Coucou ! Je vous poste ici le nouveau chapitre de En cavale, vous allez l'adorer ! Bon il est un peu hot je l'admet mais derrière le caractère très très hot de ce chapitre y'a ausi beacoup d'amour et de tendresse... Enfin je vous laisse découvrir ça

Chapitre 14 : Retrouvailles...

Il m’enlève le bandeau qui me maintenait dans le noir depuis plusieurs heures. Comme convenu je garde les yeux fermés de longues secondes jusqu’à ce qu’il dise :

-          Vas-y, ouvre

J’ouvre les yeux et en un quart de seconde je comprends.

-          OH PUTAIIIIIIIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

J’ai identifié au premier regard la maison devant laquelle nous nous trouvons, et pour cause, Harry me l’a montrée en photo avant que nous quittions les USA. Je me tourne vers Niall et me jette à son cou, rien n’aurai pu plus me faire plaisir. Je lui fais un énorme bisou sur la joue et lui demande du regard son approbation pour entrer dans la maison. Il m’encourage d’un sourire et je me rue sur la porte. Je l’ouvre un peu violemment et entre dans la maison. Niall m’a suivi, un peu plus calmement. Je me rends compte que des larmes coulent sur mes joues mais je m’en fous, je veux juste pouvoir serrer Hazza dans mes bras.

-          Putain Gemm’ pourquoi tu fais autant de bruit ?

La voix provient de la chambre du fond, je m’en approche en essayant de ne pas trop me précipiter. Harry finit par ouvrir la porte, sûrement parce qu’il n’obtient pas de réponse. Je vois alors sa mâchoire se décrocher et ses yeux s’écarquiller. Je me jette à son cou et il m’enserre dans ses bras. Ça me fait tellement de bien d’être dans ses bras, tellement du bien de sentir son odeur, sa chaleur, ses bouclettes qui me chatouillent le cou. Je me sens enfin mieux. Harry sanglote sur mon épaule et je pleure dans ses bras, je suis tellement contente de le retrouver, lui doit être surpris de me voir. Après de très longues minutes il se décolle un peu de moi, me regarde droit dans les yeux ne semblant encore que peu y croire puis il pose ses lèvres sur les miennes. C’est immensément doux mais aussi ardent, enflammé. De très très longues secondes s’écoulent ainsi. Harry entrelace ensuite ses doigts aux miens et semble revenir peu à peu à la réalité. Il finit par dire à Niall, qui se tient toujours au milieu de l’entrée :

-          Merci de me l’avoir amenée.

-          C’est pas moi qu’il faut remercier mais ta sœur, répond le blondinet, c’est son idée à elle.

-          Oh putain je comprends mieux maintenant !!!, s’exclame Harry, d’ailleurs elle est où ?

-          Partie faire des courses, dit Niall, elle me l’a dit par sms tout à l’heure

-          Ok.

Je m’échappe des mains d’Harry et vais faire un énorme câlin à Niall. Il n’aurait pu mieux me faire plaisir. Et je ne m’attendais vraiment pas à ça. Il profite de cette longue étreinte pour me glisser à l’oreille :

-          Profitez l’un de l’autre, vous en avez besoin ! De toute façon on ne s’attend pas à vous voir à table ce soir si tu vois ce que je veux dire…

-          Niall ! Je t’interdis de sous-entendre ce genre de choses, dis-je en rigolant, mais j’ai compris le message. Merci.

