Hello ! Je suis vraiment ravie d'être arrivée au bout de ce chapitre marathon ( quand vous verrez la longueur vous comprendrez pourquoi je dis ça...) sur lequel je planche depuis lundi (d'accord j'ai aussi avancé ma nouvelle fic mais bon j'ai quand même passé la semaine dessus !) bref vous allez kiffer, enfin j'espère. Par contre faites gaffe aux fréquents changements de point de vue (entre Harry et Cécile)...

 

Chapitre 13 : So far away...

 

Point de vue de Cécile :

-          Niall ?

-          Oui mon cœur ?

-          J’en ai marre ! On arrive quand ?

-          Dans moins d’une heure maintenant…

-          Okay…

C’est faux, j’en ai pas marre. Et je ne veux pas qu’on arrive. Où on va ? En Irlande. Pourquoi ? Parce que les boys ont une semaine de congés imprévue à cause d’une série de concerts annulés en dernière minute. Et chacun rentre chez lui. Et moi je rentre avec Niall pour accréditer notre histoire. Je vais donc être séparée d’Harry pendant une longue semaine. Ça va être horrible. Harry m’observe depuis l’autre côté de l’avion, Gemma est assise à côté de lui, finalement elle m’aime bien. Louis et Liam dorment, Zayn joue sur son téléphone, Niall a négligemment passé son bras autour de mes épaules et somnole. Les gardes du corps des garçons somnolent eux-aussi mais cela reste trop risqué pour Hazza et moi de nous rapprocher (il y en a toujours un qui nous verra … malheureusement). Je discute silencieusement avec mon petit ami ; il est aussi désolé que moi de devoir me quitter pendant une longue semaine mais on en a longuement discuté tous les deux et on s’est dit que c’était mieux pour nous. Niall se réveille en sursaut et je me tourne vers lui.

-          Un problème chéri ?

-          Nan rien juste un mauvais rêve…

-          Okay…

Il se penche vers moi et me glisse à l’oreille :

-          J’ai rêvé que nos fans découvraient ta véritable identité.

-          Ah merde. C’était pas un rêve prémonitoire hein ?

-          Je pense pas. Juste une crainte enfouie en moi.

Je l’embrasse sur le bout du nez et je le vois sourire. En face de moi Harry a baissé les yeux, du bout des doigts je tapote le dessous de mon siège pour attirer son attention et il comprend le message puisqu’il me regarde maintenant, attendant que je lui fasse comprendre ce que je veux lui dire. D’un regard insistant je lui supplie d’arrêter de faire la tête. Je sais que ça lui fait du mal, ça me fait du mal aussi de le voir ainsi, mais je n’ai pas le choix. Il finit par me faire un sourire avant de subitement tourner la tête. Je fronce les sourcils et me retourne, trois des gardes du corps sont en train de nous regarder d’un air fortement suspicieux. Et merde. Niall attrape soudain ma main et me dit :

-          On va commencer à atterrir.

Je sens les larmes me monter aux yeux mais je fais du mieux que je peux pour les retenir, je ne peux pas pleurer. Je ne dois pas pleurer. Je jette un coup d’œil par le hublot, effectivement on va atterrir, l’aéroport est en vue. On fait juste un arrêt à Dublin pour nous déposer Niall et moi puis les garçons repartent, toujours en jet privé, vers Londres. Louis et Liam sont réveillés un peu brutalement par Zayn qui éclate de rire à la vue de leurs mines déconfites. L’atterrissage se passe dans un pesant silence, tout le monde sait et a bien compris que c’est un moment terrible pour Harry et moi. Lorsque l’avion est posé et que nous sommes autorisés à détacher nos ceintures je me lève pour dire au revoir aux garçons. Je commence par aller serrer rapidement Louis, Liam et Zayn dans mes bras. Je me dirige ensuite vers Gemma qui me fait un gros câlin en me glissant à l’oreille :

-          Bon courage, je sais que ça va être dur pour toi.

Je lui fais un petit sourire avant de serrer Harry dans mes bras, un peu plus longuement que les autres, un peu trop longtemps puisque j’entends Niall se racler la gorge dans mon dos. A mon plus grand regret je me détache d’Harry qui a les yeux humides mais essaye de le cacher.

-          Julie il faut qu’on y aille, me dit Niall

-          Oui. Passes-moi mon sac s’il-te-plaît !

Je récupère mon sac à main et ma veste puis prend la main de Niall pour descendre de l’avion. Je ne me retourne pas vers Harry sinon je sais que je vais me mettre à pleurer. Niall serre ma main un peu plus fort que d’habitude, il a compris que j’ai besoin de me sentir soutenue. Nous récupérons nos valises qui viennent d’être sorties de l’avion, Niall les prend et passe son bras autour de mes épaules. Alors qu’on s’éloigne de la piste l’avion remet les gaz pour réamorcer un décollage.

-          Normalement y’a personne qui nous attend ici, normalement l’info comme quoi on rentrait n’a pas fuité.

-          Ok. Tant mieux…

-          Mets quand même ta capuche par acquis de conscience, me glisse Niall à l’oreille

Je met ma capuche sur ma tête et Niall me fait un peu presser le pas. Sa voiture est sur le parking de l’aéroport en principe et c’est vers là qu’on se dirige. Niall ne dit pas un mot, moi non plus, je suis un peu perdue dans mes pensées… Harry me manque déjà…

Point de vue d’Harry :

J’ai remonté ma veste jusque devant mon visage et je pleure en silence ainsi masqué. Elle me manque. Cruellement. Je vais passer une semaine entière loin d’elle, c’est trop. Beaucoup trop. Gemma pose soudain sa tête sur mon épaule. Elle essaye de me montrer son affection, son soutien. Je sèche rapidement mes larmes et enlève ma veste. Je passe le bras autour des épaules de ma sœur et je l’attire un peu plus à moi. Ça me fait du bien d’être tout contre elle. J’ai besoin de l’affection et de la tendresse qu’elle m’apporte.

Niall m’a promis qu’il prendrait soin de ma petite amie. On a eu une longue discussion lui et moi avant de partir. Je sais maintenant qu’il ne cherche pas à me piquer ma copine mais à nous aider, à protéger notre histoire. Et je lui suis reconnaissant pour ça. 

-          Hazza ?

C’est Liam qui vient de m’interpeller. Je le regarde et il continue

-          On va arriver, faut que tu rattaches ta ceinture…

-          Ouais. Merci….

