Bonsoir bonsoir,

Je n'ai que trop tardé à reprendre cette fiction qui me tient vraiment à coeur, surtout qu'on approche de plus en plus du moment dévoilé dans le Prologue, et que j'ai vraiment envie d'aborder ce point de rupture. N'oubliez pas de commenter si vous aimez ;)

 

Chapitre 11 : Beaucoup d'amour... 

5 Mars 2022

Maison de Ziam, chambre du couple, 8h24

-          Coucou mon cœur. Bien dormi ?

-          Mmmmh, laisse-moi me réveiller Liam…

Je pose le plateau du petit déjeuner sur la table de nuit de mon fiancé et l’embrasse sur le front en souriant.

-          J’veux dormir encore un peu Liam, dit Zayn en se retournant dans le lit

-          Non non non mon cœur, pas aujourd’hui.

-          Mmmmh…

J’adore quand il est bougon comme ça le matin. Il finit par ouvrir les yeux et me regarder.

-          Laisse-moi deviner, Lena est encore au lit alors tu veux profiter du temps qu’on a rien que toi et moi ?

-          En même temps c’est censé être le plus beau jour de notre vie aujourd’hui, dis-je, alors oui je veux profiter de toi au maximum.

-          Viens-là

Il soulève un peu la couette et je me glisse contre son corps chaud. Il passe son bras autour de ma taille, glisse sa tête dans mon cou et me laisse lui murmurer des choses douces à l’oreille.  Après de longues minutes de tendresse c’est le vacarme à l’étage qui nous réveille : notre fille vient de se lever et comme tous les matins elle retourne complètement sa chambre avant même de descendre déjeuner.

-          Oh non pas déjà… soupire Zayn

-          Déjeune tranquillement, je m’occupe d’elle.

Liam m’embrasse doucement et file à l’étage s’occuper de notre petite merveille. Aujourd’hui est un jour important : on se marie. On en a tellement rêvé, aujourd’hui ça va devenir réalité. Enfin.. Je regarde le petit déjeuner que mon petit-ami m’a préparé, il y a tout ce que j’aime dessus, et il a ajouté une rose d’un rouge éclatant sur le plateau. Trop mignon.

0000350_single-red-rose-600x600

Salon, 9h47

-          Liam ton téléphooone ! C’est Louis !!!

Je me précipite sur la table basse et m’empare de mon téléphone. Je m’assois sur le canapé pour répondre pendant que Zayn file à la salle de bain surveiller notre fille.

-          Allô ?

-          Liam ? C’est Louis…

-          Ah Louis ! Vous êtes déjà à l’aéroport, faut qu’on vienne vous chercher ?

-          Non Liam on… je… rhaa merde je suis sincèrement désolé Liam mais on ne viendra pas.

-          QUOI ? Louis tu peux pas me faire ça t’es mon témoin !!!

-          Je sais mais Harry est trop déf… il est malade. Complètement malade et je ne peux pas le laisser comme ça.

-          QUOI ? Non Louis non…

-          Je suis sincèrement désolé Liam… Sincèrement. Tu sais que j’aurais aimé être là… Mais c’est Harry…

-          Ouais je comprends. Je dois te laisser. Salut Louis.

Je raccroche et balance mon iPhone contre le mur en criant de rage :

-          QUEL CONNARD !!!!

Je descends en courant et trouve mon futur mari en larmes sur le canapé. Les miettes de son iPhone maculent le sol et je me rapproche de lui pour savoir ce qui se passe.

-          Mon amour, qu’est-ce qu’il y a ?

-          Lou et Haz… ils… ils ne viendront pas…

-          Mais, Louis est ton témoin non ?

-          Oui mais il ne viendra pas. Soi-disant qu’Harry est malade.

-          Il l’est peut-être vraiment…

-          Je ne sais pas, c’est bizarre, Louis semblait dérangé par quelque chose.

Sans qu’il puisse en dire plus je serre Liam dans mes bras et il sanglote fortement sur mon épaule. Lena, vêtue de sa petite robe rose n’ose pas entrer dans le salon, effrayée par la violence dont a fait preuve Liam.

