Coucou, voilà le cinquième chapitre de "Et après... ?", qui ne concerne que Ziam, vous verrez il est démentiel !!

Chapitre 5 : la magie de Noël...

24 Décembre 2017, 14h

Appartement de Zayn et Liam

-          Mais t’es sûr que c’est une bonne idée ?

-          Liam, on en a parlé des centaines de fois. Il est grand temps de leur dire…

Je ne peux pas m’empêcher d’angoisser, aujourd’hui on révèle notre relation aux parents de Zayn.

-          Liam regarde-moi

Je lève les yeux vers mon petit ami qui reprend :

-          Je t’aime, et je te jure que ça va bien se passer. Tout comme ça s’est bien passé avec tes parents.

-          Oui. D’ailleurs les tiens arrivent à quelle heure ?

-          17h

-          Et les miens 18h, ça nous laisse une heure pour leur expliquer.

Quelle bonne idée de réunir nos deux familles pour Noël, et puis il est grand temps qu’ils sachent. Ça fait plus de trois ans qu’on est ensemble, plus de deux qu’on vit ici ensemble, dans le plus grand secret. C’était mon appartement, avant que je sorte avec Liam, et il a emménagé ici après la fin de notre carrière, mes parents n’en savent rien.

tumblr_static_ziam

-          Allez, dis-je après l’avoir embrassé, viens m’aider à préparer à manger.

Ellipse de deux heures et demie

Zayn revient de notre chambre avec un paquet de cigarettes et un briquet dans la main.

-          Une petite clope pour déstresser ?

-          Ouais, je veux bien.

Pour une fois qu’il me laisse fumer. On a beaucoup réduit notre consommation, mais on s’autorise une petite clope de temps en temps, pour les grands évènements.  On se pose à la fenêtre de la cuisine, qui donne sur l’arrière de l’immeuble et on allume tous les deux notre cigarette. Aucun de nous ne parle. Je suis songeur, inquiet, très très stressé. Zayn qui comprend passe doucement sa main dans mon dos et finit par dire :

-          Liam, je t’aime, je te protègerai toujours, y compris si ça se passe mal.

-          Promis ?

-          Juré !

On s’embrasse langoureusement pendant un long moment mais nous sommes interrompus par la sonnette de l’appartement.

-          Termine ta clope, je vais leur ouvrir.

Il me vole un dernier baiser et va ouvrir.

Lorsque j’ouvre la porte Safaa et Walihya me sautent au cou. Je serre mes sœurs dans mes bras, la dernière fois que je les ai vues c’était il y a un mois. Dès qu’elles me lâchent je prends Doniya dans mes bras, puis mon père, puis ma mère, pendant un long moment. Je les laisse ensuite entrer dans le salon au moment où Liam sort de la cuisine. On a décidé d’y aller en douceur, de ne pas leur annoncer tout de suite. Pourtant il faudra qu’on le fasse.

-          OOOh Liam ! ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu ! s’exclame ma mère, comment tu vas ?

-          Très bien et vous ?

-          Liam, je t’ai déjà dit que tu pouvais me tutoyer, répond ma mère en souriant, et je vais bien merci.

Mes sœurs ont posé leurs vestes dans l’entrée et s’installent sur le canapé. On pend place avec eux. Seul Liam ne s’est pas assis.

-          Liam ?, dit mon père

-          Je vais chercher à boire pour tout le monde, dit mon petit ami

-          Merci, dis-je

Walihya me lance un regard en coin. Je pense qu’elle a compris. Elle sourit, peut-être qu’elle elle le prendra bien.  Liam revient avec des boissons pour tout le monde qu’il pose sur la table basse, il s’assoit ensuite sur l’accoudoir du fauteuil à côté de moi.

-          Comment ça se fait que t’es là ?, demande Safaa à mon copain

-          Je suis passé dire bonjour et aider Zayn à cuisiner, je suis le seul sur Londres donc je suis venu à son secours.

On éclate tous de rire.

