Re bonsoir, voilà le premier bonus de fin de saison d'En cavale, vous verrez, il est à la fois tendre et touchant mais aussi assez chargé en émotions...

BONUS 2 : A des milliers de kilomètres l'un de l'autre...

 

19h45 : A Mon Ange : J’ai pas eu de nouvelles de toi depuis que t’es partie, ça va faire deux jours complet, tu me manques terriblement

3199504409_1_34_PttKynvI

19h52 : A Mon Ange : Tu es fâche contre moi ?

19h55 : A Bébé : Désolé mon cœur, j’ai eu un gros problème de batterie, e suis là, bien arrivée et déjà plus avec mes parents.

19h57 : A Mon Ange : Qu’est-ce qui s’est passé ?

20h00 : A Bébé : Je vais manger, on en reparle après promis…

20h45 : A Bébé : Appelle-moi, il faut qu’on parle

20h46 : Appel entrant de « Bébé »

-          Allô ?

-          Hazza, ça fait du bien de t’entendre.

-          Y’a un problème ? Il s’est passé quoi ? Raconte-moi…

-          Ils m’ont foutu en pension. Dans un internat paumé. A peine descendue de l’avion ils m’ont annoncé ça et ils m’y ont conduit tout de suite, je ne suis pas rentrée chez moi, je suis dans ma chambre à l’internat là…

-          Oh ma puce… T’en penses quoi toi ?

-          Bah au moins je les ai pas sur le dos toute la journée, et l’internat a un grand parc, et on a beaucoup de temps libre donc je pourrais t’appeler souvent.

-          Cool. Mais si tu veux je viens te chercher.

-          Non. On ne va pas recommencer Hazza, je veux plus me cacher…

-          Okay. Du coup t’as pas ouvert ta valise encore ?

-          J’suis en train-là, faut que je range mes affaires, mes camarades de chambre arrivent demain, je suis la première à être arrivée dans l’internat.

-          D’accord. Tu me diras ce que tu penses de ce qu’on a mis chacun dans ta valise.

-          Liam m’a mis une trousse de secours, elle était dans la poche avant avec le chargeur de mon téléphone, et dedans il a glissé un mot qui disait quelque chose ressemblant à « comme je sais que tu te blesses facilement… avec toute mon amitié Liam »

-          Trop mignon.

-          Ouais. Et puis il n’a pas tort. Du coup j’ai rangé ça précieusement dans mon placard, au cas où…

Je continue à défaire ma valise tout en discutant avec mon petit copain. Il me raconte sa journée pendant que je range les fringues dans mon placard.

-          Hazza, le sweat c’est toi ?

-          Quoi ?

-          Le sweat gris dans ma valise, c’est toi qui l’as mis ?

-          Non.

Je retourne le sweat et aperçois un post-it dessus

-          « Je sais que tu l’aimes particulièrement celui-là » c’est signé Niall. Tu lui diras merci de ma part Haz.

-          Oh c’est mignon… Oh! Hazza!

-          Quoi?

-          La chemise bleue, elle est à toi, je la reconnais !!

-          Ouais, comme elle te va aussi tu pourras la porter en pensant à moi…

-          Oooooh t’es trop mignon !!!! Je t’adore !! Merci Hazza !!!

-          De rien. Je savais que ça te plairait.

-          OH PUTAIN !!! Zayn m’a fait un dessin, c’est trooooop mignon !!! Je vais l’accrocher sur le mur au-dessus de mon lit celui-là.

-          Oui, j’avoue c’est mignon. T’as trouvé ce que Louis t’as laissé ?

-          Pas encore. Il a dû le mettre dans ma trousse de toilette, il reste que ça dans ma valise…

J’ouvre ladite trousse et en sors un petit tube blanc.

-          J’y crois pas…

-          Quoi ?

-          Attends je lis y’avait un papier avec. « pour toutes les fois où tu retrouveras Harry, secrètement ou pas, afin que vous en profitiez le plus possible, et que vous osiez tenter de nouvelles choses »

-          Qu’est-ce qu’il t’a laissé ?

-          Un tube de lubrifiant…

-          Nan ?

-          Si si. C’est chou. Il a bien compris qu’on a besoin du corps l’un de l’autre autant que du cœur de l’autre.

-          Si tu le dis…

-          Hazza, sois pas jaloux, j’ai quelque chose que chacun de vous m’a laissé, je trouve ça trop mignon. Et ça m’aidera à tenir le coup ici.

-          Je croyais que c’était bien…

-          Okay, j’ai peut-être un peu exagéré la réalité, c’est pas top, mais j’accepte. Au moins je suis tranquille, et je ne suis même pas obligée de retourner chez moi le week-end, l’internat reste ouvert.

-          Tant mieux…

-          Ouais. Tu me manques Hazza tu sais, mais ça va aller, on va faire en sorte que ça aille, et dès que je serais majeure on se barrera ensemble.

-          Mais tu seras majeure que dans deux ans.

-          Qu’est-ce que c’est deux ans dans toute une vie ? On a le temps de construire une histoire solide pendant ce temps.

-          Mais c’est trop long…

-          Hazza, on n’a pas le choix. Mais si t’es pas capable d’attendre deux ans je comprendrais….

-          T’es en train de sous-entendre que… ?

-          Que si tu veux me quitter maintenant pour pouvoir vivre ta vie je suis prête à l’encaisser.

-          T’es complètement folle…

Il raccroche sans que j’aie pu rajouter quoi que ce soit. Et merde…

21h35 : A Julie : Qu’est-ce que t’as dit à Harry ? Il a appelé Gemma et elle a filé le consoler         Niall

21h37 : A Niall : Tu devrais changer mon nom dans ton répertoire. Et je ne sais pas, j’ai juste dit qu’il avait le droit de vivre s’il ne pouvait pas attendre deux ans pour m’avoir.

21h43 : A Céc’ : Il a plus de batterie sur son téléphone, du coup ça a coupé et il a pensé que t’avais raccroché.

21h45 : A Niall : Moi je pensais que c’était lui qui avait raccroché. Dis-lui qu’on en reparlera demain et que je l’aime très très très fort stp.

21h47 : A Céc’ : Il t’aime aussi. C’est ce qu’il a dit. Bonne nuit à toi, ça doit être la nuit chez toi…

21h50 : A Niall : Oui, à bientôt. Et merci pour le sweat <3

21h51 : A Céc’ : Gros bisou, fais de beaux rêves                  Niall, Gemma et Haz’ <3

Je me dépêche de me mettre en pyjama et m’endors rapidement. 

 

Alors ? Mignon ou pas la conversation des amoureux ? Les cadeaux laissés par les garçons à Cécile ? La fin un peu abrupte de la conversation ? Niall qui prend la relève et rassure à la fois Cécile et Harry ?