Coucou !! Je vous publie ici le chapitre 6 de British Experience. C'est encore une fois un chapitre assez soft mais je me ratrappe dans le 7 avec pleiiiiiin de passages Lemon :). En attendant je vous laisse lire celui-là et j'attends bien sûr votre avis !!

Chapitre 6 : Soigner les blessures du corps et du coeur

Agathe a brillamment sauvé la situation. Heureusement qu’elle était là… Les garçons semblent vraiment soulagés. Il est vrai que sans Agathe j’aurais risqué mon job et eux, une petite mise au point avec leur manager.

Elle nous a sauvé la vie. On la connait depuis à peine une journée et elle nous a sauvé la mise. Ahlalala on pourra jamais assez la remercier je crois.

Bon qu’est-ce qu’ils ont tous à me regarder comme ça ? C’est troublant. J’ai seulement passé ma main dans les cheveux d’Harry pour leur sauver la mise.

-          Les garçons ça va ?

La voix a fait sursauter tout le monde. Et en effet personne n’avait vu entrer Paul.

-          Oh les mecs !, dis-je

-          Ouais ouais c’est bon. Merci Agathe, répond Niall

-          Ouais merci beaucoup parce qu’il était prêt à nous tuer, ajoute Zayn

-          De rien. C’est normal.

Paul vient s’accouder au fauteuil de Liam.

-          On fait quoi maintenant ?, demande le bodyguard

-          Il est 17h donc vous restez ici cette nuit, répond Amy, enfin seulement si vous le voulez

-          Avec plaisir ! repond Harry un peu trop vite à mon goût.

-          Merci Amy. J’suis trop fatigué pour bouger de toute façon, dit Zayn

-          Pas de problème, conclut Paul, je voulais juste savoir, faut que j’aille à la pharmacie chercher vos médicaments ?

-          Nan c’est bon ça ira Paul je vais y aller faut que j’aille faire des autres courses en même temps, dit Amy

-          Ok.

Et le garde du corps s’en va comme il était venu.

Agathe s’est éloignée d’Harry le plus possible.  Je ne sais pas trop ce qui a pu se passer entre eux mais sûrement pas la version qu’ils ont fait croire à Bryan. En revanche Liam vient d’effleurer légèrement la cuisse d’Amy. Personne ne l’a vu à part moi. Je ne comprends rien. Ça m’énerve…

-          Je peux venir avec toi faire des courses si tu veux, dit Liam à Amy

-          Pour qu’une horde de groupies se demande ce qui est arrivé à ton poignet ? Non merci, répond la jeune fille, tu restes ici. Et pas de bêtises. J’en ai pas pour longtemps je reviendrais vite.

-          Faut que tu ailles t’habiller d’abord, dit Zayn en réprimant un sourire

Perrie vient de me regarder d’un regard noir. La remarque, et surtout le sourire de son petit ami ne lui a pas échappé. Et entre elle et moi c’est électrique. Je me lève et file dans ma chambre m’habiller.  Des sous-vêtements fins en dentelle, un short, un débardeur et une paire de converses. Simple et pratique. Moins de cinq minutes plus tard j’empoigne mon sac à main, les deux ordonnances et je file.

J’aurai bien aimé pouvoir aller avec elle mais elle a raison ça n’aurait pas été raisonnable. Zayn s’est allongé sur le canapé et commence à somnoler. Perrie s’est installée par terre juste à côté de son amoureux sur lequel elle veille. C’est trop mignon… Eux au moins ils n’ont pas besoin de se cacher pour s’aimer… Agathe est partie dans la cuisine refaire du thé, Harry guette son retour du coin de l’œil. Louis me regarde d’un air inquiet alors que Niall semble plus préoccupé par Harry.

-          Louis ? Je peux te parler ?, dis-je soudain

-          Ouais ouais.

Je l’entraîne jusque dans l’entrée. Là je m’adosse au mur, il me fait face.

-          Je me sens con, dis-je simplement

-          Parce que t’as frappé Zayn ou parce que t’es amoureux d’Amy ?

-          Les deux.

