Coucou ! Voilà le 10e chapitre de "Et après... ?", c'est encore un chapitre Ziam, mais vous y verrez et entendrez aussi parler des autres. Par contre, comme pour ma précédente publication, je ne mets pas de questions à la fin du chapitre, vous saurez quoi commenter (pour ceux qui se donnent la peine de commenter) ;)

Chapitre 10 : Une jolie petite famille

10 juin 2021, 8h du matin

Voiture de Ziam

-          Mais papa où on va ?, demande Lena

-          Tu verras ma puce c’est une surprise, répond Zayn en souriant

Je ne dis rien mais moi aussi j’aimerai savoir pourquoi Zayn nous a fait nous lever à une heure aussi matinale sans nous dire où nous allions.  En plus il nous a fait prendre des affaires pour une nuit, j’en déduis donc qu’on ne dormira pas chez nous ce soir.

-          Mon cœur, dis-je en me tournant vers mon fiancé, tu ne veux vraiment pas nous dire où tu nous emmènes ?

-          Liam, laisse-moi te faire la surprise, elle n’en sera que meilleure. On arrive dans dix minutes.

Dans dix minutes ? On est en proche banlieue de Londres donc on ne sortira pas de l’agglomération. Mais on se dirige vers des petits quartiers pavillonnaires très très très cossus. Je ne comprends pas. Il n’y a rien dans le coin à part de très grandes et très belles maisons.  Lena semble complètement émerveillée du quartier dans lequel nous venons d’entrer et pour cause les terrains sont immenses et les villas qui s’y trouvent très cossues.

-          Et voilà on est arrivés ! dit Zayn en se garant près de la plus belle des maisons du quartier

Je me dépêche de sortir de la voiture pour éviter que Liam aie le temps de me poser des questions, vais à l’arrière récupérer ma fille et la prendre dans mes bras.

-          Zayn qu’est-ce que… commence mon fiancé avant que je ne le coupe

-          Fais-moi confiance. Le jeu en vaut la chandelle. Crois-moi.

Je lui vole un rapide baiser et me dirige vers la maison devant laquelle nous sommes garés. Elle est tout au bout du lotissement, et le terrain de la propriété est immense. Je sors mon trousseau de clé et déverrouille la porte d’entrée. Je pose ma fille par terre et entrelace mes doigts à ceux de l’homme de ma vie.  On franchit le seuil et je peux lire de l’émerveillement dans ses yeux. Il est vrai que la maison est magnifique. L’entrée donne sur un immense salon ouvert, à gauche une porte mène dans une grande cuisine, à droite une porte descend à la cave et à côté des escaliers mènent aux étages supérieurs.

-          Zayn est-ce que… ?, demande Liam en se tournant vers moi

-          Est-ce que c’est chez nous ? Oui mon amour, c’est notre maison.

tumblr_mqclqsvNGU1rlp610o1_500

-          Mais comment…

-          Profites, on parlera du comment après.

Il m’embrasse assez langoureusement avant que nous nous rendions tous les deux compte que Lena a filé.

-          Lena ?, dis-je, tu es où ma puce ?

Elle dévale les escaliers en courant et nous dit :

-          Elle est trop chouette la maison ! Et les chambres en haut elles sont troooooop bien ! C’est à qui la maison ?

-          A nous ma puce. C’est notre nouvelle maison…

-          OUAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIISSSSSSSSSSSS !!!

Elle saute de joie dans tout le salon, ça fait vraiment plaisir à voir.

-          Ma puce ?, dis-je doucement, je t’ai préparé une petite surprise dans le jardin, tu viens voir ?

-          Oui chouette !

Je fais signe à Liam de nous accompagner et me dirige vers la baie vitrée du salon. Je l’ouvre et on sort dans l’immense jardin.

Le jardin est vraiment grand, et au fond je distingue une silhouette qui me semble bien familière. Non ? Il n’a quand même pas… ?

full-1849851494

-          UN PONEEEEEEEEEEEEEYYYYYYYYY !!!

Lena hurle de joie et court en direction de l’enclos qui se trouve au fond du jardin.

-          Tu lui as acheté un poney ?, dis-je en souriant à Zayn

-          Et pas qu’un poney, elle qui est passionnée par les animaux elle va adorer. Viens…

Il me prend la main et m’entraîne jusqu’à l’enclos où notre fille s’émerveille devant son poney.

-          Comment il s’appelle ?, demande-t-elle

-          Il n’a pas encore de nom, dit Zayn, ça sera à toi de lui en choisir un. Mais avant ça j’ai d’autres animaux à te présenter.

Sans lâcher ma main il nous entraîne à l’arrière de l’enclos du poney. Dans un plus petit espace une petite chèvre, une poule et un coq marchent et semblent découvrir leur environnement.

-          Trooooop bien !, s’écrie Lena

-          C’est génial, dis-je à Zayn

Il me sourit et dit à notre fille :

-          Le coq il s’appelle Hubert, la poule elle s’appelle Géraldine, et la chèvre Daisy.

-          Merci papa !!!

Elle lui saute au cou et ils se font un très très gros câlin.

-          Tu viens voir ta chambre maintenant ?, dit Zayn, y’a encore une surprise pour toi… Enfin deux même…

-          Trop bien j’adore les surprises.

Elle s’élance en direction de la maison et je dis :

-          Encore des animaux ?

-          Oui, dit Zayn en rougissant légèrement, un lapin et un poisson rouge.

-          BON VOUS VENEZ ?, nous crie Lena depuis la maison

-          On arrive ! lance Zayn avant de m’embrasser furtivement dans le cou

On se dépêche de filer vers la maison et je reprends la main de Lena. On monte à l’étage et je dis :

-          Ma puce, toi ta chambre elle est encore plus haut.

-          Encore plus haut ? Mais… Y’a pas d’escaliers pour monter plus haut…

Elle semble complètement désemparée et je souris de la surprise. J’appuie sur un bouton situé dans le mur et des pans de mur s’avancent, formant des escaliers. Les yeux de ma fille brillent et ceux de Liam aussi. En souriant je glisse à l’oreille de mon fiancé :

-          C’est une des particularités qui m’a fait choisir la maison-là plutôt qu’une autre. Elle paraît simple comme ça, mais en fait elle est super moderne et fonctionnelle.

Puis je me tourne vers ma fille et dis :

-          On monte ?

-          Oui !

