Ca y est, on y est, le bonus du bonus, le tout dernier écrit de "En cavale... ?", mais comme promis, la saison 3 fera bientôt son apparition :)

BONUS 4 : Un week-end merveilleux...

-          Attention !

Harry baisse la tête et c’est Liam qui se prend la boule de neige lancée par Louis. Il éclate de rire, se penche pour prendre lui aussi de la neige et commence à poursuivre Louis à travers le parc. Zayn et Niall se prennent eux-aussi au jeu en rigolant. Harry et moi marchons main dans la main pour sortir de l’immense parc de l’internat. Je suis tellement heureuse de pouvoir passer du temps avec lui. Une fois que nous nous retrouvons dans la rue je dis :

-          Je suis sortie une ou deux fois dans le village, c’est une petite bourgade mais y’a un hôtel où on peut prendre une chambre pour cette nuit. Sinon y’a quelques boutiques en centre-ville, avec à peu près tout ce qu’il faut pour vivre, y’a même un Apple store.

-          Génial !, dit Harry en souriant

Il hèle une voiture garée devant l’internat et j’en vois sortir Paul, un de leurs gardes du corps.

-          On a été obligés d’en mettre au moins un au courant, mais t’inquiètes, il est digne de confiance, et il nous embêtera pas trop.

-          Ok cool.

Paul vient alors à notre rencontre, les garçons se clament et viennent nous rejoindre.

-          Euh salut, dis-je au garde du corps de mes amis

-          Cécile c’est ça ? Je ne pensais pas que t’avais le droit de sortir de l’internat…

-          C’est un peu compliqué, dit Harry, on t’expliquera. On la garde avec nous jusqu’à demain soir. Pour le moment on va aller se prendre des chambres à l’hôtel et je pense qu’on va zoner là pour la soirée, et demain on ira faire un tour en centre-ville avant de la ramener.

-          D’accord, dit Paul, j’ai repéré l’hôtel en arrivant, je vous attends devant avec vos bagages.

-          Merci, dit Liam, on fait la route à pied et on est là.

Paul retourne dans la voiture et démarre. L’hôtel n’est pas loin, et c’est cool de marcher dans la neige fraîche. Harry a passé son bras autour de ma taille et on discute tous ensemble.

-          T’as pris ton tube de lubrifiant ?, me demande Louis

-          Ouais, dis-je, c’est l’occasion ou jamais d’expérimenter de nouvelles choses

Il me fait un clin d’œil et Harry sourit.

-          T’as les cheveux plus longs qu’avant nan ?, me dit Niall

-          J’ai pas vraiment eu l’occasion d’aller chez le coiffeur depuis que je suis rentrée. Il faudra quand même que j’y passe à l’occase.

-          Moi  t’aime bien avec les cheveux plus longs, dit Niall

-          Pas touche ! répond Harry en rigolant, c’est ma copine ! Déjà que j’accepte que tu baises ma sœur…

Niall rougit légèrement, et pour cause, il ne fait pas que la baiser, il sort avec elle. Mais c’est un secret qu’il n’a confié qu’à moi…

-          C’est qu’il a des pulsions irrépressibles, le charrie Louis

-          Ouais, il saute sur tout ce qui bouge, ajoute Zayn, je serais toi Cécile je me méfierais.

-          N’importe quoi…

On arrive devant l’hôtel et Paul qui en sort nous dit :

-          Vos chambres sont réservées, vous avez tout le dernier étage pour vous, vous vous répartissez comme vous voulez, voilà les clés.

Il me tend in paquet de carte magnétiques pendant que les garçons vont récupérer leurs affaires dans le coffre. Nous montons ensuite au troisième et dernier étage de l’hôtel et je dis :

-          Hazza et moi on prend la plus grande, vous vous demerdez pour choisir les autres.

