Bonsoir bonsoir, je suis pas mécontente d'avoir fini ce chapitre, vous verrez, il est vraiment particulier. Il y a du lemon, beaucoup de lemon, osé parfois, mais j'espère ne pas avoir été trop loin. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez...

Chapitre 27: Orgie

Appartement des filles, chambre d’Amy

J’observe mon mari en train de coucher Noé dans son petit lit. C’est vraiment un bon père.

-          Bébé ?,dis-je

-          Oui ma puce ?

-          On fait quoi pour Louis et Zayn ? On dit tout ou on dit rien ?

-          De toute façon quoi qu’on fasse ils ne cesseront pas de se voir.

Liam s’allonge à côté de moi sur le lit et nous continuons à discuter à voix basse.

-          Je sais pas quoi faire, j’ai envie de le dire aux filles parce que je ne trouve pas ça normal mais Louis et Zayn m’ont touché, ils ont été sincères en m’expliquant pourquoi ils faisaient ça.

-          Pourquoi ils le font ?

-          Ils ont besoin du corps l’un de l’autre. Et d’être proches aussi.  On ne peut pas lutter contre ça…

Appartement des filles, chambre d’Agathe

Harry caresse tout doucement mon bras alors que je somnole à moitié. Quelque chose le préoccupe depuis une semaine mis je n’arrive pas à savoir quoi.

-          Haz’ ? Qu’est-ce que t’as ? t’es bizarre depuis que Perola a accouché…

-          C’est bon, laisse tomber.

-          Non. J’en ai marre !, dis-je en me redressant dans le lit, maintenant tu me dis ce qui te perturbe !

-          Je veux un bébé…

-          QUOI ?!?

Je me suis levée du lit et je le regarde sans comprendre.

-          Répète voir ça…

-          Je voudrais un enfant avec toi.

-          Hazza, dis-je en soupirant avant de m’assoir au bord du lit, on en a déjà parlé, on est trop jeunes pour ça.

-          Non. C’est pas vrai, y’a pas d’âge pour concrétiser l’amour. Toi et moi c’est du solide, on est fiancés, pourquoi ne pas mettre un bébé en route ?

-          Harry, je ne suis pas majeure.

-          Et alors ? Qu’est-ce que ça vaut la majorité ? ça ne vaut rien, toi et moi on a le droit de s’aimer.

-          Je ne veux pas Harry. Je veux d’abord finir le lycée, ensuite peut-être faire des études, et après seulement fonder une famille.

-          Mais c’est long.

-          Si tu m’aimes tu attendras…

-          Agathe, c’est juste un bébé, je m’en occuperais bien tu verras.

-          Tu pars en tournée tout le temps. Je ne veux pas foutre ma vie en l’air en devenant maman maintenant.

-          ET MOI ? T’AS PENSE  A MOI ?

J’ai sursauté quand il s’est mis à crier. Je peux lire la colère dans ses yeux. Je crois qu’on est partis pour une engueulade magistrale.

Appartement des garçons, salon

Ça fait une demi-heure que Kate braille sans discontinuer et ses parents n’arrivent pas à la calmer. Je vais devenir dingue je crois. Perrie me caresse doucement la main, m’incitant à me calmer. Ça fait trois jours qu’ils sont rentrés de la maternité, Kate a une semaine aujourd’hui, et tous les jours après le repas c’est la même histoire. Kate refuse de prendre son biberon et braille, longtemps. Trop longtemps.

-          J’en ai marre, aujourd’hui je m’en occupe, dis-je à ma fiancée

Je me dirige vers la cuisine et en entrant je dis :

-          Donnez-la-moi, je vais lui donner son biberon.

-          T’y arriveras pas, me dit Perola

-          Essaye toujours, dit Niall d’un air narquois

Il dépose sa fille dans mes bras et me donne le biberon dans l’autre main. Je retourne au salon et m’installe sur le canapé avec elle. Je présente alors le biberon à sa bouche tout en lui fredonnant une chanson. La petite cesse de crier et commence à boire le lait. Bingo !

-          Putain, dis-je en me tournant vers Niall, comment il a fait ?

Il me regarde, bouche bée.

-          J’en sais rien. C’est dingue…

-          Remarque, tant mieux, au moins elle mange.

-          Oui.

Je l’embrasse doucement dans le cou et il entrelace ses doigts aux miens.

-          Ça vous dit une partie de Mario Kart les amoureux ?,  dit Louis en se tournant vers nous

-          Ouais, dis-je, mais vous me laissez Mario !!

Niall et moi on s’installe sur le canapé pour jouer avec Eleanor et Louis. Perrie lit un magazine en observant son petit-ami qui donne toujours le biberon à notre fille.

Appartement des filles, chambre d’Amy

Ça fait une demi-heure qu’ils se disputent dans la chambre d’à côté, et on entend tout.  Harry veut un enfant, Agathe est catégorique, elle n’en veut pas. Amy a enfoui sa tête sous son oreiller pour ne pas entendre, mais ils crient tellement fort qu’on entend tout. Heureusement que Noé à le sommeil lourd, sinon il se serait mis lui aussi à hurler.

-          DE TOUTE FAÇON TU N’EN FAIS TOUJOURS QU’A TA TETE ! J’EN AI PLUS QUE MARRE !

Harry a hurlé cette dernière phrase.  J’entends une porte claquer, puis deux et j’en déduis que l’un des deux est parti, probablement Harry.  Amy sort la tête de sous son oreiller et me dit :

-          C’est bon ils ont fini ?

-          Oui. Harry vient de se casser…

-          Merde. Je vais voir comment va Agathe.

Je la retiens par le bras alors qu’elle est déjà à moitié partie.

-          Reste-ici. Il faut qu’elle apprenne à gérer les crises seules.

Elle se rassoit au bord du lit et me dit :

-          J’ai eu une idée par rapport aux garçons. Mais je ne suis pas sûr que ça te plaise…

-          Dis toujours.

-          Je voudrais proposer aux filles de se venger…

-          Comment ?

-          En faisant la même chose, c’est un fantasme que beaucoup de filles ont même si elles n’osent pas l’avouer.

-          Pourquoi ça ne me plairait pas ?