-          Pour Zayn je peux pas t’aider mais il a l’air de t’avoir pardonné…

-          Et pour Amy ?

-          Tu l’aimes vraiment ?

-          Ouais.

-          J’avais jamais remarqué que vous vous étiez rapprochés au point d’en arriver là.

-          C’est normal tu t’endors toujours après avoir fait l’amour, dis-je en rigolant, et comme tu passes toujours avant moi…

-          Ah ouais je vois, me réponds mon ami en rigolant lui aussi

Après une longue minute de silence il me dit :

-          T’es conscient qu’elle va perdre son job ?

-          Non !

Je n’ai pas pu m’empêcher de crier. Je prends une grande inspiration et reprend sur un ton plus calme :

-          Il faut surtout pas qu’elle le perde. Personne ne doit être au courant.

-          Pourtant t’as choisi de me le dire

-          Louis putain je te le dis parce que j’ai confiance en toi ! Elle m’en voudrait tellement si jamais elle perd son boulot… Je t’en supplie ne le dis à personne.

-          T’es sûr que t’arriveras à encaisser qu’on se la tape tout à tour de rôle ?

-          Je… je crois. J’ai pas le choix de toute façon…

-          Tu crois ou tu es sûr ? Liam c’est important…

-          Je suis sûr. C’est son boulot et je l’accepte. En plus je sais que vous ne lui ferez pas de mal.

-          Ok. Donc si quand elle rentre je décide de me la taper tu vas pas me tabasser comme tu as tabassé Zayn ?

-          Zayn l’a violé, c’était différent.

-          Ok. J’espère sincèrement que tu réussiras à te maîtriser alors.

-          J’espère aussi.

-          Dis-toi que tu le fais par amour pour elle.

Je vois dans les yeux de Liam que cette phrase l’a profondément touché. Par amour pour elle. Ces quatre mots semblent lui redonner la force dont il avait besoin. Je suis content qu’il se soit confié à moi, même si j’ai quelques doutes quant à la suite de cette histoire.  Je laisse mon ami réfléchir tranquillement et je retourne dans le salon. 

Pendant ce temps dans la cuisine.

J’ai bien peu qu’Harry ne prenne ses rêves pour la réalité. Il y a des regards qui ne trompent pas. Mais je ne dois pas tomber dans ce piège, je dois lui résister, pour mon bien. Je prépare du thé pour tout le monde quand je sens une main se poser sur mon épaule. Je me retourne un peu violemment et me retrouve face à Harry. Il n’a pas enlevé sa main de mon épaule.

-          Harry enlève ta main !

Il me regarde et sourit.

-          Harry ! Ta main…

Son sourire s’élargit et il s’approche de moi, doucement, tout doucement. Electrisée par ses yeux verts je n’ose bouger. Lorsque son visage n’est plus qu’à quelques centimètres du mien je me rends compte de ce qu’il va faire. Il va m’embrasser. Je ne veux pas. Enfin si je le veux mais je ne dois pas le laisser faire. Je ne dois surtout pas…

Mon cœur a été plus réactif que ma tête et j’ai pressé mes lèvres contre celles d’Harry. Mes yeux se sont fermés, ma bouche entrouverte et nos langues sont rentrées en contact. Il embrasse divinement bien. Je suis sur un petit nuage, dans une bulle. Plus rien ne compte à part les lèvres d’Harry et ses bouclettes dans lesquelles s’égarent mes doigts. Harry…

Je ne pensais pas qu’il serait aussi simple de la faire céder. Elle embrasse plutôt bien. Ses lèvres sont douces et sucrées, sa langue habile. Et chose plus étonnante je me sens bien dans ses bras, j’aimerai que ce baiser ne s’arrête jamais. J’en ai presque oublié la raison première qui m’a poussé à l’embrasser. Elle met fin à notre étreinte après de très longues minutes. Elle s’écarte, ferme les yeux, se retourne et dit :

-          Pars. Retourne dans le salon… S’il-te-plaît.

Sentant que la situation m’échappe je tourne les talons et m’en vais. Je ne sais pas, je ne comprends pas pourquoi elle me résiste comme ça.