Je jette un coup d’œil au plan d’évacuation accroché dans le couloir pour savoir quelle est la plus grande chambre, c’est celle du bout. Je fais signe à Harry de me suivre et nous filons, laissant les autres se débrouiller pour choisir la leur. A peine sommes-nous entrés qu’Harry ferme à clé derrière-nous. Je pose mon sac dans un coin de la pièce, enlève ma veste et la pose dessus puis je m’assois sur le lit et enlève mes bottes pleines de neige ; Harry a fait pareil et nous nous retrouvons tous les deux allongés sur le lit, à nous regarder en souriant. C’est trop mignon. Il hésite un long moment puis passe sa main dans mon dos avant de coller ses lèvres aux miennes. Notre baiser s’intensifie au fil des minutes qui passent et il finit à quatre pattes au-dessus de moi. Mes doigts trouvent le chemin de son torse et je déboutonne sa chemise avant de l’envoyer à l’autre bout de la pièce. Il m’enlève rapidement mon pull et sa bouche dérape dans mon cou alors que ses doigts cherchent déjà à faire tomber mon jeans.

Une heure plus tard c’est épuisés mais heureux que nous nous effondrons l’un à côté de l’autre dans le lit. C’était les plus douces des retrouvailles qui soient. Nous sommes pris d’un long fou rire quand nos regards se croisent et ce n’est que de longues minutes plus tard que nous arrivons enfin à parler.

-          C’était…

-          Chaud, me complète Harry, c’était bouillant même.

-          Ouais. Mais c’était agréable. Ça me manque ça tu sais… Ton corps me manque. Je t’ai tous les jours au téléphone alors moralement ça va tu vois, mais physiquement j’ai tendance à être en manque.

-          Je comprends. Ça me manque aussi.

On toque à la porte et la voix de Niall se fait entendre :

-          Les amoureux ? C’est l’heure de manger, si vous ne m’ouvrez pas tout de suite vous n’aurez rien à bouffer.

Je souris, enfile le caleçon d’Harry et met sa chemise, que je laisse volontairement ouverte, avant d’ouvrir à Niall. Le blondinet me regarde de la tête aux pieds, il semble un peu troublé. Je le pousse hors de la chambre et ferme la porte derrière-moi, il faut que je lui dise un truc, en privé.

-          T’en es où avec Gemm’ ?, dis-je à voix basse

-          On laisse les choses évoluer doucement, me dit-il, on apprécie de passer du temps à se parler au téléphone, l’autre jour on est resté deux heures et demies au téléphone à discuter.

-          OH PUTAIN ! Niall dis-moi que tu ne l’as pas baisée ?!? s’exclame Louis en arrivant dans le couloir

-          Nan, dis-je en m’éloignant un peu du blondinet, c’est avec Hazza que j’ai sauvagement fait l’amour

-          Ok. Fais pas trop de mouvements avec tes bras, me dit Louis, sinon tu nous montre toute ta poitrine.

-          C’est pas comme si vous m’aviez pas déjà vu à poil…

-          Exact, répond Niall, on mange dans la chambre de Zayn, on vous y attend, ajoute-t-il, on a commandé des pizzas.

-          Je vais chercher Harry et j’arrive, dis-je en souriant

J’entre dans ma chambre ou Harry m’attends, complètement nu.

-          Hazza, faut qu’on aille manger. On a rendez-vous dans la chambre de Zayn, vite sinon on n’aura pas de pizza. Et j’ai la dalle, j’ai pas mangé de pizza depuis… plus de quatre mois.

-          Comment ça ?

-          Pas de pizza à l’internat. Ça fait partie des directives de nutrition.

-          Oh putain…

-          Habille-toi s’il-te-plaît, je veux vraiment de la pizza !!

Il sort un caleçon de sa valise, l’enfile et me rejoins. Je suis toujours adossée à la porte, je l’attends.

-          Par pitié, ferme cette chemise qui te va à ravir, déjà qu’elle est transparente…

-          Pourquoi je la fermerais ? T’aimes pas mes seins ?

-          Oh si, je les adore. Mais je veux pas que les garçons les voient.

Il ferme deux boutons de ma chemise tout en m’embrassant. Nous sortons ensuite et allons rejoindre les garçons dans la chambre de Zayn. Ils sont tous en caleçon, sauf Niall qui porte encore son jeans. Des cartons de pizzas sont empilés au milieu de la pièce et ils semblaient nous attendre.

-          Ah bah enfin ! J’ai la dalle, s’exclame Niall en prenant le premier carton de la pile

-          Deux minutes de plus et il mangeait tout, nous dit Liam

On rigole et Harry et moi prenons place dans le cercle formé par nos amis assis par terre. On mange nos pizzas rapidement et en silence. C’est fou ce que c’est bon. On arrose le tout d’une bière chacun. Une fois le tout fini Zayn empile consciencieusement les cartons contre le mur et reprend sa place dans le cercle. Avisant ma bouteille vide de bière qui traîne par terre il dit :

-          Est-ce que ça dit à quelqu’un un jeu de la bouteille pour finir la soirée ?