Je l’embrasse doucement sur la joue et vais rejoindre Harry. Je dépose ma veste et mes chaussures dans un coin de sa chambre, avec mon sac et je referme la porte sur nous. Niall est parti ranger nos affaires je crois, et puis ça lui permettra d’être un peu seul avec Gemma quand elle rentrera. Je comprends alors qu’il n’a pas accepté que pour que je retrouve Harry mais aussi pour pouvoir profiter de Gemma. Tant mieux pour lui s’il peut en profiter. Harry est assis au bord du lit, il m’attend. Je pousse le verrou de la porte de sa chambre et il comprend qu’on n’en sortira pas avant probablement demain matin. Il me sourit et je vais le rejoindre. Je m’installe à califourchon sur ses genoux et l’embrasse. Doucement d’abord, puis avec de plus en plus de fougue. Il se prend au jeu et ses mains viennent se loger au milieu de mon dos, sous mon t-shirt. Il ne cesse de m’embrasser, ses lèvres prennent la direction de mon cou qu’il constelle de doux baisers. Je frissonne d’excitation, c’est tellement bon de le retrouver. Lorsque ses lèvres viennent à nouveau trouver les miennes je lui mords légèrement la lèvre. Je lui glisse alors à voix basse :

-          Tu m’as manqué Haz’

-          Tu m’as manqué aussi Cécile, me répond-t-il entre deux baisers, et ton corps aussi m’a manqué.

Comme pour mieux appuyer ses dires il nous fait basculer et je me retrouve à quatre pattes au-dessus de lui. Je le débarrasse  rapidement de son t-shirt en rigolant. Je caresse doucement ses pectoraux, je dessine le contour de ses tatouages. Il frissonne, je joue à le faire languir, à susciter vraiment un désir puissant en lui. C’est comme si je découvrais son corps pour la première fois, je prends le temps d’explorer, d’admirer. Ses mains se sont posées à l’arrière de mes cuisses, juste à la limite de mon short. Il glisse ses doigts vers l’intérieur de mes cuisses et je comprends le message. Il profite d’un moment où je l’embrasse dans le cou pour inverser les places, et je me retrouve allongée sur le dos, à sa merci. D’une main il m’enlève mon t-shirt, de l’autre il déboutonne mon short. Ça s’annonce bouillant !! Il m’a débarrassé de mon short et admire mes sous-vêtements qui semblent le faire saliver d’envie. Son sourire s’élargit et sa bouche commence par prendre encore une fois le chemin de mon cou, puis il dérape sur ma poitrine, encore emprisonnée dans le tissu. Voyant que cela le gène dans sa progression il glisse sa main dans mon dos et le dégrafe avant de me l’enlever. Mes mains sont glissées dans ses cheveux, je joue du bout des doigts avec ses bouclettes pendant qu’il explore ma poitrine avec ses lèvres et sa langue. Ce qu’il me fait est divin, merveilleux, je savoure. Une douce chaleur se répand en moi au fur et à mesure qu’Harry laisse ses doigts et sa bouche s’égarer sur mon corps. A un moment il me surprend en laissant ses doigts descendre jusqu’à mon string trempé. Il sourit en s’apercevant de cela et je profite de ce moment d’inattention de sa part pour me redresser en rigolant et déboutonner son pantacourt. J’en profite aussi pour le débarrasser de son caleçon puis il reprend la main et se place à nouveau au-dessus de moi. Il fait tomber le dernier minuscule rempart de tissu qui nous sépare avec un sourire carnassier.

Après avoir profité du corps l’un de l’autre pendant près d’une heure, et après avoir atteint le paradis tous les deux nous nous effondrons sur le lit. Nous nous regardons un long moment avant d’éclater de rire tous les deux. Nous partons dans un très long fou rire, tous les deux, et nous peinons à nous calmer. J’avais imaginé nos retrouvailles, mais je n’avais pas pensé que nous pourrions en profiter immédiatement comme ça. Après de longues minutes je me tourne vers lui et reprenant peu à peu mon souffle je lui dis :

-          Ça fait vraiment du bien de te retrouver…

Il ne répond pas et m’embrasse sur le front. J’en profite pour me blottir contre lui, je glisse mes jambes entre les siennes et pose ma main sur son torse, entre les hirondelles. Je m’amuse à le chatouiller doucement à cet endroit et il me sourit.

-          Je t’aime, finit-il par dire à mi-voix

-          Je t’aime aussi Hazza, et ça fait du bien d’être avec toi.

-          Ouais c’est cool de passer du temps ensemble. Mais t’étais au courant que tu venais ici ?