 

Les larmes roulent le long de mes joues. J’ai encore cédé. Il est trop beau, mais aussi trop malhonnête. Je sais que lorsque j’aurai cédé à ses avances il me jettera comme tous les autres. Je ne veux pas être un de ses vulgaire plan cul. Je ne suis pas un jouet qu’on jette une fois qu’on l’a bien usé. Non. Je ne suis pas comme ça… Enfin je pense.

 

A la supérette du quartier.

Je termine de ranger mes courses dans mon sac : des pâtes, de la sauce tomate et du soda. De la bière aussi au cas où. Il fallait absolument que j’achète quelque chose pour que l’on mange ce soir, il n’y a plus rien dans les placards de la maison. Une fois les courses payées je traverse la rue et file à la pharmacie.

Le charmant vendeur me sourit en me voyant arriver, je suis une habituée des lieux et il me connaît bien.

-          Amy ! Quelle joie de te voir ! Qu’est-ce qui t’amène ?

-          Deux ordonnances.

-          Ok donne-les moi je t’amène tout ce qu’il te faut tout de suite.

Je lui tends les ordonnances. Il les examine en silence avant de relever la tête vers moi :

-          C’est pour toi ?

-          J’ai l’air blessée ?

-          Pas vraiment.

-          C’est pas pour moi c’est… pour un ami… enfin deux…

-          Mmh je vois. Ça m’arrange pas j’aurais bien aimé les voir, notamment celui avec le poignet foulé.

-          Pourquoi ?

-          Parce qu’il va devoir porter une espèce de gant et que j’aurais aimé pouvoir vérifier qu’il est à la bonne taille.

-          Ok je comprends. Mais c’est pas possible.

-          Vraiment pas ?

-          Absolument pas. Désolé.

-          Ok je vais faire sans alors et si jamais ça va pas en taille tu repasses et je te le change.

-          Ok merci beaucoup.

Il s’éloigne et va en arrière-boutique chercher les produits demandés. Il revient cinq minutes plus tard les bras chargés. Il dépose tout sur le comptoir et me fait signe d’approcher.

-          Il leur est arrivé quoi à tes potes ?

-          Accident de skate.

-          Ouch. Pas de bol.

-          Tu m’étonnes.

-          Dis Amy j’ai ta boîte de pilules pour le mois prochain qui est arrivée je te la donne maintenant ?

MEEEEEERDE !! J’avais complétement oublié de prendre ma pilule ce matin. Entre Liam et Zayn ça m’était totalement sorti de la tête. Qu’est-ce que je suis conne. C’est la première fois en trois ans que j’oublie…

-          Amy ?

La voix du pharmacien m’a tiré de ma réflexion.

-          Ouais ouais je vais la prendre tout de suite.

-          Ok.

Il sort une boîte de sous le comptoir et l’ajoute à la pile de médicaments.

-          Bon alors je t’explique : là t’as les bandes pour les côtes fêlées, il faut une bande complète par jour, et la changer tous les jours. Il faut serrer de manière à ce que ça maintienne bien le torse mais sans qu’il ait mal.

-          Ok. Pour son bras ?

-          Une attelle à serrer au maximum sans qu’il ait mal et une écharpe pour qu’il force pas sur son bras. Et la pommade à appliquer matin et soir pendant une semaine en massant bien pour que les bleus disparaissent.

-          Ok. Le poignet foulé ?

-          Pommade à appliquer trois fois par jour en massant bien aussi, plus un gant épais qui maintiendra son poignet en place. Le tout pendant deux semaines.

-          Ok. Tu peux me mettre des antidouleurs aussi ?

-          Oui je te mets ça.

Il prend trois boîtes d’antidouleurs et les ajoute à la pile de produits médicaux qui s’entasse sur son comptoir.

-          Je te mets tout dans un sac. Par contre pour les bandes j’en avais en stock que pour un mois donc il faudra revenir dans un mois pour compléter pour le deuxième mois.

-          Ok pas de souci.

Il ouvre un immense sachet plastique et met tous les médicaments dedans. Je paye rapidement avant de filer jusqu’à l’appartement.