Point de vue de Cécile :

Nous sommes dans la voiture de Niall, on n’a croisé personne. Tant mieux. Assise côté passager je regarde la route sans vraiment y prêter attention. On roule depuis presque une heure déjà.  J’ai envie d’être dans les bras d’Harry, de sentir ses lèvres sur les miennes, sa peau contre ma peau. Je me retiens encore de pleurer, de peur que des fans puissent prendre des photos à travers les vitres de la voiture.  Niall qui a compris mon mal-être caresse

niall-2013

doucement le côté de ma cuisse mais sans quitter la route des yeux.

-          Niall ?

-          Mmmh ?

-          Ralentis s’il-te-plaît, tu roules trop vite…

Il ralentit un peu, sans protester. La vitesse est quelque chose à laquelle je suis devenue très sensible depuis mon accident.

-          Et voilà on est arrivés !!!, dit Niall en souriant, j’habite l’immeuble juste là, au troisième étage

-          Ok cool.

Niall récupère nos valises dans le coffre et je reprends mon sac à main. Il sourit en ouvrant la porte de l’immeuble, puis nous montons en silence jusqu’au troisième étage. Niall déverrouille la porte et me fait entrer avant lui. Son appartement est exactement identique aux photos que j’en ai vues et dont je me souviens.

-          Voilà, dit Niall, c’est chez moi…

-          C’est… Beau…

Il éclate de rire et m’embrasse rapidement sur la tempe avant d’aller poser nos affaires. Il revient quelques secondes plus tard alors que je suis en train de laisser mes converse et ma veste dans l’entrée.

-          On fait comme on a dit ?

-          On a rien décidé ensemble Niall…

-          Ah oui merde c’est avec Haz que j’en ai discuté ! Je te laisse ma chambre pour la semaine, je dormirai sur le canapé.

-          Non mais t’es pas obligé, ç me va de dormir sur le canapé tu sais,  je…

-          Ne discutes pas, j’ai arrangé ça avec Harry hier.

-          Okay…

-          Cécile ?

-          Mmmh ?

-          Il te manque hein ?

-          Oui. C’est horrible…

-          Viens-là

Il m’ouvre ses bras et je vais m’y blottir. Son amicalité me fait du bien. Il me fait un très très long câlin puis il me dit :

-          T’as faim ?

-          Non, je vais aller me coucher je suis crevée…

-          Décalage horaire ?

-          Ouais. Je m’y fais pas trop…

-          Okay. Je vais aller faire deux trois courses pour pouvoir manger, je peux te laisser, ça va aller ?

-          Oui oui t’inquiètes…

Il m’embrasse à nouveau sur le front puis sort de l’appartement. Il ne m’a même pas dit où est sa chambre. Va falloir que je cherche…

Point de vue d’Harry

On vient d’arriver, je ne sais pas comment les fans ont fait pour savoir qu’on arrivait mais le fait est qu’elles étaient là. J’ai joué le jeu, j’ai fait semblant d’être heureux pour leur faire plaisir, mais dès qu’on a pu on est montés dans ma voiture Gemm’ et moi. Direction la maison de vacances de nos parents pour une semaine de repos bien mérité. J’aurais préféré en profiter avec ma petite-amie mais elle est en Irlande avec l’un de mes meilleurs amis… Je conduis un peu rapidement, un peu nerveusement…

-          Hazza calme toi, tu vas pouvoir l’appeler dès qu’on est arrivés c’est promis.

-          Promis ? Tu me laisseras l’appeler autant que je veux ?

-          C’est promis Hazza, je vais pas t’empêcher d’être heureux. Même si je suis toujours profondément convaincue que t’as fait une connerie en l’enlevant à ses parents.

-          Ça je sais. On en est tous persuadés, même elle et moi, mais on ne peut pas se passer l’un de l’autre tu l’as bien vu..

-          Oui j’ai remarqué. TU sais qu’à un moment ou à un autre faudra que t’en parle aux parents ?

-          Ouais. Mais pas maintenant… Maman va me défoncer si elle sait ça…

-          Tu m’étonnes…

-          On est arrivés !!!

-          C’est bon j’ai compris je m’occupe de nos affaires, va lui téléphoner…

-          Merci Gemm’ j’t’adore !!

Je fais un gros bisou sur la joue de ma sœur et je file dans ma chambre (celle que j’ai toujours occupée dans cette maison) pour téléphoner à ma petite amie. Je me jette sur le lit, balance mes baskets dans un coin avec ma veste et compose le numéro sur mon téléphone. Elle décroche au bout de quatre sonneries :

-          Bébé ? Y’a un problème ?

-          Non non ma puce, dis-je sans pouvoir m’empêcher de sourire bêtement, j’avais juste envie d’entendre ta voix…

-          Oh Hazza… Tu me manques…

-          Je sais. Mais on va y arriver hein ?

-          Ouais on va y arriver, on va s’en sortir, comme toujours !

J’éclate de rire et elle aussi. Je m’aperçois alors que des larmes coulent sur mes joues. C’est bizarre. Mais je m’en fous… au moins je peux entendre la voix de ma bien-aimée.

-          Tu le trouves comment l’appart’ de Niall ?, dis-je

-          Beau. Il est excellemment bien. Grand, bien décoré, lumineux…

-          Oui bon ça va, fait pas l’agent immobilier non plus…

-          Ahah très drôle !

Elle éclate à nouveau de rire, ça me fait du bien de l’entendre rire.

-          Dis ma puce, dis-je, tu sais comment on fait un appel en visio avec ton téléphone ?

-          J’en ai pas la moindre idée

-          Moi non plus…

-          Je demanderai à Niall, il doit savoir… sinon au pire y’a Skype hein…

-          Ouais on va essayer de se prévoir ça, parce que j’ai besoin de vois ton sourire…

-          N’importe quoi…

-          Nan mais je te jure t’as un sourire absolument divin…

-          Mais arrête de raconter des conneries Hazza !!!

-          Mais j’te jure que c’est vrai ! Même Louis me l’a dit !

-          Louis ? T’as parlé de moi avec Louis ? Raconte !!

-          Bah on a pas dit grand-chose mais ça nous est arrivé de parler de toi de temps en temps.

-          Oui mais vous avez dit quoi ?

-          Essentiellement que tu étais très belle, que ton sourire est charmant et que tes yeux chocolats sont très attirants…

-          Putain t’arrive à me faire rougir Haz…

-          C’est normal…  Attends deux secondes j’ai un double appel, je te reprends de suite.

                                                                 one-direction-harry-styles-niall-horan-comptes

Je mets Cécile en attente et je prends le double appel, c’est ma mère.

-          Ouais maman ?

-          Bien rentré ?