-          Ouais !, s’exclame Niall

-          Pourquoi pas, disent Liam et Louis en chœur

Harry et moi on se regarde avant de dire :

-          Evidemment que ça nous dit.

On sourit et Zayn s’empare de la bouteille qu’il pose à plat au milieu du cercle.

-          On commence par des baisers ?

-          Ouais, dis-je, vous êtes dans la merde, je suis la seule fille…

-          Tu sais, me dit Niall, il nous est déjà arrivé de…

Il s’interrompt, rougis et dit :

-          Nan oublie. Fais tourner la bouteille Zayn.

Zayn fait tourner la bouteille qui s’immobilise devant Liam. Les deux garçons échangent un rapide et chaste  baiser, mais ça me perturbe beaucoup. Je ne pensais pas qu’ils le feraient vraiment. Liam fait tourner la bouteille qui s’arrête devant Niall. Niall sourit, se penche et embrasse Liam. Ce baiser est plus long que le précédent, et je ne peux m’empêcher de jeter un regard à Harry qui me sourit. Qu’est-ce que ça veut dire ? Je n’ai pas le temps de lui poser la question que le blondinet a repris la bouteille. Ce coup-ci c’est sur moi qu’elle s’arrête. Je souris et l’embrasse à pleine bouche, avec la langue. Il se laisse faire et nous restons comme ça pendant de longues secondes. Après ce baiser on éclate tous les deux de rire et on se tape dans la main. Je pose ma main sur la bouteille et avant de la faire tourner je m’adresse à mes amis :

-          On corse le jeu ? Maintenant on doit faire plus qu’un baiser d’accord ?

Liam hausse les sourcils, Louis et Niall sourient, Zayn hausse les épaules mais Harry passe son bras autour de ma taille et me glisse à l’oreille :

-          T’es sûre de toi ? Je veux pas que ça dérape…

-          Hazza, dis-je à voix basse en me tournant vers lui, ça va pas déraper je te le promets.

-          Ok alors…

Il me sourit, me vole un baiser et je fais tourner la bouteille. Elle s’arrête sur Louis. Evidemment… J’embrasse mon petit ami sur le coin de la mâchoire avant de m’approcher de son copain. Louis me regarde faire en souriant, il ne sait pas trop à quoi s’attendre visiblement. Et c’est bien sûr ça que je vais jouer. Je m’approche tout près de lui, nos visages ne sont qu’à quelques millimètres et je commence par coller mes lèvres aux siennes. Pendant ce temps je m’amuse à caresser son torse, à dessiner le contour de ses pectoraux. Il se laisse faire en souriant. Avant que la situation ne dérape je m’arrête et lui fais un énorme bisou sur la joue. Je retourne ensuite m’assoir sur les genoux de mon petit copain qui hésite entre rire et s’énerver. Louis fait tourner la bouteille qui s’arrête sur Zayn. Les deux garçons rigolent et se prêtent au même jeu sauf que cela dérape assez vite et ils finissent allongés l’un au-dessus de l’autre. Liam est obligé de les séparer après de longues minutes. Okay.  Maintenant je suis vraiment mal à l’aise.

-          Hazza ? On peut y aller s’il-te-plaît ? Je voudrais dormir un peu…

-          D’accord, me dit mon petit-copain, on y va.

Je serre chacun de mes amis dans mes bras et je suis Harry jusqu’à notre chambre sans dire quoi que ce soit.  Je verrouille la porte derrière-nous et dit :

-          J’ai loupé quelque chose ou… ?

-          Il faut que je t’avoue quelque chose Cécile…

-          Est-ce que t’es gay ?

La question a franchi mes lèvres sans que j’ai pu la retenir. Harry me regarde sans comprendre. Il s’approche de moi, prend mes mains dans les siennes et dit :

-          C’est pas du tout ce que tu crois Cécile…

-          Je sais plus trop quoi croire.

-          Viens t’allonger et je vais tout t’expliquer…

-          Ok.