-          Parce que je voudrais rester avec elle pour les guider et les désinhiber un peu, sinon elle n’y arriveront pas.

-          Non. C’est hors de question.

-          Tu vois, je t’avais dit que ça ne te plairait pas.

-          T’en as envie ?

-          Bof. Un peu ouais…

Elle rougit et je la prend dans mes bras. Il faut vraiment qu’on en parle.

Appartement des garçons, salon

Zayn s’occupe de Kate comme si c’était sa propre fille, Perrie le regarde en souriant, ils veulent vraiment avoir un bébé. Je me suis fait exploser à Mario Kart et Niall joue maintenant seul contre ma copine, et la course est très serrée. On sursaute en entendant la porte de notre appartement claquer et Harry vient se poser sur le canapé avec nous. Il semble maussade et énervé. Et il est seul.

-          Tu t’es engueulé avec Agathe ?, demande calmement Perrie

-          On peut parler d’autre chose ?!?, répond Harry d’un ton sec

D’accord, génial, leur dispute a dû être violente. Je n sais même pas à quel propos ils ont pu s’engueuler, mais cela semble perturber assez Harry pour qu’il fonde soudain en larmes. Je me rapproche de lui et le prend dans mes bras. Je le console doucement en passant ma main dans son dos. Zayn me jette un regard plein de sous-entendus. Il semble jaloux. C’est déroutant mais mignon.

Appartement des filles, salon

Je suis toute seule à l’appartement, Liam et Amy viennent de partir, sans me dire où ils allaient. Ils m’ont simplement demandé de m’occuper de Noé. Mais pour le moment il dort. Je me mets devant la télé que je regarde passivement, je repense à ma dispute avec Harry, il a peut-être raison finalement…

Appartement des garçons, cuisine

On s’est réunis dans la cuisine autour d’Harry, les filles sont restées dans le salon. On interroge Harry sur les raisons de sa dispute avec sa fiancée mais il refuse de nous dire quoi que ce soit.

-          C’est grave ou pas ?, dit Zayn qui tient toujours ma fille dans ses bras

Harry hausse les épaules.

-          C’est à propos de quoi ?, dit calmement Louis

Harry tourne les yeux vers ma fille.

-          Un bébé ?, dis-je

Il hoche la tête.

-          Je voudrais qu’on fasse un bébé, mais elle ne le veut pas, finit-il par dire

-          Crois-moi, dit Louis, vous avez grandement le temps…

-          Le temps pour quoi ?, dit Liam en entrant dans la pièce, ah tiens tu t’es réfugié là Harry.

Apparemment lui sait déjà tous les ressorts de l’histoire

Salon

Je rejoins les filles dans le salon.  Je les serre rapidement dans mes bras et immédiatement Eleanor me demande :

-          Tu sais ce qu’il a Harry ?

-          Il s’est engueulé avec Agathe, mais rien de grave, ça leur passera. Perola ? Elle est où ta fille ?

-          Dans les bras de Zayn, il a un don avec les bébés c’est dingue.

-          Tant mieux, dit Perrie, ça lui sera utile.

-          Perola ?, dis-je, est-ce que ça te dérangerait d’aller préparer du thé ? Il faut que je parle aux filles.

Mon amie comprend et nous laisse. Je prends une grande inspiration, regarde les filles et dit :

-          Les garçons ont recommencé.

Elles se regardent et s’apprêtent à bondir pour aller tuer les garçons mais je dis :

-          Attendez, je voudrais essayer de vous faire comprendre quelque chose.

-          On t’écoute, me dit Perrie, de toute façon au point où on en est…

-          Je pense qu’ils en ont besoin.  Quoi que vous fassiez vous ne les empêcherez pas de se voir, ils vous aiment mais physiquement ils sont attirés l’un par l’autre comme des aimants. Ça servira à rien de lutter, ça ne leur donnera que plus envie de se voir.

-          Tu prends leur défense ?, me dit Eleanor choquée

-          Non. J’essaye juste de voir ce qui serait le mieux pour tout le monde. Je ne veux pas que vous ruiniez vos relations en bridant les garçons. Je reconnais que c’est vraiment pas cool ce qu’ils font, mais vous savez bien qu’entre nous y’a rien de vraiment  normal.

-          Donc on doit les laisser coucher ensemble ? me demande Eleanor

-          Y’a un moyen de peut-être court-circuiter cette envie qu’ils ont.

-          Comment ?, dit Perrie

-          Joignez-vous à eux…

Elles se regardent un long moment avant de se tourner vers moi et d’éclater de rire.

-          Un plan à quatre ?, s’exclame Perrie, ils ne voudront jamais

-          Ils ne vont pas avoir le choix, c’est où ça où ils ne couchent plus ensemble. Enfin seulement si vous êtes d’accord, dis-je, comme ça vous verrez ce qu’ils font ensemble mais aussi à quel point ils sont amoureux de vous malgré leur attirance physique réciproque.

-          J’ai rien contre l’idée, dit Eleanor, mais… je ne veux pas voir Perrie nue, non pas qu’elle  ne soit pas jolie, mais ça me ferait trop bizarre, c’est mon amie.

-          Pareil pour moi, dit Perrie

Bon, c’est pas gagné. Mais c’est la seule solution qu’on a trouvé avec Liam. On s’est dit qu’ainsi les garçons pourraient profiter l’un de l’autre, mais sous la surveillance de leurs copines. C’est un bon compromis je pense entre leurs envies et l’avis de leurs copines.

Cuisine

Perola a fait du thé et nous as interdit d’aller dans le salon, il paraît qu’Amy veut parler à Eleanor et Perrie. Louis et moi sommes mal à l’aise, on sait que c’est à notre propos. Et on risque à nouveau l’engueulade avec les filles. Mais je ne le veux pas. J’aime ma fiancée. Profondément. A la folie. Elle est la femme de ma vie, celle que je vais épouser dans tout juste trois mois. Mais le corps de Louis me rend dingue, et le temps que je passe avec lui est vraiment particulier, j’adore.  Lorsqu’elles arrivent enfin je m’attends à me prendre une baffe mais Perrie se contente de me faire un petit sourire. Eleanor n’engueule pas non plus Louis et j’échange un regard incrédule avec mon ami.