-          Absolument pas ! Je suis arrivée ici les yeux bandés et avec un casque sur les oreilles.

-          Sérieux ?

-          Ouais. C’était une vraie surprise. Mais c’est génial. Mais j’arrive pas à croire qu’il a manigancé ça avec ta sœur.

-          Moi non plus. Je ne savais même pas qu’il avait son numéro.

-          C’est elle qui a dû le prendre dans ton téléphone…

-          Possible. T’as faim ?

-          Ouais.

-          Pas moi.

-          Alors reste-la je vais juste voir si je me trouve un truc à manger et après je te rejoins.

-          T’es sûre ?

-          Mais oui Haz, il va rien m’arriver t’inquiètes…

-          Embrasse-moi d’abord… et habille-toi au moins un minimum.

-          Oui oui.

Je l’embrasse furtivement et remet mes sous-vêtements. J’enfile le t-shirt d’Harry par-dessus et sors de la chambre. Je me dirige vers la pièce de laquelle me proviennent les voix de Gemma et Niall. J’arrive finalement à la cuisine où ils sont en train de discuter bruyamment. Ils se tournent vers moi quand j’entre et je dis :

-          J’ai faim.

Niall rigole et m’invite à le suivre jusqu’au frigo. Il l’ouvre et je cherche quelque chose à grignoter. J’en sors un blister de tranches de bacon et me pose à table avec mes amis. J’en profite pour faire un énorme câlin à Gemma.  C’est grâce à elle qu’on en est là. Je m’installe pour grignoter mes tranches de bacon et Niall me dit :

-          Ça fait du bien ?

-          De ?

-          De retrouver Harry

-          Tu t’imagines pas à quel point…

-          Non effectivement je m’imagine difficilement…

-          Niall ! Arrête avec tes sous-entendus pervers.

-          Désolé, je peux pas m’en empêcher.

On éclate de rire tous les deux et je lui tape dans la main. J’ai vraiment trouvé un ami. Gemma nous regarde en souriant, mais sans intervenir. Avant que je reparte elle me dit quand même :

-          Profite-bien d’Hazza, il  besoin de toi…

-          Je sais. J’ai besoin de lui aussi. Merci d’avoir rendu ça possible. Profitez en bien tous les deux aussi !

Je fais un clin d’œil à Niall qui rosit légèrement puis je tourne les talons et rejoins la chambre. Harry est blotti sous la couette, il a dû s’endormir. Je me glisse dans le lit et m’aperçois qu’il ne dort pas, mais qu’il m’attendait. Je me blottis dans ses bras et on continue à discuter.

-          T’avais promis de me raconter plus en détail ce qui s’est passé avec ta mère.

-          Ah oui c’est vrai, me dit Harry en souriant, bah elle a commencé par m’engueuler quand elle a su, et après on s’est parlé un peu plus calmement. Je lui ai dit à quel point je t’aimais et elle a fini par comprendre et accepter.  Demain on l’appellera par Skype, je veux absolument te la présenter, c’est important pour moi. Ça compte beaucoup.

-          Si tu veux, dis-je en rigolant, si tu y tiens je suis d’accord. De toute façon il faudra bien que ça arrive un jour. Par contre ne t’attends pas à rencontrer mes parents hein…

On éclate de rire tous les deux et il vient m’embrasser doucement. C’est vraiment agréable. Le goût de ses lèvres m’avait manqué. J’ai le tort de bailler et Harry me dit :

-          T’es crevée ma puce, il faut qu’on dorme…

-          Mais non, c’est bon.

-          Si si, j’insiste. Et puis plus tu seras reposée demain mieux on pourra profiter de notre journée.

Son sourire est espiègle et je comprends le message. C’est vrai que je suis fatiguée. Et il a l’air un peu épuisé aussi. Je me blottis encore plus contre lui, il enroule ses bras autour de mon corps et enfouis sa tête dans mon cou. Je ne tarde ps à sombrer dans le sommeil, bercée par ses douces paroles.