-          Oui oui. Est-ce que je peux te rappeler dans cinq-dix minutes ? J’étais au téléphone avec quelqu’un qui compte beaucoup pour moi et…

Et merde. J’aurais jamais du dire ça.

-          Hazza ?!? T’es en train de me dire que t’as une petite-amie ? Mais c’est génial !!!

-          On en reparle tout à l’heure d’accord ?

-          Oui mon cœur…

Je raccroche avec ma mère et reprend ma petite amie en ligne :

-          Excuse-moi c’était ma mère. Et je me suis grillé tout seul…

-          Comment ça ? Qu’est-ce que t’as fait ?

-          Je lui ai dit que je la rappellerai, que j’étais en ligne avec quelqu’un qui comptait beaucoup pour moi et…

-          Et elle a deviné… C’est normal, c’est ta mère Hazza, les mères ça sent ces choses-là.

-          Ouais mais du coup je lui dis quoi ? La vérité ?

-          Bah oui. C’est ta mère Harry ! Tu vas pas lui mentir quand même !!

-          Bah s’il le faut si…

-          Non Harry. Je refuse que tu lui mentes. Et puis si jamais notre histoire dure il faudra bien qu’elle le sache…

-          D’accord. Si t’es okay pour ça moi je le suis aussi…

-          Je serais très honorée que tu parles de moi à ta mère.

-          Ahah. D’accord. Je le ferais…

-          Merde Niall vient de rentrer, je lui avais dit que je dormirai. Bah du coup je vais essayer de manger un truc avant d’aller au lit. Désolé Hazza…

-          T’inquiètes pas, faut que je rappelle ma mère de toute façon.

-          Oui. Je t’aime Harry, n’oublie jamais ça

-          Je vois pas comment je pourrais oublier l’immensité des sentiments que je nourris à ton égard…

-          Oh c’est trop mignon !! Allez à tout à l’heure, je t’envoie un message avant d’aller au lit…

-          D’accord. A tout à l’heure.

Point de vue de Cécile :

Je viens de raccrocher avec Harry quand Niall toque doucement à la porte.

-          Oui tu peux entrer

-          Je savais que tu dormirais pas…

-          J’ai eu Hazza au téléphone.

-          Ah ouais je comprends mieux. T’as faim ?

-          Pas vraiment.

-          Pourtant il faut que tu manges, si je te rends à Harry avec quelques kilos en moins il va me tuer…

-          Je sais. Je vais manger un peu t’inquiètes.

-          Sandwich ? Nuggets ? Pizza ? Nutella ?

-          Euh pizza ça me va bien.

-          Ok cool. Je vais mettre ça à chauffer. Tu sais je t’ai pas proposé tout à l’heure mais ça te ferait peut-être du bien de prendre une douche.

-          Ouais.

-          La salle de bain est à droite, tu trouveras du gel douche dedans et doit y’avoir des serviettes propres dans le placard, je t’attends pour manger..

-          Oh merci Niall t’es trop gentil !!

Je lui fais un gros câlin et file prendre une douche.

Point de vue d’Harry :

-           … A quel point tu me déçois ! Je te pensais plus intelligent que ça ! C’est franchement stupide de ta part…

-          Mais maman je suis amoureux ! Tu peux le comprendre ça ?

-          Et être amoureux te donne le droit d’enlever une jeune fille ? C’est un délit Harry ! Tu ne t’imagines même pas ce que tu risques…

-          Je ne peux pas vivre sans elle. Prive-moi d’elle et mon cœur cessera de battre.

-          Arrête avec tes envolées lyriques Harry, ça ne prend pas avec moi ! Tu sers ça à ta petite amie si tu veux mais pas à moi ! T’es complètement inconscient ! Un vrai gamin !

-          DE TOUTE FACON C’EST MON CHOIX PAS LE TIEN, JE SUIS MAJEUR JE FAIS CE QUE JE VEUX !!!!

Je raccroche et balance mon portable le plus loin possible. Il s’écrase au mur à quelques centimètres de Gemma qui arrivait à ce moment-là.

-          Dis-moi que c’est pas sur ta petite amie que tu criais comme ça …

-          Non. J’étais au téléphone avec maman.

-          Elle t’a engueulé ?

-          Oui…

Je fonds alors en larmes. J’aime profondément ma mère et qu’elle n’approuve pas ce que j’ai fait ça me touche profondément. Gemma ramasse mon téléphone et replace la batterie à sa place.

-          T’as de la chance il marche encore. Tu la rappelles et tu t’excuses. Et après on mange.

-          J’ai pas faim…

-          Non non non Hazza, tu ne vas pas te laisser dépérir parce qu’elle n’est pas là. Tu rappelles maman et tu viens manger.

-          J’veux pas la rappeller…

-          Putain Hazza tu soules.

Elle s’accroupit devant moi, encadre son visage de mes mains et dit :

-          Ecoutes Hazza, t’es mon petit frère d’accord ? Alors tu rappelles maman, tu t’excuses auprès d’elle parce qu’elle doit se sentir aussi mal que toi, vous prenez le temps de vous expliquer calmement, et après tu viens manger ce que je t’aurais préparé d’accord ?

-          Oui Gemm’. Mais Cécile me manque…

-          Ah bah ça je m’en doute. Mais on peut rien y faire alors on va faire en sorte que cette semaine se passe bien ok ?

-          Oui.  Heureusement que t’es là…

Elle me fait un câlin et me laisse mon téléphone sur les genoux. Dès qu’elle est sortie de ma chambre je compose le numéro de ma mère et je porte le téléphone à mon oreille avec un peu d’appréhension. Dès que ma mère décroche et sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit je déclare :

-          Je suis désolé de t’avoir parlé comme ça maman, ça ne me ressemble pas. Mais j’aime Cécile et je ferais tout pour la protéger quoiqu’il arrive. Je souhaiterai simplement que tu acceptes  le choix que j’ai fait. Même si c’était stupide, parce que je l’étais, mis tu me connais mieux que personne, tu sais que je suis très impulsif et que je réfléchis toujours après avoir agi. Et je suis désolé qu’on s’engueule pour ça, je suis désolé aussi de pas te l’avoir dit plus tôt mais je savais que tu serais fâchée contre moi alors j’ai préféré cacher ça un petit bout de temps.

-          Est-ce que tu l’aimes ?

-          Oui.

-          De tout ton cœur ?

-          Oui.

-          C’est la femme de ta vie ?

-          Je pense.

-          Alors j’accepte. J’accepte votre relation même si je n’apprécie que moyennement la méthode employée…

-          Merci maman.

-          Tu me la présenteras ?

-          Dès que possible c’est promis ! Je t’aime maman, merci d’accepter ma relation.