-          Zayn ? c’est où les toilettes ? demande Walihya

-          Dans la salle de bain, deuxième porte à droite dans le couloir, dis-je

Les parents de Zayn entreprennent d’interroger leur fils sur les dernières nouvelles dès que Walihya s’est éloignée.

-          Zayn, pourquoi tu nous as invité ce soir ? On aurait pu fêter ça comme d’habitude à la maison, dit sa mère

-          J’avais envie de changer. C’est bien aussi de changer non ?

-          Ouais t’as raison, dit Doniya, au moins on échappera à la dinde de papa

-          Eh ! Elle est très bonne ma dinde, dit Yaser

-          Oui papa, dit Safaa, mais tous les ans c’est lassant à force

Zayn ne peut s’empêcher de sourire, et pour cause, au menu ce soir : une dinde façon Malik.

-          Zayn ? Pourquoi est-ce que y’a deux brosses à dents au bord du lavabo dans ta salle de bain ?, dit Walihya en revenant

-          Je euh…

-          T’as quelqu’un dans ta vie ?, dit Patricia

Zayn se mord nerveusement la lèvre avant de dire

3095604329_1_15_lSSqz0p9

-          Oui, je vis avec quelqu’un.

-          Mais, dit Doniya, pourquoi elle n’est pas là ce soir ?

Après un court silence Zayn dit :

-          Il est là.

S’en suit un silence très pesant.

Je sens Liam très nerveux à côté de moi, tout le monde semble prendre conscience de ce que je viens de dire. Je dois bien avouer que je n’en mène pas large non plus.

-          Zayn ?, dit mon père, dis-moi que c’est une blague…

Je lève la tête vers lui et dit :

-          Non papa. C’est pas une blague. Je suis homosexuel et je sors avec Liam depuis trois ans déjà…

J’entrelace mes doigts à ceux de Liam pour nous donner du courage. Ma mère à la tête dans ses mains, mon père s’est levé et fais les cent pas, Walihya nous regarde en souriant, Doniya semble perplexe et Safaa ne sait trop quoi dire. Après un interminable moment ma mère dit :

-          T’es sûr de toi Zayn ?

-          Certain.

-          Tu te rends compte que c’est contraire à ta religion ?, me dit mon père

-          Aimer Liam ne m’empêche pas de croire en Dieu. Et s’il fallait faire un choix je choisirais Liam, il est ma raison de vivre.

tumblr_static_ziam_miradas_3

-          C’est trop mignon, laisse échapper Doniya

Mon père la fusille du regard mais je souris. Ça fait deux sur cinq acquis à notre cause. Mon père et ma mère s’entretiennent maintenant à voix basse et j’en profite pour voler un baiser à Liam.

-          Hmmm, mon père se racle la gorge et nous nous tournons vers lui, écoutes Zayn, tu sais ce que j’en pense, c’est pas que je suis homophobe ou quoi que ce soit, c’est juste contraire à notre culture, mais je l’accepte. T’es mon fils et je veux te voir heureux.

Il se tourne ensuite vers mon copain :

-          Liam, bienvenue dans la famille…

Yes ! C’est gagné !!

Walihya se jette dans les bras de mon petit-copain et dit :

-          Tu vas troooooooop bien avec mon frère ! J’étais sûre que y’avait un truc entre vous !! C’était tellement évident !!!

Deux heures plus tard

-          A taaaaable !, dis-je en amenant l’entrée, terrine de poisson et crevettes !

Je pose le plat au centre de la table et Zayn se lève pour faire le service. Je suis assis entre lui et son père. Je sais que ce n’est pas encore totalement gagné, qu’il reste méfiant, mais bon, une grande étape a été franchie. D’ailleurs Yaser me sourit et me glisse à voix basse :

-          Vous formez un très beau couple toi et mon fils.

-          Merci. Je vous promets de prendre soin de lui. Vous savez, ça fait plus de trois ans qu’on sort ensemble alors c’est du solide.

-          Liam ? Tu peux me tutoyer tu sais, je vais pas te manger.

-          Merci.