-          Alors grimpe, on te suit…

Elle monte les marches et on la suit jusqu’au palier supérieur. L’espace immense servira de salle de jeux pour notre fille, et, à gauche, une porte mène à sa chambre et à sa salle de bain rien que pour elle.

-          Papa Zayn ?, dit-elle en se tournant vers moi, c’est un vrai poisson dans l’aquarium là-bas ?

-          Oui ma puce, c’est ton poisson rouge.

-          Oh trop chouette !!

Elle s’approche de l’aquarium et regarde son poisson qui nage dedans. Liam passe son bras autour de ma taille et me sourit en chuchotant :

-          T’es vraiment un père parfait pour elle.

-          Tu l’es aussi mon amour, dis-je

-          Elle est où ma chambre ?, demande Lena en interrompant ce moment de tendresse

-          Juste là ma puce, dis-je en désignant la porte

Elle se précipite dedans et nous l’entendons s’écrier :

-          Waaaaaah c’est trop beau !!! Papa Liam j’ai même un lapin !!!!

Liam va en souriant rejoindre sa fille et je les laisse profiter de ces quelques secondes de complicité à observer le lapin avant d’entrer à mon tour dans la chambre et de dire :

-          Tu peux l’appeler comme tu veux, il n’a pas encore de nom…

-          Chocolat ! Je veux l’appeler Chocolat !, s’exclame notre fille, parce qu’il est tout brun comme le chocolat !

-          D’accord, dit Liam en souriant, on l’appellera chocolat alors. Et le poisson rouge ?

-          Je peux aussi choisir son nom ?, dit Lena en me regardant avec ses grands yeux innocents

-          Oui ma puce, dis-je

-          Je voudrais l’appeler Bulle…

-          D’accord, dit Liam, Chocolat le lapin et Bulle le poisson rouge.

-          Lena ma puce ?, dis-je, je te laisse ici tu peux regarder ton lapin et ton poisson rouge et sinon y’a déjà quelques jeux dans ton placard, moi je vais regarder le reste de la maison avec Papa Liam d’accord ?

-          Oui papa.

Elle nous fait à chacun un gros bisou sur la joue et on la laisse découvrir son univers.

On est redescendus à l’étage inférieur et Zayn m’entraîne vers une immense chambre que l’on devine derrière une porte entrouverte.

-          Ça c’est notre univers, dit-il

La chambre est immense et donne sur un grand balcon avec vue sur le jardin, à gauche, derrière une porte coulissante une immense salle de bain avec jacuzzi, baignoire ET douche, bref le grand luxe. En revenant dans la chambre j’observe le lit, c’est un lit immense et qui a l’air confortable au possible. J’enlève mes baskets, m’allonge dessus, et Zayn fait de même avant de me rejoindre. Je commence par l’embrasser de manière très très langoureuse puis on discute.

-          La maison est magnifique Zayn, je n’aurais pas rêvé mieux !

-          Vraiment ?

-          Oui vraiment… Mais, pourquoi t’as fait ça en secret ?

-          Je voulais vous faire la surprise à toi et à Lena. Je voulais vous impressionner.

-          C’est réussi. Elle est géniale la maison. Vraiment.

-          Et t’as encore pas tout vu.

-          Il est à combien le loyer ?

-          Le loyer ?

Il éclate de rire et peine à se calmer.

-          Liam, y’a pas de loyer, la maison est à nous. A nous, pour toujours…

-          Attends, on est… ?

-          Oui on est propriétaires.

-          Non ? Sérieusement ?

-          Oui sérieusement. On a maintenant une belle maison pour loger notre famille.

Il me sourit et presse ses lèvres contre les miennes. Je savais que ça lui ferait plaisir. Mais il s’arrête net, s’écarte de moi, et tenant mon visage dans ses mains me regarde dans les yeux en disant :

-          Avec quel argent ? J’ai fait les comptes hier et il n’y a aucun mouvement sur notre compte commun.

-          Tu te souviens l’argent que j’ai touché de l’héritage de mon grand-père et que j’ai placé sur un compte en disant que je le réserverai à un grand projet ?

-          Ouais

-          Bah voilà. J’ai payé toute la maison d’un coup, on n’a pas de dettes, pas de crédit à rembourser.

-          Attend Zayn, c’est impossible, vu le standing de la maison y’avait pas assez.

-          Disons aussi que le livret d’épargne dont j’avais complètement zappé l’existence y est passé aussi. Mais laissons tomber les questions matérielles, profites juste de la maison que je t’offre. D’ailleurs, viens avec moi, j’ai encore un endroit à te montrer. Même plusieurs mais y’en a un qui compte beaucoup à mes yeux.

Je prends sa main et l’entraîne jusqu’à la pièce en face de notre chambre. J’ouvre la porte avec un peu d’appréhension et laisse Liam entrer dans la pièce. C’est en fait une chambre d’enfant, et j’espère qu’il comprendra le message que je veux lui faire passer.

Une chambre d’enfant. La pièce qu’il tenait tant à me montrer est une chambre d’enfant. Il y a dedans un petit lit, et un lit d’enfant, le papier peint au mur représente des clowns. Zayn prend timidement ma main et je me tourne vers lui :

-          Zayn ? Qu’est-ce que tu me caches ?

-          Je te cache rien, je voudrais… éventuellement… qu’après notre mariage on songe à… agrandir la famille.

-          Pourquoi tu rougis en me disant ça ? C’est normal et humain, et je le veux aussi.

-          Vraiment ?

-          Oui. Et cette fois-ci je voudrais qu’on essaye d’adopter un petit bébé.

-          Wow, tu t’en sens capable ?

-          On aura un certain temps pour s’y préparer. Mais il faudra qu’on demande son avis à Lily avant, elle a son mot à dire aussi à propos de notre famille.

-          Oui. On a le temps de toute façon, je voudrais d’abord qu’on se concentre sur le mariage.

-          Oui.

On s’embrasse doucement et on termine d’explorer l’étage. Il y a un bureau, qui peut aussi servir d’atelier ou de studio puisqu’il y a un immense piano auquel Zayn s’installe de suite. Il pose ses mains sur les touches et se met à jouer une douce mélodie.

zaynchezjonnie

Je m’appuie contre le bord de la porte et le regarde faire. Il est heureux. S’éloigner de la musique lui a fait du mal. Et en quelques secondes il a renoué avec tout ce qu’il aime. Lena est descendue de sa chambre en entendant les premières notes mais elle n’ose pas trop s’avancer. Je la prends dans mes bras et on observe Zayn qui finit de jouer la mélodie. Dès que les touches du piano se sont tues Lena éclate de rire et applaudit chaleureusement son papa.

