Bonsoir bonsoir, voilà le 28e (oui déjà) chapitre de British Experience. LE grand jour est arrivé et nous réserve bien des surprises, je vous laisse découvrir ça...

Chapitre 28: That Moment...

Immense salle d’un grand château luxueux en banlieue de Londres

-          Bougez-vous un peu le cul je vous en supplie, je dois récupérer Perrie à la gare dans une heure et demie.

-          Zayn, respire, me dit Eleanor, tout sera prêt à temps. Les invités arrivent quand ?

-          Dans une heure et demie.

-          On sera là pour les accueillir ne t’en fais pas.

-          Merci.

Je serre la jeune femme dans mes bras et observe la décoration que mes amis sont en train de mettre en place. 

-          Zayn, détends-toi, t’es tout blanc, dit Amy, et interdiction de t’évanouir le jour de ton mariage.

Je serre la jeune femme dans mes bras avant de reprendre les choses en main.

-          Bon ok, écoutez-moi tous, est-ce que vous pouvez arrêter tout deux secondes et venir m’écouter ?

Tout le monde s’arrête et se rapproche de moi.

-          Merci de faire tout ça pour moi, je ne sais pas ce que je ferais sans vous. Le mariage est prévu à seize heures trente tapantes, il faut que tout soit prêt à ce moment-là.

-          Tout sera prêt Zayn ne t’en fais pas, me dit Liam, on est une équipe de pros…

-          Oui bon, équipe de pro ça reste à vérifier, dit Perola en rigolant, dis-nous ce qu’il faut encore qu’on fasse et on le fera, après tu files te préparer avec Louis.

-          Yep ! Relookeur en chef ! s’exclame Louis

Je rigole et observe attentivement les tables avant de dire :

-          Alors, les fleurs c’est bien mais faut remettre de l’eau dans les vases, les couverts je sais pas qui les as mis, mais c’est absolument parfait

Mark et Erik me regardent en souriant. Trop chou.

-          Sinon est-ce que quelqu’un a été voir en cuisine où ça en était pour le repas ?

Tout le monde nie d’un signe de tête

-          On y va, dit Agathe en prenant la main de son copain, et pour la dernière fois Zayn, respire.

C’est fou ce que Zayn est nerveux. En même temps je peux le comprendre, on n’est pas à l’abri d’une catastrophe aujourd’hui. Perrie n’est pas au courant que c’est LE grand jour pour elle. On arrive en cuisine et ma fiancée demande au cuisinier :

-          Excusez-moi, Zayn nous envoie voir où vous en êtes.

-          Dites-lui que ce n’est pas la peine de m’envoyer des gens toutes les quinze minutes, et que tout sera prêt. Par contre je voudrais qu’il passe en personne voir la pièce montée pour me donner son avis.

-          On lui dira, dis-je, viens Agathe, on file…

Je prends ma fiancée par la main et l’attire dans un coin sombre du couloir. On se colle l’un contre l’autre et on s’embrasse langoureusement.

J’ai enfin réussi à attirer Zayn jusque dans sa chambre. Il faut qu’il s’habille bien, c’est son mariage quand même.  

-          Allez hop en caleçon et tu te magnes, on n’est pas en avance.

-          T’as été chercher la robe de Perrie au pressing ?, dit Zayn en se déshabillant

-          Evidemment, tu crois quoi toi ? Elle est magnifique d’ailleurs.

-          Ouais. Heureusement qu’elle a été essayer des robes de mariée avec ses amies, comme ça j’ai pu choisir celle sur laquelle elle avait flashé.

-          Trop mignon. Putain Zayn tu te bouges où je dois t’enlever ton jeans moi-même ?!?

-          Non ça ira.

On éclate de rire tous les deux. On n’a pas couché ensemble depuis le plan à six. Et on n’en éprouve plus l’envie. En même temps ma vie intime avec Eleanor a décollé depuis ce jour. Et celle de Zayn aussi d’après ce qu’il m’en a dit.   

-          Louis… si elle me plante devant l’autel je fais quoi ?

-          Zayn. Respire. Tout va bien. Elle ne va pas dire non ni quoi que ce soit. Ok ?

-          Okay. Faut que je me calme.

-          Enfile ton costume et dépêche-toi, faut que j’enfile le mien aussi.

Bien évidemment Kate s’est réveillée en hurlant, ce qui a réveillé Noé, le tout en plein milieu des préparatifs du jour le plus important de la vie de Zayn. Kate prend son biberon dans mes bras, et Noé le sien dans les bras de son père. On s’est assis aux places qu’on occupera ce soir, à la même table. Mark et Erik sont morts de rire, en train de se balancer des ballons de baudruche à la tête, Perola et Amy terminent la déco, sous les yeux attentifs d’Eleanor, nommée décoratrice en chef par Zayn. Harry et Agathe n’ont pas reparu depuis qu’ils sont partis à la cuisine, ils doivent être en train de faire des cochonneries quelque part. Comme souvent. Ils se sont vraiment libérés depuis quelques temps.  Tant mieux pour eux.

-          Chut Haz’, tu fais trop de bruit on va se faire repérer.

Il me sourit de toutes ses dents et enfouis sa tête dans mon cou. J’ai les bras enroulés autour de son cou, les jambes autour de sa taille, ma culotte gît par terre, et il a ouvert sa braguette et sorti son membre bien dur pour pouvoir me prendre comme ça, contre le mur. Ça fait plus de vingt minutes qu’on fait l’amour comme ça, je trouve ça particulièrement excitant. On pourrait se faire surprendre à n’importe quel moment par n’importe qui.

-          Excusez-moi, dit une voix féminine

On sursaute tous les deux et Harry se tourne vers la jeune fille

-          Harry ?!? s’exclame-t-elle, oups, désolé de vous avoir dérangé, on cherchait la salle

-          Deuxième porte à droite dans le couloir Jade, maintenant si tu pouvais nous laisser ça serait top.

Elle s’éloigne et Harry me regarde droit dans les yeux en disant :

-          Même pas moyen d’être un peu tranquilles.  Ne rougis pas, tu es magnifique. Laisse-moi terminer ce que j’ai commencé maintenant.

Je sursaute en sentant quelqu’un me tapoter doucement sur l’épaule. Je me retourne en essayant de ne pas réveiller Noé.

-          OH LES FILLES ! VOUS ETES DEJA LA ?!?

-          On s’est dit qu’on pourrait aider un peu, dit Jade en me serrant dans ses bras, oh mon Dieu est-ce que c’est Noé le bébé troooooop chou que tu tiens dans tes bras ?

-          Oui, c’est…

-          Ton fils, on sait, dit Jesy, Perrie n’a pas arrêté d’en parler…

-          Et la petite de Niall elle est où ?, demande Leigh-Anne

-          Là, dit Perola en arrivant avec sa fille dans les bras

-          Enchantée, dit Jesy, on ne s’est jamais vues mais tu dois être Perola d’après ce que Perrie nous as raconté.

Je regarde attentivement Zayn, il est parfait habillé comme ça.

-          Cravate ou nœud papillon tu crois ?, me demande-t-il

-          Cravate.

-          Quelle couleur ?

-          Violet. Ça te va bien au teint.

-          Merci.

Il met sa cravate et je termine de m’habiller. Je suis le témoin de Zayn et je compte bien tenir mon rôle du mieux que je le peux.

-          On récapitule le déroulement des évènements ?, me dit Zayn

-          Je te dépose à l’appartement où tu réceptionne Perrie à son arrivée, tu lui bandes les yeux, lui fait enfiler sa robe et ses chaussures puis on revient ici, et là bah… à toi de jouer…

-          J’ai peur.

-          Je sais Zayn que t’as peur. Mais ça va être génial. Et je t’ai prévu un putain de discours pour ce soir.

-          Louis, t’étais pas obligé.

-          Zayn, c’est ce que font tous les témoins. On devrait descendre maintenant.

-          Oui. Je passe vite fait en cuisine et je te rejoins dans la salle.

-          D’accord.

Il m’embrasse au coin des lèvres et file

-          Fais gaffe à ne pas faire de taches !!!

J’ai crié ça alors qu’il dévalait les escaliers le plus rapidement possible. Je ne l’ai jamais vu aussi nerveux.

On a fini de tout préparer et on passe maintenant du temps tous ensemble. Les amies de Perrie se sont jointes à nous, dans leurs superbes robes de soirée. Il faudra aussi qu’on aille se changer dès que Zayn sera parti, les uns après les autres pour pouvoir accueillir les invités. Liam a passé ses bras autour de ma taille et me câline doucement.  Harry et Agathe reviennent enfin, main dans la main, rigolant bruyamment.

-          Ça y est vous avez fini ?, dit Jade

On se tourne tous vers elle : fini quoi ? Agathe rougit et Harry élude la question d’un sourire éclatant. Okay je comprends. Il faut vraiment qu’ils arrêtent de faire ça n’importe où et n’importe quand. Harry est en train de pervertir Agathe. 

-          Wow c’est…. Brillant, dit Zayn, c’est vraiment magnifique ce que vous avez fait tous. Merci merci merci. Oh les filles c’est génial que vous soyez là. Vous êtes magnifiques.

Il va serrer les amies de sa fiancée dans ses bras avant de se tourner vers nous et de dire :

-          Faut que vous alliez vous habiller. Je pars avec Louis chercher Perrie. Ça va être dément. Vous accueillez bien les invités hein ?

-          Promis, dis-je, file Zayn, t’as rendez-vous avec la femme de ta vie…

Je me lève et vais le serrer extrêmement fort dans mes bras. Il est tout nerveux et tout tendu.  Le pauvre, c’est vrai que c’est un grand jour pour lui. Lorsque Louis débarque dans son beau costume Eleanor pousse un cri et se jette dans ses bras. Elle est grave raide dingue de lui et ça fait du bien de les voir aussi amoureux qu’au premier jour.

Je berce ma fille qui s’est de nouveau réveillée. Je crois qu’elle aussi veut participer à la fête. Je la comprends remarque.  

-          Viens Pero’, on va s’habiller, dit Niall en prenant la petite dans ses bras, j’ai hâte de te voir en robe.

Sauf que je ne serais pas en robe. Je sais que c’était pourtant la consigne mais j’ai encore des rondeurs de grossesse que je veux cacher. Je complexe encore à cause de ça. Pourtant je suis au régime depuis un mois, je fais du sport tous les jours, mais rien n’y fait.  On monte dans notre chambre et Niall couche la petite dans son berceau le temps de s’habiller.  Je sors la combinaison longue que j’ai décidé de porter et Niall me regarde en souriant.

-          Pose ça, j’avais prévu que tu n’oserais pas porter de robe. Cela dit, j’ai moi-même prévu le coup.

J’y crois pas. Il me connaît vraiment par cœur.

-          Tu me fais confiance ?, me dit-il

-          Evidemment…

Il sort alors de sa valise un étui dans lequel je peux distinguer une superbe robe vert émeraude. Il la sort de sa housse de protection et la pose sur le lit en souriant.

-          Elle est magnifique Niall, mais tu sais que je suis pas à l’aise avec mon corps.

-          Essaye-là s’il-te-plaît. Je t’ai pris les chaussures qui vont avec aussi.

Il sort une paire de très hauts talons du même vert que la robe et je fonds complètement. Il a tout prévu, il est tout chou.

On est montés dans notre chambre, pour se préparer. Noé dort paisiblement dans son petit lit. On viendra le récupérer au début de la cérémonie.  Liam est en train d’enfiler son costume et moi ma robe. Dès que je l’ai enfilée et que je me suis assise au bord du lit pour mettre mes hauts talons il se précipite vers moi et se met à genoux devant moi.

