais pas ce que tu faisais.

-          C’est pas une raison. Je suis un monstre.

-          Non t’es un mec, un mec un peu amoureux, un mec à qui je fais d l’effet.

-          Ça n’excuse rien.

-          Louis putain sans toi je ne me serais jamais souvenu de ce que le chauffeur m’a fait. Je te dois la clé de toute l’histoire. Alors oui c’est moralement répréhensible mis je t’en veux pas, et puis de toute façon il s’est rien passé, Harry est intervenu à temps.

-          …

-          Louis lève la tête…

Il me regarde droit dans les yeux, et après d’interminables secondes je lui tends les bras pour lui faire un gros câlin. Il hésite longuement puis il se rapproche de moi et nous nous enlaçons très longtemps. Je le serre dans mes bras et lui glisse à l’oreille :

-          Je t’en veux pas du tout Louis. T’es mon ami et je peux pas t’en vouloir pour ça.

-          Promis ?

-          Promis Louis. Et puis sans toi j’aurais pas su le fin mot de l’histoire.

-          Oui c’est vrai.

Je lui souris et l’embrasse sur la joue. Nous prenons ensuite la direction du hall de l’aéroport, escorté par son garde du corps. Dès que nous pénétrons dans le hall Harry se dirige vers moi.

-          T’es enregistrée, tes bagages aussi, et ils ont déjà commencé l’embarquement.

-          Concrètement ça veut dire qu’on doit se dire au revoir maintenant ?

-          Oui…

-          Bouge pas alors, je dis au revoir aux autres et je reviens vers toi après.

Je l’embrasse au coin des lèvres et me dirige vers mes amis. Je commence par serrer dans mes bras l’Irlandais. Il en profite pour me glisser à l’oreille :

-          J’espère qu’on sera amenés à se revoir

-          J’espère aussi Niall, j’espère aussi.

Vient ensuite le tour de Zayn que je serre aussi dans mes bras, et que j’embrasse sur la joue. Je fais ensuite la bise à Ana et je fais un câlin à Jason.

-          Merci de m’avoir sorti de cette voiture, dis-je

-          C’est normal. Et puis grâce à ça je me suis fait des amis supers !

-          Et t’as trouvé une petite amie !

-          Eh oui…

Je lui fais la bise et lui souris. Je fais ensuite un rapide câlin à Liam puis je prends Louis dans mes bras. J’entame alors une discussion à voix basse avec lui :

-          Je veux pas que tu t’en veuille pour ce qui s’est passé. L’alcool ça réussit pas forcément toujours à tout le monde.

-          Je vais essayer de ne pas m’en vouloir.

-          Tu pourras aussi prendre soin d’Hazza ? T’es son meilleur ami, et il va être anéanti de me laisser partir.

-          Oui c’est promis.

-          Merci Louis. Et lui en veut pas de t’avoir rien dit pour hier soir, en fait ne leur en veut pas à tous, je leur avais fait promettre de rien te dire.

-          Pourquoi ?

-          Pour pas que tu t’en veuille justement.

-          C’est gentil…

-          C’est normal. T’es un de mes amis maintenant.

Il me sourit et me laisse aller dire au revoir à Harry. Il a les mains sans ses poches de jean, la tête baissée. Je m’approche de lui et entrelace mes doigts aux siens. Je glisse ensuite ma tête dans son cou que j’embrasse doucement. Il sourit et m’attire à lui. Je laisse alors ma bouche remonter jusqu’à ses lèvres. Je l’embrasse doucement, avec d’infinies précautions. Les larmes commencent à rouler sur mes joues sans que je puisse y changer quoi que ce soit. Harry les essuie avec ses pouces sans pour autant cesser de m’embrasser. J’ai les yeux fermés, je savoure. Peut-être que je ne pourrais jamais plus ressentir ça, peut-être qu’après le décollage de mon avion il m’oubliera. Je resserre alors notre étreinte, dans un élan désespéré pour le garder avec moi. Nos langues jouent maintenant ensemble, elles se caressent et se cherchent. Après de longues, très longues, très très longues minutes je me décolle enfin d’Harry. Je serre une dernière fois ses mains dans les miennes, récupère mon sac et mes papiers et file pour embarquer. Mais Harry me rattrape par le bras et dit :

-          Je t’aime Cécile, je t’aime.

-          Moi aussi je t’aime !

Il me laisse ensuite m’éloigner. Lorsque je passe la porte de l’embarquement je me tourne une derrière fois vers mes amis, en pleurant. Ils sont tous là à me regarder partir. Louis a passé son bras autour de la taille d’Harry et le serre contre lui. Je leur envoie à tous un dernier baiser et continue mon chemin… 

 

Alors alors alors ? Vous pensez quoi de la fin de cette fic ? Vous êtes contents ou déçus ? Dites-moi tout !!!

 

Pour ce qui est de la suite voilà ce qui se prépare :

- Une petite réorganisation du blog afin de rendre l'accès à chacune des fic plus aisée

- La poursuite de British experience avec des surprises, vous verrez ça bientôt ;)

- Le démarrage de ma troisième fanfic, dont j'ai déjà le scénario en tête (elle se focalisera plus sur zayn et Louis, ça change), j'espère pouvoir vous en publier le prologue (ici même sur ce blog) très bientôt. Aussi je ne saurais que trop vous recommander de vous inscrire à la newsletter

- J'ai un projet de FICTION aussi (je diversifie mes champs d'écriture), mais je la publierai sur un autre blog que je vous invite dès à présent à découvrir close2theedge.canalblog.com hésitez pas d'ores et déjà à me donner votre avis sur le prologue et aussi à vous inscrire à la newsletter

- Un projet de fiction commune avec une amie, que je sais déjà que vous allez adorer, elle sera également publié sur un autre blog, je vous tiendrais au courant bientôt c'est promis

Je voudrais aussi vous remercier vous tous et toutes qui suivez mon blog de manière régulière et j'espère que mes autres fanfictions, et fictions, vous plairont tout autant qu'Amnésie :)