-          Bravo Zayn, j’avais oublié à quel point tu jouais bien, dis-je

Je me rapproche de lui avec Lena dans mes bras et on se fait un câlin tous les trois.

Deux heures et demies plus tard.

Cuisine

-          Oui maman il a adoré…

-          Et Lena ?

-          Lena aussi a doré, surtout les animaux, elle qui adore les animaux elle est gâtée.

-          Les animaux ?

-          Un poney, une chèvre, une poule, un coq, un lapin et un poisson rouge.

-          Tout ça ?

-          Rien n’est trop beau pour notre princesse

-          Je comprends. Tu me montreras des photos hein ?

-          De la maison ou des animaux ?

-          Les deux !

Je rigole et réponds :

-          Oui évidemment. De toute façon c’est toujours okay pour que tu gardes Lena demain après-midi ?

-          Oui oui.

-          Bah elle te racontera elle-même alors.

-          Oui. Bon, faut que je te laisse, tes sœurs viennent d’arriver pour le repas.

-          D’accord maman, à demain.

Je raccroche et range mon téléphone sous les yeux rieurs de Liam.

-          Tu ne lui avais pas dit pour les animaux ?

-           Non, je n’avais rien dit à personne en fait. Je voulais que ça reste une surprise.

-          PAPAA ZAYN ! dit Lena en m’appelant depuis le jardin, J’AI TROUVE UN NOM POUR MON PONEY !!

-          Viens ici ma puce, on va en parler ensemble.

Notre fille débarque pieds nus dans la cuisine quelques secondes plus tard.

-          Lena, elles sont où tes chaussures ?, dis-je

-          Je les ai laissées sur le bord de la terrasse parce que y’avait de la terre dessus.

-          C’est bien, dis-je, alors comment tu vas le nommer ton poney ?

-          Arnold !!

-          Si tu veux, dit Zayn, c’est mignon.  

Il soulève notre fille et l’assoit au bord de la table.

-          Ma puce, tu te souviens que demain tu vas chez mamie Patricia ?

-          Oui papa.

-          Tu seras sage hein ma puce ?

-          Oui

Elle nous fait un immense sourire et on sait par avance qu’elle sera infernale, comme à chaque fois qu’on la laisse chez quelqu’un.

-          Lena je ne rigole pas, reprend Zayn, il faudra que tu sois très sage.

-          Oui papa… Mais… Pourquoi je dois aller chez Mamie ?

-          Parce que Papa Liam et moi on doit aller travailler.

-          Vous allez faire quoi ?

-          On va poser pour des photos.

-          Ah d’accord.

Elle est trop mignonne. Zayn va avec elle nourrir tous ses animaux pendant que je termine de cuisiner un simple plat de pâtes. Demain on va bosser, on a un shooting photo un peu particulier, et pour cause : c’est avec la femme de Niall que nous allons poser. C’est elle qui nous as demandé, elle est restée très vague sur le shooting en lui-même et la marque pour laquelle on l’effectuerait. Mais Niall nous avait suppliés et on avait bien évidemment accepté.

Salon, 17h30

Lena s’est endormie dans les bras de mon fiancé. En même temps la journée a été épuisante pour elle, elle a sauté partout à découvrir la maison. Maintenant on est posés devant l’immense écran plat du salon, et elle dort. Liam la berce doucement en lui murmurant une berceuse. Il adore faire ça. Il reste une partie de la maison que je ne lui ai pas fait découvrir, mais je l’y emmènerai ce soir, quand notre fille sera au lit.

-          T’as réussi à en savoir plus sur le shooting de demain ?, me demande Liam

-          Non, Niall ne veut rien dire. Mais bon des shootings on en a déjà fait des tas, y’a pas de raison que ça se passe mal.

-          Je sais pas, reprend mon fiancé, j’ai l’impression qu’il nous cache un truc.

-          On verra ça demain.

Ça sonne à la porte et je bondis du canapé pour aller ouvrir. Ça doit être le livreur des pizzas qu’on a commandé pour ce soir.  Je lui ouvre, récupère les pizzas, le paye grassement et referme la porte. Lena s’est réveillée et fais un gros câlin à Liam.

-          Allez on mange, dis-je, et après au lit, demain il faudra se lever tôt.

-          Mais je suis pas fatiguée, tente de protester Lena

-          Si ma puce, tu es fatiguée, tu t’es endormie dans mes bras, et tu verras que tu vas bien dormir dans ta nouvelle chambre, dit Liam, mais d’abord on mange nos pizzas.

-          Je pourrais aller faire un câlin à Arnold avant d’aller au lit ?, demande notre fille

-          Oui, évidemment, dis-je, mais tu sais il dormira peut-être déjà…

21h25, palier du 1er étage

Je redescends de l’étage de notre fille, elle vient de s’endormir. Zayn m’attends, assis sur notre lit, en train de pianoter sur son téléphone.

-          Mon cœur ?, me dit-il, faut que je te parle du sous-sol encore…

-          Du sous-sol ? Qu’est-ce qu’il a le sous-sol ? C’est un repère d’agents secrets ? Une base spatiale ?

-          Ça m’aurait bien plu mais non, par contre, y’a deux sous-sols…

-          Comment ça ?

-          Mets-toi assis, je vais t’expliquer.

Je m’assois au bord du lit avec lui et il me dit :

-          Le premier sous-sol c’est un garage tout ce qu’il y a de plus banal. Et y’a encore un étage en-dessous qui fait une grande salle de sport.

-          Salle de sport ?

-          Avec les derniers appareils de musculation et de fitness qui sont sorti, de quoi entretenir nos corps d’athlètes. Et on a un bassin de natation de 25m aussi.

-          Non ? Tu me fais une blague là ?

-          Non non, je te jure que c’est vrai. Tu veux aller voir ?

-          On ira voir demain. Par contre y’a quelque chose que j’aimerais ce soir.

-          Ah oui ? Quoi ?

-          Que tu me joues un morceau au piano, t’avais l’air tellement heureux tout à l’heure.

-          Viens.

Il prend ma main et m’entraîne presque en courant jusqu’au bureau-studio-atelier. Il s’installe au piano et je ferme la porte pour atténuer les bruits et ne pas réveiller Lena qui dort.