-          Viens ma puce, viens faire un câlin à papa Liam, dis-je, il a besoin d’un très gros câlin.

Notre fille ne se fait pas prier et viens serrer Liam dans ses petits bras.

Chambre d’hôtel à Paris

Harry ouvre enfin les yeux, je le regarde, des larmes de colère inondant mes yeux et je dis :

-          T’as intérêt à fermer ta gueule Hazza.

-          Mais qu’est-ce que…

-          TA GUEULE !

giphy

J’ai crié mais c’est sorti tout seul. A cause de lui je ne peux pas aller au mariage de mon meilleur ami, et je sais qu’il m’en veut pour ça.

-          Hazza tu sais je t’aime et je t’aimerais jusqu’à la fin de mes jours, mais là c’est vraiment abusé, t’avais promis, tu me le promets depuis un mois qu’aujourd’hui tu seras clean, ou en tout cas suffisamment clean pour qu’on puisse assister au mariage de Liam et Zayn. T’avais promis et pourtant tu t’en es mis comme jamais, t’étais tellement stone que j’ai failli t’emmener à l’hôpital. Mais bien évidemment tu t’en fous et tu vas dire que c’est pas ta faute, que t’es acrro et…

-          Hein ? Qu’est-ce que tu racontes Louis ?

-          Putain je sais même pas pourquoi je te parle, tu comprends rien, rendors-toi je vais à la douche.

Je pousse la tête de mon petit-ami et la repose sur l’oreiller avant de me lever et de me diriger vers la salle de bain. Quand j’avais proposé à Harry de m’accompagner dans mon déplacement professionnel à Paris je n’avais pas imaginé que ça se finirait comme ça. Il a passé la nuit à se droguer, enfin à boire des cocktails à base de drogue, et rien de ce que j’ai pu lui dire n’a réussi à le stopper. Quand il fait ça rien ni personne ne peut l’arrêter.  Pas même moi, son mari.  Je fonds en larmes dans la salle de bain et m’assois par terre pour ne pas tomber tant les larmes strient mes joues.

Maison de Ziam, 14h30

-          Allez enfile ta veste, je veux te voir dans ton costume !!!!

Maintenant que la crise « Harry est un enculé » est passée, Liam est surexcité à l’idée de notre mariage.

-          Mon cœur, t’es encore en caleçon…

-          Je m’en fous, me répond mon futur mari, allez met ta veste !!!

J’enfile ma veste de costume, ajuste ma cravate et sens les bras de mon fiancé s’enrouler autour de ma taille.

-          T’es magnifique Zayn…

-          Vraiment ?

-          Le plus beau des maris.

-          Merci. Habille-toi.

-          J’ai pas envie.

-          Je sais.

-          Sans Louis c’est pas pareil…

-          Et puis on aurait revu Harry.

-          Chut ! Ne me parle surtout pas de lui !

-          Liam, tu pourras pas faire indéfiniment comme si rien n’était arrivé. Assied-toi sur le lit je veux qu’on en discute calmement.

-          Je veux pas en discuter.

-           Liam. S’il-te-plaît.

-          Pfff okay.

Il s’assoit en tailleur sur le lit et je m’étends à côté de lui.

-          Tu lui en veux ?

-          J’en veux à Harry, je suis sûr qu’il n’est pas malade, sinon Louis n’aurait pas paru tant embarrassé.

-          T’en veux à Louis ?

-          Non pas du tout. C’est mon meilleur ami, il l’a toujours été, il devait être mon témoin.

-          Je sais Liam. T’as réfléchi à qui tu vas prendre comme témoin du coup ?

-          Je pensais demander à ma sœur.

-          Laquelle ?

-          Je sais pas.

Je ne sais même pas qui prendre comme témoin. Et je me marie dans moins de deux heures. Je suis pathétique. Mais j’étais tellement heureux que Louis ait accepté d’être mon témoin, ça comptait beaucoup pour moi. Il avait même demandé à son coach deux jours de congé pour pouvoir venir.