Je m’éveille le lendemain en sentant les doigts de mon petit-ami parcourir doucement ma joue.

-          MMMH ? Hazza ?

-          Désolé ma puce mais il est déjà onze heures, il va bien falloir qu’on se lève.

-          Déjà ?

-          Oui. On a dormi comme des bébés. J’ai rarement aussi bien dormi…

-          Moi aussi… Je t’aime Haz, tu le sais ça ?

-          Oui bien sûr !! Je t’aime aussi ! Allez viens on va aller prendre une douche, après on ira manger.

-          Ok.

Il m’aide à me lever et en profite pour m’embrasser dans le cou. Je rigole et il m’emmène jusqu’à la porte de la chambre. Il ne porte toujours rien et je m’assure qu’il n’y a personne dans la maison pour que nous puissions la traverser pour nous rendre dans la salle de bain. Personne ne semble là et Harry et moi nous précipitons dans la salle de bain, je ferme la porte derrière nous et la verrouille. Harry me plaque au mur et ses mains viennent enlever le t-shirt que je porte toujours. On rigole comme des gamins, on se fout de faire du bruit, on veut juste profiter. En quelques secondes à peine je me retrouve complètement nue et Harry me prend dans ses bras pour me porter jusqu’à la douche. Il met l’eau à couler et vient se coller à moi. Son excitation est palpable, et j’en ai envie aussi. Je le laisse me plaquer à la paroi de la douche et j’enroule mes jambes autour de sa taille. J’en profite pour lui faire un énorme suçon dans le cou ce qui augmente d’autant plus son excitation. On fait l’amour pendant près de vingt minutes dans cette position jusqu’à ce qu’il atteigne le septième ciel dans un long râle de plaisir. J’ai atteint le paradis quelques secondes avant lui et il me fait poser à nouveau mes pieds par terre. L’eau chaude nous fait du bien et on reprend doucement notre souffle. Harry semble heureux, et je le suis aussi. Je me sens tellement bien avec lui. Après une dizaine de minutes sous la douche à nous embrasser nous sortons. Harry sort deux serviettes de sous le lavabo et m’en donne une. Je m’enroule dedans, c’est agréable. Harry a noué la serviette autour de s taille et est parti nous chercher de quoi nous habiller. Il revient quelques instants plus tard en disant :

-          J’ai pas trouvé ta valise, je ne sais pas où Niall l’a mise. Mais je t’ai pris un caleçon et un t-shirt à moi, ça suffira, de toute façon on ne sort pas aujourd’hui.

-          Okay pas de souci…

J’enfile ce qu’Harry m’a ramené, il s’habille aussi et nous sortons dans la maison. Elle est déserte et Harry semble chercher sa sœur. Soudain nous entendons des éclats de rire provenant de l’extérieur. Harry ouvre la porte fenêtre qui donne sur le jardin et je découvre la piscine. Gemma et Niall sont dedans, dos à nous et ne nous ont pas vu arriver. Niall est en train de chatouiller Gemma qui rit aux éclats. Je me tourne vers Harry dont le visage a changé de couleur. Avant qu’il ne déclenche la troisième guerre mondiale je le pousse pour qu’il rentre dans la maison et je l’oblige à s’assoir sur une chaise dans la cuisine. Il a les poings serrés et je mets un temps fou à ce qu’il accepte d’entrelacer ses doigts aux miens. Il me regarde, l’air complètement perdu et me dit :

-          Dis-moi qu’il ne se passe pas ce que je pense qu’il est en train de se passer.

-          Hazza, on s’en fout…

-          Non je m’en fous pas ! C’est ma sœur putain ! Ma grande sœur ! Il n’a pas le droit de la draguer comme ça !

-          Bébé calme-toi… Si elle se laisse faire c’est qu’elle n’est pas contre.

-          Oui mais moi je suis contre.