Il m’amène jusqu’au lit et je m’allonge dans ses bras. Il caresse doucement mon crâne en m’expliquant.

-          Tu sais, la vie sur les routes est assez pénible pour nous, et être loin de nos copines tout le temps c’est vraiment dur. Et comme on a certains euh… besoins… sexuels… ça nous arrive de tenter des trucs ensemble…

-          QUOI ?

Je me suis levée violemment et il me regarde en rougissant.

-          Tu l’as fait ? Avec qui ? Quand ? Où ? Je veux tout savoir…

-          Pas depuis que je sors avec toi, me dit Harry, avant je l’ai fait avec euh… Liam. Zayn. Louis aussi… Et Niall une fois…

-          Ouais tous en fait…

-          Oui. Mais c’était avant.

-          Tu me le jures ?

-          Oui.

Il me regarde droit dans les yeux et je sais qu’il est sincère.  Je retourne dans ses bras et nous continuons à discuter :

-          T’as aimé faire ça avec eux ?

-          Bof. Tu sais, ça nous aide juste à ne pas sauter sur tout ce qui bouge. Vu l’âge de nos fans ça serait problématique…

-          Tu m’étonnes. Mais c’est quand même tordu.

-          Je sais… Tu promets de ne rien dire à personne à ce propos ? Si quelqu’un l’apprenait ça serait…

-          Terrible. Je ne dirais rien, promis. Mais ça me fait trop bizarre. 

-          Merci. Demain j’ai prévu qu’on aille t’acheter ton cadeau de Noël…

-          Hazza, c’est pas la peine…

-          Ça me fait plaisir. Et tu me remercieras quand tu sauras ce que c’est…

-          Je peux te remercier par avance ?

Il me regarde sans comprendre et j’embrasse son torse en descendant lentement, très lentement vers son caleçon à travers lequel je le caresse déjà.

-          Hazza, après ça, je voudrais qu’on teste un truc… J’ai mon tube de lubrifiant dans mon sac et…

-          Tout ce que tu veux, ma puce, mais par pitié, enlève-moi mon caleçon !!

Je rigole et m’exécute.

 

Le lendemain matin je m’éveille, nue, dans les bras d’Harry qui dort encore. Mon corps entier est endolori, et pour cause, notre nuit a été plus que sauvage. Pleine de nouvelles expériences, pour moi comme pour lui. Je me tourne péniblement pour me mettre sur le ventre, la journée risque d’être longue. Je grimace de douleur au moment où Harry ouvre les yeux.

-          Bébé ? ça va pas ?

-          J’ai mal, dis-je

-          Où ça ?

-          Euh…

Je rougis bêtement. Je voudrais bien lui dire mais il s’en voudrait de m’avoir fait mal.

-          T’as mal là où je t’ai prise hier ?, me dit Harry

-          Ouais. Un peu.

Il me sourit, se redresse et embrasse tout doucement mon épaule, puis mon dos, et il descend ainsi jusqu’à mes fesses. Il les parsème de doux baisers, il y laisse aussi sa langue glisser doucement. J’apprécie et soupire de bonheur, il est si doux et prévenant…

-          Ça va mieux ?

-          Oui. C’est agréable ce que tu me fais là.

-          Je sais… Liam aussi kiffe les petits baisers au réveil…

-          HAZ !

-          Désolé, ça m’a échappé.

Nous partons dans un grand éclat de rire tous les deux. Il remonte dans le lit et vient joindre ses lèvres aux miennes. Nous échangeons un tendre baiser.

-          J’peux aller prendre une douche ?, dis-je

-          Vas y, je vis chercher le petit-déjeuner pendant ce temps.

-          T’es un amour…

Je l’embrasse longuement puis je file dans la salle de bain. Je m’y enferme et prend le temps de m’observer dans la glace. Bingo, je l’aurais parié, j’ai un léger bleu à la hanche, et une marque bien rouge au  niveau des poignets. Je passe doucement mes doigts dessus tout en repensant à la nuit d’hier. J’ai fini les mains attachées au lit par un vieux t-shirt d’Harry, sur le ventre, pendant qu’il explorait mes entrailles avec son membre bien dressé. Oh mon Dieu. C’était divinement bon. Douloureux mais tellement agréable. Je mets l’eau à couler dans la douche et fouille dans la trousse de toilette d’Harry pour y trouver du gel douche.  Je m’empare de son gel douche et prend une douche bien chaude pendant de très longues minutes. A l’internat l’eau n’est pas aussi chaude, et le temps nous est compté. On a droit à une heure de douche dans la semaine, à répartir comme on le veut sur les différents soirs de la semaine. Une vingtaine de minutes plus tard, je sors et m’enroule dans une serviette moelleuse. Ça fait du bien. Je sors dans la chambre et trouve Zayn et Liam en train de discuter avec mon petit-copain.