-          Liam… Faut que tu fasses un choix.

-          J’vais demander à Ruth.

-          D’accord. Tu veux bien t’habiller maintenant ? Parce qu’on va être en retard.

-          On sera pas en retard c’est notre mariage.

-          Habille-toi, je vais voir en bas si tes sœurs ont fini de préparer Lena.

-          Oui.

On échange un très long baiser et Zayn s’éclipse, me laissant seul pour m’habiller.

Je suis descendu au salon où les sœurs de Liam s’affairent à préparer notre fille pour qu’elle soit la plus belle. Notre fille est maintenant coiffée, mais ça n’est pas tout puisqu’elle vient me voir avec un immense sourire angélique.

-          Qu’est-ce que t’as encore fait ma puce ?

-          Tata Nicola elle m’a mis du gloss.

1083full-mackenzie-foy

Ma fille me montre ses lèvres et j’éclate de rire.  Elle est trop mignonne. Nicola me fait un clin d’œil et je souris.

-          Ça sera pas comme ça tous les jours ma puce, dis-je, est-ce que tu peux aller jouer un peu dans ta chambre ma chérie ? Il faut que je parle à tes tantes.

-          Oui papa.

-          Mais fait attention à ta robe et à ta coiffure Lena, on s’en va dans une heure.

-          Oui papa.

Elle file et je me tourne vers les sœurs de mon futur mari.

-          Comment il va ?, me demande Ruth

-          Bof. Il est encore un peu sur les nerfs mais ça va aller. Par contre il risque de te demander d’être son témoin donc je t’en supplie accepte, il ne supporterait pas que tu dises non.

-          Y’a pas de souci, me dit la jeune femme

-          T’en as su plus sur Louis ?, demande Nicola

-          Non, j’ai essayé de l’appeler mais il ne répond pas.

-           T’as essayé d’appeler Harry ?,  dit Ruth

-          Son numéro n’est plus attribué, il a dû changer de téléphone.

-          Merde, disent les deux filles en chœur.

Je sursaute en entendant mon téléphone sonner dans la cuisine. Je me dépêche d’aller le chercher et répond immédiatement à mon petit irlandais préféré.

-          Salut Niall !

-          Coucou Zayn, dis voir, c’est à quelle heure la cérémonie ?

-          16h15 pourquoi ?

-          Parce que ta filleule a sali sa robe et faut qu’on passe à l’appartement d’Eva la changer donc on voulait savoir combien de temps on avait.

-          T’inquiètes pas, on vous attendra même si vous êtes en retard.

-          Merci, dit Niall, Louis et Harry sont déjà arrivés ?

-          Ils viendront pas.

-          Ah bon ? Pourquoi ?

-          Il paraît qu’Harry est malade, mais Liam n’y croit pas, d’ailleurs est-ce que tu pourrais téléphoner à Louis pour essayer d’en savoir un peu plus ? Il me répond pas à moi.

-          Ouais je vais essayer. Bon je te laisse on arrive à l’appartement, à tout à l’heure !

-          A toute !

Appartement de Niall et Eva

-          Tu t’occupes de Clemence ?, dis-je à ma femme

-          Oui oui, appelle Louis comme te l’as demandé Zayn…

-          Oui.

-          Merci ma chérie.

-          Essaye juste de garder un œil sur notre fils, me dit Eva, tu sais qu’il a tendance à mettre le bazar partout où il passe.

-          Oui ma puce…

Tout en surveillant mon fils qui joue tranquillement avec les quelques jouets qu’il a ici je téléphone à Louis. Mais ce n’est pas lui qui me répond.

-          Allô ?

-          Harry ?

-          Oui c’est moi.

-          Ça va ? t’as pas l’air si malade que ça en fait…

-          Malade ? Mais je suis pas… ah si ! si si je suis très malade !

S’en suivent deux toussotements qui me semblent fait exprès et Louis reprend le combiné

-          Niall ? 

-          Louis c’est quoi ce traquenard ?

-          Quoi ?

-          Pourquoi vous venez pas ? Qu’est-ce qu’il a Haz ?