Visiblement Amy a bien rempli son rôle, puisque les garçons ne se sont pas fait engueuler. Pourtant elle semble mal à l’aise. Elle entrelace ses doigts aux miens et me glisse à l’oreille :

-          Est-ce que je peux te parler ? En privé ?

Elle se mord nerveusement la lèvre. Qu’est-ce qu’il se passe encore ? Je l’amène jusqu’à ma chambre ici et ferme la porte à clé derrière-nous. Elle s’est assise sur le lit et joue nerveusement avec son alliance.

-          Amy ?

-          Tu ne vas pas aimer, je te préviens… J’ai dû consentir à quelques concessions.

-          Lesquelles ?

-          Qu’est-ce que tu dirais d’une grande orgie à six ?

-          Non.  La sexualité ça se vit en privé…

-          Liam, s’il-te-plaît, les filles ont insisté pour que je sois avec elles, et je ne veux pas le faire sans toi. Ça ne me met pas forcément à l’aise non plus, mais il le faut. Et puis une fois ça n’engage à rien.

-          Non. Je suis pas d’accord…

Elle fond en larmes et je la prends dans mes bras. Elle me dit alors :

-          J’ai déjà dit oui, c’était la condition pour ne pas que les filles tuent Louis et Zayn

-          Oh Amy…

Je ne peux pas lui en vouloir, elle a voulu bien faire. Mais elle semble vraiment être mal.

-          Tu m’en veux Liam ?, me demande-t-elle soudain

-          Non je ne t’en veux pas. Ça me surprend et ça me gêne mais s’il faut en passer par là pour préserver l’intégrité du groupe j’accepte.

-          Liam, on n’est pas obligés, c’était stupide, on peut dire non…

-          J’ai toujours fantasmé sur  l’idée d’un gang bang, dis-je à vois basse, ça sera l’occasion d’essayer.

-          Liam…

Amy me serre encore plus fort contre elle et finit de sangloter sur mon épaule. Je ne comprends, elle qui est si à l’aise d’habitude avec le sexe semble complètement perdue et déstabilisée.

Cuisine

Plus j’observe les autres et plus je me dis que leurs couples sont basés sur la discussion, le dialogue, ce qu’Agathe et moi n’arrivons pas à avoir. Je suis borné, elle est butée.  Je sais qu’elle a raison, c’est ça le pire.  Bien sûr qu’on ne peut pas avoir d’enfant, pas maintenant. C’est bien trop tôt. Je lui dois des excuses. Je pose ma tasse un peu violemment sur la table et part à moitié en courant.

-          Qu’est-ce qu’il a ?, dit Perrie

-          Il a dû comprendre ses erreurs, dit Perola

Amy et Liam reviennent à ce moment-là, enlacés, mais ils semblent perturbés par quelque chose. Tout comme Perrie et Eleanor. Qu’est-ce qu’ils trament ?

Appartement des filles, salon

Noé rigole dans mes bras, il est trop mignon.  Il s’est réveillé il y a moins d’une heure, je l’ai changé et je lui ai donné son biberon.  J’ai beaucoup réfléchi, je suis prête à faire quelques concessions pour Harry, mais certainement pas à avoir un bébé maintenant.  On est trop jeunes, et je pense qu’il s’oppose à ça juste pour pouvoir s’opposer à quelque chose. Il ne peut pas consciemment espérer que l’on fasse un bébé maintenant. Déjà qu’on est fiancés et que c’est complètement dingue. Noé me regarde de ses grands yeux ouverts, il semble tout comprendre déjà à son âge. C‘est dingue. Je sursaute en entendant la porte s’ouvrir et sourit en voyant que c’est Harry.  Il s’approche, s’assoit à côté de moi et sur canapé et en me regardant droit dans les yeux il me dit :

-          J’suis vraiment con hein ? Bien sûr qu’on ne va pas faire un bébé maintenant, c’est trop tôt. Je suis désolé.

-          Ce n’est pas grave. Je te promets que dès qu’on sera mariés, donc quand je serais majeure, on essayera d’en avoir un. Y’a pas d’âge pour fonder une famille, c’est toi qui avait raison sur ce point…

Il me sourit et m’embrasse sur le front. On a bien géré la crise. Il le fallait de toute façon.  Mon portable vibre dans ma poche et je confie Noé à Harry pour pouvoir regarder. C’est un sms de Liam

A Agathe : Coucou ça te dérangerait de faire un peu de babysitting ce soir ? On aimerait passer une soirée tranquille avec Amy, du coup vous pourriez venir à l’appart ici, comme ça on pourra faire du bruit :$

Je vois. Une soirée très chaude en perspective.

Appartement des garçons, salon

Eleanor m’a promis une surprise ce soir.  Je ne sais pas quoi. Mais ça m’inquiète. Elle aurait dû m’engueuler pour ce que j’ai fait à Zayn, mais cela n’a pas été le cas.

-          Allez, dis-moi ce que vous cachez tous, dit Niall à Amy

-          Vaut mieux pas que tu saches ou que tu essayes d’imaginer, dit Amy, s’il-te-plaît Niall, tout ce que tu dois savoir c’est que Harry et Agathe viennent ici avec Noé.

-          Ok, dit Niall

Je sais qu’il n’a pas abandonné l’idée d’en savoir plus, et moi non plus, je voudrais vraiment savoir.

-          On y va, dit Liam, Zayn ? Perrie ?

Il se tourne ensuite vers Eleanor et moi :

-          Vous vous venez aussi.

-          On va où ?, dis-je

-          Tu verras. Ne pose pas de questions.

Eleanor sourit et dit un truc à l’oreille de Perrie. Les deux filles disent alors :

-          On revient, on va se changer

Et elles éclatent de rire. Je regarde Zayn en me mordant la lèvre. A moins d’avoir prévu une humiliation publique pour nous je ne peux m’imaginer ce qu’elles peuvent avoir prévu. 

Je n’arrive pas à déterminer si Liam m’en veut mais ne veut pas le dire ou s’il ne m’en veut pas. Ça va être une découverte pour moi. Je suis en général à l’aise avec les garçons, j’en ai baisé tellement… Mais avec des filles, c’est une autre histoire, je n’ai jamais essayé. Et ça m’angoisse. Je me serais retrouvée seule avec les trois garçons il n’y aurait eu aucun problème, mais avec Perrie et Eleanor, cela s’annonce totalement différent. Liam me glisse à l’oreille :

-          Amy, déstresse, tu te souviens de plan à trois avec Louis ?