-          Liam ? Qu’est-ce que tu fais ?

Pour toute réponse il me sourit et glisse ses doigts sur mes cuisses laissées nues par ma robe courte. Il me force à écarter les jambes et m’enlève ma petite culotte.

-          Liam ? Arrête, on n’a pas le temps.

-          Je te promets que si.

Il sourit et enfouis sa tête entre mes cuisses. Il connaît mon point faible.

-          Si je fais la moindre tache sur ma robe je te tue.

Je l’entends rigoler et je le sens commencer sa besogne.

*****PASSAGE LEMON*****

Je frémis à chaque coup de langue. Il vient titiller mon clitoris du bout de sa langue et il m’arrache un gémissement de bonheur.

-          Putain Liam…

J’ai maintenant écarté mes cuisses au maximum pour le laisser faire. J’adore les cunni, ça me rend dingue, et mon mari le sait bien. Il accélère le rythme et lape tout le jus que je laisse échapper avec sa langue. C’est tellement bon. Je pose ma main à l’arrière de son crâne et le pousse à accélérer le rythme.  Il y va de plus en plus vite et de plus en plus fort et je gémis comme jamais.

-          Haaaaan Liam... Putain c’est bon… Liaaaaaaaam….

Je suis prise d’un orgasme assez violent qui me fait resserrer les cuisses, coinçant la tête de mon copain entre elles. Malgré mon orgasme il continue à lécher mon sexe et à exciter mon clitoris, jusqu’à ce que je libère enfin sa tête.

*****FIN DU PASSAGE LEMON*****

Je ramasse la petite culotte très sexy de ma petite amie et la fourre dans ma poche de costume.

-          Ça, t’en aura pas besoin.

-          Liam arrête, je peux pas faire ça, Zayn a invité tes parents, je ne peux pas ne pas porter de culotte sous ma robe…

-          Comme si ça te gênais.

-          Ouais bon j’avoue… Allez dépêche-toi de mettre ta cravate orange…

-          Pourquoi est-ce qu’il a fallu qu’il choisisse orange comme couleur pour nous ?

Zayn avait en effet instauré un code de couleur pour les invités. Il a invité nos familles à tous, et chacune d’entre elles s’est vu attribuer une couleur. Et nous c’est orange. Louis c’est rouge, Harry bleu, Niall vert (évidemment !), Mark et Erik marron, et la famille de Perrie avec les filles c’est rose.

-          Arrête de râler, c’est pas toi qu’est habillé entièrement en orange.

-          Vu la surface de  tissu qui te recouvre on ne peut pas dire que  tu sois entièrement vêtue de orange.

Elle éclate de rire. Elle est magnifique, elle a choisi une robe orange clair absolument ravissante.

-          Faut habiller Noé, me dit-elle

Perola s’observe dans le miroir depuis dix minutes sans rien dire. Je ne veux pas la brusquer mais elle est absolument parfaite dans cette robe.

-          Ma puce ?

-          Hmmm….

-          Arrête de t’observer, tu es belle…

-          Je suis grosse.

-          N’importe quoi…

-          Niall, j’ai encore cinq kilos à perdre, je me sens énorme.

-          Et moi je trouve que ça te rend encore plus désirable. T’as accouché il y a à peine deux mois et je trouve que t’as déjà bien maigri. T’es parfaite à mes yeux.

-          Vraiment ?

-          Oui.

Je me lève et la prend dans mes bras. Je lui murmure alors à l’oreille :

-          T’es ma petite princesse et je t’aime comme tu es, mais la robe te met vraiment en valeur, crois-moi.

-          Merci, me répond-t-elle

On vient de redescendre, avant tous les autres, Agathe a réajusté sa robe bleu marine à ceinture bleu clair et j’ai été enfiler mon costume noir à cravate bleu. Eleanor dans sa robe rouge écarlate attend déjà les invités, avec Jesy dans sa robe rose bonbon.

-          Eh les filles ! Vous êtes superbes !

Elles me tirent toute les deux la langue et j’éclate de rire. Ma fiancée entrelace ses doigts aux miens et on va rejoindre les autres dehors. C’est une volonté de Zayn : que la cérémonie se passe sous un chapiteau, en extérieur, et la réception à l’intérieur. Mark et Erik, qui portent exactement le même costume chocolat sont en train de montrer des photos de leur appartement à Jade et Leigh-Anne.

Au pied de l’immeuble des garçons

Zayn est nerveux comme jamais. Je le comprends.  On sort de la voiture et on monte à l’appartement. Normalement Perrie devrait déjà y être, attendant son fiancé pour qu’il l’emmène fêter son anniversaire dans un resto archi chic et cher.  Lorsqu’on entre dans l’appartement la voix de Perrie se fait entendre depuis sa chambre :

-          J’arrive Zayn, je suis en train de me changer.

Je fais un clin d’œil à mon ami et l’incite à filer. Je me dirige pendant ce temps dans la cuisine avec le courrier que j’ai relevé en arrivant dans l’immeuble. Il n’y a pas grand-chose si ce n’est une lettre pour Eleanor. Je l’ouvre, comme d’habitude, on ouvre toujours les courriers l’un de l’autre.

J’entre dans la chambre et me place derrière Perrie, en train de se coiffer. Je pose mes deux amins sur ses yeux et dis :

-          Je t’en supplie il faut que tu me fasse confiance. J’ai besoin que tu te laisses faire sans poser de questions.

-          Zayn ? Mais qu’est-ce que tu fais ?

-          Laisse-moi te faire une surprise pour ton anniversaire.

A l’extérieur du château

Les invités arrivent les uns après les autres, en fait Zayn a invité nos familles, parce qu’il considère que nous cinq, nos copines, nos parents et nos frères et sœurs on forme une seule grande famille.  Greg est en train de câliner Kate, je lui ai demandé d’être son parrain, et il joue son rôle à la perfection. Les derniers invités ne devraient plus tarder, il s’agit de la famille de Perrie. Je m’avance vers une femme et un jeune homme qui s’approchent de nous :

-          Bonjour, vous vous devez être Deborah, la mère de Perrie, et toi c’est Jonnie c’est ça ? Je m’appelle Niall je suis un ami de Zayn. On est chargés de vous accueillir, Zayn est parti avec Louis chercher Perrie. Ils ne devraient plus tarder.

-          Enchantée, dit Debbie en me prenant dans ses bras

Je rigole et la laisse passer pour qu’elle puisse aller saluer les gens qu’elle connaît.

Noé gigote dans les bras d’Eleanor en rigolant. Elle adore ce gosse. Enfin elle adore tous les gosses puisqu’il y a dix minutes c’était Théo qu’elle portait.  Ma femme est en train de discuter avec mes sœurs, on est tous assis sur des chaises en plastique, sous la tonnelle. C’est cool, et on va passer un moment de dingue.

A l’appartement

Je remonte doucement la fermeture dans le dos de la robe de Perrie.  Elle est magnifique.

-          Zayn, t’es sûr que tu ne veux rien me dire ?

-          Certain. Suis-moi, fais-moi confiance.

Je prends sa main et la guide jusque dans l’entrée.

-          Bouge-pas.  Je reviens vite.

Je me dirige vers la cuisine où doit se trouver Louis. Il est assis à table, en train de lire quelque chose, livide, avec les mains qui tremblent.

-          Louis ? ça va pas ?

Il lève la tête vers moi et dit après un  long silence :

-          Si si ça va. Elle est prête ? On peut y aller ?

Il plie la feuille et la range dans la poche intérieure de sa veste.  Il se lève et me rejoins. Je lui redemande d’un regard s’il va bien, mais il fuit mon regard et récupère ses clés de voiture.  C’est le grand moment. Je reprends la main de ma fiancée et lui dit :

-          On y va. Fais-moi confiance.

Elle sourit et je l’embrasse doucement sur le front, juste au-dessus du bandeau qui lui recouvre les yeux.

Au château

Maintenant que tout le monde est là il ne nous reste plus qu’à attendre l’arrivée des futurs mariés.  L’ambiance est super bonne et on est tous contents d’avoir retrouvé nos familles. Gemma est en pleine conversation avec Agathe, loin de moi, et ma mère m’a interdit d’aller les rejoindre. Pourtant j’adorerai savoir ce qu’elles se disent.

-          Arrête voir un peu, fais-lui confiance, me glisse Robin à l’oreille, tu l’aimes non ?

-          Qui ça ?

-          Agathe.

-          Oui… Je euh… Non oublie.

-          Dis-moi…

Je jette un coup d’œil à ma mère qui nous observe et tire mon beau-père un peu à part.

-          Je me suis fiancé à Agathe.

-          QUOI ?

-          Chut. Robin. Crie pas s’il-te-plaît.

-          Nan mais attends, c’est quoi cette vanne ?

-          C’est pas une vanne. Elle et moi on est fiancés. Je sais que c’est tôt, qu’elle n’est pas encore majeure mais… elle est une évidence pour moi.

Mon frère observe l’anneau que porte Perola à son doigt depuis un bout de temps et je sens que LA question va arriver bientôt. On aurait peut-être du quand même leur dire au moment de la naissance de Kate.

FLASH-BACK

Mes parents sont en train de bercer Kate tout doucement. Ils ont les larmes aux yeux. Mon frère les observe en silence. Denise est restée en Irlande avec Theo.

-          Papa ? Maman ?, dis-je soudain, il faut qu’on vous dise un truc…

-          On est… commence Perola avant de s’interrompre subitement

-          Euh…

Je jette un regard paniqué à Perola et elle dit :

-          On est contents que vous soyez venus. Vraiment très contents…

FIN DU FLASH-BACK

Voilà donc comment on avait merdé notre annonce. Et on ne leur a pas encore dit depuis.

-          Depuis combien de temps ?, me glisse Greg à l’oreille

-          Plusieurs mois, dis-je à voix basse

-          Et vous comptiez le dire quand ? murmure-t-il 

-          Jamais, dis-je en rougissant

-          Pourtant c’est quelque chose de beau, me dit-il, si tu veux moi je le dis aux parents.

-          NON !

J’ai crié faisant sursauter tout le monde et réveillant ma fille qui somnolait dans les bras de ma mère.

-          Merde. Passe la moi je vais la rendormir. J’ai une technique infaillible. Greg tu viens avec moi !

Mon frère me sourit, on a besoin d’une conversation entre mecs.

-          Maman ? Je t’ai déjà dit que ta robe était magnifique ?

-          Oui. Trois fois au moins.

-          Désolé.

-          Tu veux que je te dise ?, me dit ma mère,  la plus belle de la famille aujourd’hui c’est Amy. Elle est vraiment rayonnante.

-          Merci maman, c’est vrai qu’elle est belle.

-          Elle est magnifique, m’assure mon père, vraiment. Tu l’as bien choisie. Elle a eu son diplôme au fait ?

-          Oui, dis-je avec fierté, non seulement elle l’a eu mais en plus elle est sortie major de sa promo.

-          Vraiment ?

-          Oui. Et elle a pris une décision très mature, elle va se trouver un boulot, à mi-temps pour pouvoir s’occuper au maximum de Noé.  Je sais que c’était pas son rêve mais… c’est un beau geste je trouve.

-          En fait, intervient Mark, assis derrière-moi, elle a trouvé un boulot, elle va travailler avec moi. Un avocat a toujours besoin d’une bonne comptable.

-          Vrai mec ?

-          Oui vrai de vrai

-          Génial ! Merci pour elle !!

Je le serre très fort dans mes bras. C’est génial. Je sais à quel point Amy tient à gagner sa vie par elle-même.