-          Je vais te rassurer il ne se passera rien de plus entre eux, ils vont flirter un peu, peut-être coucher ensemble mais t’inquiètes pas y’aura pas plus que ça, Niall a besoin de vivre, il n’est pas du tout prêt à s’engager sur le long terme. Il veut vivre et s’amuser et ta sœur lui plaît…

-          Mais…

-          Chut. Je t’interdis de dire un mot de plus à propos de ça. Et ‘as pas intérêt à l’engueuler pour ça. Considère que c’est sa récompense pour avoir aussi bien pris soin de moi.

-          Mais…

-          Hazza ! Fais un effort s’il-te-plaît.

-          Oui. Promis

-          Merci

Je caresse doucement sa joue et l’embrasse. Niall a le droit de faire ce qu’il veut avec Gemma, et je ne veux pas que les tensions entre les deux hommes se ravivent parce que c’est moi qui en ferait les frais. Niall arrive à ce moment-là dans la cuisine, les joues légèrement rosies. Il a enroulé une serviette autour de sa taille et dit :

-          Cécile ? Je peux te parler s’il-te-plaît ?

J’embrasse furtivement Harry et suis le blondinet jusque dans le salon. Il me fait un gros câlin et je rigole parce qu’il est trempé.

-          Pourquoi un el élan d’affection ?

-          J’ai embrassé Gemma, dit Niall à mi-voix

-          Nan ? Vrai de vrai ? C’est génial !!

-          C’est grâce à toi.

-          Comment ça ?

-          Tu te souviens de ce que tu as dit hier soir ?

-          Vaguement, j’ai sous-entendu que vous deviez en profiter toi et Gemma ou quelque chose comme ça ?

-          Oui. Et bah peu après que tu sois partie rejoindre Harry on a commencé à discuter, puis comme on ne voulait pas vous réveiller on est sortis dehors discuter en regardant les étoiles, et on a passé un moment vraiment agréable, elle était dans mes bras et on a bien rigolé. Et tout à l’heure je la chatouillai dans la piscine et elle s’est soudainement retournée en posant ses lèvres sur les miennes. C’était… wooow… je ne peux pas l’expliquer.  Mais si Hazza le sait il va me tuer et…

-          Stop. Il est au courant, on vous a surpris en train de chahuter dans la piscine, et il a promis d’accepter que tu passes du temps avec Gemma.

-          Vrai ?

-          Oui. J’ai négocié ça avec lui pour qu’il se calme parce qu’il était furieux.

-          Merci !!!!!!

Niall me serre très fort dans ses bras et j’éclate de rire. Ça me fait aussi du bien de le voir heureux. On retourne ensuite dans la cuisine où Gemma, en bikini, est en train de discuter joyeusement avec son frère. Je suppose qu’elle ne s’est pas vantée du baiser échangé avec Niall. Gemma est en train de préparer à manger, des pâtes à la carbonnara. Harry enroule son bras autour de ma taille et m’attire contre lui. Sa main s’est glissée sous mon t-shirt et il caresse mes hanches distraitement. Niall s’est assis sur une chaise, et ses yeux sont posés sur Gemma, qu’il observe (ou admire) le plus discrètement possible.

-          Hazza ? Maman a téléphoné ce matin, elle voudrait que tu la rappelles dans la journée, dit soudain Gemma

-          C’est prévu, lui dit Harry. On mange dans combien de temps ?

-          Vingt minutes.

-          Alors j’ai le temps de faire ça maintenant. Via Skype, je veux lui présenter Cécile.

-          Ok, dit Gemma en souriant

J’angoisse un peu mais je ne dis rien, si ça fait plaisir à Harry. Il revient quelques secondes plus tard avec l’ordinateur de Gemma. Il le pose sur la table de la cuisine et lance Skype. Sa mère est connectée et il la sollicite pour un appel vidéo pendant que je m’installe sur ses genoux. Il semble avoir compris que je suis un peu nerveuse puisqu’il caresse doucement ma cuisse et m’embrasse dans le cou. Soudain l’image apparaît. La mère d’Harry dit :

-          Coucou ! Oh tu es en charmant compagnie Harry

-          Merci madame, dis-je poliment

-          Tu peux m’appeler Anne si tu veux, me dit sa mère, ça va Harry ?