Je hoche la tête en silence, il continue à murmurer dans mon oreille :

-          J’avais adoré, même si c’était très bizarre. Dis-toi que c’est une nouvelle expérience à tenter…

-          Oui.

-          Je t’aime, et ça va bien se passer.

-          Oui. J’espère.

Il m’embrasse dans le cou et caresse doucement ma main. J’dore quand il fait ça. Il est le plus doux des maris qui puisse exister. Eleanor et Perrie reviennent, vêtues un peu plus légèrement mais cela reste très correct, à mon avis elles ont dû changer de sous-vêtements aussi. Je prends le temps de le détailler, elles sont très jolies, et ça va bien se passer. Alors que nous allons partir Harry et Agathe débarquent avec Noé. Je ne peux m’empêcher de prendre mon fils dans mes bras pour la câliner un moment sous les yeux attendris de Liam.

-          Tu m’expliques ?, me dit Agathe à voix basse

-          Je ne peux pas. On verra demain. S’il-te-plaît Agathe pose pas de questions. Je veux juste passer du temps avec Liam…

-          C’est pour ça que Louis, Eleanor, Zayn et Perrie s’en vont en même temps que vous ?

-          Agathe. S’il-te-plaît. T’as pensé à prendre de quoi faire un biberon pour Noé ?

-          J’ai tout ça dans mon sac. Allez, filez, tu m’expliqueras demain !

-          Merci !

Je lui confie Noé après l’avoir embrassé sur le front puis je prends la main de Liam et on file.

On a emboîté le pas à Amy et Liam, Louis et Eleanor nous suivent. J’ai envie de poser des questions, de savoir où on va et pourquoi mais je sais que ça risquerait d’aggraver les choses. Une fois dans ma voiture je dis à ma fiancée :

-          On va où ?

-          Chez eux, dit-elle en désignant la voiture de devant (celle d’Amy et Liam)

-          D’accord. Tu veux pas me dire pourquoi ?

-          Pour ce dont tu rêves secrètement et que tu fais avec Louis sans avoir les couilles de me le dire…

Je reste soufflé par sa réponse. Et je ne comprends pas où elle veut en venir.

Eleanor conduit nerveusement et des tas de questions tournent dans ma tête.

-          C’est à propos de Zayn et moi ?, dis-je soudainement

-          Oui.

-          Je peux en savoir plus ?

-          T’as pas besoin d’en savoir plus pour le moment. Je peux juste savoir pourquoi tu vas chercher le plaisir ailleurs ? Je ne te suffis pas ?

-          C’est pas ça ma puce, c’est juste que… je sais pas. J’aime coucher avec toi, je prends vraiment mon pied avec toi, t’es aimante, attentionnée, un peu sauvage comme je l’aime mais y’a quelque chose qui m’attire chez Zayn, je ne sais pas trop quoi, et on se fait mutuellement du bien.

Je vois une larme rouler sur sa joue et elle reprend :

-          Tu vois, c’est pour ça que je t’ai trompé, j’avais besoin de découvrir de nouvelles choses, de voir ce que ça fait de tester des trucs…

-          Je suis désolé… Je te promets qu’on va tout faire pour retrouver une relation saine d’accord ?

-          Attends d’abord que ce soir soit passé, dit-elle avec un demi-sourire, tu vas kiffer ta race toi qui est en quête de nouvelles expériences…

On vient d’arriver, et je suis moins nerveux qu’avant, je me dis que c’est l’occasion d’essayer de nouvelles choses, de mettre notre sexualité à l’épreuve. J’ai sûrement beaucoup à apprendre.  Amy semble plus détendue aussi et elle prend le temps de m’embrasser langoureusement avant que nous sortions retrouver nos amis au pied de notre immeuble. On monte jusqu’à l’appartement de ma petite amie et chacun enlève sa veste et ses chaussures, comme d’habitude. On se pose alors au salon et Amy entre directement dans le vif du sujet :

-          Les mecs ?

Louis et Zayn la regardent, attendant la suite :

-          Vous voulez coucher ensemble ? Vous adorez ça non ?

Les garçons se regardent et froncent les sourcils. Perrie et Eleanor éclatent de rire et se tapent dans la main l’une de l’autre.

-          Vous allez pouvoir le faire, reprend Amy, mais on a décidé de conditions avec les filles.

-          On est de la partie, lance Eleanor avec un air malicieux

-          Et eux aussi, ajoute Perrie en nous désignant Amy et moi…

-          Y’a pas moyen, dit Zayn en se levant pour partir

Perrie me rattrape par le bras, se lève, me regarde droit dans les yeux et dit :

-          Soit tu acceptes les conditions, soit je te jure que je vais te pourrir la vie pour ce que tu as fait avec Louis…

-          Mais, dis-je en lui caressant doucement la joue, ça ne te dérange pas, je veux dire… en principe, le sexe… tu sais… ça se fait plutôt en privé.

-          Tu couches avec ton meilleur pote, alors y’a plus rien de privé.

Elle me sourit et commence à m’enlever ma chemise. Amy a fait basculer Liam sur le canapé tout en l’embrassant plus que langoureusement. Pourquoi pas après tout ? Mais c’est quand même trop bizarre…

Putain j’y crois pas. On est tombés dans un guet-apens. Bon en même temps maintenant qu’on est là ça serait dommage de ne pas en profiter. Surtout que Perrie a déjà à moitié déshabillé Zayn et que le corps de mon ami m’attire irrésistiblement.  Eleanor me regarde, attendant que j’agisse sûrement.

-          Ma puce, t’es sûre ? Si tu veux pas on s’en va…

-          Je le veux, me dit-elle en s’avançant pour coller ses lèvres aux miennes

Lorsque nos lèvres et nos langues entrent en fusion c’est tout mon corps qui la réclame. Je pose ma main dans son dos et la fait se coller à moi. Notre baiser devient fougueux, enflammé, c’est divin…

Appartement des garçons, cuisine

C’est moi qui cuisine ce soir, sous les yeux attentifs de ma fiancée et de Niall et Perola. Les deux jeunes femmes ont les bébés dans leurs bras. Kate dort dans les bras de sa mère, et Noé braille dans les bras de ma copine qui galère à le calmer.