A l’entrée du parc du château.

-          Mec je te laisse gérer à partir de maintenant. On se retrouve là-bas

Il me fait un rapide câlin et file. J’aide Perrie à sortir de la voiture. Elle est ravissante dans sa robe blanche immaculée.

-          Ma puce ? On est arrivés. Et avant que je te révèle où on est et ce qu’on est venus faire je veux que tu me promettes quelque chose…

-          Quoi ?

-          Que tu vas pas me faire une crise d’hystérie…

-          Je vais essayer. Mais ça m’intrigue beaucoup.

Je dénoue son bandeau et elle commence par m’embrasser avant de s’émerveiller sur ma tenue.

-          T’es canon Zayn, vraiment trop beau.

-          Regarde-toi, t’es encore plus magnifique.

Elle baisse les yeux sur sa robe et je vois ses mains commencer à trembler.

-          Oh mon Dieu !!! Zayn ! C’est la robe que…

-          Que t’as essayé avec Jesy et Leigh-Anne y’a deux semaines et demies. Elles étaient dans le coup aussi…

-          Dans quel coup ?

-          Perrie, je euh… on va se marier.

-          Maintenant ?, dit-elle en commençant à paniquer

-          Oui maintenant.

-          Mais… mes parents ?

-          Ils sont là. Tout le monde nous attend.

-          Putain Zayn…

Elle commence à sangloter et je la prend dans mes bras en disant :

-          Ne pleure pas ma puce… C’est le plus beau jour de notre vie. On y va ?

-          Oui !! OUIIIII !

Elle me sourit et m’embrasse fougueusement avant qu’on file.

Louis vient d’arriver, il semble préoccupé par quelque chose. Il a gentiment repoussé Eleanor quand elle a essayé de l’embrasser et il joue nerveusement avec ses doigts en attendant Zayn et Perrie. J’aimerais bien savoir ce qu’il a mais je sais qu’il ne dira rien.  Zayn passe en courant dans l’allée centrale et vient dire deux mots à Jonnie qui file en souriant.  Je crois que le grand moment est arrivé. Liam porte Noé dans ses bras et je le regarde en souriant. Zayn et Louis se sont placés près de l’autel où attend patiemment l’adjoint au maire.  Il me sourit et me fait un clin d’œil en levant son pouce en l’air. Son moyen de me dire que je suis canon.  Je lui souris en retour.  L’orchestre (composé seulement de trois musiciens) commence à faire entendre une musique que nous reconnaissons tous entre mille : la marche nuptiale. Je me tourne vers le fond du parc, et Perrie fait son apparition au bras de son frère. Debbie, sa mère, pleure déjà de bonheur pour sa fille, tout comme la mère de Zayn laisse échapper quelques larmes de joie pour son fils.

Le sourire éclatant de Zayn contraste avec la mine renfrognée de Louis. J’échange un regard inquiet avec Harry à ce propos, mais ce n’est pas le moment de nous poser des questions. Perrie remonte l’allée au bras de son frère, les yeux brillants de larmes. Elle est magnifique.  Sa robe lui va à ravir, et elle a dégoté je ne sais où une fleur blanche qu’elle a glissé dans ses cheveux.  Zayn doit être le plus heureux des hommes. Depuis le temps qu’il attend ça. Mon fiancé me prend doucement la main et commence à jouer avec ma bague de fiançailles il finit par me dire à l’oreille au moment où Perrie rejoint Zayn :

-          J’ai tout dit à mon beau-père. Il faudra que je le dise à ma mère et à ma sœur ce soir.

-          Oula. Hazza… je devrais te tuer pour ça…

Il me sourit et je lui vole un baiser avant qu’on se concentre sur la cérémonie.

Zayn a choisi une cérémonie civile. On doit donc écouter les articles de loi que débite l’officier d’état-civil. J’en profite pour jeter un discret coup d’œil à Eleanor. Elle est magnifique et je l’aime. Mais après ce que j’ai découvert je pense que s’en est définitivement fini de notre histoire.  Tant pis. Ma mère me sourit et je lui renvoie son sourire. Elle aussi est ravissante, tout comme mes sœurs qui ont toute revêtues la même robe rouge.  C’est bien que Zayn ait invité nos familles, ça me rappelle un peu Noël. Et puis ça limitera la casse quand j’aurai largué Eleanor. Zayn se racle la gorge en me regardant.

-          Quoi ?

-          Est-ce que t’as les alliances ?, me chuchote-t-il

-          Meeeeerde….

Il devient tout blanc et je lui murmure :

-          Nan je déconne, en fait je les ai confiées à Niall parce que je savais que lui ne les perdrais pas. Je vais les chercher ne bouge pas.

Je me lève le plus discrètement possible et m’approche de Niall.

-          Niall, je t’en supplie est-ce que tu peux foncer dans ma chambre récupérer la boîte avec les alliances qui est sur ma table de nuit ? Je peux pas avouer à Zayn que je les ai oubliées…

-          Je les ai prises, dit Eleanor en se tournant vers nous, tiens Louis.

-          Merci.

Son merci était très froid. Qu’est-ce qu’il se passe ? Tout semblait aller bien dans leur couple avant que Louis ne parte avec Zayn.  

-          El’ ?, dis-je en me penchant vers la jeune femme assise devant moi, il se passe quoi ?

-          J’en ai aucune idée, me répond-t-elle en haussant les épaules, il doit être nerveux.

Du coin de l’œil j’ai surveillé Louis pour l’histoire des alliances. C’est Eleanor qui les lui as données, donc j’en déduis qu’il les avait oubliées. Heureusement qu’elle est là.

-          Monsieur Malik ?

Je me tourne en sursautant vers l’officier d’état-civil

-          Excusez-moi j’étais un peu distrait, j’attendais que mon témoin m’apporte les alliances.

Je tends la main vers Louis qui me met la petite boîte dans la main.

-          Bien maintenant que le problème des alliances est réglé on peut passer à l’échange des consentements vous ne pensez pas ?

-          Si, dis-je en souriant, il est plus que temps !

Tout le monde rigole et l’officier se tourne d’abord vers moi :

-          Monsieur Zayn Jawaad Malik, voulez-vous prendre pour épouse mademoiselle Perrie Louise Edwards ici présente ?

En regardant Perrie droit dans les yeux je dis :

-          Oui je le veux.

Je prends son alliance dans la boîte et la lui passe au doigt. Elle essuie une larme au coin de son œil et je me mords la lèvre pour ne pas fondre en larmes. Je suis en train de m’unir à la femme de ma vie. Celle dont j’ai toujours rêvé.

-          Mademoiselle Perrie Louise Edwards voulez-vous prendre monsieur Zayn Jawaad Malik ici présent pour époux ?

Perrie regarde longuement Zayn, très longuement avant de déclarer :

-          Oui, bien sûr que je le veux…

De sa main tremblante elle prend l’anneau d’or et le passe au doigt de Zayn.

-          Vous pouvez vous embrasser maintenant je pense, reprend l’officier

Zayn et Perrie tombent dans les bras l’un de l’autre et s’embrassent langoureusement sous les applaudissements nourris de tout le monde.  C’est juste le mariage le plus mignon auquel il m’ait été donné d’assister.

-          Je t’en voudrais toute ma vie de ne pas m’avoir offert une telle chose, me glisse ma mère à l’oreille

Je souris. Justement. On y avait réfléchi avec Amy. Et on aimerait recevoir une bénédiction religieuse pour notre mariage. On essayera d’organiser ça dans quelques mois. On se l’est promis.  Amy me vole un baiser alors que Zayn et Perrie n’ont toujours pas terminé le leur. Lorsque Zayn lâche enfin sa femme ils éclatent tous les deux de rire et on peut clairement voir qu’ils sont plus qu’heureux.

La main de Niall est toute moite. Il est en train de se rendre compte qu’à Noël on vivra la même chose. C'est-à-dire dans moins de six mois, et ses parents ne sont toujours pas au courant. Ça craint. Il se tourne vers ses parents profitant du fait que les mariés et leurs témoins signent les registres officiels et leur dit :

-          Perola et moi on se marie en Décembre.

Il devient rouge vif et se retourne de nouveau. Je suis resté face à ses parents qui me sourient et disent à voix basse :

-          On le savait déjà en fait. Zayn a craché le morceau quand il nous a dit pour lui et Perrie. Niall ?

Mon fiancé se retourne, plus rouge que jamais.

-          On est heureux pour vous, lui dit sa mère, on se demandais quand ça allait arriver en fait… Puisqu’après nous avoir donné une si jolie petite-fille il était temps de passer aux choses sérieuses.

Je souris et embrasse mon petit ami dans le cou.

Pour faire bonne figure j’ai entrelacé mes doigts à ceux d’Eleanor en souriant mais je n’ai qu’une envie c’est qu’elle et moi puissions nous expliquer. A grand renforts de cris et de larmes. Elle m’a blessé. Je lui en veux terriblement. Mais je ne veux pas gâcher le mariage de mon meilleur ami. D’ailleurs toutes les formalités sont terminées, on peut en venir aux festivités.

-          S’il-vous plaît, dis-je à la cantonade, vous êtes invités pour l’apéritif à l’arrière du château dans les jardins, et ensuite on se rendra à l’intérieur pour le dîner.  Merci. Et les filles, dis-je en me tournant vers mes sœurs, pas d’alcool pour vous.  On vous a pris du jus d’orange.

Elles commencent à protester et je profite de cette occasion pour les serrer dans mes bras et lâcher El’.

Alors que tout le monde se dirige vers l’arrière du bâtiment je surprends Walihya s’éloigner dans l’autre sens. J’embrasse Perrie et suis ma petite sœur à distance. Où va-t-elle ? Elle se dépêche sans se retourner, tant mieux pour moi. Elle s’arrête à la grille d’entrée du par cet j’aperçois un garçon de l’autre côté. On a verrouillé la grille pour être tranquille alors il l’escalade et saute dans le parc. Il prend ensuite ma petite sœur dans ses bras avant de l’embrasser sur la bouche. Okay. Je vois. Et il faut que j’intervienne avant qu’ils ne nous fassent un gosse là dans le parc.

-          WAL’ !

Ils sursautent tous les deux et je m’approche. Le jeune homme cherche à filer mais je m’écrie :

-          Attends ! T’es Jeremy c’est ça ?

Il s’arrête et se tourne vers moi, tête baissée.

-          Oui, dit-il un peu honteux

-          Allez viens, c’est un jour de fête aujourd’hui, et puis ma sœur a l’air de beaucoup tenir à toi. Mais je te préviens toi et moi on aura une petite conversation entre mecs tout à l’heure.  Et toi Wal’, la prochaine fois dis-moi simplement que tu veux venir avec lui plutôt que d filer pour le retrouver.

-          Oui Zayn, me dit-elle en souriant, merci, t’es trop gentil.

A l’arrière du château

-          Mais il est où bordel de merde ?

-          Eh ! Surveille ton langage un peu, ton pote se marie !, dis-je à Harry, ah et tant que j’y suis, t’y vas mollo niveau sexe avec Agathe okay ? Sinon t’auras affaire à moi.

-          Avec joie, me répond Harry avec un clin d’œil malicieux

Quel petit con. Zayn arrive enfin, accompagné de sa sœur et d’un jeune homme que je ne connais pas. Il réclame la parole et tout le monde se stoppe dans ses conversations pour l’écouter.

-          Hmmm, étant donné que ma sœur a introduit illégalement son petit copain dans le parc je me suis permis de l’inviter à se joindre à la fête. Donc voilà je vous présente Jérémy, le petit-ami de Walihya.