Je rigole nerveusement. Mes deux sœurs, assises de l’autre côté de la table me sourient franchement. Nos deux familles s’entendent super bien, tant mieux, on pourra se retrouver souvent ensemble.

-          Liam ?

Je lève la tête vers Walihya qui m’interpelle

-          Tu veux bien nous raconter comment tu t’es aperçu que t’étais amoureux de mon frère ?

-          Walihya !, proteste Zayn

-          Laisse bébé, dis-je, c’est normal qu’on  leur raconte je pense.  Alors voilà, je suis le premier à m’être rendu compte que j’étais gay, en fait Louis et Harry ne se cachaient pas vraiment en coulisses et ça me rendait un peu jaloux de les voir comme ça. Et un jour je me suis aperçu que j’avais envie de voir ce que ça faisait d’embrasser un garçon. Et un jour qu’on se changeait Zayn et moi en coulisses j’ai trébuché et il m’a rattrapé. J’étais dans ses bras, en caleçon, lui était torse nu, et il rigolait. Soudainement, sans vraiment trop réfléchir j’ai posé mes lèvres contre les siennes. Et il ne m’a pas repoussé.

-          Au contraire, dit Zayn, sans vraiment m’en rendre compte je l’ai attiré encore plus à moi et j’ai intensifié notre baiser. On est restés comme ça pendant de longues minutes à s’embrasser. Puis on s’est rendus compte quasiment en même temps qu’on faisait un truc de dingue alors on s’est éloignés l’un de l’autre.

-          Et on a fait comme si rien ne s’était passé pendant presque une semaine, dis-je, mais un soir on s’est retrouvés tous les deux dans sa chambre, Niall était en boîte, Harry et Louis dans leur chambre, et je discutais tout simplement avec Zayn.

3147008152_1_8_wwnwArs8

- Et puis on en est arrivés à reparler de ce qu’on avait fait. Et on avait tous les deux adoré s’embrasser, et au fur et à mesure de la conversation on s’est rapprochés, encore et encore, et on a fini par se dire qu’on s’aimait… Et depuis on est ensemble, ajoute mon copain

-          C’est trop mignon, dit Patricia, vraiment une belle histoire…

Ellipse de deux heures et demies

-          Bébé ? J’ai envie d’une clope.

Je me retourne vers Liam, prend son visage entre mes mains et dit :

-          Liam, on a déjà fumé en début de soirée, une seule ça suffit.

-          D’accord. Désolé…

On se regarde droit dans les yeux et je lui murmure :

-          Je t’aime Liam, tu es celui avec lequel je veux passer ma vie entière.

-          Vraiment ?

-          Oui. Ma vie sans toi serait insipide, je t’aime tellement…

-          Je t’aime aussi !

Je l’embrasse alors, langoureusement, très longuement. Ce baiser est interrompu par mes sœurs entrant dans la cuisine.

-          Oups désolé, dit Walihya, Safaa on les laisse

-          Nan nan c’est bon, dit Liam en se détachant de moi, vous voulez quoi les filles ?

-          Savoir quand on mange le dessert, dit Safaa, j’ai faim !

-          T’as encore faim ?, dis-je, même après la dinde ?

-          Zayn, c’est pas drôle, reprend Wal’, on n’a pas eu le choix d’en manger ou pas, j’en ai marre de la dinde à Noël.

-          Désolé, dis-je, mais c’est un peu passage obligé. On arrive avec le dessert, rappelez tout le monde à table.

Dès qu’elles sont sorties de la cuisine je reprends Liam dans mes bras pour l’embrasser.

Deux heures plus tard

Patricia me serre très fort dans ses bras et me dit à voix basse :

-          Je suis contente que mon fils soit heureux avec toi. Prends bien soin de lui surtout.

-          Promis. Tu sais, ton fils est ma raison de vivre…

-          C’est mignon. Et encore Joyeux Noël à vous !

-          Merci

Elle me lâche et prend son fils dans ses bras. Puis elle s’en va, elle est la dernière à partir, mes parents sont partis il y a une vingtaine de minutes et la famille de Zayn est déjà partie s’installer dans la voiture, mais Patricia est restée un peu plus longtemps, le temps de nous serrer dans ses bras.