Pendant ce temps-là dans la cuisine à l’appartement des filles

Mes larmes coulent encore et encore sans que je puisse les arrêter. Je m’en veux d’avoir aussi stupidement cédé à Harry.

-          Agathe ça va ?

-          Laisse-moi tranquille !

-          Sûrement pas dans cet état-là.

Je me retourne pour faire face à mon visiteur. C’est Niall. 

J’étais juste venu voir si elle avait besoin d’aide et je la trouve en larmes. Quelques secondes après qu’Harry ait quitté la cuisine. Ce n’est sûrement pas une coïncidence. Harry, le bourreau des cœurs. Je m’approche de la jeune fille et la prend dans mes bras. Là, sur mon épaule, elle se calme peu à peu et sèche ses larmes. Je passe ma main dans son dos dans un geste de réconfort. Elle s’écarte un peu de moi et dit :

-          Merci Niall.

-          Qu’est-ce qu’il t’as fait ?

-          Qui ?

-          Harry ?

-          Comment tu…

-          Je le sais c’est tout. Qu’est-ce qu’il t’as fait ?

-           Il m’a embrassé…

-          Il embrasse si mal que ça ?

Je n’ai pas pu m’empêcher de blaguer et cela fait rire la jeune fille.

-          Nan nan il embrasse bien. Mais ça n’aurait jamais du arriver.

-          Comment ça ?

-          Je veux pas. Je dois pas l’embrasser et céder à ses avances. Je suis pas la fille qu’il pense que je suis.

-          Je vois. T’as raison de te méfier. Mais dès fois il faut aussi écouter son cœur…

-          Si tu le dis.

-          J’en suis persuadé. Allez viens on amène le thé !

Je prends le plateau et l’emmène au salon. Agathe me suit avec la théière fumante.

Dans le salon Harry et Louis discutent à voix basse, Zayn a fini par s’endormir tout comme Perrie et Liam a disparu. Niall pose le plateau sur la table, puis après m’avoir fait un clin d’œil passe ses doigts dans les cheveux d’Harry.

-          Eh ! Qu’est-ce que tu fais Niall ?, dit Harry en rigolant

-          Moi ? Je te drague !!

Les garçons partent alors dans un grand éclat de rire qui détend tout le monde. Liam revient à ce moment-là  et entreprend de servir du thé à tout le monde.

Dans la rue, en bas de l’appartement

Je me hâte de rentrer, les médicaments  commencent à peser lourd, et les courses aussi. A peine ais-je tourné dans la rue que Paul m’arrête.

-          Amy on a un problème. J’en ai pas encore parlé aux garçons mais là ça craint vraiment

Je n’avais jamais vu Paul aussi inquiet. Il doit vraiment s’être passé quelque chose.

-          Y’a des témoins. Et la rumeur enfle sur internet.

-          Et merde…

-          On fait quoi ?

-          Nous rien. Mais les boys vont aller faire un petit tour sur Twitter pour arranger ça…

-          T’es sûre ?

-          Fais-moi confiance Paul.

Je regarde ma montre et reprend :

-          Faut que je file ils doivent avoir faim. Et faut que je fasse les bandages des garçons.

-          Ok. Si t’as le moindre problème tu m’appelles.

-          Pas de souci Paul.

Je file alors vers l’appartement et je monte les marches quatre à quatre. 

Dans le salon

Louis s’est lancé dans le récit d’une de ses prouesses en surf et nous discutons tranquillement. La tension entre Harry et Agathe est palpable mais les deux font comme si rien ne s’était passé. Louis détend complètement l’atmosphère avec son histoire et ses blagues. Les amoureux dorment toujours et Amy ne devrait pas tarder à revenir.

Harry n’arrête pas de me regarder en souriant. J’ai envie de le frapper mais je me retiens. Deux blessés c’est bien suffisant. En parlant de suffisance l’air triomphant qu’il arbore en me regardant m’exaspère. Je n’en peux plus, vivement qu’Amy rentre. En l’attendant je me concentre sur les idioties racontées par Louis et sur Liam et Niall sui sont morts de rire à côté de moi.

-          Coucou c’est moi !, lance Amy en débarquant dans l’appartement.