-          Chut Noé, chut… Tes parents vont revenir… Ils avaient besoin de passer un peu de temps ensemble…. Oui je sais qu’ils nous cachent quelque chose mais on ne peut rien y faire pour le moment… Oui t’es trop mignon petit cœur, on t’aime tous ici… Et même si tu connaitras jamais tes grands parents maternels au moins tes autres grands-parents s’occuperont bien de toi quand ton papa et ta maman voudront passer du temps ensemble…

Elle parle à Noé comme s’il la comprenait et qu’il lui répondait. C’est mignon… Perola a été coucher Kate dans son berceau et elle revient en souriant. Elle s’est vraiment épanouie depuis qu’elle est maman.

Je prends le temps de regarder Perola alors qu’elle vient s’assoir sur mes genoux. Je caresse doucement son épaule et remet ses cheveux correctement derrière son oreille. Je l’entends rire doucement, ça me fait du bien. On est un couple plus uni que jamais. Ah d’ailleurs ! Je pense que c’est le bon moment pour moi pour réitérer ma demande, avec les formes cette fois-ci, puisque depuis trois mois je ne lui ai toujours pas offert de bague. On a beau être fiancés, sans bague personne ne peut le savoir, et ça craint.

-          Je reviens.

J’embrasse ma fiancée sur le front et fonce dans ma chambre chercher la bague qui est cachée dans ma table de nuit. Je voulais lui offrir le week-end dernier, mais la nature et notre petite puce en avaient décidé autrement.  Je prends la boîte dans ma table de nuit, la cache derrière mon dos et reviens dans la cuisine. Perola tourne son tabouret vers moi quand j’arrive et je lui souris. Je fais un clin d’œil à Harry et Agathe avant de poser un genou à terre devant ma fiancée. Je sors la boîte de derrière mon dos et en la regardant droit dans les yeux je dis :

-          Ma chérie, je sais que la dernière fois je ne l’ai pas fait dans les formes mais… veux-tu m’épouser ?

-          Oui, évidemment que je le veux !

Elle me fait un immense sourire pendant que je lui passe la bague au doigt.

Appartement des filles, chambre d’Amy

On a émigré vers la chambre, le lit est plus confortable, et comme il est King size, on va sûrement pouvoir en profiter tous les six. Je suis déjà complètement nu et je suis en train de déshabiller ma femme. Elle semble surexcitée et a enroulé ses jambes autour de ma taille.

*****PASSAGE LEMON*****

Je suis assis au bord du lit, nu. Eleanor, nue elle aussi est à genoux par terre, devant moi, en train de me sucer comme je l’aime. J’ai la tête renversée en arrière et je gémis de bonheur. Elle fait ça tellement bien. Oh mon dieu. La bouche entrouverte je jette un coup d’œil autour de moi, Zayn caresse le corps de sa fiancée juste à côté de nous, et de l’autre côté Amy embrasse à pleine bouche son mari qui semble très excité au vu de son érection impressionnante. Eleanor me suce plus vite encore et je sens que je ne vais pas tarder à jouir. Mais je veux encore en profiter. Zayn et moi échangeons un regard complice et je comprends qu’il est temps de passer à l’étape supérieure.  Amy qui a remarqué ça aussi tapote doucement l’épaule d’eleanor et ma copine s’enlève. Mon sexe est bien dressé, il n’attend qu’un nouvel endroit où se glisser. Zayn délaisse sa copine et laisse ses doigts parcourir mon corps. Je frissonne, il prend mon sexe en main et me branle doucement avant de m’embrasser doucement.

Il faut que je prenne les choses en main sinon la situation va se bloquer complètement. Je glisse à l’oreille de Liam :

-          Profites d’Eleanor, je vais essayer de désinhiber un peu Perrie.

Je m’approche un peu de Perrie, nue comme moi, et je la fais basculer doucement sur le lit. Elle rigole nerveusement et j’en profite pour presser délicatement mes lèvres contre les siennes. Ma main vient doucement se placer sur ses hanches et du regard elle me supplie de faire doucement. Je la rassure en pressant à nouveau mes lèvres contre les siennes.

-          Doucement avec ma fiancée, dit Zayn

-          Et toi doucement avec mon copain, ajoute Eleanor qui est maintenant dans les bras de mon mari

Liam m’encourage d’un sourire et plonge sa tête dans le cou d’Eleanor. La jeune femme le branle doucement, elle lui fait du bien et il apprécie ça, je le sais.

Mon étreinte avec Louis s’est faite beaucoup plus sauvage, et je n’ai maintenant qu’une envie : celle de plonger dans ses entrailles pour le faire hurler de bonheur. Je le fait se lever et se retourner, une fois qu’il est à plat ventre au milieu du lit je commence par embrasser son dos.  Il rigole nerveusement au moment où je place mon sexe à l’entrée de son anus. Il a beau être excité, sans lubrifiant il risque d’avoir mal. A moins que…

-          Tu bouges surtout pas, je vais te chercher un lubrifiant… naturel, dis-je à l’oreille de Louis

-          Laisse-moi te faire du bien pendant ce temps,

Il se retourne sous moi et prend mon sexe en bouche. Je suis à quatre pattes au-dessus de lui et je me suis rapproché de Perrie et Amy entre lesquelles la température est clairement montée. La bouche d’Amy est descendue jusqu’au pubis de ma copine qui a fermé les yeux pour mieux en profiter. Je la surprend en l’embrassant doucement et elle ouvre les yeux avant de me sourire.  Amy qui a remarqué mon manège vient me voler un baiser. Louis glisse alors sa langue avec ses lèvres sur mon membre et je gémis de bonheur.

Ça me fait bizarre de faire l’amour à quelqu’un d’autre que ma femme, mais c’est terriblement excitant aussi. J’ai pénétré Eleanor et je fais de lents va-et-vient en elle. Ses ongles s’enfoncent dans mon dos, elle gémit, et ça m’excite encore plus. C’est dingue ça ! Voyant que je commence à hésiter Amy, qui semble faire un cunnilingus du tonnerre à Perrie  me jette un regard et me sourit. Elle se penche vers moi et nos lèvres se joignent. Elle a le goût du jus de Perrie, c’est déroutant, mais pas désagréable.  