-          Il est malade. Je peux pas le laisser.

-          Mais oui bien sûr, je te crois pas Louis, dis-moi ce qui se passe vraiment.

-          Attends… je te reprends dans deux minutes.

Chambre d’hôtel à Paris

Je mets ma main sur le combiné pour que Niall n’entende pas et je me tourne vers mon mari :

-          Va prendre ta douche, je gère.

-          T’es sûr ?

-          Va prendre ta douche s’il-te-plaît Hazza.

Il soupire, m’embrasse au coin des lèvres et file dans la salle de bain. Je m’allonge sur le lit et reprend la communication avec Niall.

-          Niall, y’a aucun problème, Harry est juste malade…

-          Il est pas suffisamment malade pour ne pas prendre l’avion, si ?

-          Pff…

Qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui dire ?

-          Louis, tu sais que tu peux tout me dire.

-          C’est juste qu’il est pas présentable. Je t’en supplie ne pose pas plus de questions.

-          Il est bourré ?

-          Non.

-          Défiguré ?

-          Non plus. Niall, s’il-te-plaît, fais-moi confiance, je suis son mari, je gère ses… crises.

-          Ses crises ? Il a quoi ? Dis-moi !

-          Rien, je dois te laisser. Bye.

Je raccroche et éteins mon téléphone. On a eu très chaud.

Je n’ai pas pris ma douche mais j’ai écouté toute la conversation à travers la porte. Louis sanglote maintenant dans la chambre, je reconnaitrais ce bruit entre mille. Je pousse la porte et vais le rejoindre. Il est allongé sur le ventre, et sanglote la tête dans les oreillers.

-          Louis ?

-          Ta gueule !

-          Louis s’il-te-plaît…

-          Quoi ? Tu vas encore une fois t’excuser platement pour ta conduite ?

-          Non. Je suis inexcusable.

Louis se retourne vers moi et s’assoit au bord du lit.

-          J’ai merdé je le sais, dis-je, c’est inexcusable ce que j’ai fait. J’aurais pas dû me droguer cette nuit sachant qu’on avait un avion à prendre ce matin. Je sais que les garçons ne me le pardonnerons pas, mais j’espère au moins que toi tu comprendras. Même si j’ai vraiment pas assuré pour le coup.

-          Habille-toi.

-          Quoi ?

-          Habille-toi, je t’emmène quelque part ce soir, je t’aime et je veux profiter des moments où tu es à peu près clean. Et je veux tirer un trait sur cet incident malheureux. 

-          Vrai ?

-          Oui Harry. Je t’aime. Viens m’embrasser…

Je me penche vers lui et dépose un doux baiser sur ses lèvres.

-          Je suis sincèrement désolé.

-          Chut. Habille-toi !

Mairie de Londres, 16h10

-          Tu te sens prêt ?

-          Oui Niall, dis-je en souriant, je crois qu’inconsciemment j’ai attendu ce moment toute ma vie…

-          T’es tellement amoureux

-          Exactement, je suis dingue de lui.

-          Et il est dingue de toi, dit Ruth en arrivant derrière-moi, maintenant je suis désolé mais il faut que je t’enlève Niall, j’ai quelque chose à lui dire. Toi, mon cher frère, ta fille te réclame.

-          Qu’est-ce qu’elle veut ?

-          J’en sais rien.

Je me dirige vers ma fille et la prend dans mes bras.

-          Qu’est-ce qu’il y a ma puce ?

-          C’est qui le monsieur blond avec qui tu discutais ?

-          Un ami.

-          D’accord. Et c’est qui les deux monsieur là-bas ?

-          C’est des amis à nous aussi.

Je vois Eva, la femme de Niall se diriger vers moi à grands pas. Bizarrement je sens que je sais pourquoi.

-          Je peux savoir ce qu’il fait ici ?

Elle désigne du doigt le photographe du shooting photo que nous avons fait ensemble.

-          C’est devenu un ami à nous

-          Un ami ?

-          C’est une longue histoire. Désolé mais je crois qu’il est l’heure d’y aller. Tu devrais essayer de récupérer ta fille, il me semble qu’elle gambade partout.