-          Chut y’a les amoureux qui dorment, lui répond Liam en désignant Zayn et Perrie

-          Ouais ouais je vois ça. Bah viens m’aider à préparer à manger Liam…

Ni une ni deux son petit-ami lui a emboîté le pas. Maintenant qu’ils ont disparu dans la cuisine je me retrouve seule avec Niall, Louis et Harry. Mais Amy revient quelques secondes plus tard :

-          Pendant que je prépare à manger essayez d’aller faire un petit tour sur Twitter et démentez la rumeur qui est en train de naître. Y’a des témoins qui vous ont vu, va falloir mentir mais essayez de poster des messages rassurants, dit Amy avant de repartir dans la cuisine

 

Merde. Des témoins de la bagarre. Génial. Je déteste mentir à mes fans, à nos fans. Mais là c’est un cas de force majeure.

 

-          Bon bah va falloir qu’on se creuse les méninges pour trouver quelque chose de bien, dis-je

 

-          Plus facile à dire qu’à faire, me répond Harry plus préoccupé par Agathe que par notre affaire

 

-          On va y arriver les mecs !, termine Niall

Dans la cuisine

Quel bonheur que de pouvoir enfin passer un peu de temps avec ma petite amie ! Lorsqu’elle revient après avoir informé les garçons pour twitter je lui fais signe de fermer la porte. Elle refuse et dit à voix basse :

-          J’aime le danger.

Elle me vole ensuite un baiser avant d’aller déballer les courses. Pâtes à la sauce tomate donc. Je la regarde en haussant un sourcil, elle se retourne vers moi et dit :

-          Un problème M. Payne ?

-          Pâtes à la sauce tomate ? Vraiment ?

-          J’avais pas d’autre idée de plat que vous êtes tous susceptibles de manger.

Je lui souris, elle me sourit et nous nous embrassons furtivement. Je l’aide à faire à manger. Je fais cuire les pâtes pendant qu’elle réchauffe la sauce. 

 

Liam et moi n’arrêtons pas de nous lancer des regards en coin. J’ai envie de l’embrasser et il en a envie aussi mais c’est risqué. Quoique les garçons sont occupés et Zayn s’est endormi avec Perrie. Je m’approche doucement de Liam et pose les mains sur ses hanches. Il me regarde un peu surpris mais il se laisse faire. Je le pousse jusqu’à ce qu’il soit appuyé contre le plan de travail puis je l’embrasse. Fougueusement, amoureusement, comme jamais je n’aurais imaginé embrasser un mec. Il me rend mon baiser au centuple, il passe sa main à l’arrière de mon crâne, je glisse mes doigts dans son dos, sous son t-shirt. Il fait doucement à cause de son poignet mais ce qu’il fait il le fait amoureusement. Nous ne parvenons pas à nous éloigner l’un de l’autre, nos lèvres restent soudées, nos langues continuent à jouer ensemble.

Au même moment dans le salon 

-          Il faut qu’on fasse comprendre à nos fans que Zayn et Liam ont eu un accident, puis un peu plus tard on s’étonnera de la rumeur et on la démentira

Tout le monde a écouté l’Irlandais parler. Il n’a pas tort. C’est une bonne stratégie.

-          Ok je le fais, dit Harry

Il sort son téléphone et après avoir fait la grimace dit :

-          Louis tu devrais le faire, j’ai un truc à régler.

Il s’éloigne toujours en grimaçant et va téléphoner dans l’entrée.

-          Il s’est passé quoi là ?, dit Niall en rigolant

-          Aucune idée. Bon file-moi ton téléphone Niall que je me connecte à Twitter.

-          Plus de batterie ?, dis-je

-          Non plus de forfait, me répond Louis

Je ne peux m’empêcher de rigoler. Louis s’empresse de tweeter quelque chose à propos de la mésaventure de nos amis.

-          Dans une demi-heure le round deux pour démentir la rumeur, dit le jeune homme en souriant

-          Ok. Je reviens je vais voir où ils en sont en cuisine.