-          C’est normal. Tu es mon fils, mon bébé, et je veux avant tout te voir heureux…

-          HAZZA ON MANGE ! crie Gemma depuis la cuisine

-          Maman faut que je te laisse, Gemma m’appelle pour manger

-          D’accord Harry, tu m’appelles demain ?

-          Promis ! Bisous, je t’aime maman !

-          Je t’aime aussi Harry !

Je raccroche et me dépêche d’envoyer un rapide sms à ma copine :

A Cécile : Ma mère était furieuse mais on s’est expliqués et elle approuve notre relation. Je t’aime, oublie pas de m’envoyer un sms avant d’aller au lit.

Je laisse mon portable sur mon lit et vais rejoindre Gemma dans la cuisine.

Point de vue de Cécile :

Je remets simplement mes sous-vêtements pour aller rejoindre Niall. Je le vois rougir légèrement quand il me voit arriver mais il ne dit rien à part :

-          La pizza est chaude, je t’attendais !

Je m’assois sur une des chaises autour de la table et Niall pose une assiette avec une grosse part de pizza devant moi.

-          Merci beaucoup !

Il s’installe en face de moi avec aussi de la pizza dans son assiette et on commence à manger en silence. Après un long moment je dis :

-          T’as quelque chose de prévu demain ?

-          Oui. Je vais au golf le matin, et je sors avec des amis l’après-midi je pense.

-          J’dois venir avec toi ?

-          T’es pas obligée si tu ne veux pas, tu risquerais de t’emmerder plus qu’autre chose.

-          Merci.

-          De rien. Je vais pas t’imposer de sortir si tu veux pas.

-          Merci quand même.

-          Du coup tu vas rester à l’appartement demain ?

-          Ouais je pense. Hazza veut qu’on se fasse un appel en visio, mais je sais pas comment on fait ça sur mon téléphone…

-          Sinon je te laisse mon ordi portable et vous conversez par Skype ça sera bien plus simple.

-          Oh ouais… ça serait cool…

-          Je te l’amènerai demain avant de partir.

-          Merci.

Je viens de finir ma pizza, je m’enfile un verre d’eau, fais un bisou sur la joue de Niall et retourne me coucher. Je me blottis sous la couette et regarde le message qu’Harry m’a envoyé. Ça me fait sourire. Tant mieux si sa mère le prend bien, même si ça doit être dur pour elle. J’envoie rapidement un message à Harry.

A Harry : Je vais me coucher, j’suis vraiment fatiguée. Je t’aime Hazza… De tout mon <3

Je pose mon portable sur la table de nuit et me blottis un peu mieux pour m’endormir. Mais pendant presque une heure je me tourne et me retourne, ne parvenant pas à trouver le sommeil. Il me manque quelque chose. Il me manque Harry. J’ai besoin de ses bras pour m’endormir… Je récupère mon téléphone et compose le numéro de mon petit-ami. Après de très longues secondes il répond enfin :

-          Oui ?

-          Tu me manques Hazza, j’arrive pas à dormir sans toi…

-          Oh ma puce… ça va être dur pour moi aussi tu sais…

-          J’ai besoin de tes bras Hazza…

-          Tu sais pas t’endormir sans ?

-          Non. J’ai peur toute seule…

Je fonds en larmes et Harry attend que je me sois un peu calmée pour dire :

-          Va demander à Niall de dormir avec toi.

-          Quoi ? Non Hazza je…

-          Je préfère te savoir dans ses bras plutôt qu’en larmes toute la nuit.

-          T’es sûr ? Tu ne vas pas nous en vouloir pour ça ?

-          Tant qu’il prend soin de toi ça me va.

-          Merci Hazza.

-          T’auras qu’à t’imaginer que t’es dans mes bras et pas dans les siens.

-          Oui. Raconte-moi comment ça s’est passé avec ta mère…

-          Je te raconterais demain, je suis fatigué, je vais aller me coucher.

-          D’accord, dors bien mon ange, je t’aime.

-          Je t’aime aussi. Essaye de dormir je t’appelle dès que je me lève demain.

-          D’accord. Gros bisous…

-          Bisous !

Je me lève et me dirige vers le salon, Niall est en train de regarder la télé, allongé dans le canapé. Il m’entend approcher et se redresse vivement :

-          Y’a un problème ?

-          Tu veux bien venir dormir avec moi Niall s’il-te-plaît ?, dis-je en rougissant fortement

-          Cécile… Je peux pas faire ça… T’as pensé à Harry ?

-          En fait c’est lui qui a proposé quand je lui ai dit que je ne voulais pas dormir seule. S’il-te-plaît Niall !

-          Si Harry est d’accord je dis pas non.

-          Il est d’accord tant que tu prends soin de moi. Et là j’ai besoin de toi. Je suis pas habituée à dormir seule. Il me manque une chaleur humaine…

-          J’arrive. Retourne te coucher j’éteins tout et je te rejoins…

Je retourne dans la chambre et regagne le lit froid. Niall arrive quelques minutes plus tard et il se glisse tout contre moi, dans mon dos. Je suis tendue, anxieuse et songeuse et Niall s’en aperçoit tout de suite :

-          Détends-toi, tout va bien…

Il enroule ses bras autour de ma taille et je me sens un peu mieux. Je me retourne pour être face à lui et je pose ma tête contre son torse nu (il ne porte qu’un vieux bas de survêtement). Il joue doucement avec mes cheveux et je parviens à me détendre. Je me sens mieux dans ses bras que seule, même si je préfèrerais être dans ceux d’Harry. Niall se met à fredonner une chanson lente et je finis par sombrer dans le sommeil.

Je m’éveille le lendemain matin en sentant Niall bouger. J’entrouvre les yeux et il me dit :

-          Il faut que j’y aille mais tu devrais dormir encore un peu. Je t’ai laissé mon ordi avec Skype allumé sur ta table de nuit, et j’ai déjà ouvert une conversation avec Harry.

-          Merci… Merci pour cette nuit Niall…

-          Chut c’est rien… Rendors-toi… t’as trop pleuré la nuit dernière, ton maquillage a coulé…

-          Hmmm…

Je n’ai pas tout entendu de ce qu’il a dit et je me suis rendormie. Je m’éveille quatre ou cinq heures plus tard, beaucoup plus reposée. Je prends mon téléphone sur la table de nuit et m’aperçois qu’Harry m’a déjà laissé un message.