Les sœurs de Zayn et Louis sifflent le nouvel arrivant. Il prend la main de Walihya et va rejoindre le clan Malik. Trop mignon.

-          Merci pour l’aide que vous avez apporté à Zayn, dit Perrie en nous rejoignant, c’est vraiment le plus beau jour de ma vie !!

-          De rien Perrie, dis-je, tu es magnifique, ta robe est… wow.

-          Merci beaucoup Amy

Elle me serre dans ses bras au moment où Zayn nous rejoint et où Agathe tire son petit copain pour l’emmener dans le clan Styles.

-          Hep hep hep les jumelles ! Donnez-moi ces verres tout de suite.

-          C’est Lottie qui nous a demandé, répondent-elles en chœur

-          Mais bien sûr. Donnez-moi ces verres.

Daisy et Phoebe me tendent leurs verres avant de filer en courant. Elles sont trop jeunes pour boire.

-          Si les petites n’y ont pas le droit, est-ce que moi je peux ?

Je me tourne vers Eleanor qui vient de me susurrer ça à l’oreille.

-          T’es sûre que tu peux ? T’es sûre de pas être enceinte ?

Je dépose un peu violemment le verre dans sa main avant de dire :

-          Excuse-moi, il faut que j’aille voir en cuisine si le repas est prêt.

Je m’éloigne d’un pas rapide en direction des cuisines et suis rattrapé par Zayn qui pose sa main sur mon épaule en me disant :

-          Louis, attends, dis-moi ce qui se passe !

-          Zayn, je veux pas te gâcher ta fête, va les rejoindre, éclates-toi, c’est entre El’ et moi.

-          Louis, il est hors de question que je m’amuse si mon meilleur ami, garçon d’honneur et témoin, va mal. Même très mal.

-          Viens avec moi !

Je m’éloigne avec Louis à l’intérieur du château et il m’entraine dans un coin isolé du couloir. Il sort le papier qu’il a dans sa poche et me le tend.

-          Lis.  

Je parcours le papier rapidement. Putain j’y crois pas.  Comment a-t-elle pu lui faire ça ? C’est si… injuste.

-          Tu veux qu’on change le plan de table rapidement ? J’ai un invité de dernière minute à caser.

-          Y’a moyen que tu me mettes à la même table que lui ? et que tu laisses El’ avec les autres ?

-          Je ferais tout pour toi Louis !

On se fait un énorme câlin et on se dépêche d’aller changer ce qu’on doit changer dans la salle.

Dans le parc

-          Tu sais ce qu’il a Louis ?, dis-je à Eleanor

-          Aucune idée. Tant pis. Je suis déterminée à profiter de la fête à fond.

-          Où est-ce que vous avez planqué votre gamine ?

-          Avec ses grands-parents, dit ma mère en arrivant avec Kate dans ses bras, c’est fou ce que cette gamine est mignonne.

-          C’est ce qu’on se dit tous, dit Eleanor en souriant

-          T’en fais pas, dit Perola à El’, un jour tu connaîtras ce bonheur aussi…

-          J’espère.

Soit je suis complètement fou soit son regard s’est profondément assombri. Mais bordel, ils ne vont quand même pas nous gâcher le mariage de Zayn ? Parce que je jure que je les tue personnellement de mes petites mains toutes blanches.  Perola qui a remarqué mon soudain énervement m’intime de me calmer d’un regard.

Ça fait un bon moment qu’on discute avec ma mère et ma sœur et Robin et Agathe m’incitent du regard à tout leur avouer.

-          …et ce moment où ils ont échangé leurs consentements, on pouvait lire le bonh….

-          Je suis fiancé à Agathe.

Ma mère a laissé échapper son verre qui s’écrase dans la pelouse.

-          Désolé, dis-je, je sais que vous allez trouver ça stupide mais elle est mon âme sœur. Je veux me marier avec elle. Dès qu’elle sera majeure.

-          Je euh… wow, dit ma mère, c’est… surprenant. Mais je m’y attendais un peu après notre conversation de la dernière fois.

Agathe entrelace ses doigts aux miens. La grande annonce est passée.

-          S’il-vous-plaît, dit Zayn en paraissant sur le perron avec Louis, on peut passer à table. Tout est prêt. On a juste ajusté le plan de table pour intégrer Jérémy.

Le jeune homme sourit et prend la main de Walihya. On dirait bien que le clan Malik compte un nouveau membre. Trop mignon.

On se dirige tous vers la salle de réception. Normalement on est tous les quatre à la même table, avec Mark et Erik, et nos copines respectives. Mais j’ai comme l’impression que ça ne sera pas le cas.  Effectivement en arrivant à table je me rends compte que ce n’est pas ce que nous avions prévu.

-          J’ai dû déplacer Louis à la table avec ses sœurs et les miennes pour que quelqu’un intègre Jérémy dans la grande famille qu’on forme tous, j’espère que vous comprendrez que²’était aussi le rôle de mon témoin, dit Zayn en passant et en filant s’assoir à table avec ses parents, Perrie, et la mère et le frère de Perrie

Eleanor se laisse tomber sur sa chaise à côté de moi, assez énervée.  Je peux la comprendre.  Tout le monde prend place. En tout il y a six tables rondes, assez proches, qui laissent un immense espace pour danser après. On est rapidement servis en entrées et on discute doucement de tout et de rien tout en la mangeant. Niall et Harry nous racontent comment ils ont annoncés à leurs parents respectifs leurs fiançailles.

-          Au fait, dit Niall, on se marie en Décembre, je ne me souviens pas vous l’avoir dit

-          Pour Noël plus précisément, ajoute Perola, probablement en Irlande

-          Trop classe, s’exclame Agathe

On entend soudain un bébé pleurer et Amy se lève en disant :

-          Désolé, mon fils à faim. Je reviens dans vingt minutes.

-          Tu veux que je vienne avec toi ?, dis-je

-          Oui si tu veux.

On a beaucoup parlé de la cérémonie, on essaye aussi d’en savoir plus sur Jérémy mais il est trop occupé à embrasser Walihya pour nous répondre.  Lottie se penche vers moi et me glisse à l’oreille :

-          Qu’est-ce qu’elle t’as fait Eleanor ?

-          Rien. Laisse tomber.

-          Louis, j’aime pas te voir comme ça.

-          Lottie, c’est pas tes affaires. C’est entre elle et moi.

-          Fais un effort au moins pour ce soir. S’il-te-plaît.

-          Je vais essayer.

-          Commence par aller la voir et parle un peu avec elle, Liam et Amy sont partis nourrir leur gosse, leurs chaises sont encore chaudes.

-          Mouais…

-          Louis !

Elle me pince à la cuisse et je bondis de ma chaise. Maintenant que je suis debout je suis bien obligé d’aller quelque part. Je vais prendre place sur la chaise laissée vide par Liam et Eleanor se tourne vers moi.

-          Ça va ? T’as aimé l’entrée ?

Je me force à sourire et elle me répond en souriant :

-          Oui, c’était excellent. C’est un choix de qui ?

-          Zayn. C’est lui qui a choisi tout le menu.

-          Il a bon goût.

-          Oui je sais. Désolé je suis un peu sur les nerfs ce soir.

-          C’est normal.  Tu devrais profiter que tout le monde a fini l’entrée pour faire ton fameux discours.

-          Oui t’as raison.

Je m’autorise à l’embrasser au coin des lèvres avant de foncer sur la scène en tapant doucement dans l’épaule de Zayn au passage.

On entre juste au moment où Louis réclame l’attention de toute la salle. On se dépêche de reprendre nos places, Noé est dans les bras de son père, il dort paisiblement. Perola a été récupérer sa fille des bras de Greg.  Harry s’amuse à caresser du bout des doigts le bras de ma meilleure amie qui rit aux éclats.

-          S’il-vous-plaît. Harry arrête ça je t’en supplie, le rire d’Agathe est charmant mais il me déconcentre, dit Louis depuis la scène, les filles si vos morveux se mettent à hurler pendant que je parle vous quittez la pièce d’accord ?

Il nous fait un clin d’œil et Perola et moi lui tirons la langue.

-          Zayn, Perrie, prenez vos chaises et venez me rejoindre, il faut que je vous lise ce discours ridicule que j’ai préparé.

-          Je viens aussi, s’exclame Jesy, moi aussi j’ai préparé un truc ridicule. Mais c’est notre rôle à nous les témoins de faire ça…

J’échange un regard avec Liam, voilà au moins ce à quoi on a échappé. Pour le moment. On a prévu de célébrer notre union à l’église dès que possible. Mark et Erik, qui sont les seuls dans la confidence nous font un clin d’œil, et pour cause, je leur ai demandé d’être mes témoins.

Agathe a entrelacé ses doigts aux miens. Perrie et Zayn sont assis l’un à côté de l’autre, sur un coté de la scène, et Louis et Jesy leur font face, micro à la main.

-          Je commence, dit Jesy, alors voilà Zayn et Perrie, on est tous réunis ici pour votre mariage, c’est vraiment un grand jour pour vous…

Je ne peux retenir un rire nerveux, comme la moitié de l’assistance et Jesy reprend en disant :

-          Je vous avais dit que c’était ridicule. Bon donc c’est un grand jour pour vous, et on est vraiment tous très honorés que vous nous ayez conviés à la célébration de votre union. Perrie, je te connais depuis un moment maintenant, et je sais à quel point tu aimes Zayn. Je sais qu’il y a eu quelques crises entre vous, mais vous êtes totalement faits l’un pour l’autre.  Je suis heureuse que tu aies accepté de t’unir à l’homme de ta vie. Zayn, prends soin d’elle sinon je te tue.

Elle va les serrer fort dans ses bras et tout le monde applaudit en rigolant. C’est trop mignon.

Maintenant c’est à Louis de parler. Il sort une liasse de feuilles de sa poche et en range de nouveau une, la lettre d’Eleanor je suppose.

-          Bon ok, ça va être un peu stupide aussi mais… voilà, c’est mon job de faire ce discours alors je le fais. Perrie et Zayn, vous savez à quel point je vous adore. On a partagé des choses que seule la moitié de l’assistance savent.

Il parle de notre plan à six, qu’Agathe et Harry et Niall et Perola avaient percé au jour dès le lendemain. Et Mark et Erik en avaient eu vent aussi.

-          Bref, je vous adore tous les deux, et c’est une évidence pour tout le monde que vous êtes le plus beau couple du monde. Vous êtes terriblement amoureux l’un de l’autre. Et maintenant qu’on a assisté à votre mariage on attend avec impatience la naissance d’un petit Edwards-Malik pour agrandir le clan. Et je vous supplie par avance pour être le parrain de cette petite merveille. Voilà… Zayn t’es mon meilleur ami, toi et moi on se dit tout, on est passé par les mêmes choses, on a vécu les mêmes expériences.

Il me fait un clin d’œil et poursuit en se tournant vers ma femme :

-          Perrie, tu sais que je t’adore, t’as cette proximité avec Zayn qui parfois me end jaloux, mais je sais à quel point vous êtes heureux ensemble, et à quel point vous avez besoin l’un de l’autre pour vivre. Donc je n’ai qu’une seule chose à dire : soyez heureux, et faites nous plein de beaux bébés…

Il vient ensuite me serrer dans ses bras, puis il fait de même avec Perrie alors que tout le monde applaudit et rigole à son petit discours. En redescendant de la scène je pose ma main sur son épaule et dit :

-          Merci. Merci beaucoup. Ça fait du bien d’entendre ce genre de choses.