-          Oui. Maintenant que j’ai retrouvé ma princesse ça va.

-          C’est cool alors. Et je suis ravie que tu me la présente enfin.  Vous êtes très jolie mademoiselle, sauf peut-être… les cheveux bleus !

Tout le monde dans la cuisine éclate de rire et je dis :

-          Oui je sais c’est pas vraiment très discret. Mais moi j’aime bien…

-          Moi aussi j’aime tes cheveux bleus, me glisse Harry à l’oreille

-          N’importe quoi Haz, t’as été le premier à dire que tu trouvais ça moche.

-          Parce que j’avais pas habitude. Maintenant je t’aime bien comme ça, même si je préfère ta couleur naturelle.

-          Pff…

Notre conversation fait beaucoup rire Anne qui en profite pour appeler son mari pour qu’il vienne aussi nous parler.  Nous discutons pendant une vingtaine de minutes, un peu de tout et de rien. Niall en a profité pour se rapprocher un peu de Gemma sans qu’Harry le voie et j’ai surpris quelques regards complices entre eux. Je pense que leur attirance est plus physique que sentimentale. Ils sont jeunes, beaux, veulent tous les deux profiter de la vie, après tout ils ont aussi le droit d’en profiter.

-          Maman j’suis désolé, dit Gemma en se posant derrière Harry, mais faut vraiment qu’on mange là. On vous rappellera ce soir.

-          D’accord, dit Anne, mais ça va tu te sens pas trop toute seule avec les amoureux ?

-          Je ne suis pas toute seule, Niall est là, répond Gemma avec un immense sourire, et on s’amuse bien tous les deux.

Niall arbore un immense sourire tout comme Anne qui nous souhaite un bon appétit et met fin à la conversation. Gemma retourne aux fourneaux et pose la casserole au milieu de la table, elle sort quatre fourchettes du tiroir et dit devant notre regard interrogateur :

-          Hazza n’a pas fait la vaisselle, on n’a plus d’assiettes, donc ou vous mangez à même la casserole ou vous ne mangez pas.

Elle me lance une fourchette et je l’attrape au vol, je me mt ensuite à manger, directement en piquant les pâtes dans la casserole. Harry hésite un moment mais je pense qu’il meurt vraiment de faim et il se met lui aussi à manger. Gemma profite de l’inattention de son frère pour doucement caresser la joue de Niall avant de lui donner une fourchette. Nous mangeons tous les quatre rapidement puis nous allons nous poser à l’extérieur. Le soleil brille et ça me fera du bien de m’allonger au soleil. Je n’ai plus de bleus sur les bras et j’aimerai bien les exposer pour bronzer un peu mais je ne porte pas de soutien-gorge, ni même de haut de maillot de bain, et ça me fait hésiter. Je regarde Harry qui, ici sous le soleil extérieur et non plus dans la pénombre d’une pièce semble avoir pris de belles couleurs sur le bout du nez. J’éclate alors de rire et mes trois amis me regardent sans comprendre.

-          Je viens seulement de remarquer le magnifique coup de soleil d’Harry.

-          C’est vrai qu’on le voit bien, le charrie Gemma

-          Rho merde…

Harry rentre dans la maison, vexé. Je lui cours après et le rattrape dans la cuisine. Je pose mes mains sur ses hanches mais il refuse de se tourner.

-          Hazza arrête, on le voit à peine ton coup de soleil, et puis ça arrive à tout le monde.

-          Ouais. Mais il va falloir que je mette de la crème dessus si on va dehors.

-          Oui. Va la chercher, je vais en profiter pour aller mettre un haut de maillot de bain.

-          Je croyais que tu voulais faire bronzette ?

-          Bah oui, mais j’ai rien sous ton t-shirt, je vais quand même pas faire du topless Haz’

-          Bah pourquoi pas ? T’es canon topless.

-          Hazza, on n’est pas tout seuls !