A Cécile : Je viens de me lever, appelle-moi quand c’est le cas pour toi aussi. Je t’aime ma puce, tu me manques beaucoup…

Je compose le numéro de mon copain et dès qu’il décroche je dis :

-          Coucou Hazza, tu me manques aussi beaucoup…

-          Oh ma puce… T’as bien dormi à ce que je vois…

-          Pourquoi tu dis ça ? Il est quelle heure ?

Je me redresse et regarde l’heure sur l’ordinateur portable de Niall. Il est 11h30. Ah oui quand même.

-          Il est onze heures et demie ma puce…

-          Ouais je viens de voir ça… Bah je viens de me réveiller.

-          Bien dormi ?

-          Ça va. Avec Niall je me sentais mieux… Désolé… C’est nul ce que je viens de dire…

-          C’est pas grave. Tant mieux si ça t’as fait du bien.

-          Merci. T’as un ordinateur sous la main ?

-          Euh Gemma à le sien pourquoi ?

-          Parce que Niall m’a branché sur son Skype pour qu’on puisse converser en vidéo toi et moi.

-          JE VAIS CHERCHER L’ORDI DE GEMMA ON SE RETROUVE SUR SKYPE ! GEMMMMMAAAAAAAA ? J4AI BESOIN DE TON ORDIIIIIIIIIIIIIIII !

Il raccroche et j’éclate de rire. Il a l’air vraiment pressé de me voir par Skype. Je prends l’ordinateur de Niall et le pose sur mes genoux. Quelques secondes plus tard je reçois un appel de Gemma, en fait d’Harry. Je lance la webcam et le micro et je peux enfin parler à Harry comme s’il était là avec moi.  Son sourire me fait du bien, il ne peut décrocher ses yeux de l’écran, et moi non plus. On se regarde en silence pendant de longues minutes avant de se lancer chacun en même temps dans une longue tirade

-          Ça fait trop du bien de te voir, ton sourire est vraiment canon, je me sens beaucoup mieux de t’avoir en face de moi, par contre ton maquillage a coulé c’est vraiment trop trop horrible, t’as du beaucoup pleurer et moi j’aime pas quand tu pleures…, dit-il

-          Putain Hazza ne me regarde pas, tu me fais trop craquer avec tes yeux là ! et çe sourire là c’est trop sexy, franchement Hazza tu devrais pas me regarder comme ça je suis horrible, Niall m’a dit que mon maquillage avait coulé et que c’était horrible… dis-je exactement en même temps

Nous éclatons de rire tous les deux et après de très longues minutes il reprend :

-          Je disais juste que t’étais belle, que je t’aime et que malgré les traces de maquillage qui maculent tes joues tu es la plus belle à mes yeux…

-          Oh merci. Mais c’est pas vrai j’suis horrible. Mon mascara a coulé, mon fard à paupières bah j’en parle même pas, et le rouge à lèvres ça ressemble à rien. Je suis horrible…

-          T’es juste toi…

-          T’es en train de dire que je suis horrible ?

-          Non non non c’est pas ce que j’ai dit…

-          Si.

-          Non. Je voulais juste dire que t’es belle au naturel, que t’as pas besoin de maquillage pour t’embellir, je t’aime comme tu es et avec ou sans maquillage, avec ou sans cheveux bleus je t’aime et c’est tout.

-          Vrai ? Et arrête avec mes cheveux, je les aime bien moi mes cheveux bleus…

-          Moi aussi je les aime bien… Mais je préférai tes cheveux d’avant.

-          Moi aussi. Mes cheveux d’avant c’est ma vraie personnalité, ces cheveux là c’est pas moi, c’est juste Julie, la copine de Niall…

-          Ouais… vu comme ça…

Point de vue d’Harry :

Je ne vois pas le temps passer sur Skype et quand Gemma m’appelle à seize heures en revenant de la piscine (dans le jardin) je suis encore en train de discuter avec ma petite amie.

-          Tu discutes avec qui ? dit ma sœur en débarquant en bikini dans ma chambre

-          Avec Cécile…

-          Ah c’est cool. Salut Cécile, dit Gemma en venant se poser sur le lit à côté de moi

-          PUTAIN GEMM’ DEGAGE !, crié-je, t’es trempée mon lit va être tout mouillé !

Ma sœur me regarde et explose de rire, tout comme ma petite-amie.

-          On changera tes draps avant que t’aille dormir mon petit frère chéri, me dit ma sœur en m’ébouriffant les cheveux

-          Gemma ! Tu sais que j’aime pas quand tu fais ça… Cécile dit lui d’arrêter…

-          Continue Gemma, t’as mon entière approbation, dit Cécile avec un immense sourire

-          J’vous déteste les filles. Vous le savez ça ?

-          Ta sœur que tu déteste va préparer à manger, dit Gemma, et t’as intérêt à venir à table

-          Déjà ?

-          On mange à cinq heures Haz, je t’ai dit qu’on sortait ce soir…

-          Ah oui ?

-          Putain mais t’écoutes vraiment rien !!

-          Ah oui c’est vrai tu m’as dit qu’on allait au bowling c’est ça ?

-          Oui. On mange dans une demi-heure Hazza.

-          Ok cool, je serais là.

Je fais un bisou sur la joue de ma sœur puis me reconcentre sur mon ordinateur. Ma petite amie n’est plus là, elle a mis fin à la conversation Skype. J’essaye de la rappeler mais elle ne répond pas. Je prends alors mon téléphone et lui passe un coup de fil, sans réponse. Je commence à m’inquiéter et à m’énerver. Alors que je m’apprête à ameuter le monde entier pour savoir ce qu’il se passe je reçois un sms de sa part.

A Haz’ : Désolé bébé. Bon bowling avec ta sœur. Je t’aime…

Je m’empresse alors de lui répondre

A Cécile : Pourquoi t’as coupé ma puce ? Et je t’aime aussi !!

A Haz’ : Pour rien, c’est stupide, allez file, Gemma t’attends !

A Cécile : On en reparlera… Je t’aime…

Je me pose quand même des questions. Pourquoi est-ce qu’elle a coupé si subitement ? Est-ce qu’elle est fâchée contre moi ? Ou contre Gemm’ ? Qu’est-ce qu’on a fait ? Ou peut-être est-ce tout simplement Niall qui est rentré plus tôt que prévu ? Ouais ça doit être ça, rien de bien grave quoi…

Point de vue de Cécile :

J’ai fondu en larmes à l’annonce qu’Harry ne serait pas là ce soir. J’avais secrètement espéré qu’on puisse passer une partie de la nuit à discuter tous les deux. Je me sens stupide de pleurer pour ça mais le fait est qu’il s’amuse et que je ne suis même pas sortie du lit de toute la journée. Niall ne va pas tarder à rentrer et je n’aurais pas bougé, comme une stupide petite fille, dépendante des autres. Tiens qu’est-ce que je disais ! Ses clés tournent dans la serrure et je parie que la première chose qu’il va faire en rentrant c’est chercher où je suis. Gagné, quelques secondes seulement après il toque à la porte de la chambre.

