Coucou ! Je vous poste ici le sixième chapitre de Fugitifs que je sais que vous attendez depuis un long moment. J'espère que vous l'apprécierez même s'il est court (il se passe côté Anglais de l'Atlantique)

Chapitre 6 : Jour 3, Tensions…

Point de vue de Niall

-          Tu peux pas comprendre de toute façon ! On dirait que ça te fait ni chaud ni froid qu’ils se soient barrés ! Mais moi ça me fait peur, peur pour mon idiot de petit-frère parce que cette fois-ci il risque vraiment de se retrouver en prison, et peur pour Cécile parce qu’elle va pas pouvoir fuir toute sa vie comme ça…

-          Mais Gemm’…

-          DE TOUTE FACON MA DECISION EST PRISE JE RENTRE CHEZ MA MERE ! ESSAYE PAS DE ME RETENIR !

Elle tourne les talons, empoigne son sac et sort de l’appartement en claquant la porte.  Je me laisse tomber sur un des tabourets de la cuisine et plonge ma tête entre mes mains.  J’avais bien senti en me réveillant ce matin que la journée serait longue et difficile. Trois jours déjà que ces idiots se sont barrés ensemble. Je jette un coup d’œil à la pendule de la cuisine : 14h. Il est temps que je rende une petite visite à mes amis.  Je prends ma veste, mes clés et mon portable et prend ma voiture en direction de l’appartement de Liam.

Quelques minutes plus tard je suis arrivé et alors que je monte les escaliers j’entends des voix dans mon dos. Je me retourne et voit Zayn accompagné de Perrie. Est-ce que j’ai loupé quelque chose ? D’habitude il n’implique pas sa petite amie dans les problèmes de notre groupe.

-          Coucou ! ça va ?, me demande Zayn

-          Bof.

-          Elle est où Gemma ? poursuit-il

-          Partie chez sa mère.

-          Oh, dit simplement Perrie

Evidemment Zayn a du tout lui raconter dans les détails. J’ouvre la porte de l’appartement de Liam sans frapper, de toute façon c’est toujours comme ça.

-          Y’a quelqu’un ?, lance Zayn en me suivant

-          Oui nous, répondent Jason et Ana en chœur, Liam et Louis dorment encore je pense.

-          Oh, dis-je, ils ont dû parler une bonne partie de la nuit si c’est le cas…

C’est bizarre quand même. Très bizarre.

-          Hey !, lance Liam en arrivant dans la pièce, comment ça se fait que vous êtes tous dans ma cuisine ? Salut Perrie, ajoute-t-il en lui faisant la bise, Niall t’as fait quoi de Gemma ?

-          Elle est partie. On s’est violemment disputés et elle est repartie chez sa mère.

-          Merde, dit Ana, tu te sens comment toi ?

-          Dépité, dis-je simplement, Liam il est où Louis ?

-          A la douche, répond Liam en se servant un bol de céréales

Des céréales. A bientôt trois heures de l’après-midi. Oui pourquoi pas.

-          Cécile s’est fait une entorse, dit-il avant de se mettre à manger ses céréales

-          QUOI ?, s’exclamons nous tous en chœur

-          Harry m’a appelé paniqué tôt ce matin pour savoir comment résoudre ce problème.

-          Et t’as pas demandé où il était ?, dit Jason

-          Si, dit Liam, il a pas voulu le dire…

-          Comment elle s’est fait une entorse ?, demande Zayn

-          Aucune idée, répond Liam, je sais juste ce que je vous ai dit.

-          Au fait Liam je voulais te dire…

Louis qui vient d’entrer dans la pièce s’interrompt en nous voyant tous réunis.

-          J’te dirais plus tard, dit Louis en regardant Liam, salut Perrie, je suppose que Zayn t’as tout raconté ?

-          Exact, répond la jeune femme, il m’a tout dit.

-          Gemma elle est où ?, demande Louis en se tournant vers moi

-          Repartie chez sa mère, dis-je en soupirant

-          Merde, dit Louis, vous vous êtes disputés ?

-          Oui, elle m’accuse de ne pas m’inquiéter pour Harry et Cécile. Mais je m’inquiète pour eux, même si je le montre pas.

-          Elle est vraiment flippée non ?, demande Jason

-          Oui. Elle a peur que son petit frère aille en prison pour ce qu’il a fait.

-          N’importe quoi, marmonne Liam

-          Pas tant que ça, dit Ana, il risque en effet la prison, jusqu’à sept ans d’après ce que j’ai lu.

-          Ce que t’as lu ?, demande Louis, dubitatif

-          Elle a fait quelques recherches ce matin pendant que vous dormiez, explique Jason, et Harry risque assez gros pour ce qu’il a fait.

S’en suit un très long silence pendant lequel nous prenons conscience que nos amis risquent gros.

-          Elle sera majeure quand ?, demande soudain Perrie

-          Le douze, dit Louis avec un peu trop d’empressement, enfin je crois…

-          Et on est le combien ?, demande Jason

-          Le trois, répond Liam en soupirant

-          Ça tente quelqu’un une partie de cartes ? ça nous occupera l’esprit, dit Zayn

tumblr_mj0ar2oJtf1qiolaso3_250

-          Oui bonne idée, dis-je, ça m’évitera de trop penser.