Je m’installe au piano, Liam tire un tabouret et s’installe non loin de moi. Je pose doucement mes doigts sur les touches et commence à jouer Somewhere Only We Know. Liam reconnaît immédiatement la mélodie et je vois ses yeux s’humidifier au fur et à mesure de la chanson. A la dernière note je le regarde et dis :

-          Tu te souviens ?

-          Comment je pourrais ne pas m’en souvenir ? C’est la première chanson d’amour que tu m’as chantée. Après notre première nuit ensemble. Je m’en souviendrais toute ma vie, c’était un moment magique, j’étais un homme comblé ce soir-là…

-          Je sais. Je l’étais aussi.

-          Tu  ne l’es plus hein ? Je t’ai arraché à la musique, je m’en veux, je vois bien que ça te manque.

-          Hein ? Mais qu’est-ce que tu racontes Liam ?  Rapproche-toi…

Il se rapproche de moi et je commence par doucement caresser ses lèvres avec les miennes. Je dis ensuite :

-          La musique m’a fait vivre de belles années et m’a fait te rencontrer. Maintenant on a arrêté, alors oui ça me manque un petit peu mais maintenant je t’ai toi, Lena, et un jour on agrandira notre famille. Et c’est sur ça que je veux me concentrer.

-          Vraiment ?

-          Vraiment. Toi, Lena, notre famille. C’est tout ce qui compte. Et puis si y’a un piano ici c’est pas pour rien, ça me permettra de décompresser de temps en temps.

-          Oui. Mais t’es sûr que tu ne voudrais pas te remettre à écrire et à composer ?

-          C’est déjà fait Liam.

-          Oh. Tu écris ?

-          Depuis quelques semaines oui.

-          Tu voudras bien me montrer ?

-          Je me sens pas encore prêt.

-          D’accord. Tu me montreras quand tu seras prêt alors mon amour…

-          Merci Liam. On va au lit ? On a une longue journée demain.

-          Oui.

On se dirige vers notre chambre et on se glisse sous la couette en caleçon.

-          J’emmène Lena chez ma mère tôt demain matin, je te laisse dormir ?, me demande Zayn

-          Tu ne veux pas que je vienne avec toi ?

-          J’en ai pour deux heures et demie aller-retour ça va aller. Enfin si tu veux venir tu peux mais je pense que tu devrais dormir un peu.

-          Ok. Ça me fera du bien de dormir. Mais le soir c’est moi qui conduis pour aller la récupérer.

-          D’accord. 

Le lendemain matin

Chambre parentale

J’essaye de m’habiller en silence, je vais déposer Lena chez ma mère et je viendrais chercher Liam pour notre shooting de l’après-midi. J’entends des petits pas dans le couloir et j’ouvre la porte à ma fille pendant que je finis de boutonner ma chemise. Je lui fais signe de ne pas faire de bruit alors elle monte sur le lit et me regarde faire en silence.

full-mackenzie-foy-2126833639

-          Quelle heure il est ?, dit Liam d’une voix ensommeillée

-          Huit heures dix, dit Lily en regardant le réveil sur ma table de nuit, tu ne te lèves pas Papa ?

-          Non, dis-je, Papa Liam va dormir encore un peu,  et moi je t’emmène chez Mamie.

-          Ah d’accord, dit Lily en souriant

Liam et Lily se font un gros câlin dans le lit puis je prends ma fille par la main et l’emmène déjeuner dans la cuisine. Avant de descendre j’embrasse mon fiancé sur le front et lui dis :

-          Dors encore un peu, je reviens vite.

Il referme les yeux et à la manière dont il se retourne dans le lit je comprends qu’il va vite se rendormir.

1h45 plus tard

Cuisine

Je sirote mon café en observant les animaux au fond du jardin. La maison est parfaite, et Zayn nous as vraiment fait une belle surprise.  Mon portable, posé sur le buffet de la cuisine se met alors à sonner. Je m’en empare et réponds à ma mère qui me téléphone.

-          Allô maman ?

-          Coucou ! ça va ?

-          Oui très bien et toi ?

-          Super. Quoi de neuf ?

-          Zayn nous as acheté une maison, j’y suis là, elle est vraiment trop bien.

-          Oh. Où ça ?

-          Banlieue Sud de Londres, dans un quartier bourgeois. C’est une véritable villa de malade. Deux étages en plus du rez-de-chaussée, et double sous-sol avec piscine et salle de sport.  Et un immense jardin avec des animaux.

-          Des animaux ?

-          Lena est passionnée par les animaux depuis quelques mois alors Zayn lui a acheté un poney, une chèvre, une poule, un coq, et on a aussi un lapin et un poisson rouge.

-          Et bah dis-donc, ça fait beaucoup tout ça !

-          Oui mais tu la verrais, elle a les yeux qui brillent, elle adore sa nouvelle maison !  Et elle est dingue d’Arnold.

-          Arnold ?

-          Son poney.

-          Ah d’accord. Vous faîtes quoi aujourd’hui ?

-          On a un shooting photo avec Eva, la femme de Niall, du coup Zayn est parti déposer Lena chez sa mère, là je l’attends il ne devrait plus trop tarder.

-          Un shooting pour quoi ?

-          Aucune idée. Ni Eva ni Niall n’ont rien voulu nous dire. On verra cet après-midi.

-          Oui. Et puis ça vous permettra de voir Niall.

-          Exactement. Pour une fois qu’il passe et s’arrête en Angleterre.  

-          Et Louis et Harry ? T’as des nouvelles ?

-          Louis est très très pris par son boulot, il a entraînement tous les jours, son coach lui a dit que si sa saison était bonne il pouvait espérer être intégré à l’équipe nationale. Il a vraiment du talent.

-          Et Harry ?

-          Aucune idée, il va bien je pense. J’espère.

-          D’accord. Bon je vais te laisser, ton père vient de se lever et il faut que je lui fasse son café.

-          Oui maman. Bonne journée, gros bisous.

-          Merci à toi aussi.

Je raccroche en souriant, ma mère s’inquiète toujours pour tout et tout le monde. C’est mignon. Je mets ma tasse dans l’évier et me décide à aller voir cette fameuse salle de sport dont zayn m’a parlé hier. Je suis toujours en caleçon mais il ne fait pas froid au sous-sol. Je descends, passe le garage et descends encore. J’allume les néons et découvre la fameuse salle de sport. Effectivement elle est très moderne et fonctionnelle. Mais ce qui m’attire c’est le bassin de natation. Je me débarrasse de mon caleçon et pique une tête. L’eau est fraîche mais ça fait du bien. Je me met alors à faire quelques longueurs rafraîchissantes et agréables.