-          De rien mec, j’t’avais dit que je préparerais un truc de toute façon.

On se tape dans la main et on rejoint chacun notre table.

Le discours de Zayn était chou. Et plein de sous-entendus.

-          Niall excuse-moi, me dit Mark en me faisant sursauter, est-ce que ça te dérangerait que je prenne un peu ta fille dans mes bras ?

-          Non non bien sûr.  D’ailleurs elle va bientôt prendre son biberon, tu veux lui donner ?

-          J’adorerai.

Je lui confie ma fille et vais récupérer le biberon dans le sac de ma fiancée. Je le secoue rapidement et le tend au jeune homme qui le donne à ma fille, sous les yeux attendris et remplis d’amour de son copain. Ils sont trop mignons les deux-là.

-          Vous en êtes où du dossier d’adoption au fait ?, leur demande Perola

-          Il est déposé, on attend maintenant qu’ils nous appellent dès qu’ils auront un enfant à nous confier.

-          Vous avez demandé quel âge ?, dit Harry

-          De zéro à trois ans.

-          Vous aimeriez une fille ou un garçon ?, demande à son tour Liam

-          Peu importe, dit Erik, on veut juste être des parents comme les autres.  On a déjà choisi quelle pièce serait sa chambre.

-          C’est trop mignon, dis-je

On s’interrompt car le plat arrive. Tout le monde mange de bon cœur et les deux bébés passent de bras en bras, et de table en table selon qui a fini de manger et peut s’en occuper.

Les jumelles sont surexcitées, elles ont envie de danser et je peux les comprendre. Je m’approche de la table de Zayn et dit à l’oreille de mon ami :

-          Je pense que vous devriez ouvrir la danse maintenant, comme ça on se défoule avant le gâteau.

-          Oui, bonne idée.

J’attrape mes petites sœurs par les bras et les force à venir s’assoir avec moi, pour observer Perrie et Zayn danser. Mon ami a tablé sur un slow, un truc simple à danser, et un moment qui ne leur appartiendra qu’à eux.  Zayn a fait engager un Dj pour la soirée et il s’entretient un long moment avec lui, sûrement sur le choix de la chanson. Il se saisit ensuite du micro et dit :

-          S’il-vous-plaît. Perrie et moi on va ouvrir le bal, on a choisi un slow qui nous tiens très à cœur, on vous invite à nous rejoindre à la fin de la chanson si vous le voulez.

Il embrasse doucement Perrie puis passe ses bras autour de sa taille. Elle enroule ses bras autour du coup de son mari et ils se mettent à tourner lentement sur la piste de danse. Les yeux dans les yeux. D’ici on voit leurs lèvres bouger, mais leurs paroles n’appartiennent qu’à eux, ils se les murmurent doucement. De temps à autre ils s’embrassent du bout des lèvres, et tout le monde est captivé par eux.

Ils sont trop beaux. Trop mignons. Vraiment touchants. Ils ont choisi Somewhere only we know pour ouvrir le bal, et c’est exactement l’impression qu’on en a. Ils sont dans un monde complètement à part. La chanson touche presque à sa fin et petit à petit d’autres couples viennent les rejoindre sur la piste.  Agathe prend ma main et m’entraîne aussi pour aller danser. Le Dj lance un deuxième slow que je dans collé-serré avec ma fiancée. Elle a enfoui sa tête dans mon cou et me mordille doucement l’oreille en prenant bien soin de ne pas se faire remarquer.

 On est restés assis à table, on s’occupe de Noé qui vient de se réveiller. Il nous regarde en souriant, je crois qu’il nous reconnaît. Je pense qu’il sait qu’on est ses parents.  J’embrasse Amy dans le cou et lui dit :

-          On a fait un magnifique bébé. Ça te dirait qu’on en fasse un autre ?

-          Pas tout de suite Liam, on a le temps.

-          Oui je sais.

Elle m’embrasse longuement jusqu’à ce que l’ambiance se transforme avec une musique bien plus entraînante. Il y a maintenant beaucoup de monde sur la piste et mes sœurs arrivent derrière-moi, attrapant mes mains et m’y entraînent. Je lance un vague regard d’excuse à Amy qui me fait un sourire signifiant « vas y, éclates toi avec elles ».

Je me déchaîne sur la piste avec Lottie et Fizzie qui se foutent de ma gueule vu comment je danse. Je m’en fous, je veux juste passer du bon temps avec elle. Eleanor nous rejoint et au vu du sourire que me fait Lottie je me force à sourire à ma copine et à l’intégrer à notre petit groupe. Ma mère nous observe du coin de l’œil. Ça craint si elle a des doutes sur quoi que ce soit. Liam se trémousse avec ses sœurs sur la musique, Walihya, la petite sœur de Zayn, s’est posée dans un coin avec son petit-copain qu’elle embrasse à pleine bouche, les jumelles courent partout dans la salle, nos parent s’éclatent ensemble, tout est cool.

De temps à autre je jette un coup d’œil vers El’ et Louis, ils font semblant que tout va bien entre eux mais je sais qu’à un moment où a un autre ça va exploser. En même temps je comprends Louis. Ce qu’ fait El’, sans lui dire, est purement et simplement dégueulasse. Niall se rapproche de moi et me glisse à voix basse :

-          Il se passe quoi entre Louis et El’ pour que tu les surveille comme ça ?

-          Je sais pas trop, mais la tension monte entre eux et ça risque d’exploser avant la fin de la soirée.

-          Il ne te gâchera pas ton mariage Zayn…

-          Il y peut rien. Il a une bombe dans sa poche…

Je laisse Niall méditer sur ces mots et retourne à table boire un coup.

Chambre de Niall et Perola

Je suis montée coucher Kate avec Denise, ma belle-sœur. Enfin pas encore mais c’est tout comme. Elle a commencé par aller coucher Théo dans sa voiture. On est dans la chambre que je partagerais ce soir avec Niall, et qu’on a un peu laissée en bordel. On en profite pour discuter entre filles.

-          Je peux te poser une question ?, dis-je à la jeune femme

-          Je t’écoutes.

-          T’as perdu rapidement tes kilos de grossesse après la naissance de Théo ?

-          Pas vraiment. Pourquoi ?

-          Il me reste quatre kilos à perdre.  Et je n’y arrive pas. Je fais gaffe à ce que je mange, je me suis remise au sport mais rien n’y fait.

-          Si tu veux mon avis t’es très bien comme ça. Greg et Niall parlaient de toi tout à l’heure, Niall disait à quel point il te trouvait belle, désirable et femme. Et mon mari confirmait ça en t’observant dans ta robe archi-moulante. T’es vraiment bien comme ça, je peux comprendre que tu sois complexée, mais les rondeurs rendent les femmes désirables. Regarde Perrie, elle n’est pas mince comme une brindille et pourtant elle est magnifique.

-          Je suis d’accord sur le fait que Perrie est magnifique.

-          Bah tu vois !!

On se sourit toutes les deux et je couche Kate dans son petit lit en lui fredonnant une berceuse pour qu’elle s’endorme.

Extérieur

Je suis sorti fumer un peu, et j’ai pris Jérémy avec moi, il faut qu’on ait une petite conversation lui et moi. On s’est assis sur les marches menant au perron et j’engage la conversation après avoir allumé ma cigarette.

-          Où tu l’as rencontré ?

-          A l’école.

-          Tu l’aimes ?

-          Oui.

-          Est-ce que elle et toi vous avez… ?

-          Déjà couché ensemble ? Oui. Mais on se protège, on fait vraiment gaffe, et je suis très doux avec elle.

-          Si jamais tu lui fais du mal ou que tu lui brises le cœur je te tue. Walihya et Safaa sont mes petites sœurs et je suis plutôt du genre grand frère jaloux.

-          Je comprends. J’ai pas eu l’occasion de te le dire encore mais félicitations pour ton mariage.  Perrie est vraiment très belle.

-          Merci mec. J’espère sincèrement pour toi que tu arriveras à t’intégrer au clan Malik. Je te le souhaite en tout cas.

-          C’est gentil.

Dans la grande salle

Tout le monde est un peu fatigué d’avoir beaucoup dansé et quasiment tout le monde est assis à table, en train de discuter, Harry est parti avec Louis voir un truc en cuisine, et Gemma s’est assise à côté de moi pour pouvoir discuter.

-          Vous en êtes où niveau projet toi et mon frère ?

-          On avance doucement, même si on est fiancés. On ne va pas s’installer ensemble pour l’instant, et puis c’est plutôt cool d’avoir deux appartements, comme ça on peit changer, et fuir l’endroit où il y a le plus de monde.

-          Vous êtes trop chou.

-          Nan on l’est pas, on essaye juste de garder les pieds sur terre.  C’est pas facile de sortir avec ton frère en fait. Il est plutôt…

-          Impulsif ?

-          Ouais c’est ça.

On éclate toutes les deux de rire. Ça fait du bien.

En cuisine

Harry a essayé de m’interroger sur ma nervosité mais j’ai éludé la question au profit  de l’inspection de la pièce montée immense. Cinq wedding cakes, blancs, finement décorés en violet, empilés les uns sur les autres.

-          Y’a pas moyen qu’on transporte ça. On va tout foutre par terre.

-          C’est pour ça que le cuisinier les as mis sur une desserte à roulette qu’il n’y aura plus qu’à pousser, dit Zayn en revenant

Il fouille dans un placard et en sort un paquet de bougies.

-          C’est l’anniversaire de Perrie aussi, donc…

-          T’es trop chou mec, dit Harry, tu te maries et t’arrive encore à penser à l’anniversaire de ta copine.

-          J’ai même pensé à un cadeau.

-          Ah ouais ?

-          J’ai pris dix jours de congés. On part dès demain. Juste elle et moi. Dans un lieu paradisiaque que je ne vous révèlerai pas.

-          Classe. T’as intérêt à bien en profiter, dis-je

On éclate tous les trois de rire pendant que Zayn dispose les bougies sur l’étage inférieur du gâteau.

Dans la salle

Tout le monde se demande où peuvent bien être passés Harry, Louis et Zayn. Je trouve moi aussi que ça fait un long moment qu’ils sont partis. Zayn arrive en petites foulées en même temps que Denise et Perola qui redescendent après avoir couché Kate, il leur fait à chacune une bise sur la joue puis fonce voir sa femme, lui prend la main et l’emmène jusque sur la scène.  Il reprend le micro et dit d’une voix forte :

-          Okay, votre attention s’il-vous-plaît. Bon… Perrie, je sais que tu as déjà eu le plus beau des cadeaux d’anniversaire qui soit en te mariant avec moi.

Il éclate de rire comme tout le monde dans la salle et reprend après l’avoir embrassé.

-          Mais comme aujourd’hui c’est ton anniversaire, je me suis dit que quelques bougies sur notre pièce montée ne seraient pas de trop. 

Il claque des doigts et les lumières s’éteignent. Apparaissent alors Louis et Harry à l’entrée de la pièce poussant sur un chariot la plus grosse pièce montée que j’ai jamais vue.  Je regarde Amy en souriant, si on veut rivaliser on va avoir fort à faire.

-          Je pense qu’on peut chanter à ma merveilleuse femme un refrain bien connu, reprend Zayn, Joyeux anniversaire….

On chante tous en chœur et en tapant dans nos mains, l’ambiance est vraiment bonne. Perrie a clairement les larmes aux yeux, et je dois bien avouer que Zayn s’est surpassé pour surprendre sa belle. Le gâteau est amené jusque devant la scène et Perrie se lève pour souffler ses bougies. Dès qu’elle la fait on applaudit tous pendant qu’elle saute au cou de Zayn.