-          Oui désolé, tu dois bien te douter de ce que c’est à cet âge-là.

Elle court après sa fille et je pose la mienne par terre en lui disant :

-          Tu peux aller rejoindre mamie Karen s’il-te-plaît ma puce ?

-          Oui papa.

Il est l’heure d’y aller, on a décidé pour rendre les choses un peu plus cérémonieuses que tous nos invités rentreraient d’abord à la mairie, et nous deux arriverons après. La mère de Liam a pris notre fille dans ses bras et m’a gratifié d’un immense sourire en passant devant moi. Je me retrouve maintenant seul dehors avec mon futur mari, il me sourit avant de m’embrasser fougueusement, me mordillant la lèvre par la même occasion.

-          Ola ! Doucement mon cœur.

-          Pas de ma faute si je t’aime tant…

Il me fait un clin d’œil et entrecroise ses doigts aux miens.

-          Tu te sens prêt ?, me demande-t-il

-          Evidemment. Depuis le temps que j’attends ça ! On va unir nos vie pour l’éternité !

-          T’es sûr de le vouloir ?

-          Liam… t’as des doutes ?

-          Non. Mais je veux être sûr que tu n’en as pas.

-          Je n’en ai aucun. Tu es l‘homme de ma vie, celui que le destin a placé sur mon chemin. Jamais je ne te laisserais, tu es celui qui fait battre mon cœur chaque jour un peu plus et avec lequel je veux passer le reste de mes jours…

-          C’est pareil pour moi. Je t’aime.

-           Je t’aime aussi.

68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f4d5265365464764e7172414637673d3d2d3330303336363433392e313436633339623262636431643963623631353333313635323033342

Quelqu’un se racle la gorge dans notre dos et on se retourne vers Walihya.

-          Désolé d’interrompre ce moment très touchant mais tout le monde vous attend.

Je rigole et prend la main de mon petit ami pour que nous entrions dans la mairie. J’aime le fait de vois nos amis et nos familles réunies autour de nous. Notre fille est avec Doniya et elle nous regarde avec ses grands yeux innocents. Zayn qui a croisé mon regard me sourit et nous arrivons devant le  maire.

-          Bienvenue dans cette mairie pour la célébration de votre mariage…

17h15, parvis de la mairie

Ça y’est, ils sont mariés. Depuis le temps qu’ils s’aiment ces deux-là… Leur bonheur irradie sur leurs visages et ça fait vraiment plaisir à voir. Lena, leur fille saute partout, sourire aux lèvres, en répétant que ses papas sont mariés.  Elle est trop mignonne. Et elle s’entend très bien avec nos enfants, même s’ils n’ont pas exactement le même âge.

-          S’il-vous-plaît, dit Zayn en tapant dans ses mains pour avoir le silence, vous nous suivez ? On va prendre le chemin de la maison pour une petite réception qui sera donnée dans notre jardin. 

Ils ont choisi de garder leur mariage de manière intimiste, et je trouve ça bien. Il ne manque que Louis et Harry pour que la fête soit parfaite. J’envoie rapidement un message à Louis avant de monter dans la voiture pour conduire ma famille chez Liam et Zayn.

A Louis : Tu viens de louper le plus beau mariage de tout les temps. Ils se sont enfin dit oui. Tu les verrais, ils sont tellement amoureux. J’espère qu’Haz va « mieux », on en reparlera !

wedd-468

17h30, Paris

-          T’as pris ta dose c’est bon ?

-          Oui Louis c’est bon.

-          Tu tiendras la soirée ou faut que j’en prenne avec moi ?

-          C’est bon.

-          Met ta capuche, on file

-          Ma capuche ? Pourquoi ?

-          Parce qu’on est censés être au mariage de nos meilleurs amis et que si quelqu’un nous voit sortir a restaurant maintenant ils vont pas apprécier.

-          Ouais.