-          Ça fait trop du bien la douche, dis-je en souriant, ça va les garçons ? Bien dormi ? vous en avez bien profité ?

Ils baissent tout les deux la tête en rougissant. Bingo, visiblement j’ai tapé en plein dans le mille.

-          Ça va c’est bon, c’est humain, dis-je en allant rejoindre Harry sur le lit, on en a profité avec Harry aussi.

-          C’est pour ça que tu marche les jambes légèrement écartées ?, dit Louis en entrant dans la pièce

Merde. Je ne m’en suis même pas rendue compte.

-          C’est normal quand on se fait enculer par son petit copain…

-          Louis, s’il-te-plaît, dit posément Harry

-          Ça va, faites pas les prudes, vous vous sautez dessus à la moindre occasion.

-          Pas faux.

Pendant cette petite discussion j’ai englouti deux tranches de brioche et un verre de jus d’orange. Je me lève ensuite pour aller serre mes amis dans mes bras. Je passe un long temps à faire un câlin à Louis et il en profite pour me glisser à l’oreille :

-          T’auras du mal à t’assoir pendant deux trois jours, mais si tu veux un conseil fais travailler cette zone-là pour que ce soit moins douloureux.

-          Je suis censée faire ça comment ? dis-je à voix basse

-          Dis-toi juste  que ton tube de lubrifiant peut te servir à bien des choses.

Il rigole et me serre un peu plus fort dans ses bras. J’ouvre ensuite mon sac et sors de quoi m’habiller. Je me mets de l’autre côté du lit et m’habille, peu importe que les garçons me voient nue, ils m’ont déjà vue nue de toute façon.

-          Ma puce ?, dit Harry, on va t’acheter ton cadeau de Noël ?

-          Si tu y tiens.

-          On vous accompagne, dit Niall en entrant lui aussi dans la pièce, Cécile je peux te parler une minute avant ?

-          J’arrive !

Je termine de m’habiller, et file dans le couloir rejoindre mon Irlandais préféré. Je commence par lui faire un énorme câlin. Il m’attire ensuite jusqu’à sa chambre, ferme la porte derrière-nous et dit :

-          Gemm’ voudrait tout dire à son frère.

-          Mauvaise idée.

-          Je sais, mais elle est déterminée, et si Harry sait il va me tuer… Déjà qu’il a eu du mal à accepter l’idée qu’on soit des plans culs.

-          Niall, respire, je vais envoyer un message à Gemma, ça va bien se passer, et Harry va pas te tuer parce qu’il saura rien.

-          Merci. T’es la seule à pouvoir encore la faire changer d’avis.

-          T’inquiètes je gère ça avec elle.

-          Merci merci merci…

Il me serre très fort dans ses bras et je suis obligée de le supplier de me lâcher pour ne pas qu’il m’étouffe. Nous rigolons tous les deux et je lui fais un bisou au coin des lèvres avant de poser mon doigt sur celles-ci, en guise d’invitation au silence. Il sourit et ouvre la porte, je me dépêche d’aller rejoindre Harry qui m’attends déjà. Il m’aide à enfiler ma veste, me donne mon sac à main et les garçons nous rejoignent. On se dépêche de descendre et on retrouve Paul en bas, il nous serre chacun rapidement dans ses bras avant de dire :

-           On va où ?

-          L’Apple Store en ville, dit Harry

L’Apple Store ? Mais… J’ai déjà un IPhone… Je ne comprends pas. Louis me fait un clin d’œil, visiblement il est dans la confidence. Je profite du trajet (à pied) pour interroger Zayn qui marche à côté de moi :

-          Tu sais ce qu’il veut m’offrir pour Noël ?

-          Aucune idée.

-          Il t’a rien dit ?