40 minutes plus tard

Entrée de la maison

-          C’est moi ! Je suis rentré !

Pas de réponse, mon fiancé doit encore dormir comme un bébé.  Je pose ma veste et monte jusqu’à la chambre, mais elle est vide.

-          Liam ?

Pas de réponse. C’est bizarre. Je descends dans la cuisine et m’aperçois qu’une tasse est dans l’évier. Il s’est donc levé. Mais où peut-il bien être ?  Pas avec Arnold visiblement d’après ce que je vois dans la baie vitrée. Ah je sais ! Il doit être en bas. Je descends, il n’est pas au garage alors je pousse jusqu’à l’étage inférieur et je le trouve en train de nager dans la piscine.  Je m’approche du bord et il s’arrête à la fin de sa longueur en s’accrochant au bord du bassin et me regarde.

-          Ça va ?, me dit-il, ça fait longtemps que t’es rentré ?

-          Non pas trop. Mais je te cherchais. 

-          Désolé, j’ai profité d’être levé pour faire quelques longueurs.

-          Pas de problème, tu comptes sortir ?

-          Encore deux longueurs et j’aurais fait un kilomètre, après je sors.

-          D’accord. Tu veux que j’aille te chercher une serviette ?

-          Oui je veux bien.

Je fais mes deux dernières longueurs et Zayn m’attend avec une serviette bien moelleuse dans laquelle je m’enroule en sortant de l’eau. Zayn en profite pour me prendre dans ses bras et m’embrasser langoureusement pendant de longues minutes.

-          On a rendez-vous à treize heures trente, donc on a une heure à tuer avant de manger et de filer, me dit-il en me relâchant

-          J’aimerais bien t’entendre encore au piano, tu sais à quel point ça me fait craquer.

-          Y’a une guitare aussi, on peut se faire des duos.

-          Je ne sais pas si je saurais encore en jouer.

-          Mais bien sûr que si ! ça ne se perd pas ça !

-          Je veux bien essayer. Mais je peux m’habiller d’abord ?

-          Oui, je t’aime bien nu mais c’est pas très raisonnable.

-          Exactement.

Une heure 15 plus tard

Bureau-studio

Les réflexes sont revenus très vite et je fredonne en jouant un morceau à la guitare.

imagine__105__liam_payne___11__by_mortalinstruments1-d5kxez0

Et je me sens bien. Je me sens bien de renouer avec la musique. Zayn m’accompagne au piano en souriant. Je crois qu’il savait ce qu’il faisait en me forçant à jouer.  A la fin de la chanson il éclate de rire et me dit :

-          Ça fait du bien hein ?

-          Ouais. Mais on a bien fait d’arrêter quand on a arrêté.

-          Exactement. Mais on n’était peut-être pas obligés de tout couper d’un coup comme ça.

-          C’était mieux Zayn, ça nous as permis de nous construire une vie. On y reviendra de toute façon. Mais on avait besoin de cette coupure.

-          Sûrement.

Il hausse les épaules, vient m’embrasser et on descend préparer à manger pour midi.

On fait la cuisine à deux, on adore faire ça ensemble. Par contre ce n’est pas très varié, j’avais juste amené un paquet de pâtes et du gruyère, donc ça sera pareil qu’hier midi.  

-          On emménage quand ?, dit soudain Liam

-          On va emménager petit à petit je pense, et je dirais qu’à la fin du mois prochain on devrait être totalement ici.

-          De toute façon Lily voudra passer ici tous les jours nourrir ses animaux.

-          Oui.  Elle est trop mignonne…

-          Elle n’a pas fait d’histoires chez ta mère ce matin ?

-          Non. Enfin si, elle ne voulait plus que je reparte. Mais comme d’habitude.

-          On devrait peut-être l’emmener voir un psy non ? Cette peur aussi forte de l’abandon c’est pas normal…

-          Ça va aller de mieux en mieux avec le temps tu verras…

-          J’espère.

-          Mais oui, dis-je en enroulant mes bras autour de la taille de mon petit-ami, ça va aller, elle est forte tu verras.

Liam me sourit et m’embrasse. Nos langues jouent ensemble pendant de longues secondes et Liam me dit :

-          J’aime toujours autant ça. Je ne me lasserais jamais de tes lèvres et de ta langue je crois.

Une heure plus tard

Studio photo, centre-ville de Londres, avant-dernier étage d’un immeuble de luxe

-          Ils vont nous tuer quand ils vont savoir, me dit Eva, t’aurais dû les prévenir.

-          Ils auraient dit non d’emblée. Et je préfère que ce soit eux que d’illustres mannequins que je ne connais pas et dont je ne connais pas les intentions.

-          Niall, c’est juste un shooting pour de la lingerie.

-          Justement. De la lingerie, avec deux mecs nus qui posent avec toi, c’est bien ça qui me gêne.

giphy

-          N’importe quoi. Tiens, récupère ta fille, elle a fini son biberon.

Je prends ma fille dans mes bras, elle a un peu plus d’un an maintenant. Mon fils est chez Greg, son parrain.  J’avais tout de suite pensé aux garçons quand ma femme avait été contactée par son agence pour un tel shooting. Elle est la nouvelle égérie d’une grande marque de lingerie de luxe, et pour leur campagne de pub les directeurs marketing veulent qu’elle pose avec deux hommes nus, une sorte de remake d’Adam et Eve.

-          Coucou c’est nous, dit Liam en entrant dans le studio

-          Oh ma filleule !, dit Zayn en regardant Clémence qui vient de s’assoupir dans mes bras, et votre grand il est où ?

-          En vacances avec ses cousin chez Greg, dit Eva, ravie de vois voir les garçons.

Elle leur fait la bise à tous les deux et je les serre dans mes bras avant de confier ma fille à son parrain.

Je berce doucement Clémence dans mes bras. J’avais kiffé l’idée quand Niall m’avait demandé d’être son parrain.

-          Bonjour, dit un jeune homme plutôt beau et d’une trentaine d’année en entrant dans la pièce, je suis le directeur marketing et photographe de la campagne de pub. Où sont mes modèles ?

-          Là, dit Eva en nous désignant Liam et moi, les deux garçons-là vont poser avec moi.