Perrie a sauté dans mes bras, elle semble vraiment heureuse. J’embrasse son cou et lui murmure à l’oreille à quel point je l’aime. Je la sens sangloter sur mon épaule et je caresse doucement son crâne en souriant.

-          Ma puce ?, lui dis-je à l’oreille, je t’ai prévu un cadeau surprise pour tout à l’heure quand on sera seuls dans notre chambre mais avant ça j’ai un vrai cadeau à te remettre devant tout le monde, tu veux bien ?

-          Oui.

Je l’embrasse langoureusement avant qu’elle ne me lâche et se rassoie sur la chaise que je lui ai installée.

-          Alors voilà, comme un anniversaire sans cadeau n’est pas un vrai anniversaire, voilà ton cadeau ma puce.

Je lui tends une enveloppe que je sors de la poche de ma veste. Elle sourit et ouvre l’enveloppe. Elle en sort deux billets d’avion, à destination des Seychelles. Et on part demain.

-          Oh putain Zayn c’est trop bien !!!

Son sourire est immense, et je me sens très heureux de la voir comme ça. Mon seul véritable bonheur dans la vie est de la voir sourire ainsi.

Le sourire de Perrie fait plaisir à voir. Liam me câline doucement, il a confié Noé à Geoff, qui lui fait des risettes, deux tables à notre gauche. Je souris et lui vole un baiser. J’aime mon mari plus que tout au monde. Et je compte bien passer le reste de ma vie avec lui. Et avec Noé, mon fils, le deuxième amour de ma vie. J’ai vraiment l’impression que tout va enfin filer correctement. Excepté l’absence d’affection entre Louis et Eleanor. Mais dès que ça sera réglé on va enfin pouvoir avoir une vraie vie. Calme, enfin autant qu’elle puisse l’être en sortant avec une star internationale.

On a déjà démonté et coupé le gâteau, pendant que Perrie et Zayn remercient les invités d’être venus.

-          Elle est enceinte ? chuchote Harry à mon oreille

-          Non.

Non mais presque.  Bref. Il faut que je me concentre sur le service du gâteau parce que tout le monde est déjà là, attendant avec son assiette.

On se prête au jeu du service en souriant.  On est contents de faire ça pour Zayn. Perrie a révélé publiquement qu’elle partait aux Seychelles avec son mari. C’est bien, ça leur sera sûrement profitable. Et puis s’il tient toujours autant à lui faire un enfant c’est peut-être l’occasion.

-          Double part pour moi !

Je lève la tête et souris en voyant que c’est Agathe qui vient de me dire ça.

-          Fais gaffe, elle mange pour deux, c’est pas bon signe ça, dit Liam en passant derrière-elle

Agathe lui tire la langue et j‘en profite pour lui servir une grosse part de gâteau.

On mange le gâteau dans le calme.  Les conversations se font à voix modérées, c’est agréable. Perrie et Zayn se montrent plus amoureux que jamais. Perola a posé sa tête sur mon épaule, on a partagé une part du wedding cake de Zayn. Le gâteau est vraiment vraiment excellent, il faudra que je demande à Zayn chez qui il l’a commandé.

-          A notre mariage soit on fait un repas light soit on fait un gâteau light. Mais j’en peux plus.

-          On peut aussi faire pique-nique si tu veux mon cœur…

-          En plein hiver ? t’ira pique-niquer tout seul mon bébé…

-          Effectivement, moi je ne l’accompagne pas, dit Greg en venant nous rejoindre.

-          D’ailleurs mon frérot adoré, dit Niall, tu veux bien être mon témoin à mon mariage ?

-          Oui bien sûr, j’en serais ravi…

-          Génial !!

Les deux hommes se font un énorme câlin, ils sont trop mignons.

Dès que quasiment tout le monde a fini le gâteau je demande au Dj de remettre de la musique afin qu’on puisse s’éclater jusqu’au bout de la nuit. Il commence par des slows, pour que doucement les gens se remettent à bouger avant d’attaquer avec des musiques plus folles. A mon grand étonnement Louis va chercher Eleanor et lui propose un slow. Je le regarde en fronçant les sourcils et il me fait un grand sourire. Ok j’ai compris, il fait semblant, pour donner l’illusion que tout va bien.

Eleanor est dans mes bras, on partage un tendre slow. Peut-être le dernier.

-          Louis ? t’as quoi dans ta poche ? C’est tout rigide, me dit soudain Eleanor

-          La raison de notre rupture prochaine.

-          QUOI ?

Elle a fait sursauter tout le monde et pour ne pas qu’on se donne en spectacle je la prends par le bras, un peu violemment,  et l’entraîne jusqu’au couloir. Je la tire à l’écart et sors la lettre de ma poche. Je la lui donne pour qu’elle la lise et attend en croisant les bras. Elle devient de plus en plus blanche à mesure qu’elle parcourt la lettre.

-          Louis je peux tout t’expliquer je…

-          NON ! JE NE VEUX RIEN SAVOIR !! Tu te rends compte ?

-          Louis, on était plus ensembles à ce moment là, en plus il était peut-être pas de toi.

-          QUOI ?

-          Louis, j’étais à cinq semaines et demies, ça aurait pu être toi ou mon amant, dans le doute j’ai pas pris de risques.

-          C’est fini El’. Je pensais tellement pouvoir te faire confiance. Je te déteste !

-          Louis attends…

Elle a des larmes dans la voix et dans les yeux, elle me ferait presque pitié si elle n’avait pas fait ça…

-          ELEANOR, TU ETAIS ENCEINTE, TU AS AVORTE, LE TOUT SANS RIEN ME DIRE, ET J’APPRENDS ÇA PLUS DE QUATRE MOIS APRES, PAR UN RAPPEL DE TON GYNECO QUI VEUT VERIFIER QU’IL N’Y A PAS EU DE COMPLICATIONS ? TU TE FOUS DE MOI ? TU SAIS QUOI ? OUBLIE-MOI. TOI ET MOI CE N’EST PLUS RIEN. RIEN !

Je la plante là, dans le couloir, et sors dehors dans le parc pour calmer mes nerfs.

Les explications entre Eleanor et Louis ont été violentes, on les a entendus crier jusqu’ici. L’ambiance s’est un peu refroidie du coup. Et Zayn semble inquiet.

-          Zayn, on s’occupe d’eux, dit Perola en prenant ma main, profites de ta soirée et met le feu à la piste de danse.  

On s’éloigne pour sortir de la salle mais on est rattrapés par Fizzie et Lottie.

-          Attendez ! On vient avec vous, on connaît Louis mieux que personne !, dit Fizzie

-          Et moi je suis très très amie avec Eleanor, ajoute Lottie, vous aurez aussi besoin de nous

-          Ok, Fizzie tu va avec Niall, vous vous occupez de Louis, Lottie tu viens avec moi on va voir Eleanor.

Je sors dans le couloir avec Lottie, on trouve Eleanor recroquevillée sous l’escalier, en larmes. Son mascara a coulé le long de ses joues. Je la prends dans mes bras jusqu’à ce qu’elle se calme et Lottie caresse son dos. Dès qu’elle est un peu calmée on s’assoit avec elle et elle nous dit :

-          On a rompu. Je crois que cette fois-ci c’est définitif. Je ne l’avais jamais vu aussi furieux.

-          Qu’est-ce qu’il s’est passé ?, demande Lottie

-          En fait, il y a quelques mois, quand j’ai traversé mon passage à vide avec Louis, qui a duré une semaine, j’ai appris au cours de cette semaine que j’ai passé chez Perrie que j’étais à un mois et demi de grossesse. Sauf que Louis n’était peut-être pas le père. Ça aurait aussi pu être mon amant. Dans le doute et parce que je ne voyais pas comment je pouvais en parler à Louis vu l’état dans lequel était notre couple, j’ai pris la décision d’avorter. Tout a été très vite, ça a été fait par médicament, pas par opération, donc je ne suis pas allée à l’hôpital. Et Louis est tombé sur une lettre de mon gynéco qui demande à me voir pour contrôler que y’a ni infections ni complications quelconques dues à la prise de ce médicament. Je m’en veux.  J’ai encore une fois tout fait foirer…

Dans la salle

Je me sens assez nerveux, tant que je ne saurais pas ce qu’il en est de Louis je ne pourrais m’empêcher de penser à lui.  Je suis en train de danser en m’amusant beaucoup avec Safaa et Doniya, mais mon esprit est accaparé par Louis. Je sais qu’il souffre vraiment.  Je soupire de soulagement en le voyant arriver avec Fizzie et Niall. Il me fait un sourire et je comprends qu’on en reparlera ce soir, plus au calme. Il prend les mains de sa petite sœur et commence à danser avec elle, la musique est électro-pop, et tout le monde s’amuse. 

Noé vient de se mettre à hurler, c’est l’heure de son biberon nocturne. Je le récupère dans les bras de Ruth et je monte au calme le lui donner, avant de le coucher.  Je monte rapidement en berçant doucement mon fils pour qu’il arrête de brailler (mais ça n’est pas très efficace). Notre chambre est à côté de celle de Louis, de laquelle provient du bruit. Je récupère le biberon de mon fils, et commence à le lui donner tout en toquant à la porte de la chambre voisine de la mienne.

-          Oui ?

-          C’est Liam, je peux entrer ?

-          Ouais entre, me dit Perola en m’ouvrant la porte.

Eleanor est assise sur le lit, en larmes dans les bras de Lottie. Perola semble assez préoccupée par la situation.

Je m’assois sur une chaise dans la chambre, avec Noé en train d’engloutir son biberon dans mes bras.

-          Vous avez rompu ?

Eleanor hoche la tête en silence.

-          Pourquoi ?

-          J’ai avorté d’un enfant qui n’était peut-être pas le sien sans le lui dire.

-          Oh…

Je ne sais pas quoi dire d’autre, ç& semble tellement. Injuste pour Louis, mais je comprends aussi Eleanor.

-          Bon allez, dit Lottie, El’ enlève ta robe, mets-toi en pyjama, t’as besoin de dormir. Vous en reparlerez demain à tête reposée.

La maturité de la jeune fille m’impressionnera toujours.

Dans la salle

Ma mère m’a pris à part pour m’interroger sur les raisons de ma dispute avec Eleanor, je devais bien me douter que ça arriverait.

-          Pourquoi ?

-          Elle a avorté sans me dire qu’elle était enceinte. Tu sais, c’était pendant la semaine où elle et moi on ne se parlait plus. Je l’ai appris, je l’ai quittée. Point final. Je ne veux pas en parler.

-          Oh mon cœur…

Elle me prend dans ses bras et me serre contre elle. Je sais qu’elle acceptera tout ce que je ferais, parce que c’est ma mère et qu’elle m’aime.

Ma famille ne va pas tarder à partir, ils ne veulent pas aller dormir trop tard. Il est déjà presque une heure du matin. Gemma me serre dans ses bras et m’embrasse sur le front en disant :

-          Prend soin de toi mon petit frère adoré. Et prend soin d’Agathe aussi.

-          J’y manquerais pas.

Ma mère et mon beau-père sont en train de serrer Agathe dans leurs bras, ils l’adorent. Tant mieux. Elle et moi c’est pour la vie. Enfin je pense.

Nos familles s’en vont une à une, il est vrai qu’il est déjà tard et qu’ils ne veulent pas rentrer à leur hôtel trop tard. Je serre mon frère très fort dans mes bras. J’adore le voir, il faudra qu’on songe à une petite visite en Irlande Perola et moi sous peu. Je me sens mieux en Irlande qu’en Angleterre.