-          Oh putain Louis !

Zayn vient de crier de bonheur et ça nous fait tous rire.  Je reprends ensuite ma besogne avec Eleanor qui gémit de plus en plus.

Louis suce Zayn qui embrasse les seins de sa copine à laquelle je fais un cunnilingus terrible. Et à côté de nous Liam, mon mari, baise Eleanor, la copine de Louis.

-          Amy, est-ce que je peux profiter de ta lubrification naturelle ?, me demande soudain Zayn

-          Fais-toi plaisir…

Il m’embrasse doucement avant d’introduire deux doigts en moi, je suis remontée et j’embrasse Perrie à pleine bouche. Mais elle se refuse à moi et ses lèvres vont à la rencontre de celles d’Eleanor, allongée à côté d’elle. Et les deux filles s’en donnent à cœur joie, leurs langues virevoltent ensemble et elles adorent ça.  Enfin d’après ce que je vois.

-          Louis, arrête je t’en supplie sinon tu vas en avoir plein la bouche, dit Zayn a voix basse, et je préfère te le mettre dans le cul…

Louis arrête en rigolant et se remet à plat ventre sur le lit. Zayn sort ses doigts de mon vagin, plein de mouille. Ah ouais, je comprends mieux. Il en met généreusement sur le cul de Louis avant d’entrer en lui d’un seul coup. Il n’en sont pas à leur coup d’essai, ça se voit, et je dirais même qu’ils adorent ça. En trois mouvements de bassin Zayn fait déjà crier Louis de plaisir. Mais le jeune homme semble néanmoins capable du meilleur puisqu’il fait signe à sa copine de s’allonger devant lui. Elle délaisse mon copain qui se rapproche de moi.

Zayn me fait énormément de bien, il baise mon cul comme jamais, j’agrippe le drap de mes poings serrés, c’est tellement bon ! Eleanor vient se placer devant moi comme je lui ai demandé de le faire et elle écarte les jambes. Elle passe ses jambes au-dessus de mes épaules et je lèche son sexe avec avidité. Je commence par jouer avec son clitoris, elle gémit et appuie de ses deux mains sur ma tête tout en se cambrant, visiblement elle aime ça.

Je n’aurais jamais cru ça mais Perrie vient de prendre une initiative particulièrement audacieuse. Elle vient de se placer au-dessus d’Eleanor, un genou de chaque côté de la tête de la jeune femme, et Eleanor lèche avidement toute la cyprine qui s’écoule du vagin de sa meilleure amie.  En rigolant je fais signe à Liam qu’on va se joindre à la partie, il se place derrière Eleanor, et Perrie qui comprend tout à fait, sans cesser son jeu avec sa copine prend le sexe de mon mari en bouche et le pompe avidement. Je me mets en 69 au-dessus de Liam et je joins ma langue à celle de Perrie sur le membre dressé de mon copain.

OH MON DIEU ! Je suis en train de me faire sucer par deux filles en même temps, c’est génial ! Ça me rend dingue.  Complètement dingue. Je lèche moi aussi le sexe de ma femme, que j’entends gémir de temps à autre, J’en ai profité pour glisser un doigt jusqu’à son anus. Je lubrifie son petit trou avec son jus et j’y introduis mon doigt. Je l’entends soupirer de soulagement. Je ne pensais pas qu’elle se laisserait faire.

Je ne vais pas tarder à atteindre le septième ciel, et à éjaculer en Louis. J’aime tellement faire ça ! Tellement !

-          Doucement Zayn, me dit Louis en se détournant de sa besogne quelques secondes, profites de mes entrailles qui ne réclament que toi…

-          Oui promis.

Je l’embrasse furtivement avant qu’il ne recommence à lécher sa copine, en la doigtant aussi un peu.  Eleanor me sourit et m’encourage d’un regard à continuer avant d’elle recommencer à exciter buccalement ma fiancée. C’est très bizarre. Mais tout ça me plaît beaucoup. Après quelques coups de butoirs supplémentaires et dans un cri je laisse échapper tout mon foutre dans le corps de mon amant.

-          OOOOOOOOOOOH PUTAIN !

Je m’effondre doucement sur lui pour reprendre mon souffle. Je ne me suis pas retiré, j’aime me sentir en lui.

-          Les filles… arrêtez… je vais… je vais…

Liam n’a pas le temps de finir sa phrase que son sperme éclabousse le visage de sa femme et de ma fiancée. Mon dieu, ça m’excite terriblement. Je me retire doucement de Louis et me rapproche de ma copine, à grand renforts de baisers je nettoie entièrement son visage, goûtant par la même occasion au sperme de mon ami. C’est divin.

*****FIN DU PASSAGE LEMON*****

Appartement des garçons, chambre d’Harry

On a couché Noé dans son lit, dans la chambre de ses parents, Agathe est épuisée, elle s’est endormie dans mes bras. Je caresse doucement sa joue en souriant. C’est ma fiancée. Et je l’aime. Je l’aime à la folie. Je glisse mes doigts jusqu’à sa bague de fiançailles et je passe mon doigt doucement le long. Un anneau, une promesse, la promesse d’une vie à deux.  J’ai été con aujourd’hui, heureusement je me rends de mieux en mieux compte de mes erreurs.

Je ne dors pas vraiment, je profite de la tendresse d’Harry. J’ai besoin de cette tendresse autant que des nuits torrides qu’on peut passer parfois.  Bien sûr que j’aime coucher avec lui, c’est mon copain et ça fait partie d’une relation normale, mais j’aime aussi quand il est doux et câlin avec moi.

Chambre de Niall

Kate est en train de téter le sein de Perola, c’est la seule fois de la journée où elle nourrit notre fille au sein parce qu’elle ne produit que peu de lait. Alors je ne les dérange pas, c’est un moment privilégié entre elles deux, je me contente de les observer, du coin de l’œil, tout en pianotant sur mon téléphone. Soudain un éclair de génie me traverse :

-          OOOOOOH putain ! Je sais ce qu’ils sont partis faire !