-          Mmmh d’accord, répond l’homme, j’espère qu’ils sont musclés comme je vous l’ai demandé.

Qu’est-ce qu’il s’en fout qu’on soit musclés ou pas puisqu’on va porter des fringues ?

-          Bon, qu’est-ce que vous attendez ? Eva va te préparer, on commence avec l’ensemble rose…

-          Et nous ?, demande Liam

-          Vous ?  Mais vous posez nus, vous n’avez plus qu’à vous déshabiller ici, et à vous enduire le corps avec ça

Il balance un petit flacon que Liam attrape au vol. Je suis devenu complètement blême. Il n’était pas prévu au programme qu’on pose complètement nus. Niall a les joues qui ont légèrement rosi et je comprends alors qu’il savait.

-          Attendez, dis-je au photographe, vous pouvez nous laisser dix minutes ?

-          Oui bien sûr.

Il sort du studio et je confie Clémence à Liam avant de m’approcher de Niall :

-          Tu savais hein ?

-          Oui.

-          Pourquoi t’as rien dit ?

-          Parce que vous auriez dit non.

-          Evidemment qu’on aurait dit non ! On ne va pas poser nus quand même !

-          Attendez, intervient Eva, c’est aussi un peu de ma faute. Mon agence m’a contactée pour que je pose pour de la lingerie mais ils veulent également que je sois avec deux hommes nus, et plutôt que de solliciter des hommes certes très beaux mais pervers et hétéros on a pensé à vous, ça me gênerait moins de me retrouver en lingerie fine face à vous les garçons, et puis ça rassurerait Niall qui se dira que vous n’avez pas de pensées perverses à mon sujet.

-          Donc en fait, dit Liam, vous nous avez demandé ça parce qu’on est gays et qu’on ne risque pas de violer Eva ?

-          En gros c’est ça, dit Niall

Ça me fait bien rire. Mais ça fait beaucoup moins rire mon fiancé visiblement. Je rends Clémence à son père et entrelace mes doigts à ceux de Zayn pour le forcer à s’éloigner un peu de Niall et je lui dis à voix basse :

-          Tu ne veux pas le faire ?

-          Ça ne m’enchante ps trop mais je voudrais repousser mes limites. Et si ça peut faire plaisir à Eva et rassurer Niall je dis pourquoi pas.

-          On va le faire alors. Moi ça ne me dérange pas trop. Enfin je ne suis pas super à l’aise non plus, mais je veux bien tenter.

-          Ok. En priant pour que ça ne soit pas trop trop gênant. C’est quand même la femme de Niall.

-          Moi y’a aucun risque, je suis à  100% gay maintenant.

-          Pas moi. Je suis bi et tu le sais. Mais ça va aller.

-          Oui.

Je presse doucement mes lèvres contre les siennes et me retourne vers Niall et Eva en disant :

-          Ok on va le faire.

-          Merci, disent-ils en chœur

-          De rien.

-          Je vais me changer alors, dit Eva, déshabillez-vous et mettez l’huile que le photographe vous a filé sur tout votre corps. Mais pas trop, faut que ça reste naturel.

Elle file derrière un paravent et bien vite ses vêtements jonchent le sol. Niall s’est retourné et regarde par la fenêtre en veillant sur la petite Clémence qui dort dans ses bras. Zayn a déjà enlevé son jean et sa chemise et je fais de même. Lorsqu’il ne me reste plus que mon caleçon  j’hésite un moment puis je me lance et me met entièrement nu. Mon fiancé fait de même et je débouche le flacon d’huile pour le corps. Je lui en verse un peu dans la main et fait de même pour moi. On s’en tartine tout le corps en grimaçant car ça colle.

-          Et bah voilà, c’était ps compliqué, dit le photographe en revenant, vous êtes parfaits et très virils tous les deux.

Zayn rougit légèrement et Liam éclate de rire. Eva sort alors de derrière le paravent vêtue d’un ensemble de lingerie en dentelle rose bonbon, très très très beau. Et elle est magnifique.

Rose-fushia_portrait_w674

-          Vache, dit Liam, on ne croirait pas que t’as déjà porté deux enfants. T’es… superbe.

-          Merci, répond ma femme en souriant

-          Bon, dit le photographe, on va commencer par quelques photos debout, ensuite assises. Eva tu te mets debout sur la croix au milieu du champ, les garçons, un de chaque côté, à genoux, collés à elle, les mains sur ses cuisses.

-          Sur ses cuisses ?, s’exclame Zayn

Il échange un regard un peu paniqué avec Liam puis ils se tournent tous les deux vers moi et je leur donne mon approbation d’un regard.

On se met en place tous les deux mais je sais très bien qu’on va avoir un gros problème. Mon fiancé est nu face à moi, et j’ai une plantureuse jeune femme sous mes doigts, bref l’excitation monte en moi et j’essaye de me maîtriser pour ne pas bander. Mais c’est peine perdue et au fur et à mesure que le photographe règle les derniers détails je vois mon sexe grossir et durcir et je me mords la lèvre en priant pour que personne ne s’en aperçoive. Au moment où le photographe s’apprête à prendre la première photo Eva se racle la gorge, baise les yeux vers moi et dit :

-          Je suis vraiment désolée Zayn, mais là ça me gêne.

-          Qu’est-ce que… commence Liam avant de comprendre, non Zayn ?

-          Qu’est-ce qui se passe ?, demande Niall

Honteux je rougis, baisse la tête et m’écarte un peu d’Eva. Mon érection est bien visible et Eva détourne les yeux. A ma grande surprise Niall éclate de rire.

-          Putain Zayn t’es incorrigible.

-          Bon, va falloir calmer l’étalon avant de pouvoir passer aux photos. Parce qu’il ne s’agirait pas de faire des photos pornos jeune homme.

Liam me prend par la main et m’emmène derrière le paravent. Il me regarde droit dans les yeux et me chuchote :

-          Si je te taille une pipe t’arriveras à te calmer ?

-          Non, au contraire ça sera pire. C’est juste que j’ai pas l’habitude d’avoir des personnes aussi belles et nues ou presque autour de moi. Mais ça va aller. Faut juste que je me calme.

Il m’embrasse tout doucement et je respire longuement pour me calmer. Une fois que mon érection a disparu mon fiancé m’embrasse sur le front et dit :

-          Je suis fier de toi, on y retourne.