-          Si ça peut te rassurer Gemm’ a l’habitude d’en faire aussi, et je pense pas que ça dérange Niall…

-          Bon bah okay alors, mais pour pas cramer faudra que je mette de la crème.

-          Je t’en mettrai si tu veux…

-          Mmmmh… Ouais

Je lui fais un immense sourire et il va chercher le tube de crème solaire. Je retourne à l’extérieur, enlève mon t-shirt et m’allonge sur un transat. Niall et Gemma s’amusent dans la piscine en rigolant bruyamment, on dirait deux gamins ! Harry revient quelques minutes plus tard, avec la crème solaire et mes lunettes de soleil qu’il me met sur le nez en disant :

-          Comme ça tu verras moins mon coup de soleil…

987022_R7BKA62H38OOTAXUFG2YZV24JTXK3Q_harry2_H125930_L

-          N’importe quoi !!

Je rigole et il s’enduit les mains de crème solaire. Il s’installe à califourchon au-dessus de moi et commence à m’enduire le corps de crème. Il me masse doucement, il en profite pour caresser mes seins, les masser, les malaxer. Et c’est vraiment agréable. J’adore ce qu’il fait. De temps en temps il vient me voler un baiser, puis recommence son massage de plus belle. On passe plus d’une heure à faire ça et ça me détend complètement

Harry se pose ensuite sur le transat à côté du mien. Il a pris ma main et il joue doucement avec mes doigts pendant que je me repose. Gemma et Niall font moins de bruit qu’avant, ils doivent commencer à fatiguer, ou alors ils se sont rapprochés l’un de l’autre encore plus. Je relève doucement la tête et m’aperçois qu’ils sont en train de s’embrasser plus que langoureusement dans l’eau turquoise de la piscine. Carrément. J’espère juste qu’Harry ne les as pas vu parce que sinon il va péter les plombs.  Je me tourne vers mon petit-ami qui lézarde sur le ventre et ne peux donc pas voir sa sœur avec Niall. Tant mieux.

-          Moi je sors, j’ai envie de bronzer un peu, dit soudain Gemma en sortant de la piscine

Niall sourit en matant son cul. En même temps son maillot ne couve pas grand-chose. Il me fait un clin d’œil depuis la piscine, puis il en sort et s’approche de mon transat. Il récupère le tube de crème solaire qu’Harry a laissé traîner par terre en souriant et se dirige vers Gemma qui s’est allongée sur un transat, de l’autre côté de la piscine. De loin je les observe. Il vient de proposer quelque chose à Gemma en désignant le tube de crème solaire, Gemma lui sourit et semble accepter la proposition du jeune homme qui s’installe à califourchon au-dessus d’elle. Quelques secondes plus tard je vois Gemma déposer un bout de tissu au sol et je comprends qu’elle vient d’enlever son haut de maillot.  J’ai dû lui donner des idées. Niall commence alors à l’enduire de crème solaire, un peu comme Harry l’a fait avec moi. Je ne peux m’empêcher de sourire, il doit être au paradis. En plus on peut vraiment en profiter, eux comme nous, puisque tout le jardin est clôturé de manière opaque de manière à ce que personne ne puisse rien voir de ce qui s’y passe.

J’ai vu du coin de l’œil Harry bouger sur son transat et je m’aperçois qu’il est en train d’observer Niall et Gemma Il a arrêté de jouer avec mes doigts, et tant mieux car vu comment il serre les poings ça doit faire très mal.

-          Haz ! Stop !, dis-je à mi-voix

-          Désolé mais ça me fout hors de moi qu’il tripote ma sœur comme ça…

-          Elle est majeure et consentante Haz. Laisse-les, si ça les amuse de se tourner autour comme ça…

-          Non. Ça m’énerve vraiment…

-          Je sais Haz’, mais on va pas les en empêcher hein ?

-          Non. Promis. Mais ça m’énerve.

-          Je sais, tu l’as déjà dit

J’éclate de rire et je parviens à détendre Harry. En jetant un œil vers nos amis je m’aperçois qu’ils ne sont plus là, ils ont dû  aller s’isoler quelque part. Tant mieux, ils pourront en profiter.