Après deux heures à jouer aux cartes je me décide à partir. On n’a pas avancé sur le mystère Harry-Cécile, et je broie toujours du noir à propos de Gemma. Je pense que quand les choses se seront calmées avec son frère tout redeviendra comme avant entre nous. Enfin j’espère. En rentrant dans mon appartement je m’aperçois que j’avais laissé mon portable dans la cuisine. J’ai un appel en absence et un message sur mon répondeur :

-          Hey mon cœur, c’est Gemm’, je sais que tu m’en veux pour ce matin, je voulais te dire que je suis désolée mais j’ai besoin de temps pour

réfléchir, avec tout ce qui se passe pour mon frère c’est pas facile en ce moment donc j’ai besoin de temps.

Et c’est tout. Ça me donne presque envie de pleurer. Je l’aime à la folie. A la folie. Et oui c’est le cas de le dire parce que ma relation avec elle est complètement folle, et très risquée. Je ne sais pas encore comment on va l’annoncer à Harry, mais il faudra le faire dès qu’il revient avant qu’il ne l’apprenne par quelqu’un d’autre.  Sans même me déshabiller je m’allonge sur mon lit et tombe dans le sommeil quasi immédiatement. 

C’est mon téléphone qui me réveille quelques heures plus tard. A en juger par mon réveil il est 23h passes. J’espère que c’est Gemma. Je décroche avec la tête encore dans le gaz :

 

-          Allô ?

-          Niall ? J’ai fait une connerie…

Oh Mon Dieu ! Je reconnaitrais cette voix entre mille ! C’est celle de Cécile !

-          Cécile ? Mais vous êtes où ? Et il s’est passé quoi ?

-          J’ai merdé Niall… J’ai tout dit à Harry pour toi et Gemma…

Bah comme ça au moins c’est fait…

-          Oh. Il a réagi comment ?

-          Très très mal.

J’imagine bien qu’il a du mal réagir, il m’avait prévenu : Gemma était la seule fille que je n’avais pas le droit d’approcher. Mais si elle me téléphone pour me dire ça c’est qu’il ne doit pas être avec elle.

-          Il est où ?

-          J’en sais rien. Il s’est barré en courant, il est furieux contre toi et Gemma mais il est vraiment blessé que je lui aie caché ça pendant autant de temps. Il m’en veut à mort…

-          Vous êtes où ?

-          Je peux pas te le dire Niall. Mais je sais pas quoi faire, j’ai peur d’avoir brisé quelque chose entre lui et moi.

Je dois à tout prix la calmer sinon elle va hyperventiler et faire un malaise. Je la connais par cœur.

-          Cécile. Calme-toi. Tu respires d’accord ? Et tu arrêtes de pleurer.  Ensuite tu vas réfléchir à ce que tu vas dire à Harry quand il va revenir. Tu lui expliques que c’est nous qui t’avons demandé de garder le secret, que c’était pour son bien. Et que s’il veut nous tuer il le pourra.

-          Merci Niall. J’vais essayer. Mais je sais même pas quand est-ce qu’il va revenir…

-          Tu veux vraiment pas me dire où vous êtes ?

-          Non Niall, dis-je, je peux pas, c’est trop risqué. J’suis désolée, tu sais que j’aimerais bien, tu sais que je le voudrais vraiment, mais je peux pas…

Je ressens toute la détresse dans sa voix et comprend qu’elle est vraiment sincère.

-          D’accord. Je n’insiste pas alors.

-          Merci. Ça va avec Gemma ?

-          Euh…  un peu dur, je t’expliquerais.

-          Dis-moi…

-          Elle est partie chez sa mère.

-          Pourquoi ?

-          On s’est un peu pris la tête. Elle vit très mal le fait qu’Harry ait disparu sans laisser de traces.

-          Merde. Tu crois que je dois le dire à Harry ?

-          ME DIRE QUOI ? hurle Harry à l’autre bout du téléphone, DONNE MOI CE TELEPHONE !!

A communication est coupée brutalement et j’espère sincèrement que Harry va réussir à se calmer. Je suppose qu’il est impossible que j’essaye de la rappeler pour le moment, Harrry et elle doivent avoir une explication. C’est donc très nerveux que je me recouche dans mon lit, et retrouve le sommeil…

A six heures du matin, après un sommeil très agité où j’ai cauchemardé que Cécile m’appelait au secours alors qu’Harry s’apprêtait à la frapper mais que Gemma m’empêchait de lui porter secours, je me décide à me lever. J’ai passé une des pires nuits de toute ma vie. Je me dirige vers la cuisine pour essayer de déjeuner quelque chose mais je suis interrompu par la sonnette de ma porte d’entrée.

Holy crap ! Qui cela peut-il bien être à une telle heure ? Je me dirige vers la porte et l’ouvre, avec inquiétude. Ce que je découvre derrière est au-delà de tout ce que j’aurais pu imaginer…