Zayn ferme la porte, se tourne vers moi et me dit :

-          Alors ? Je n’avais pas raison en disant que ça se passerait bien ?

-          Si. Mais c’est encore pas gagné avec ton père.

-          Ça ira avec le temps. Il peut pas être fondamentalement contre.

-          Tu crois ?

-          Oui. Viens dans mes bras mon cœur, ça me manque…

Je rigole et me blottis contre lui. Il embrasse doucement mon crâne et me glisse des mots doux à l’oreille, qu’est-ce que c’est agréable.

Une heure plus tard

-          Ouais, merci, bon anniversaire Louis, profites bien…

Je raccroche et me tourne vers Liam, allongé à côté de moi.

-          Haz lui prépare une surprise pour son anniversaire, il ne sait pas encore quoi, et ils nous souhaitent tous les deux un joyeux Noël.

-          Ils sont mignons.

-          Oui.

-          Dis Zayn, maintenant qu’on est seuls on pourrait peut-être s’offrir nos cadeaux de Noël tu ne crois pas ?

-          Si.

Il se penche, récupère quelque chose sous le lit et me le tend. Je prends son cadeau dans ma table de nuit et le lui donne. Je commence par le regarder le déballer. Il sort un bracelet en argent de la boîte et me regarde en souriant

-          Merci mon cœur !

-          Regarde d’abord ce qui est gravé dessus…

Il se penche sur la gourmette et son sourire s’élargit à mesure qu’il lit.

-          Toi et moi pour toujours…. C’est trop mignon Zayn !!!

Il m’embrasse fougueusement en rigolant. Je savais que ça lui ferait plaisir.

-          Le mien est moins mignon, dit-il en se détachant un peu de moi, mais il peut s’avérer utile.

Je me redresse dans le lit et déballe le cadeau posé sur mes genoux. Je trouve plusieurs choses à l’intérieur d’une grande boîte. Et ça me fait sourire.

-          Vraiment ?

-          Hmmm, oui, dit-il en rougissant, je me suis dit qu’on pourrait passer des nuits un peu plus…

-          Sauvages non ?

-          Ouais c’est ça.

Je sors une paire de menottes en cuir, un tube de lubrifiant, et des préservatifs aux goûts divers. Quelle bonne idée ! Surtout les menottes, je dois dire que ça m’excite beaucoup.

-          Liam, tu as eu une excellente idée… Et je vais te proposer qu’on teste ce matériel tout de suite…

-          Avec joie…

Nos lèvres se trouvent et jouent ensemble. Du bout des doigts je défais les menottes et lui passe au poignet avant de lui attacher les mains à la tête de lit. Il est allongé sur le ventre, par instinct il replie les jambes dès que je lui ai enlevé son caleçon afin de m’offrir la possibilité de le pénétrer. L’excitation est montée très vite en toi et mon sexe est déjà bien dur. J’enlève rapidement mon caleçon et entre en lui, profondément, en lui arrachant un cri de bonheur. Je lui fais ensuite l’amour tout en lui embrassant amoureusement le dos…

tumblr_m7gw6vQXQk1qildk3o1_500

Le lendemain matin

Je suis le premier réveillé. Notre nuit a été torride. Torride mais plus agréable que jamais. J’ai adoré. Zayn dort encore, sa main posée sur mon torse, sa tête dans mon cou. Il est tellement mignon, tellement parfait. Il finit par ouvrir les yeux et il me regarde en souriant :

-          Ça va ? Bien dormi ?

-          Comment pourrais-j mal dormir à tes côtés ?, dis-je en souriant moi aussi

On échange un rapide baiser puis on se lève. Il cherche de quoi s’habiller dans l’armoire quand je dis :

-          Zayn ? Est-ce que ça te dirait qu’on sorte aujourd’hui ? J’aimerais bien qu’on aille se balader en amoureux…

Après d’interminables secondes il repose ce qu’il avait en main et se tourne vers moi

- Enfin, je dis ça comme ça hein, mais maintenant que tes parents sont au courant, pourquoi ne pas en profiter ?, dis-je en rougissant

- T’es prêt à assumer ton homosexualité aux yeux du monde entier ?