On se remet en place et le shooting photo commence. On prend différentes poses pendant de longues heures et ça devient vite épuisant mais c’est aussi un peu notre métier. Eva a revêtu des tenues à chaque fois plus courtes, plus transparentes, plus excitantes. Et même si je suis désormais gay à 100% je dois bien avouer qu’elle est magnifique. Niall garde un œil sur Zayn au cas où mais mon fiancé n’a désormais d’yeux que pour moi.

-          Allez, on en fait une dernière, dit le photographe, Eva, le string blanc et le soutien-gorge blanc en dentelle, les garçons ça sera la position la plus osée, après promis je vous laisse tranquille.

Je jette un coup d’œil à Zayn mais il me fait comprendre d’un signe de tête que ça va le faire, qu’il va y arriver. Lorsqu’Eva revient je ne peux m’empêcher de me mordre nerveusement la lèvre, elle est vraiment très… sexy et excitante.

-          Tiens, dit le photographe en lui tendant une paire de bas blancs bordés de dentelle et une paire de très hauts talons blancs eux-aussi, assise sur le canapé, toi, ajoute-t-il en pointant Zayn du doigt, à genoux à côté du canapé, à droite, et toi, allongé, la tête sur une de jambes d’Eva, et tes genoux repliés pour cacher ton sexe. Eva tu passe une jambe par-dessus le torse du jeune homme allongé et tu poses ta main sur sa joue, mais tu ne le regarde pas, tu regardes le jeune homme à genoux, et vous croquez tous les deux dans cette pomme.

Il tend une pomme à Zayn et je le vois sourire, c’est vrai que ça doit être comique, et que les photos vont être magnifiques. J’ai la jambe parfaite d’Eva juste au-dessus de mon torse et sa joue caresse doucement ma joue.

Ça m’amuse et ça m’inquiète, c’est très osé quand même.

-          Et mon autre jambe j’en fais quoi ?, demande ma femme

-          Avec le bout de ta chaussure tu rapproches le menton du jeune homme à genoux à côté de toi…

Ma femme a donc les jambes complètement écartées. Je me retiens pour ne pas faire de remarque au photographe et espère maintenant que le shooting va vite se finir. Parce que même si mes amis sont gays je sais que ma femme leur fait de l’effet, et je crois que le photographe en profite aussi pour se rincer l’œil.

-          Parfait, absolument parfait, dit le photographe, regardez-moi tous les trois, voilà c’est super, j’en fais encore une série et je vous libère.

Après d’encore longues minutes le photographe dit enfin :

-          C’est bon, vous avez été géniaux, Eva on se voit dans trois jours pour sélectionner les photos, messieurs merci d’être venus et de vous être prêtés au jeu. J’espère avoir l’occasion de retravailler avec vous

Il fait un clin d’œil à Zayn et je me retiens de pouffer. En fait il est gay ! Et il drague mes potes. N’importe quoi. Pendant qu’il range son matériel tout le monde se rhabille et ma femme vient me rejoindre, vêtue d’un jeans et d’un petit chemisier rose pâle. Elle prend Clémence dans ses bras et notre fille ne tarde pas à se réveiller pour son biberon. Elle a dormi tout l’après-midi, tant mieux. Eva récupère le biberon déjà prêt dans son sac et commence à nourrir notre fille. Avant de partir je vois le photographe glisser sa carte dans la poche de chemise de Liam sous les yeux archi protecteurs et jaloux de Zayn. Dès que le photographe a passé la porte Eva et moi on éclate de rire…

Ils sont morts de rire, et je ne sais pas si je dois rire moi aussi ou m’énerver du geste du photographe.

3127650005_1_2_PvMzPQYB

-          Il est gay, nous dit Eva, et vous lui avez clairement plu. Tous les deux.

-          N’importe quoi, dit Liam, je n’aime que Zayn de toute façon. Juste une question, le studio il est à qui ? parce qu’il est vraiment magnifique.

-          Il est à moi, dit Eva, j’me suis dit que je préférais faire mes shooting dans un endroit dans lequel je me sentais bien.

-          Et on a investi dans l’appartement à l’étage d’au-dessus, dit Niall, ça nous fait un pied-à-terre quand on est sur Londres. Vous montez boire l’apéro ?

-          Ouais mais rapidement, on doit aller récupérer notre fille ce soir, dit Liam

-          Je comprends, nous dit Eva, nous on va récupérer Ewin dans deux jours. Mais on a sûrement plus l’habitude de se séparer de lui que vous de Lena.

-          C’est surtout qu’elle a une peur bleue de l’abandon, dit Liam, même pour la déposer à l’école le matin c’est une épreuve pour elle.

-          Ah oui quand même, bon allez, on monte, on en discutera en haut.

Une heure plus tard

Appartement Londonien de Niall et Eva

-          Il faut qu’on file maintenant, ma mère va nous tuer, dit Zayn, elle ne devait la garder que l’après-midi mais c’est parti pour qu’on squatte ma chambre ce soir.

-          Je comprends, dis-je, mais faut que tu me rendes ma fille…

-          Oui je sais mais je suis dingue de ma filleule. Faut vraiment qu’on réussisse à se voir plus souvent.

-          On va essayer, dit Eva, dites, par hasard, vous avez eu des nouvelles de Louis et Harry ?

-          Louis travaille dur pour décrocher sa sélection en équipe nationale, dit Liam, et Harry aucune idée.

-          J’en ai pas eu non plus d’Harry, dis-je, mais je suppose que si y’avait un quelconque problème Louis nous en aurait parlé.

-          Sûrement.  Mais ça me rassure pas, dit Liam, de toute façon ils viennent à notre mariage l’an prochain donc on saura.

-          Ah d’ailleurs, dit Eva, donnez-nous la date tout de suite, qu’on puisse organiser nos agendas en fonction.

-          Le 5 Mars 2022, dit Zayn, un an jour pour jour après la demande…

-          Ouh c’est trop mignon !!, s’exclame ma femme, on a hâte d’y être.

3197560727_1_2_gtk1sSR4

Une demi-heure plus tard

Voiture de Ziam

-          Oui Patricia on est désolés, vraiment, mais le shooting a duré tout l’après-midi.

-          Je comprends bien Liam, mais votre fille est en larmes et elle pense que vous n’allez pas venir la récupérer.

-          Oh. Passe la moi s’il-te-plaît.

-          D’accord.

Après un long silence j’entends :

-          Allô papa ?

tumblr_inline_mgoggfkqsD1r1yj84

-          Oh ma puce… Pourquoi tu pleures ?