Il met la capuche de son sweat, je mets la mienne, l’embrasse doucement sur les lèvres et on file. J’ai eu un sms de Niall mais ne l’ai pas dit à Harry. J’aurais tellement aimé être là-bas en ce moment. Mais ce qui est fait est fait. Et même si j’en veux à Harry je l’aime et je sais que je suis aussi en partie responsable.

1h30, jardin de Ziam

La fête ne s’est pas trop éternisée, de toute façon il fallait que Lena finisse par aller au lit. Liam est monté la coucher et je l’attends avec une coupe de champagne dans le jardin. J’ai besoin d’un petit moment privilégié avec lui maintenant que tout le monde est reparti.

-          Je suis là, dit-il en arrivant

Il a dénoué sa cravate et défait les trois premiers boutons de sa chemise : très sexy.

-          Heureux ?, dis-je en lui tendant une coupe de champagne

-          J’ai jamais été plus heureux qu’aujourd’hui. Tu es l’homme de ma vie.

-          Et tu es mon âme sœur, réponds-je en souriant, Lena dort ?

-          Oui, elle était épuisée.

-          C’est un vrai petit rayon de soleil m’a dit ma mère tout à l’heure

-          Elle a raison.

-          Je peux appeler Louis tu crois ?

-          Oui, prend des nouvelles d’Harry en même temps.

Liam est encore nerveux à ce sujet, mais l’alcool aidant il a fini par accepter l’idée que nos meilleurs amis n’étaient pas présents aujourd’hui.

Je sors mon téléphone et compose le numéro de Louis. Il répond après une tonalité à peine :

-          Une raison pour nous interrompre en pleine partie de jambes en l’air ?, dit Harry

-          T’étais pas censé être malade ?

Liam me fait signe de mettre le haut-parleur, je m’exécute et Harry reprend :

-          Rien de mieux que le sexe pour se remettre sur pied.

Il n’a pas tort.

-          C’est dommage que vous ayez pas pu venir, la fête était vraiment bien, dis-je

-          On s’en doute, répond Louis, encore une fois on est désolés.

-          Tant pis, dit Zayn, on trouvera une autre occasion de se voir.

-          J’espère, répond Louis

On entend des murmures à ‘autre bout de la ligne puis une porte qui se ferme et Louis reprend :

-          Je suis seul, c’est à moi que vous vouliez parler je suppose ?

-          Oui, dit Zayn, il va comment Harry ?

-          Pas trop mal, mais  c’est encore pas ça… ça le sera jamais plus de toute façon…

-          Comment ça ?, dis-je

-          Rien, répond Louis, rien de grave…

-          Louis, qu’est-ce que tu nous cache ?, demande mon mari

-          Rien, juste quelques soucis concernant Harry mais ça va se régler bientôt je crois.

-          Problèmes de santé ?, dis-je

-          Plus ou moins, répond Louis

Sa voix s’est brisé sur le dernier mot et je comprends alors qu’il est en souffrance. En réelle souffrance.

-          Louis, qu’est-ce que tu dirais de venir passer deux jours à la maison, to tout seul, pour faire le point loin d’Hazza.

-          Je veux pas le quitter, répond-t-il en sanglotant, je peux pas

-          Même pour deux jours ?, demande Zayn

-          Même pour deux heures, dit Louis, faut que j’ai un œil constamment sur lui

-          Réfléchis-y quand même, dis-je, ça pourrait te faire du bien

-          Je sais, dit Louis, faut que je vous laisse, gros bisous et encore félicitations, Niall m’a dit que vous étiez trop mignons tout les deux.

-          Bisous !, répondons-nous en chœur avant de raccrocher

Zayn me regarde en grimaçant :

-          C’est pas trop bon hein ce qu’il a dit sur Hazza ?

-          Non, dis-je, mais pour ce soir je voudrais qu’on oublie ça et qu’on passe la plus belle des nuits de noces possible…

-          Ah oui ?, et comment ça ? me demande mon mari avec un regard très coquin

-          Je crois que tu le sais…

-          C’est vrai. Suis-moi !!

Il me prend par la main et m’emmène en courant jusqu’à notre chambre. La nuit s’annonce extrêmement bouillante.