- Oui. J’ai pas honte d’être gay, et je n’ai pas honte de sortir avec toi…

- D’accord. D’accord on sort, mais c’est moi qui choisit où on va.

- Génial !!!

Il me sourit et nous sort à tous les deux de quoi nous habiller… 

Quatre heures plus tard

-          Mais arrête, tu vas trop vite, j’arrive pas à te suivre !

J’éclate de rire et m’arrête pour attendre mon copain. Il est moins rapide que moi sur des patins à glace,  mais il se débrouille vachement bien. Il dérape en arrivant près de moi et se retrouve dans mes bras, mort de rire. C’est le meilleur Noël de toute ma vie.

-          Désolé, dit Liam en rigolant, tu sais à quel point mon sens de l’équilibre est développé…

-          Oui je sais mon cœur.

Je l’embrasse doucement et on repart, main dans la main. La patinoire est praticable en ce jour de Noël, il n’y a pas trop de monde. En plus on profite de la vue magnifique sur Londres. Génial ! Une jeune fille, quinze ans maximum, patine dans notre direction sans vraiment faire attention à ce qu’elle fait. Je ne la remarque qu’au dernier moment et ne peux l’empêcher de me foncer dedans. Je la rattrape pour ne pas qu’elle tombe et lui dit en la tenant par les épaules :

-          Ça va ? Tu ne t’es pas fait mal ?

-          Non non ça va, dit-elle en levant les yeux vers moi, désolé je… OH PUTAIN !!!

J’interprète ça comme le fait qu’elle m’a reconnu. Elle rougit et se met à bafouiller :

-          Je…euh… toi… photo ?

Je souris et fais signe à Liam de s’approcher. Il observait en silence jusque lors et il dit en s’arrêtant près de nous.

-          Ça va vous deux ?

-          Ouais, dit la fille avant de s’apercevoir d’avec qui elle parle.

Ses yeux s’écarquillent et je reprends :

-          Mon cœur, tu veux bien prendre une photo de moi avec la jeune fille ?

-          Pas de souci Zayn !, me répond Liam avec un clin d’œil

La fille confie son téléphone à Liam et il prend la photo en souriant. Puis il me rejoint et pendant que la fille observe le résultat il glisse ses doigts dans les miens. On a décidé d’assumer, et c’est génial !

-          Merci, dit la fille, Liam, je peux prendre une photo avec toi aussi ?

-          Oui bien sûr, répond mon petit-ami en souriant

Il me vole un baiser sous les yeux stupéfaits de la jeune fille puis je m’éloigne pour prendre la photo avec le téléphone de la fille. Lorsque je lui rends elle ne peut s’empêcher de dire :

-          J’ai rêvé ou vous vous êtes vraiment embrassés ?

Liam me regarde en souriant, glisse sa main sur ma joue et m’embrasse à nouveau, plus longuement.

-          Putain de merde ! J’y crois pas, lâche la fille, mais depuis quand ?

-          Depuis presque toujours, dis-je en souriant avant de prendre la main de mon copain et de filer loin d’elle.

Ce soir le monde entier sera au courant, le monde entier saura que je sors avec Liam. En fait, depuis trois ans, c’est notre première sortie en amoureux. J’attire Liam contre un des bords de la patinoire et on s’embrasse pendant de longues minutes. On est heureux, on est en symbiose totale.

-          Bébé, j’ai la dalle, me dit Liam en souriant

-          Que dirais-tu d’une bonne crêpe chaude et dégoulinante de Nutella ?

-          Avec joie…

On s’embrasse une dernière fois furtivement puis on se dépêche de sortir de la patinoire et de rendre nos patins.