-          Vous allez venir me chercher hein ?

-          Bien sûr ma puce, on est sur la route, on sera là dans une petite heure.

-          C’est vrai ?

-          Oui ma chérie c’est vrai, on arrive avec papa, on est désolés, ça a duré plus longtemps que prévu.

-          D’accord…

Patricia reprend le téléphone et me dit :

-          Je ne la mets pas au lit, mais vous avez intérêt à vous dépêcher d’arriver.  Et la prochaine fois prévenez au moins !

-          Oui promis. Encore désolé, on fait aussi vite qu’on peut.

-          On vous attend.

-          Merci.

Je raccroche et Zayn me dit :

-          Elle est furieuse hein ?

-          Lena est en larmes, elle avait peur qu’on ne vienne plus la chercher…

-          Putain encore ?!?

-          Oui, ça m’a fait mal au cœur de l’entendre aussi triste.

-          Je crois que t’avais raison ce matin, on va l’emmener voir un psychologue. C’est pas normal et ça ne peut plus durer.

-          Oui.

Une heure dix plus tard

Maison des Malik, Bradford

-          Je hais les bouchons !

-          Zayn, ça fait vingt minutes que tu pestes, ça changera rien à notre retard…

Ouais il a raison. Je me calme rapidement et entre chez mes parents suivi par mon fiancé.

-          PAPAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

Lena se jette dans mes bras et je la serre contre moi un long moment, puis elle tend les bras à Liam qui lui fait un gros câlin pendant que je salue mes parents et Doniya. Lena est accrochée au cou de mon fiancé et refuse de le lâcher.

-          Désolé maman, dis-je, j’ai oublié de te prévenir… On peut squatter pour la nuit ?

-          Il est 22h donc il est hors de question que vous fassiez une heure et demie de route en sens inverse. Evidemment que vous pouvez dormir ici. Mais il faudra que Lena dorme dans le même lit que vous.

-          C’est pas un souci, dit Liam, c’est pas si souvent. Et merci de nous héberger Patricia.

-          C’est une proposition intéressée, je veux tout savoir sur votre nouvelle maison, répond-t-elle

-          D’accord maman, dis-je, mais demain matin, je suis épuisé et je crois qu’on va tous les trois aller au lit.

-          Okay. Bonne nuit mes chéris…

Elle nous fait un câlin à tous les trois comme ma sœur et mon père puis on monte dans ma chambre. Je sors un vieux t-shirt à moi du placard et le donne à ma fille.

-          Garde ta petite culotte et mets-ça ma puce, ça te servira de pyjama.

-          OUAIIIIS !

Pendant qu’elle se change Liam et moi on se met en caleçon puis on s’installe tous les trois dans le lit.

-          J’ai pas de doudou, dit soudain Lena, je peux pas dormir sans doudou !

Je regarde Zayn qui soupire, se relève, farfouille dans son armoire et en sors un petit chat en peluche tout mignon.

-          Tiens ma puce, t’auras un doudou pour la nuit.

-          Merci Papa !

Elle fait un bisou sur la joue de Zayn puis s’allonge sur le côté, entre nous,  tournée vers moi, et elle s’endort quasi-immédiatement. Zayn est appuyé sur son bras et la couve des yeux.

-          Elle est belle hein ? Va falloir qu’on se méfie, à l’école elle doit avoir plein de garçons qui lui tournent autour.

-          Zayn, elle a même pas sept ans.  On s’inquiétera quand elle en aura dix de plus.

-          Oui t’as raison…

Il semble songeur et je lui demande :

-          Zayn, à quoi tu penses ?

-          Est-ce que tu penses qu’on est des bons parents pour elle ?

-          Evidemment ! Comme tous les parents on fait des erreurs mais on est des bons parents parce qu’on l’aime.

-          Si tu le dis…

-          Zayn, dis-je en entrelaçant mes doigts aux siens, on aime notre petite Lena, alors oui on n’est pas infaillibles mais ça va aller.

-          Mais, elle a eu peur qu’on l’abandonne.

-          C’est avec l’abandon qu’elle a un problème, pas avec nous.

-          Oui…

Je me penche au-dessus de Lena en faisant bien attention à ne pas la réveiller et j’embrasse doucement mon fiancé sur les lèvres.

-          Zayn si jamais on doit agrandir notre famille je ne veux plus que tu ais de tels doutes. On est des bons parents.

-          Tu le veux vraiment agrandir la famille ?

-          Oui. Je m’étais toujours imaginé avoir au moins deux enfants. Peut-être trois.

-          J’aimerais bien en avoir deux aussi. Trois ça serait envisageable mais dans quelques années je pense.

-          D’accord. Tout ce que tu voudras. Je t’aime mon ange. Et je suis fier de notre famille et de tout ce qu’on fait jour après jour.

-          Y compris de notre shooting de cet après-midi ?

-          Oui. Je suis particulièrement fier qu’on ait réussi à le faire, et que tu aies su te maîtriser.

-          Faut quand même avouer qu’Eva est très…

-          Sexy. Elle l’est. Elle est magnifique, surtout après avoir eu deux enfants. Franchement je lui tire mon chapeau. Et je t’avoue que la dernière pose m’a particulièrement excité, je n’étais qu’à quelques centimètres du tissu de son string et c’était… tentant.

Je rougis et Zayn me sourit.

-          Je croyais que t’étais gay à 100% ?

-          Je me fous de savoir à combien de pourcent je suis gay, ce que je sais c’est que mon cœur est tout à toi.

-          Tout à moi ? Et le photographe ?

-          Zayn arrête, il m’a juste un peu dragué. Et puis il t’a dragué aussi.

-          On fait quoi ? On le rappelle ou pas ?

-          Je sais pas, ça pourrait être cool de voir jusqu’où il est prêt à aller avec nous…

-          N’importe quoi !

Zayn me fait un clin d’œil, me donne une gentille tape à l’arrière du crâne et dit :

-          On en reparlera au calme, j’ai besoin d’y réfléchir. Maintenant il faut qu’on dorme.

-          Oui. Bonne nuit mon amour.

-          Bonne nuit mon ange.

tumblr_mpaacpgB9w1rde7e7o8_500

On garde nos doigts entrelacés au-dessus du corps de notre fille et on pose chacun notre tête sur notre oreiller. A peine ais-je fermé les yeux que je sens le sommeil me gagner et je ne tarde pas à m’endormir, dans le même lit que les deux amours de ma vie.