-          Non. Désolé, mais Louis sait apparemment.

-          Je sais aussi, ajoute Liam dans mon dos, mais je te dirais pas

Le portable d’Harry se met alors à sonner nous faisant tous sursauter. Je jette un coup d’œil en même temps que lui à l’appelant. C’est Gemma. Il faut absolument que je l’empêche de répondre.

-          Haz ? J’peux décrocher ? Faut que je lui dise un truc…

Pour toute réponse il me tend son téléphone, je vois Niall me regarder d’un air suppliant. Va falloir que je gère. Je lâche la main d’Harry et le laisse prendre de l’avance tout en répondant à la jeune femme.

-          Allô ?

-          Euh… Allô ?, me répond la jeune fille

-          C’est Cécile, dis-je, faut absolument que je te parle avant de te laisser parler à ton frère

-          Laisse-moi deviner : Niall t’as supplié de me faire changer d’avis ?

-          Oui.

-          C’est pas la peine, j’ai tout dit à ma mère, et elle m’a déconseillé de le dire à Harry.

-          Génial. Tu sais, il le prendrait vraiment très mal.

-          C’est ce que m’a dit ma mère

-          Elle a raison.

-          Comment ça se fait que t’es avec mon frère ? T’es pas en internat normalement ?

-          Je suis avec les garçons pour le week-end, mais garde ça pour toi, c’est pas très légal.

-          D’accord. Je peux parler à mon frère maintenant ?

-          Bien sûr !

Je cours rejoindre Harry et lui donne son téléphone. Dans son dos je fais comprendre en quelques signes à Niall que tout est ok. Il soupire de soulagement et me sourit. Louis me glisse alors à l’oreille :

-          C’est pas que son plan cul hein ?

-          Quoi ? mais pourquoi tu dis ça Louis ?, dis-je à voix basse

-          Ça se voit. Il est raide dingue de Gemma…

-          N’importe quoi.

-          Je suis sûr que si.

-          Si tu dis quoi que ce soit à Harry je te tue Louis…

-          D’accord je dirais rien.

Il me fait un bisou sur la joue pour sceller notre pacte au moment où nous arrivons au centre-ville, à l’Apple Store. On entre dans la boutique et vu notre nombre deux vendeurs se dirigent vers nous. Harry qui vient de raccrocher avec Gemma passe son bras autour de ma taille et dit à l’un d’eux :

-          Bonjour, je voudrais un ordinateur portable pour ma petite amie, le plus sophistiqué qui soit.

Un ordi portable ? Carrément ?

-          Ferme la bouche Cécile, Un ordi portable c’est rien, et ça nous permettra de discuter plus facilement.

-          Oui. Merci…

Louis me fait un immense sourire, et je lève le pouce dans sa direction, l’idée vient sûrement de lui.  Le vendeur nous amène au rayon des macs et Harry se décide rapidement pour le plus évolué, le plus cher aussi. Il m’achète également une pochette pour le ranger et me fait choisir une coque pour mon iPhone. J’i un peu de mal à me faire à l’idée qu’il dépense autant pour moi mais je sais qu’il est inutile d’essayer de le raisonner. Une fois qu’il a payé et récupéré nos articles il m’embrasse sur le front et me dit à voix basse :

-          Comme ça on pourra se voir, même à des milliers de kilomètres l’un de l’autre.

-          Hazza t’es trop mignon…

-          Bon les amoureux vous nous faites un gosse ou on peut y aller ? lance Liam en rigolant

Je lui tire la langue, vole un baiser à Harry et nous sortons de la boutique.

-          On va au resto, dit Niall, j’ai la dalle, il est midi et demie.

-          Cool, dis-je, j’ai hyper faim aussi

-          Vu la nuit que t’as passée… commence Louis en rigolant

Je pose un doigt sur sa bouche pour l’empêcher de continuer.

-          Merci Louis, ça ira, pas la peine de crier sur tous les toits ma vie sexuelle !

Il rigole et nous prenons le chemin du restaurant. Je tiens la main d’Harry que je serre doucement. On se regarde amoureusement, en silence, on n’a pas besoin de mots pour se comprendre. Le repas au restaurant se passe dans la bonne humeur et on rigole beaucoup, on se charrie sur nos exploits sexuels, bref un très bon moment. A trois heures de l’après-midi nous sommes encore au restaurant, en train de siroter des boissons chaudes. On s’est un peu calmés et je prends conscience que je vais bientôt devoir quitter mes amis.