Une heure après

Café du centre-ville

On a galéré pour trouver un café ouvert mais au moins on est au chaud pour manger notre crêpe. Zayn me tient la main en mangeant la sienne, il caresse doucement le dos de ma main, et je le laisse faire. C’est agréable de pouvoir enfin être soi-même.

-          Excusez-moi, dit une voix dans mon dos, ça fait un moment que je vous observe tous les deux et je voudrais vous proposer quelque chose.

On se retourne tous les deux vers l’homme d’une quarantaine d’années qui se tient à côté de notre table.

-          Je me présente, je m’appelle Dylan, je suis directeur marketing pour une grande marque de vêtements et je cherchais deux modèles masculins pour la nouvelle collection, est-ce que ça vous intéresserait de poser ?

-          Ensemble ?, dit Zayn

-          Oui, on voudrait donner une image moderne de la marque, et un couple comme vous deux serait parfaitement adapté à cette image-là.

-          Asseyez-vous et expliquez-nous ça plus en détail, dis-je

Trois heures plus tard

Appartement des garçons

Liam est en train de prendre sa douche, et je fais de trois recherches sur mon ordinateur portable. Je regarde les précédents shootings de la marque qui nous a proposé un contrat. C’est plutôt réussi, et je pense qu’on devrait accepter.

-          T’en penses quoi ?, me dit Liam en venant se poser dans le salon avec moi, simplement vêtu d’une serviette nouée autour de sa taille

-          Je pense qu’on devrait accepter. De toute façon c’est juste pour leur nouvelle collection, après on pourra faire autre chose si on veut.

-          Moi je suis pas contre. Et puis poser ensemble ça peut être cool. On n l’a encore jamais fait.

-          Ouais.

Effectivement, j’avais eu quelques contrats pour des shootings dans des magazines de mode, Liam en avait eu pour des publicités, mais on n’a jusqu’à présent jamais posé tous les deux.

-          Alors on accepte ?, dis-je

-          Ouais on accepte, me répond mon copain

liam-a-la-plage-torse-nu

Il vient s’assoir alors à califourchon sur mes genoux, il dépose mon ordi sur la table basse et me regarde droit dans les yeux. Il prend mes mains dans les siennes et les porte jusqu’à son torse. Je comprends le message et le caresse doucement. Il frissonne et ferme les yeux. Lorsque mes mains commencent à s’approcher de la serviette, toujours nouée autour de sa taille il me dit :

-          Non attends, pas ici, dans notre chambre on sera mieux

Il prend ma main et m’entraîne jusqu’à notre chambre Je ne porte qu’un caleçon, et il se retrouve nu alors que je lui fais tomber la serviette. Il me regarde en rigolant et m’entraîne jusqu’au lit. Il prend place dessus, allongé sur le dos, et je comprends immédiatement ce qu’il veut. Une bonne fellation.

 

tumblr_md2nxcVaVl1rv2niyo3_500

 

 

Alors alors ? Liam qui flippe et Zayn qui le rassure du mieux qu'il peut ? L'arrivée de la famille de Zayn ? La grande révélation (un peu grâce à Walihya) ? La réaction du père de Zayn ? Le récit de la manière dont ils sont tombés amoureux l'un de l'autre ? Leurs cadeaux de Noël respectifs ? La nuit torride ? La décision de révéler ça au monde entier ? La sortie à la patinoire ? La jeune fille qui découvre tout et les amoureux qui s'en foutent ? Le mec au café qui leur propose un contrat ? Leur décision commune d'accepter ? La deuxième nuit torride ?

Pour ce qui est du Lemon dans cet fic, j'ai besoin d'en mettre parce que ça fait vraiment partie de la vie mais vous m'excuserez s'il n'est pas très détaillé mais comme je traduis cette fiction aussi en anglais je risquerais d'avoir du mal avec ce genre de passages. Du coup ils sont souvent appuyés par une image assez explicite, qui remplace assez efficacement de nombreux mots.

Le chapitre suivant concernera Niall et Eva, et Ziam aussi... A quoi vous attendez vous ? Que va-t-il bien pouvoir se passer ? :)