-          Entre…

Il entre et viens s’assoir au bord du lit, juste à côté de moi. Il replace une mèche de cheveux derrière mon oreille et me dit :

-          T’as encore pleuré, ton maquillage a coulé…

-          C’est celui d’hier…

-          T’es pas sortie du lit ?

-          Non.

-          Pourquoi ?

En guise de réponse je hausse les épaules. Harry a bouffé toute mon énergie et toute mon envie de faire quoi que ce soit.

-          Tu comptes passer ta semaine sous ma couette ?, reprend Niall

-          Peut-être bien, dis-je en remontant la couette au-dessus de ma tête.

Quelques secondes plus tard je sens Niall glisser ses bras sous mon corps, me pousser légèrement et se glisser à côté de moi. Il porte un short et un débardeur, il a glissé ses deux bras autour de ma taille et a enfoui sa tête dans mon cou.

-          Niall qu’est-ce que tu fais ?

-          Je fais la même chose que toi, je me met sous la couette pour fuir le monde…

-          T’as aucune raison de fuir le monde…

-          En fait si.

Je me retourne vivement pour me mettre face à lui et le regarde d’un air interrogateur :

-          Laisse tomber, me dit-il

-          Je laisse jamais tomber avec ce genre de choses…

-          Je jure de te le dire à deux conditions…

-          Lesquelles ?

-          Tu me racontes ce qui s’est passé avec Harry et tu consens à sortir de ce lit.

-          Mouais… C’est cher payé pour un peu de révélations mais… soit… ok. J’accepte.

-          Commence par me raconter ce qui s’est passé avec Harry.

-          On a discuté par Skype de onze heures et demies à environ seize heures, puis Gemma lui a rappelé qu’ils allaient au bowling tous les deux ce soir et j’ai coupé la conversation…

-          Pourquoi ?

-          Je sais pas vraiment. Ça m’a fait mal de me dire qu’il sortait ce soir alors qu’on aurait pu discuter toute la nuit…

-          Je comprends…

-          Vraiment ? Tu dis pas ça juste pour me réconforter hein ?

-          Non non, je te comprends vraiment. A ta place ça m’aurait fait mal aussi…

-          Merci Niall…

-          De rien, répond-t-il en m’embrassant sur le front

-          A toi de te confier maintenant Niall…

-          J’étais avec mes potes toute la journée et… je me suis fais chier… je pensais à autre chose, j’étais un peu ailleurs…

-          Tu pensais à quoi ?

-          A qui plutôt…

-          Niall ? Dis-moi, je t’ai ouvert mon cœur, tu peux te confier à moi…

-          J’crois que j’ai un petit faible pour Gemma…

-          QUOI ?!? Putain Niall mais c’est trop mignon…

-          Non c’est stupide. Si Harry le savait il me tuerait.

Je réfléchis une seconde et dis :

-          Ouais effectivement il te tuerait. Mais il a pas besoin de le savoir…

-          Tu lui diras pas ?

-          Non. Ce qu’on se dit dans ce lit reste entre nous Niall.

-          Promis ?

-          Promis…

-          Je garderai aussi pour moi ce que tu m’as dit… maintenant il est temps d’honorer la deuxième partie de ta promesse.

-          J’ai pas envie de me lever Niall.

-          Pourtant il le faut… Allez viens…

Il se lève et me tend la main jusqu’à ce que je consente à lui donner la mienne. Il m’aide à me lever et me fait un très long câlin. Je suis toujours en sous-vêtements, mon maquillage a séché sur mes joues, ma coiffure n’en est plus vraiment une, bref je fais peur à voir. Niall me glisse à l’oreille :

-          Va prendre une douche et t’habiller on va manger ailleurs ce soir.

-          T’es sûr ? On est obligés ?

-          Ça te fera du bien de prendre un peu l’air. Et considère qu’on y va en amis, pas en amants. J’ai envie de passer du temps avec toi… comme une de mes amies…

-          Ok.

Je lui fais un petit bisou sur la joue et je file dans la salle de bain avant de m’apercevoir que je n’ai rien pris pour m’habiller. Je ressors de la salle de bain et rentre dans Niall qui m’apportait mes fringues.

-          Merci Niall !!

Je prends mes fringues et vais prendre ma douche.

Point de vue d’Harry :

Je suis en train de me faire laminer au bowling. Mais je m’en fous. Mon esprit est complètement ailleurs… Je pense à ma petite amie, à sa drôle de réaction de tout à l’heure, bref je pense à ELLE, tout simplement. Elle me manque. J’aimerai qu’elle puisse partager la partie de bowling que je suis en train de faire avec Gemma, qu’elle se foute de moi en complicité avec ma sœur, bref j’ai besoin de sa présence.

-          Hazza putain allô ça fait trois fois que je t’appelle !!!

-          Excuse-moi Gemm’… C’est à moi de jouer ?

-          Non on a fini, j’ai gagné…

-          Bah comme d’hab quoi…, dis-je d’une voix plate

-          Hazza. Fais un effort s’il-te-plaît.

-          Désolé.

Gemma me balance ma veste à la tête et me dit :

-          On y va. Tu pourras téléphoner dans la voiture…

-          Merci Gemma. Et bravo pour ta victoire !

Point de vue de Cécile :

-          Un café s’il-vous-plaît, demande Niall au serveur, tu veux quelque chose… ? ajoute-t-il en me regardant

-          Je veux bien un thé s’il-vous plaît.

Le serveur s’éclipse et Niall me sourit. Effectivement ça m’a fait du bien de sortir. Il joue négligemment avec ma main posée sur la table, et je le laisse faire. On a mangé dans un petit restaurant en discutant de tout et de rien. Et l’avantage c’est qu’ici on est tranquille, pas de fans à l’horizon, on peut parler presque librement. Pourtant on n’a pas parlé d’Harry, j’ai volontairement occulté le sujet, je me sens bien avec Niall, et j’apprécie de passer du temps avec lui.  Lorsque mon téléphone, posé sur la table sonne je regarde et voit que c’est Harry.

-          Excuse-moi Niall mais je le prend, j’en ai pas pour longtemps.

Il me sourit et je m’éloigne en répondant au téléphone.

-          Allô ?

-          Ça va ? Pourquoi t’as coupé tout à l’heure ?