Perola me fusille du regard et je baisse d’un ton, j’ai fait sursauter Kate.

-          Je crois que je sais…

-          Quoi ?

-          Ils couchent ensemble ?

-          Qui ?

-          Louanor, Zerrie et Lamy…

-          Lamy ?

-          Liam et Amy…

-          N’importe quoi, ils sont tous en couple, pourquoi ils iraient coucher ensemble ?

-          Ça je sais pas encore…

Appartement des filles, chambre d’Amy

*****PASSAGE LEMON*****

La grande partie de débauche est loin d’être finie. Les garçons sont maintenant en train de persuader mon mari de se laisser faire par eux, mais il ne veut pas. Je peux le comprendre, s’il ne s’est jamais fait enculer, il risque de souffrir. 

-          Bébé, dis-je en encadrant son visage de mes mains, laisse-toi faire, je te promets que ça va bien se passer…

-          Mais ils vont me déchirer le cul.

-          Je te promets que non.

Je l’embrasse doucement et vais chercher quelque chose que je planque tout au fond de mon placard. J’en sors une boîte où je range des articles sexuels en tout genre. Je sors le tube de lubrifiant et l’envoie à Louis en disant à Zayn :

-          A son tour de prendre son pied, toi t’en as déjà bien profité…

Je sors aussi une paire de menottes et les file à Perrie :

-          Attache mon copain au lit s’il-te-plaît, et après va prendre une douche avec ton copain…

-          Eleanor ?, dit Zayn, viens avec nous, je pense que ça te feras du bien aussi

Wow. Quelle audace. A mon avis leur douche va être chaud bouillante.

Je ne comprends plus rien, je sais juste que je suis attaché à la tête de lit, et que je me retrouve seul avec Louis qui me branle, les doigts pleins de lubrifiant, et ma femme qui me regarde avec envie.  Elle vient se placer au-dessus de moi, un genou de chaque côté de ma tête, et je comprends immédiatement ce qu’elle attend de moi. Je passe mes bras sous ses cuisses et les pose sur ses fesses avant d’enfouir ma tête dans son sexe. Je lèche, j’excite du bout des lèvres, du bout de la langue, j’essaye de lui faire le plus de bien possible. Elle a plaqué ses mains au mur pour garder l’équilibre et m’encourage du regard.

Si je veux prendre mon pied il va falloir que je détende Liam au maximum, si j’ai bien compris ses réticences c’est parce qu’il est encore vierge de ce côté-là. Alors j’irais doucement. Mes doigts massent l’extérieur de son anus, j’y étale du lubrifiant en faisant ça. Il gémit au moment où j’essaye d’y introduire un droit, et par réflexe il se contracte. Il faut que je le détende. Je me décide alors à lui faire une fellation, pour qu’il se détende. Je prends son sexe énorme en bouche et je commence à le pomper, en joignant ma main aux mouvements de ma bouche. Je maintiens aussi la pression dans ses fesses avec mon doigt et je le sens se détendre peu à peu puisque mon doigt s’enfonce en lui. Je fais quelques va-et-vient avant d’essayer avec un deuxième doigt, qui passe aussi. J’ai trouvé son point faible, en le suçant il abandonne toute résistance

Dans la salle de bain

Jamais je n’aurais osé rêver de ça, deux filles sublimes à genoux à mes pieds et qui mélangent leurs salives et leurs langues sur mon sexe raide, ça m’excite terriblement. Eleanor et Perrie se relayent pour me pomper et elles m’ont même autorisé à leur imprimer mon rythme, en maintenant l’arrière de leur tête. L’excitation monte très vite en moi, la douche sensuelle que nous avons partagée n’a fait qu’accentuer cela. Les deux filles semblent elles-aussi terriblement excitées par cette situation et tout en me suçant elles se crassent l’une l’autre. C’est bizarre de les voir faire ça, mais c’est cool.

Dans la chambre

Louis vient de se placer à l’entrée du cul de mon mari. Il ne faut surtout pas que Liam le voie sinon il va hurler. D’un coup d’œil j’incite Louis à y aller maintenant, et à ne pas hésiter. Liam excite maintenant son clitoris avec sa langue, et je ne peux m’empêcher de gémir. Je le sens s’arrêter pendant que Louis le pénètre. Il gémit longuement pendant ce temps, et me regarde d’un air suppliant. Je m’enlève alors d’au-dessus de lui et je l’embrasse longuement avant de lui dire :

-          Ça fait mal la première fois, je te jure qu’après tu kifferas.

-          Tu crois ?

-          J’en suis sûre !

Dans la salle de bain

-          Oh putain les filles, oui, continuez… Oh oui putain… putain… Oh la vache !!

Je ne vais pas tarder à atteindre le point de non-retour, mais je ne veux pas lâcher mon jus dans leur bouche. J’ai beau les prévenir elles font la sourde-oreille, tant pis, je ne vais pas pouvoir le retenir…

-          Attention je vais…

Trop tard, je viens de lâcher tout mon foutre dans la bouche d’Eleanor en de longues giclées. Comme ma fiancée semble déçue de ne pas en avoir eu elle n’avale pas et embrasse Perrie à pleine bouche. Les deux filles partagent mon sperme en s’embrassant et en se caressant. La main d’Eleanor se glisse sur le pubis de ma fiancée qu’elle colle au mur afin de mieux pouvoir lui faire du bien. Wow. Je ne maîtrise plus rien là… Eleanor sans dire un mot prend ma main et la pose sur son sexe, je comprends, elle veut que je lui fasse du bien. J’introduis un doigt en elle et son bassin vient à la rencontre de ma main, elle en veut plus. J’y adjoint donc deux autres doigts avec lesquels je fais de rapides va-et-vient. La bouche d’Eleanor a délaissé la bouche de ma copine et elle l’embrasse maintenant dans le cou. Je remarque alors qu’Eleanor doigte violemment Perrie, et que ma fiancée aime terriblement ça parce qu’elle crie de bonheur. Elle ne va pas tarder à atteindre le septième ciel, et Eleanor non plus.

-          Plus vite, murmure Perrie à Eleanor

-          Oui, je vais y aller plus vite et plus fort !, répond Eleanor, Zayn, accélère aussi s’il-te-plaît.