-          Pourquoi tu fais cette tête toute triste ? me demande soudain Niall

-          Pour rien. C’est juste que vous allez me manquer…

-          Oh. C’est mignon…

Le blondinet me serre très très fort dans ses bras, ça me fait du bien.

-          T’inquiètes, on se reverra souvent, dit Niall, on passera te voir dès qu’on peut…

-          C’est gentil

-          C’est normal, ajoute Louis, on t’aime bien tu sais, et puis on ne va pas te laisser moisir ici, parce que c’est quand même merdique…

-          Ouais j’avoue…

-          On y va !, dit Harry, il faut que tu ranges tes affaires avant de partir…

Il m’embrasse sur le bout du nez, m’arrachant un éclat de rire et on se lève pour retourner à l’hôtel. On marche en silence dans la rue, l’hôtel n’est pas loin, Harry caresse doucement le dos de ma main, il sourit, il semble heureux. Pourtant il devrait être dévasté, on va à nouveau se quitter peut-être pour de longs mois…

On monte dans notre chambre, je fais rapidement ma valise et au moment où je la ferme je fonds en larmes. Harry qui semblait avoir prévu le coup se rapproche de moi et me fait un gros câlin.

-          Chut ma puce, ça va aller…

-          Oui. Mais j’ai pas envie d’être à nouveau loin de toi. Pas maintenant que je t’ai retrouvé.

-          T’inquiètes pas, j’ai plusieurs mois de congés, on se verra vite.

-          Promis ?

-          Juré.

Je l’embrasse doucement mais nous sommes coupés par Louis qui entre dans la chambre. Il me fait signe de m’approcher et je me lève pour aller le voir. Il glisse un nouveau tube de lubrifiant dans ma main et me dit :

-          Si jamais t’as envie de tester des choses…. Toute seule…

-          Merci Louis. Je crois que je viens de comprendre.

J’éclate de rire avant de le serrer rapidement dans mes bras.

-          Hazza, dit Liam en entrant à son tour dans la chambre, faut qu’on y aille, on a promis de la ramener pour dix-sept heures au plus tard. Déjà que c’est pas très légal, si en plus on la ramène en retard…

-          On arrive, dit Harry, Louis, laisse-moi encore deux minutes seul avec elle et après on y va.

Les garçons quittent la pièce et Harry s’approche de moi. Il prend tout doucement ses mains dans les miennes et me dit :

-          Je te donnerai ton cadeau de Noël le jour de Noël…

-          Hazza, tu seras pas là le jour de Noël.

-          Hmm…

-          Tu me caches quoi ?

-          Je ne serais pas là… Mais toi tu le seras…

-          Comment ça ?

-          Je voulais pas te le dire avant mais… Tu viens passer Noël chez moi.

-          Mais… et mes parents ? Ils voudront jamais !

-          J’ai organisé ça directement avec eux…

-          Comment ? Comment t’as pu les contacter ?

-          J’avais ça dans ma valise, dit-il en sortant un petit objet de sa poche

Mon ancien portable ! Putain ! J’y crois pas !

-          Suffisait de chercher, et de téléphoner pour négocier. Je repasses te chercher à l’internat dans deux semaines. Mais les garçons ne sont pas au courant, ne leur dit rien s’il-te-plaît.

-          D’accord mais… Pourquoi ?

hazza en cavale

-          Je veux qu’on passe du temps rien que tout les deux.

-          C’est trop chou !!

Il m’embrasse langoureusement et on prend la route pour rentrer à l’internat. 

 

 

 

Alors alors ? Les garçons et Cécile qui passnet un super bon week-end ? Les retrouvailles au lit avec Harry ? Cécile qui cherche à savoir où en sont Niall et Gemma ? Le repas et le jeu de la bouteille ? Les confidences d'Harry ? La nuit plus que torride ? Ses conséquences (bleus et mal partout) ? Les sous-entendus de Louis ? Le cadeau de Noël ? Louis qui confie un nouveau tube de lubrifiant à Cécile ? Avez vous compris le message ? La surprise d'Harry pour Noël ? Mignon hein ?