-          Prends soin de Louis, me dit Denise en me serrant elle-aussi dans ses bras, il aura besoin de vous tous. Et rappelle à Perola tous les jours à quel point tu la trouve ravissante.

-          Promis.

-          Elle est où d’ailleurs ?

-          Avec Eleanor. Ah non, elle arrive, avec Liam et Lottie.

-          Elle est vraiment très belle, prend soin d’elle. Vous vous mariez quand au fait ?

-          Pour Noël.

-          Génial. En Irlande ou en Angleterre ?

-          En Irlande en principe.

-          Cool.

Nos familles s’apprêtent à partir, je les comprends, il va être une heure du matin. Je suis heureux qu’ils soient venus. Tous autant qu’ils sont. Avec les garçons on forme une véritable fratrie, et leurs parents font partie de ma famille, en tout cas c’est tout comme. Je viens de serrer Walihya très fort dans mes bras, et je serre la main à son copain en disant :

-          Si jamais j’apprends que t’as fait du mal à ma sœur je te tue, on est bien d’accord ?

-          Zayn, laisse-le, me dit mon père, il n’est pas méchant

-          Wal’ est trop jeune pour ça.

-          N’importe quoi, me dit Doniya, profite de tes vacances avec Perrie et oublie un peu tout ce qui se passe ici. Et profite bien d’elle, vous êtes vraiment un couple parfait.

-          Merci

Je la serre dans mes bras et lui fait un énorme bisou sur la joue.

J’ai retrouvé mes parents et mes sœurs qui sont en train de remettre leurs vestes pour partir.  Ruth me prend à part deux minutes et me dit à voix basse :

-          C’est courant qu’elle ne porte ps de culotte ta femme ? Parce qu’elle attire quand même beaucoup le regard des garçons.

-          Je sais, c’est flatteur.

-          La dentelle de sa culotte dépasse de ta poche Liam, fais juste gaffe, les gens ont tendance à se poser des questions sur votre relation.

-          Comment ça ?

-          J’ai entendu les sœurs de Louis se demander si vous étiez pas un peu… libertins sur les bords.

-          Hahah non on ne l’est pas du tout. Elle a juste un corps de déesse et elle sait le mettre en valeur.

-          Ça c’est sûr, ajoute Nicola en nous rejoignant, c’est une jeune maman très sexy.

-          L’avantage c’est qu’elle a pas pris de kilos pendant sa grossesse, donc elle n’a pas eu à les perdre.

-          Pff, le monde est injuste, me dit ma sœur en rigolant

Je les serre toutes les deux contre moi avant de les laisser partir. On les reverra bientôt, on a promis de passer chez mes parents sous peu.

Je suis entré dans une discussion assez houleuse avec Lottie, qui me reproche mon attitude avec Eleanor.

-          Lottie c’est pas tes affaires bordel !

-          T’es mon frère et elle est mon amie donc si.

-          Lottie, arrête de te mêler de mes affaires. De toute façon elle et moi c’est fini, et je ne reviendrais ps sur ma décision.

Je clos la discussion en l’embrassant sur la joue. J’adore ma sœur mais parfois elle est soûlante.  Nos familles s’en vont les unes après les autres et on se retrouve finalement en comité restreint.  On s’assoit tous à la même table autour d’un café. Je broie un peu du noir, c’est vrai que j’aime Eleanor, mais ce qu’elle a fait m’est intolérable.

-          Concrètement, dit Mark, tu vas faire quoi Louis ?

-          Rien. Elle et moi c’est fini et je vous demande à tous de respecter ça.

Je n’arrive pas à croire qu’il a largué sa copine comme ça, le soir du mariage de son meilleur ami en plus. Harry a entrelacé ses doigts aux miens et je le vois se mordre la lèvre pour ne pas intervenir.  Zayn et Perrie sont repartis chercher du café pour tout le monde. On est sérieusement tous épuisés, on nettoiera la salle demain. Enfin j’espère parce que je n’ai plus vraiment d’énergie.

-          Café Agathe ?, me demande Perrie

-          Non merci.

-          Il faut qu’on vous dise un truc, lâche soudain Liam.

-          Quoi ?, dit zayn en souriant, c’est une bonne nouvelle au moins ?

-          Oui, répond Amy à la place de son mari

Elle entrelace ses doigts à ceux de Liam et dit :

-          On va se marier.

-          Mais…. Commence Perrie en fronçant les sourcils, vous n’êtes pas déjà mariés ?

-          On va célébrer religieusement notre mariage, dit Liam, et on espère pouvoir faire baptiser Noé en même temps. On pense faire ça à la fin de l’été, ça fera un an qu’on est ensemble elle et moi, ça me semble une bonne date.

Wow. Ils sont trop mignons.

-          Nous on se marie à Noël, dit Niall, en Irlande et on veut que vous soyez tous là.

-          Trois mariages, deux bébés, vous nous réservez quoi d’autre cette année ?, dit Louis en éclatant de rire

On rigole tous de bon cœur. C’est vrai que cette année est celle de tous les changements.

-          On espère bien avoir notre enfant d’ici la fin de l’année, ajoute Erik entre deux éclats de rire, ça serait le plus beau cadeau qu’on pourrait avoir.

-          Exact, dit Mark avant de l’embrasser très langoureusement

Amy sourit en regardant son frère, c’est vrai qu’on est très loin du jeune homme qu’on a rencontré la première fois qu’on l’a vu. Il est devenu si différent.

-          On ferait bien d’aller au lit non ?, dit Perrie, on est tous épuisés. On rangera tout ça demain.

-          D’accord, dis-je

Je prends la main d’Agathe, fait la bise à tout le monde et on monte se coucher. Louis nous suit, il va passer une salle nuit.

-          Tu viens mon cœur ? La nuit n’est pas finie pour nous…

Perrie me sourire et m’embrasse doucement avant de serrer chacune des personnes restantes dans ses bras en les remerciant d’avoir été là pour ce jour si particulier. En sortant dans le couloir je trouve Louis, assis par terre, contre le mur. Perrie m’embrasse et me fait signe de rester un peu avec lui.

-          Au deuxième étage y’a notre chambre, tes affaires sont déjà prêtes sur le lit. Avec la housse pour ranger ta robe…

-          D’accord mon cœur ! Bonne nuit Louis

Elle monte en souriant et je m’assois à côté de Louis.

-          Ça va ?

-          Non.

-          Tu t’en veux ?

-          Non je LUI en veux.

-          Je comprends. Elle a merdé. Mais tu l’aimes.

-          Je ne pense pas.

-          Si Louis, tu crève d’amour pour elle, tu te souviens à quel point tu t’es battu pour la récupérer après notre petite histoire tous les deux ?

-          Oui.

-          Tu l’aimes c’est évident. Il vous faudra du temps, beaucoup de temps pour réussir à surmonter ça, mais je suis sûr que c’est pas fini entre vous….

Il soupire et pose sa tête sur mon épaule. Je caresse doucement son dos, c’est tout ce que je peux faire pour lui.

Liam et moi on discute à voix basse, pendant qu’à côté de nous Mark et Erik continuent à s’embrasser très langoureusement. A mon avis la nuit va être très chaude entre eux.

-          Les sœurs de Louis pensent qu’on est libertins parce que je te laisse exposer ton corps comme tu l’as fait aujourd’hui.

J’éclate de rire et lui vole un baiser.

-          J’ai juste confiance en moi et je suis sexy, j’en profite.

-          C’est vrai que t’es sexy, dit Erik en arrêtant d’embrasser son copain, même nous on le reconnaît. Surtout quand tu ne portes rien sous ta robe.

-          Comment tu le sais ?

-          La dentelle dans la poche de Liam, c’est pas discret du tout.

-          Merde, dit Liam en rougissant, ma sœur m’a dit la même chose tout à l’heure.

Il rougit et Mark le rassure en disant :

-          Vous êtes un jeune couple, vous avez besoin de ça. Profitez-en cette nuit par exemple.

-          On ne peut pas, Noé dort dans notre chambre, dit Liam, mais t’inquiètes on en profite dès qu’on peut. 

On rigole en se serrant dans les bras les uns des autres puis on prend le chemin de nos chambres.  Zayn et Louis montent les escaliers juste devant nous, j’espère que Louis va bien.

Je rentre dans ma chambre pour me coucher et trouve Eleanor endormie dans notre lit. Je sens mes doigts trembler, je ne veux pas la voir, elle n’a rien à faire là, je veux la sortir de ma vie.  Je me déshabille lentement et enfile un short et un vieux t-shirt en guise de pyjama. Je m’assois au bord du lit et la regarde, elle n’a rien à faire là. Elle ne fait plus partie de ma vie, elle n’est plus rien pour moi.  Je la prend par le bras et elle se réveille en sursaut, je la pousse hors de la chambre en lui hurlant dessus :

-          TOI ET MOI C’EST FINI, T’AS PAS COMPRIS ENCORE ?!? JE TE DETESTE, TU AS RUINE MA VIE, JE T’EN VOUDRAIS TOUJOURS !!!

-          LOUIS NON !!!

Quatre personnes ont crié mon prénom en même temps et je m’aperçois de ce que je m’apprêtai à faire : frapper Eleanor.

-          Louis, dit Harry, tu respires un grand coup et tu la lâches s’il-te-plaît.

Eleanor a mis ses deux bras devant sa tête pour se protéger en cas d’un déchaînement de violence de ma part. Je la lâche et rentre dans ma chambre en fondant en larmes. Je ne suis pas ce genre de mec, jamais je ne la frapperais.

Eleanor a fondu en larmes et je l’ai prise dans mes bras. On a fait rentrer nos copines dans leurs chambres et Liam, Niall et moi on s’occupe d’elle. J’essaye de la consoler mis elle s’accroche à moi de plus en plus fort.  

-          El, calme-toi, il reste une chambre dans le couloir, on va t’y installer. Ça ira mieux demain…

Au deuxième étage

Je suis monté dans la suite située au dernier étage du château, où Perrie doit déjà m’attendre. L’avantage est qu’elle est phoniquement complètement isolée, on va donc pouvoir faire autant de bruit qu’on veut, sans être entendus, et sans entendre ce qui se passe à l’étage inférieur.   Perrie m’attends, allongée sur le lit, en train de pianoter sur son téléphone, nue.

-          Je t’attendais, me dit-elle en souriant

-          Je sais. J’ai une petite surprise pour toi mais avant je veux prendre une rapide douche, tu m’attends ?

-          Oui bien sûr.

Je l’embrasse rapidement et récupère le sac que j’ai planqué sous le lit, il contient l’objet principal de ma surprise pour Perrie : un déguisement.  Elle m’a confié récemment qu’un de ses plus grands fantasmes était de faire l’amour avec un homme (donc moi) déguisé en super héros. C’est ce que je veux lui offrir ce soir.

Au premier étage

Eleanor pleure toujours à chaudes larmes, on n’arrive pas à la calmer. Elle sanglot toujours sur l’épaule d’Harry et je peux comprendre. Ça a été violent pour elle, psychologiquement et ça a failli se finir en violence physique. Je n’arrive pas à croire que Louis ai failli lever la main sur elle.  Il n’est pas ce genre de gars, c’est évident.

Niall me prend à part et me dit :

-          Tu penses pas qu’on devrait forcer Louis et elle à se parler ?

-          C’est trop tôt.

-          C’est bon les mecs, dit Eleanor, je vais aller prendre l’air un peu et ensuite j’irai toute seule dans ma chambre. Allez vous coucher, vous devez dormir.

-          T’es sûre ?, lui dit Harry

-          Certaine.