Je m’exécute et quelques secondes plus tard Eleanor penche la tête en arrière en poussant un long râle de bonheur. Ses jambes tremblent légèrement et je sais qu’elle a attient le septième ciel. Quelques secondes plus tard c’est Perrie qui pousse un grand cri en s’accrochant au cou d’Eleanor. Wow. Jamais je ne lui ai procuré un tel plaisir. Je ne savais même pas que c’était possible.

Dans la chambre

On a entendu les filles crier, leur douche doit donc être bientôt finie. Louis me pilonne violemment le cul, et je commence à aimer ça. Amy me suce pendant ce temps, afin que je reste détendu. Louis ne va pas tarder à atteindre le septième ciel, il a la tête renversée en arrière, et gémit à peu près au même rythme que moi. De longues minutes plus tard il éjacule longuement en moi, avant de se retirer et de s’effondrer sur le lit. Il est épuisé. Epuisé mais heureux. Il prend ma main dans la sienne en souriant, je crois que je lui ai fait plaisir.  Amy accélère le rythem et joint sa lancgue à ses lèvres, sans même que je l’ai senti venir je lâche du sperme dans sa bouche qu’elle avale en souriant avant de m’embrasser doucement sur les lèvres.

*****FIN DU PASSAGE LEMON*****

Appartement des garçons, cuisine

Je viens de me lever pour changer Kate et lui donner son biberon de la nuit, et Noé a choisi ce moment-là pour se réveiller lui aussi. C’est Harry qui s’en charge et il donne déjà le biberon au petit garçon alors que je reviens de la salle de bain où j’ai changé ma fille. En la tenant d’un bras sur mon épaule je m’applique à faire réchauffer le biberon que j’avais préparé il y a quelques heures.

-          Je crois que je sais ce qu’ils font, dis-je à Harry

-          Ils couchent ensemble, j’en suis arrivé à la même conclusion, me répond-t-il, je comprends plus rien à leurs histoires…

-          Moi j’arrête de chercher à comprendre, j’ai Perola et elle me suffit amplement. En plus, maintenant qu’on a notre fille on va être tout le temps ensemble, j’ai ni le temps ni l’envie d’aller voir ailleurs.

-          Je comprends, me dit Harry, moi je l’ai déjà fait et ça ne m’a apporté que des embrouilles de merde. Je ne le veux plus. C’était la pire connerie de ma vie.

-          C’est des choses qui arrivent dans une vie, comme Louis qui dérape avec Zayn, ou Amy qui tombe enceinte par accident.

-          T’es devenu philosophe toi ?

-          C’est la paternité qui me change.

Appartement des filles, cuisine

Je fais du thé pour tout le monde, je crois qu’on en a tous besoin. Je suis toujours nue, tout comme les autres. Chacun a retrouvé son partenaire, et mes amis m’attendent dans le salon. Je ramène le plateau avec la théière et les tasses et je vais m’assoir sur les genoux de Liam, dans le fauteuil. Il est épuisé. Louis a passé son bras autour de la taille d’Eleanor, et Perrie est sur les genoux de Zayn.  Les fiancés se regardent un long moment avant que Zayn dise en posant doucement sa main sur la joue de Perrie :

-          Je suis désolé mon cœur, j’ai compris que j’étais pas à la hauteur, et que j’aurais très bien pu te perdre. Je ne referais pas les mêmes erreurs. Je t’aime.

-          Je t’aime aussi, dit Perrie, et je sais aussi que y’a certaines choses dont tu rêvais et que je ne t’ai pas offertes au lit. C’est pour ça que tu t’es envoyé en l’air avec Louis. Je comprends. Et je te pardonne…

Je regarde Liam, on sourit avant de se taper dans la main en rigolant. Et de un couple réconcilié pour de bon !

Je discute à voix basse à Eleanor, les grandes déclarations publiques ça n’a jamais vraiment été trop notre truc.

-          Bébé ? Je suis désolé, dis-je, j’ai été con, je le referais plus avec Zayn…

-          Chut… j’ai été bête aussi de te refuser des trucs que tu réclamais. On sera plus inventifs au lit, et ça nous évitera d’aller voir ailleurs.

-          Promis. Et j’essayerais d’en demander moins.

-          Merci. Je t’aime Louis, et je veux pas qu’on se perde…

-          Je ne le veux pas non plus…

Elle me prend dans ses bras et m’embrasse doucement. Je l’aime tellement. Et j’ai été le pire des idiots.

Louis et Eleanor se bécotent doucement,  et Liam et Amy sont partis se coucher. Ils ont dit qu’ils nous laissaient le canapé lit pour tous les quatre, qu’on trouverait bien à s’arranger.

-          Venez, dit Eleanor, venez vous allonger avec nous

Je prends la main de Perrie et tous les quatre on ouvre le canapé pour pouvoir s’y coucher. Louis s’y allonge, tenant Eleanor dans ses bras, je m’allonge en faisant de même avec Perrie, et par instinct on se colle tous les quatre les uns contre les autres. 

 

 

Alors ? L'engueulade Harry/Agathe ? Les excuses d'Harry ? Agathe qui consent à quelques sacrifices ? La manière dont Agathe consent à s'occuper de Noé pour la soirée ? 

Niall et Perola qui galèrent un peu avec Kate ? Les fiançailles "pour de vrai" (avec la bague et tout et tout ^^) ? Les doutes de Niall ? Niall qui comprend où sont partis ses amis ? 

Amy qui confie ses doutes à Liam à propos des garçons ? Amy qui merde et accepte ce que les filles lui demandent ? Ses angoisses ? 

Louis et Zayn qui flippent à mort que leur secret soit révélé ? Les discussions dans leurs voitures respectives avec leurs copines respectives ? La manière dont ils prennent l'annonce du plan à 6 ? 

Le lemon ? Trop osé ou pas ? La manière dont ça se déroule ? Chacun qui prend son pied ? La découverte un peu forcée pour Liam ? Zayn qui se retrouve seul sous la douche avec les deux filles ? Amy qui gère un peu le tout ? 

La manière dont le plan à 6 à fait évoluer les couples Louanor et Zerrie ?