-          Parce que… laisse tomber c’est pas important. T’as gagné ou t’as perdu au bowling ?

-          J’ai perdu.

-          Il s’est fait laminer !!!!, ajoute Gemma derrière

-          Félicite Gemma de ma part, et t’auras droit à une consolation quand on se verra.

Même à plusieurs centaines de kilomètres de moi je sais qu’il est en train de sourire comme un idiot.

-          Arrête de sourire comme un idiot Haz, dis-je en rigolant

-          Comment tu sais que… ?

-          Intuition féminine.

-          Ok. T’es chez Niall là ? On peut se parler par Skype ?

-          Non.

-          Non t’es pas chez lui ou non on peut pas se parler ?

-          Les deux. On est au restaurant, il m’a forcée à sortir et il a eu raison je crois…

-          Ok. Dis-lui merci de ma part.

-          Pas de souci. Je peux te rappeler ce soir ?

-          Oui oui, va terminer de manger.

-          Merci. A tout à l’heure !

-          Je t’aime

-          Moi aussi…

Je raccroche en souriant et vais rejoindre Niall. Je ré-entrelace mes doigts aux siens nonchalamment et dit :

-          Il te remercie de m’avoir forcée à sortir.

-          C’est rien, tu pouvais pas rester enfermée pendant une semaine.

-          Ouais. Pourtant j’en ai bien envie…

Le serveur amène nos boissons chaudes et Niall se met à siroter tranquillement sa tasse de café. J’observe un peu autour de nous et repère deux jeunes filles qui nous observent depuis l’autre bout du restaurant.

-          Niall ?

-          Mmmh ?

-          On est repérés…

Il tourne la tête en suivant mon regard et fais un petit signe de la main aux deux demoiselles qui rougissent instantanément. L’une d’elle finit par s’approcher de notre table un peu timidement et je lui fais signe d’approcher. Elle est rouge vif et n’ose pas regarder Niall qui pourtant lui sourit.

-          Je…euh…je… ta robe est très jolie, me dit-elle

-          Merci. C’est Niall qui m’a dit de m’habiller comme ça.

Je fais un clin d’œil à mon faux petit-ami qui dit :

-          Vous voulez une photo avec moi toi et ta copine ?

-          Oh oui on adorerai !, dit la fille

Elle appelle sa copine et je prends la photo alors qu’elles posent avec Niall. Elles me demandent ensuite si elles peuvent faire une photo avec moi parce qu’elles me trouvent jolie. Flattée, j’accepte. Niall prend la photo et rend leur téléphone aux jeunes filles en leur faisant un gros câlin. Elle retournent s’assoir à leur table en rigolant. Je regarde Niall en caressant doucement sa main et dit :

-          T’as fait plaisir à deux jeunes filles, c’est bien…

-          A trois jeunes filles vu ton sourire…

Je lui tire la langue et il éclate de rire. Je bois mon thé rapidement puis on se décide à rentre chez Niall.

Point de vue d’Harry :

Je suis assis dans mon lit, mon portable est posé au milieu du lit, j’attends l’appel de ma petite amie. Et je sens que ça va être long. Ça fait déjà plus d’une demi-heure.

-          Tu comptes attendre comme ça toute la nuit ?

Gemma est adossée au montant de ma porte et me regarde d’un air désolé.

-          Elle a promis de m’appeler.

-          Laisse-la passer du temps avec Niall, ça lui fait du bien…

-          Non.

-          Hazza, fais pas le mec jaloux. Ils sont juste amis.

-          Qu’est-ce que t’en sais ?

-          Bah ça se voit. Elle crève d’amour pour toi alors détends-toi et passe pas toute la nuit à attendre son appel s’il-te-plaît. Bonne nuit ! Fais de beaux rêves d’elle…

-          Merci Gemm’ fait de beaux rêves toi aussi.

Ma sœur me fait un gros câlin puis sort de ma chambre au moment ou mon portable sonne. Enfin.

-          Allume ton ordi Hazza, rendez-vous sur Skype dans cinq minutes… ça sera ton lot de consolation pour ta défaite au bowling…

-          Mais que… quoi ?

-          Cinq minutes. Skype.

Et elle raccroche. Mais qu’est-ce qu’elle raconte ? Je ne comprends rien. Je récupère l’ordinateur que Gemma m’a laissé et lance Skype. Ma petite amie arrive via le compte de Niall quelques minutes plus tard et elle lance une conversation vidéo avec moi. Elle s’affiche alors sur mon écran, dans la chambre de Niall, allongé sur le lit, vêtue d’une petite robe noire ravissante.

-          Coucou Hazza, dit-elle

-          Hello ma puce ! ça va ? Ta robe est trop belle ! T’as trouvé ça où ?

-          Dans ma valise. Je m’étais dit qu’une petite robe ça serait toujours utile.

Elle se lève et fait un tour sur elle-même. Elle est magnifique. Absolument ravissante.

-          Je la garde ou je l’enlève ? dit-elle avec un sourire espiègle

Ah ouais. Je comprends mieux maintenant.

-          Attends, il est où Niall ?

-          A la douche, on a tout notre temps…

-          Alors enlève-là si tu veux…

-          Sûr ?

-          Oui ! Evidemment !

Je souris franchement et elle bouge l’ordinateur pour que je voie mieux. Maintenant je la vois en entier et en souriant elle se met de dos pour que je la voie descendre la fermeture de sa robe. Rien qu’en apercevant les premiers centimètres de ses sous-vêtements je sais qu’elle en porte des hyper sexy. Ça va me plaire… Elle enlève doucement, lentement, sensuellement sa robe et je découvre ses sous-vêtements sexy. Un soutien-gorge en dentelle, archi transparent et un string en dentelle qui met ses fesses en valeur. Okay faut que je me calme. Le pire c’est que son corps me fait archi envie mais que je ne pourrais pas l’avoir sous mes doigts ce soir…

-          Hazza ferme la bouche, tu baves là…

-          Oups désolé.

Je ferme la bouche et essaye de me concentrer sur ce qu’elle me dit plutôt que sur son corps mais je dois avouer que ça me perturbe beaucoup. Beaucoup trop…

-          Hazza tu m’écoutes ?

-          Euh ouais j’essaye.

-          Pourquoi tu essayes seulement ?

-          Parce que tu me fais beaucoup d’effet.

-          Tant que ça ?

-          Tu t’imagines même pas à quel point… J’ai envie de sentir ton corps frémir sous mes doigts.

-          Et moi j’ai envie que tu m’enlèves le peu de vêtements qu’il me reste.

-          On se rattrapera quand on se verra c’est promis.

-          Cool !!