Je me lève et vais rejoindre mes amis dans la cuisine. En entrant je m’aperçois de mon erreur. Ils sont en train de s’embrasser langoureusement.

-          Oups j’ai rien vu, dis-je en posant ma main sur mes yeux

Ils sursautent et s’écartent l’un de l’autre, les joues écarlates.

-          C’est bon flippez pas ce n’est que moi, mais vous êtes complètement dingues ça aurait pu être Niall ou Harry ou Louis !

Ils acquiescent en silence.

-          Vous avez avalé votre langue ?

-          Non non, me répond Liam avant de se concentrer sur la cuisson du repas

-          Tu voulais quoi ?, me demande Amy

-          Voir où vous en étiez. Et j’ai pas été déçue…

-          Oh ça va hein, tu veux bien mettre la table s’il-te-plaît ? On va pas tarder à manger 

-          Pas de souci.

Je fouille dans les placards à la recherche des assiettes et des couverts pendant que les amoureux terminent de nous mijoter le repas. Ils se regardent tendrement mais ne semblent pas oser s’embrasser devant moi. Et heureusement, je n’ai pas très envie de voir ça.

Une fois la pile d’assiettes et de couverts en main je file au salon. Les garçons viennent immédiatement m’aider à mettre la table, puis Niall se charge de réveiller en douceur les amoureux. Amy et Liam arrivent à ce moment-là avec le plat de pâtes. 

Le repas se passe dans une relative bonne ambiance même si Agathe ne semble pas ravie qu’Harry se soit assis à côté d’elle. Zayn semble avoir un peu moins mal et mange de bon appétit. Par contre Liam n’arrive pas à tenir sa fourchette correctement à cause de son poignet. Il essaye mais sa fourchette tremble et il mange avec difficulté. De sa main gauche c’est encore pire. Pauvre Liam !

Je viens de finir mon assiette mais Liam n’en est même pas à la moitié de la sienne. Le pauvre. Son poignet le fait souffrir et le handicape vraiment. Il n’arrive pas à tenir sa fourchette asse droite pour la porter jusqu’à sa bouche. Il essaye, réessaye et réessaye encore mais sans succès. Il commence à s’énerver mais Amy vient à sa rescousse. Doucement, calmement elle enlève sa fourchette à Liam, prend son assiette et lui fais signe de la suivre. Ils s’éclipsent tous les deux dans la cuisine. 

Je pense qu’Amy est partie donner à manger à Liam mais dans la cuisine pour ne pas que ses camarades se moquent de lui. J’en profite pour poser une question qui me taraude depuis un moment :

-          Au fait Harry c’était quoi ton coup de téléphone de tout à l’heure ?

Il a sursauté, ne s’attendant sûrement pas à ce que je lui parle.

-          Rien rien…

-          Harry dis-nous, dit Louis

-          Bryan veut me voir pour un entretien privé mardi prochain.

-          Ah meeeeerde, dit Zayn

-          Pas cool, ajoute Perrie

-          Pas de bol, dit Niall

-          Pourquoi il veut te voir ?, dis-je

-          Pour me parler de mes fréquentations, me répond-t-il en serrant les poings

Ah. Ses fréquentations ? Moi quoi… Génial. Bon en même temps il l’a un peu cherché… Bon puisque tout le monde a fini de manger je vais aller chercher le dessert.

-          Je reviens, dis-je en débarrassant les assiettes

Je m’éclipse à nouveau vers la cuisine.

Pendant ce temps-là en cuisine.

J’ai suivi Amy jusqu’ici. Elle a posé mon assiette et ma fourchette sur le plan de travail, a tiré un tabouret pour que je m’assoie et elle a commencé à me donner à manger. Comme un enfant. J’ai un peu honte mais Amy dédramatise bien vite la situation en me faisant rire. Elle s’amuse à me faire des grimaces tout en me donnant à manger. Elle me vole quelques baisers aussi.

-          Encore ?, dit Agathe en entrant dans la cuisine

-          Ouais encore, dis-je en rigolant

-          Je prends le dessert et je vous laisse les amoureux !, lance Agathe

-          Y’a des yaourts dans le frigo, dit Amy

Agathe prend les yaourts, le sucre et file dans le salon. Amy reprend son petit jeu consistant à me donner à manger. 