Dans la chambre de Louis

Je suis assis contre la porte, j’écoute ce qui se passe dehors. Eleanor vient de dire qu’elle voulait aller prendre l’air. Elle pleure toujours, et les garçons ne veulent pas la laisser seule. J’entends trois portes se fermer et j’en déduis que les garçons ont fini par la laisser. Trois secondes plus tard j’entends un immense fracas et je me précipite hors de ma chambre. Eleanor est allongée au bas des marches, inanimée.

-          NOOOOOOON !!

Je me précipite vers elle en descendant les marches quatre à quatre et  commence à la secouer par les épaules.

-          Eleanor réveille-toi je t’en supplie.

Je pleure et les garçons sont venus m’aider.

-          El’, s’il-te-plaît. Ne me laisse pas. Pas comme ça. Je t’en supplie.

Elle ouvre les yeux et je la prends dans mes bras en la serrant le plus fort que je peux. Je pleure en la serrant dans mes bras. Je l’aime. Je lui en veux mais je l’aime.

-          Louis lâche là, je veux vérifier qu’elle va bien.

L’ordre de Liam était sans discussion possible. Je m’écarte un peu d’Eleanor qui reprend conscience petit à petit.

-          C’est bon, dit-elle, j’ai juste glissé, et j’ai dû me cogner la tête en tombant. Et ma cheville me fait mal.

-          A mon avis elle s’est fait une entorse, dit Niall, j’ai une trousse de secours dans ma valise, faut que j’aille la chercher ?

-          Oui, dit Liam, Louis, je te demande de la lâcher, elle va bien mais elle a besoin d’air. Va me chercher des glaçons dans le congélateur de la cuisine, et prends aussi un grand verre d’eau avec un antidouleur pour ta chérie, elle en aura besoin.

-          Je te rappelle qu’on est plus ensemble, dit Eleanor en souriant faiblement

Evidemment les filles sont descendues aussi et Agathe m’accompagne jusqu’en cuisine.

Cuisine

-          Tu vois que tu l’aimes…

Il ne me répond rien.  

-          Louis ?

Je m’aperçois alors qu’il pleure, dos à moi, appuyé sur le rebord de l’évier.

-          Eh… Louis… faut pas pleurer.

-          Désolé… je…

Il est incapable d’en dire plus et je le serre dans mes bras. Après une longue étreinte je le lâche et il dit :

-          Je tiens à elle. Je veux dire. Je l’aime.

-          Ça je le sais, on le sait tous.

-          Mais j’ai besoin de m’éloigner d’elle pendant un moment. J’ai besoin d’oublier ce qu’elle m’a fait. Parce que c’était vraiment dégueulasse.

-          C’était humain.

-          Tu dois la comprendre, parce que t’es une fille, mais moi je ne comprends pas comment elle a pu me cacher un truc dans le genre.

-          Sur ce point je suis de ton côté. Mais vu l’état de sa cheville elle va avoir besoin de repos, donc vous aurez tout le temps de vous parler, à tête reposée.

Elle a bien insisté sur les derniers mots. Je crois que j’ai saisi le message.

Au deuxième étage

Je suis encore dans la salle de bain, j’ai enfile mon petit slip Batman, et je suis en train d’attacher la cape autour de mes épaules. J’enfile mon masque et déverrouille la porte de la salle de bain. Je sors en m’appuyant contre le chambranle. Perrie me regarde un long moment, les yeux écarquillés, la bouche entrouverte avant de dire :

-          Wow.

-          Profites-en, il est temps de réaliser un de tes fantasmes…

Je m’approche d’elle et monte à quatre pattes sur le lit.  Elle me sourit et nos lèvres se trouvent. Doucement d’abord, puis sauvagement. La température monte très vite, il faut dire qu’elle est toujours nue. Je glisse mes doigts jusqu’à son sexe que je commence à caresser doucement.

-          Mmmmh…

Son gémissement était plus long et plus intense que d’habitude. Elle mordille doucement mon épaule et a glissé une main dans mon slip de super-héros.

*****PASSAGE LEMON*****

Elle a saisi mon membre et commence à le caresser doucement. Je laisse échapper un gémissement et elle rigole.  Nos lèvres se sont retrouvées et nos langues virevoltent ensemble.  Je dérape dans son cou et lui fait un suçon qui semble lui plaire beaucoup. Elle m’a enlevé mon slip et continue à me branler tout doucement, du bout des doigts. Elle sait à quel point cela fait monter le plaisir en moi.

-          Pez’, s’il-te-plaît. Arrête. Tu sais que…

-          Que t’es capable de jouir rien qu’avec ça ? Oui je le sais et ça m’amuse beaucoup. Mais assez joué, prends-moi…

Elle lâche ma queue et je me positionne à l’entrée de son vagin. Elle est trempée et ça rentre tout seul, d’un seul coup. Dès que je suis bien profond en elle son bassin se cambre et vient s’empaler encore plus sur mon pieu dressé.

-          Zayn, fais-moi l’amour comme jamais tu ne me l’as fait.

-          Et si je te fais un bébé en même temps ?

-          Avec joie.

On éclate de rire et je commence de très lents mouvements de bassin. Nos ébats sont ponctués de halètements et gémissements. On expérimente de nombreuses positions, mais je sais que celle que Perrie préfère c’est quand je suis debout à côté du lit et qu’elle est allongée à plat ventre dessus, et que je le prends par derrière. On termine par cette position-là.  Je caresse doucement le dos de Perrie pendant que je la pilonne, et elle crie de plus en plus fort, décuplant mon excitation.

-          Haaaan putain Zayn…. Oui vas-y …. Haaaaaa oui déchire moi Zayn ! Encore…. Plus vite !!

Je sens que je ne vais pas tarder à jouir et je préviens ma copine d’une petite tape sur l’épaule. Elle se cambre un peu plus et mes doigts se glissent sur ses seins alors que j’éjacule longuement en elle.

-          Oh la vache… ça fait du bien ça.

Elle jouit deux secondes plus tard et je me retire doucement. Je m’allonge à côté d’elle pour reprendre mon souffle

*****FIN DU PASSAGE LEMON*****

-          Alors ça fait quoi de coucher avec Batman ?

-          C’est parfait, me répond Perrie en caressant doucement mon torse, tu sais Zayn, je ne te remercierais jamais assez pour cette journée fabuleuse.

-          Ne me remercie pas. C’est simplement parce que je t’aime.

Dans la chambre d’Harry et Agathe

Bien évidemment mon copain a un sommeil agité. En même temps vu tout ce qui s’est passé je peux le comprendre. Il s’est endormi comme une masse, mais moi j’ai lutté contre le sommeil pour le regarder dormir. Ça m’apaise de le voir endormi. Et j’aime pouvoir l’embrasser sur le front alors qu’il dort déjà et l’entendre gémir de bonheur . Je presse mes lèvres contre son front.

-          Mmmh, tu dors pas ?

Il a entrouvert les yeux et me regarde. Il me tend son bras et je me colle à lui. Il referme son bras dans mon dos et me colle à lui. Je ne tarde pas à m’endormir, collée à lui.

Dans la chambre de Liam et Amy

-          Et ça va se finir comment ?

-          Liam. On s’en fout ok ? Je voudrais juste dormir je suis épuisée.

-          Désolé ma puce. Je suis un peu inquiet. La dernière fois qu’on les a laissé ensemble Louis a failli frapper El’.

-          T’inquiètes, il l’aime, et même si ça va être très tendu entre eux, ça va aller.

-          Sûre ?

-          Certaine. Allonge-toi il est deux heures du matin, je veux dormir.

-          Oui.

Elle s’allonge et m’attire à elle. On échange un long et doux baiser avant de sombrer dans le sommeil, l’un à côté de l’autre.

Dans la chambre de Louis et Eleanor

-          Tu veux mon oreiller en plus du tien ?

-          Louis, tu ne peux pas dormir sans oreiller.

-          Si tu le veux prends-le.

Elle me sourit et nie d’un petit signe de  tête poli. Je l’ai remonté en haut en la portant dans mes bras. Elle s’est salement foulé la cheville et Liam lui a fait un bandage qui la lui maintient en place. Elle est allongée sur le dos et fixe le plafond, afin de ne surtout pas croiser mon regard.

-          Je suis désolé Louis je…

-          Chut.

-          Nan. Laisse-moi parler. Je ne pourrais dormir sinon.

Je me tais et la laisse parler.

-          Je suis désolée de tout ce qui se passe entre nous. Je t’aime, et je ne voulais pas te blesser, j’espérais que ça pourrait rester secret, parce que j’ai honte d’avoir eu à faire ça, honte d’avoir eu à te mentir à ce point. J’aurai aimé qu’on puisse en parler ensemble, mais c’était pas possible.  Je l’ai fait, tu sais, c’est Perrie qui m’a accompagné chez le docteur, mais j’aurai dix mille fois plus préféré que ce soit toi. Je suis vraiment sincèrement désolée. Quant au bébé en lui-même je ne pouvais pas prendre le risque qu’il ne soit pas de toi.

-          Vous ne vous êtes pas protégés avec … ?

-          Non. Jamais. Je suis vraiment désolée. Je regrette tout ça. Je n’aurais jamais dû faire ce genre de choses.

Elle tourne sa tête sur le côté et je comprends que la conversation est finie. Je reste un long moment à réfléchir en la regardant s’endormir.  Elle a raison. Enfin, elle a eu raison de faire ce qu’elle a fait. Je pense que si on en avait parlé ensemble on aurait pris cette décision-là.  Une fois que je suis à 100% sûr qu’elle dort je presse tout doucement mes lèvres contre son épaule et murmure :

-          Je t’aime…

 

 

 

 

Alors ? La nervosité de Zayn ? Tout le monde qui l'aide à préparer son mariage ? Le dress-code ? La manière dont il va récupérer sa fiancée et lui annonce leur mariage ? La cérémonie ? Zayn qui chope Jérémy avec Wal' ? Les discours des témoins ? Zayn et Perrie trop mignons quand ils ouvrent le bal ? La pièce montée/gâteau d'anniversaire ? Zayn qui reste proche de Louis et s'inquiète pour lui ? La nuit de noces très hot ? 

Liam et Amy qui planifient de se marier religieusement ? Leur passage "caliente" dans la chambre avant le mariage ? Les doutes de tout le monde sur le fait qu'Amy n'a pas de sous-vêtements ?

Harry et Agathe qui font sauvagement l'amour dans le couloir ? Leur complicité évidente ? Harry qui annonce ses fiançailles à son beau-père ? Agathe qui le pousse à le dire à sa mère ? La réaction de la famille Styles ? 

Niall et Perola avec leur fille ? Leur mariage prévu à Noël ? Perola qui complexe de ses rondeurs de grossesse ? Denise qui la rassure là-dessus ? Greg qui est le parrain de Kate et le futur témoin de Niall ? 

Louis qui aide Zayn dans la préparation de sa surprise ? La manière dont il découvre tout (la lettre à l'appartement) ? L'épisode des alliances oubliées ? La manière dont il se confie à Zayn ? Louis qui fait semblant toute la soirée ? La rupture avec Eleanor ? Sa réaction très insensible ? La façon dont les filles s'occupent d'Eleanor ? Zayn qui discute avec Louis avant d'aller au lit ? Louis qui refuse de dormir avec Eleanor et la frappe presque ? La chute d'Eleanor et la réaction de Louis ? Les confessions de Louis à Agathe ? Eleanor qui demande pardon à Louis alors qu'ils sont au lit tout les deux ? Les derniers mots de Louis ?