-          Moi je vais me baigner dis-je à Harry en rigolant

J’enlève le peu de tissu qui me recouvre encore et plonge dans l’eau. Ça fait du bien, l’eu est fraîche, mais pas froide. Harry finit par se lever de son transat et me rejoindre, nu lui aussi. On se baigne pendant un long moment, en nageant l’un vers l’autre, parlant de tout et de rien, on profite juste d’être ensemble. Après un long moment il me propose qu’on aille se poser dans le salon voir un film et j’accepte avec plaisir. On récupère deux serviettes, on se sèche et on se rhabille rapidement puis on va se poser dans le canapé. Harry allume la télé et zappe, tout en caressant doucement ma cuisse. Ça chatouille et je ne peux m’empêcher de sourire. On entend soudain un cri de plaisir provenir de la chambre de Gemma. Je ne peux m’empêcher de pouffer de rire mais Harry a de plus en plus de mal à se contrôler. Je le comprends, ça doit lui faire un peu bizarre, mais Gemma et Niall ont le droit de vivre. Harry finit par poser la télécommande et se lever. Je le retiens en lui attrapant la jambe et l’empêche de partir. Il me regarde et dit :

-          J’suis con hein ?

-          Je dirais pas con, mais trip protecteur envers les gens que t’aime ; Y’a aucun risque, Niall et Gemma c’est physique, ça leur passera, ils ne vont pas finir ensemble.

-          Promis ?

-          Juré. C’est sûr et certain, Niall m’a assuré qu’il était loin d’être prêt à se caser.

-          Ok.

Il reste néanmoins debout et ne bouge pas. C’est le moment que choisit Niall pour sortir de la chambre de Gemma, vêtu seulement de son short de bain. Je vois Harry lui lancer un regard noir et mon petit-ami vient se rassoir dans le canapé. Je l’embrasse sur la temps et dit :

-          Je reviens, tu boues pas d’accord ?

Il hoche la tête en silence et je vais voir Niall qui a filé dans la cuisine. Je ferme la porte pour ne pas qu’Harry puisse nous entendre et je dis :

-          Ça va ?

-          Ouais ouaos, j’ai juste soif.

-          Tu m’étonnes. T’en as bien profité au moins ?

-          Mmmh… oui, dit-il en rougissant

-          Oh Niall t’es trop mignon ! heureusement que j’ai retenu Harry sinon il te cassait la gueule. 

-          Merci. J’en avais besoin. J’ai toujours fantasmé sur Gemma, mais ça fait un peu pervers le mec qui fantasme sur la sœur de son pote.

-          Tu m’étonnes. Elle fait bien l’amour au moins ?

-          Divinement bien. J’ai encore des choses à apprendre je crois…

-          Ah ouais carrément…

Nous éclatons de rire tous les deux puis je dis :

-          Ça te déragerai qu’on aille se balader un peu tous les deux cet après-midi ? ça détendra Harry de pouvoir parler un peu avec sa sœur sans que tu sois là.

-          Oui si tu veux… T’as une idée derrière la tête je me trompe ?

-          Non tu ne te trompes pas. Mais on en parlera dehors. Va prévenir Gemma, dis-lui qu’il faut absolument qu’elle rassure son frère, et profites-en pour t’habiller, moi je vais me préparer et je te rejoins.

-          Pas de souci !

Je fais un gros câlin à Niall et vais rejoindre mon petit-ami sur le canapé. 

 

 

Alors ? Qu'avez vous pensé de ces retrouvailles ? Harry et Cécile qui se retrouvent au travers de relations charnelles ? Niall et Gemma qui se tournent autour et finissent par passer à l'acte ? Vous vous attendez à quoi pour la suite ? L'idée que Cécile a en tête ?? 

 

Voilà sinon je pensais aussi à une petite restructuraion du blog (dans la semaine sûrement) afin de rendre l'accès aux fictions plus clair. Vous en pensez quoi ??