Dans le salon

Agathe revient avec des yaourts et du sucre. Chacun de nous en prend un et l’engloutis rapidement. Harry est toujours énervé, il broie du noir en silence. Zayn et Perrie s’embrassent furtivement, et Niall tente désespérément de détendre l’atmosphère sans succès.

-          Bon allez Harry arrête de faire la gueule s’il-te-plaît, dis-je

-          J’y arrive pas, me répond le jeune homme, je reviens je vais voir Paul

Et Harry sort de l’appartement. Génial. Après Liam et Zayn c’est Harry qui pète les plombs.

-          Il s’est passé quoi ?, demande Perrie

-          Rien il pète les plombs, dit Niall, normal quoi

-          Moi j’en ai marre de tout ça j’voudrais juste qu’on passe du bon temps tous ensemble, dis-je

-          Oh c’est chou, répond Agathe

La jeune femme vient me serrer dans ses bras. Niall se joint à nous. Amy et Liam qui viennent de revenir se joignent à nous aussi. Zayn fait du mieux qu’il peut avec ses blessures mais il se joint à nous. Perrie vient nous rejoindre et nous faisons un gros câlin collectif. Après cela et en rigolant nous allons nous poser au salon. Liam sur le fauteuil, avec Amy sur son accoudoir, les amoureux sur le canapé avec Niall, et moi sur l’accoudoir du fauteuil d’Agathe. 

Il faut qu’on organise la nuit.

-          Bon vous dormez où ?, dis-je

-          Sur le canapé, répond Zayn

-          C’est un clic-clac donc Perrie si tu veux rester y’a pas de souci

-          Euh… en fait j’suis attendue donc je vais pas rester, répond la jeune femme avant d’entamer une conversation à voix basse avec Zayn

-          Liam ?

-          Dans ta chambre si ça te dérange pas, me répond mon boyfriend en rougissant

Actor Studio bonsoir.  Personne n’aurait pu se douter que lui et moi étions ensemble.

-          Ok ça me va. Louis ? Niall ? J’ai un matelas supplémentaire dans ma chambre ou sinon il reste les fauteuils du salon, c’est pas très confortable mais c’est mieux que rien.

-          Moi le fauteuil me dérange pas, dit Niall

-          Va pour le matelas dans ta chambre, ajoute Louis

-          Je peux dormir dans ta chambre Agathe ?, demande Harry que personne n’avait vu revenir de sa balade

-          Je sais pas si c’est une bonne idée, dit Niall

-         Si c’est bon. Okay pour cette nuit Styles.

J’avais quelque chose à me faire pardonner. A cause de moi il avait rendez-vous chez son manager pour un entretien qui s’annonçait musclé. Et puis il fallait que je tire les choses au clair avec lui.

-          Bon moi je vous laisse, annonce Perrie, ravie de vous avoir rencontrée les filles !

Elle me fait la bise, la fait à Amy puis s’en va.  Amy a été dans la cuisine et est revenue avec un plein sachet de médicaments.

-          Bon les mecs faut que je m’occupe de vous, dit Amy

Niall et Louis commencent à rigoler, et Zayn et Liam aussi. Seul Harry ne participe pas à la bonne ambiance... 

 

 

Alors alors alors ? Bon comme d'hab je vais vous poser quelques questions que vous sachiez quoi me dire dans vos commentaires. 

- Les confessions de Liam à Louis ?

- Le baiser Harry/Agathe ? Et leurs réactions suite à ce baiser ?

- Le passgae de la pharmacie ?

- Agathe qui se confie à Niall ?

- Liam qui ne peux plus manger tout seul ? Amy qui s'occupe de lui ?

- Harry qui a rendez-vous avec le managment ?

- La répartition dans les chambres ? Vous pensez qu'il va se passer quoi ? ^^

 

Voilà voilà laissez-moi plein de commentaires !!! Et je peux déjà vous dire que le chapitre 17 est quasiment terminé donc si vous êtes assez nombreux à me le réclamer je vous le poste dans la soirée ;)