On éclate de rire tous les deux. C’est vrai qu’on aime bien faire l’amour… Mais c’est de notre âge. Et c’est pour moi la meilleure façon d’exprimer mon amour pour elle. Et je sais qu’elle se sent rassurée quand on le fait, parce qu’elle sait que si je lui fais l’amour c’est que je l’aime et qu’elle m’attire toujours.

-          Merde Hazza faut que je te laisse, Niall va pas tarder à arriver. Je t’aime ! On se reparle demain c’est promis ! Gros bisous

Elle vient du bout des lèvres embrasser l’objectif de la webcam en rigolant. C’est trop mignon, elle est trop mignonne. Elle met fin à notre conversation vidéo dès que je lui ai souhaité une bonne nuit et je repose l’ordi sur ma table de nuit. En m’installant pour me coucher un peu mieux je m’aperçois que je bande sévèrement. Pfff… Elle m’a vraiment excité.

Point de vue de Cécile :

Niall toque doucement à la porte et entre. Il est simplement vêtu du même pantalon de jogging qu’hier, avec probablement rien en dessous. Il vient se glisser dans le lit à côté de moi en souriant.

-          Je suppose qu’Hazza t’as dit que tu l’excitais beaucoup ?, me dit-il

-          Exact.

-          Vu ta tenue ça m’étonne pas.

-          Ça te pose un problème ?

-          Hmm… non. Je vais juste devoir faire de gros efforts pour pas bander comme un idiot…

-          C’est pas idiot, c’est humain !

On éclate de rire tous les deux et je me blottis dans ses bras. Je me sens bien avec lui. Je ne suis pas amoureuse de lui, c’est absolument clair et net, mais je me sens rassurée dans ses bras. Comme s’il pouvait me protéger autant qu’Harry le fait. C’est sur toutes ces réflexions que je sombre dans un profond sommeil bien réparateur…

Ce sont des douces caresses de Niall sur ma joue qui me réveillent.

-          Cécile ? Faut que tu te lèves…

-          MMMH… déjà ?

-          Il est dix heures. Et on va manger chez mes parents.

-          QUUUOIIIIIIIIIIIIIIIIIII ?

Je me suis redressée violemment dans le lit en faisant sursauter Niall.

-          On va manger chez mes parents. Je viens de les avoir au téléphone.

-          Attends attends attends, tu leur as dit que j’étais ta copine ?

-          J’ai juste dit que je ne viendrais pas tout seul.

-          Niall je… je me sens pas de jouer le rôle de ta fausse petite amie devant tes parent. Ça se fait pas. Tu crois qu’on peut leur dire pour ma véritable identité ?

-          Comme tu veux…

Après un long silence je dis :

-          J’suis obligée de venir ? Le prends pas mal mais j’ai rien à faire chez tes parents Niall !

-          Mmmh… Si tu viens t’auras droit à une surprise après…

-          Quoi comme genre de surprise ?

-          Tu verras. S’il-te-plaît viens, j’adorerai te présenter à mes parents…

-          Sauf que je suis pas ta petite amie Niall…

-          Et alors ? T’es une de mes amies les plus proches et j’aimerai vraiment qu’on aille chez mes parents…

-          Ok…. Ok. Mais on leur dit toute la vérité, je veux pas faire semblant devant eux, ça se ferait trop pas…

-          D’accord ! Génial ! Je t’adore !!

Il me fait un grand câlin avant de plonger dans ma valise pour m’en sortir des vêtements. Il est déjà habillé, d’une chemisette à manches courtes et d’un pantacourt en jeans. Il me tend de sous-vêtements assez sexy, un t-shirt moulant bleu et vert et un short en jeans.

-          Euh… T’es sûr que je dois être habillée aussi sexy ?

-          Fais-moi confiance, c’est pour la surprise d’après ça…

-          Okay. Tu me laisse quelques minutes pour m’habiller ?

-          Oui. Je vais te préparer à déjeuner. Tu veux quoi ?

-          T’as du bacon ?

-          Evidemment.

-          Tu peux me préparer ça s’il-te-plaît.

-          Pas de souci…

Il me fait un énorme bisou sur la joue et sors de la chambre pour me laisser m’habiller.

Point de vue d’Harry :

-          Non non et non Gemma ! Je t’ai dit non c’est non, je vais pas venir dans la piscine avec toi si j’en ai pas envie.

-          Pff tu soules, me dit ma sœur en s’accoudant à ma fenêtre, elle est super bonne et je m’emmerde toute seule.

-          Oui bah tu vas t’emmerder encore longtemps alors…

-          Pfff…

Elle soupire et retourne dans la piscine. Je ferme la fenêtre de ma chambre qu’elle m’a forcé à ouvrir et m’allonge sur mon lit. J’ai envie de téléphoner à Cécile. Mais ça va faire un peu mec accro non ? Tant pis. Elle me manque trop. Je compose son numéro sur mon téléphone et allume le haut-parleur. Elle me répond après quelques sonneries seulement :

-          Coucou mon cœur ça va ?

-          Oui et toi ? t’as l’air de bonne humeur ce matin…

-          Ça va. On va chez les parents de Niall tout à l’heure, il y tient absolument.

-          Oh. Il va te présenter à eux comme sa petite amie ?

-          Non. Je lui ai formellement interdit de le faire. On va leur dire toute la vérité.

-          T’as pas peur ?

-          Je sais qu’on peut leur faire confiance…

-          Ouais…

-          Quoi ? T’as pas l’air convaincu Haz… Qu’est-ce qu’il y a ?

-          Je me disais juste qu’il n’est que ton ami et qu’il te présente à ses parents alors que j’ai même pas été foutu de te présenter aux miens.

-          Oh Hazza… T’inquiètes pas, on a tout le temps pour ça.

-          Promis ?

-          Ouais.

-          Un jour je te présenterai à eux, officiellement.

-          J’espère ouais…

-          T’es sûr que tu veux pas venir te baigner Haz ?, dit Gemma en arrivant dans ma chambre

-          Putain Gemma je t’ai dit que non ! Je suis bien là, dehors on capte pas et en plus j’ai pas envie de me mettre en maillot de bain.

-          Pff… dit Gemma en repartant

-          Excuse-moi ma puce, dis-je à ma petite amie, ma sœur est un peu trop insistante, elle veut que j’aille me baigner avec elle.

-          VOUS AVEZ UNE PISCINE ?!? Putain le bol ! Va en profiter Hazza, de toute façon faut que j’aille déjeuner là, et après j’crois qu’on va partir tout de suite. Et Niall m’a promis une surprise après.

-          Quel genre de surprise ?

-          J’en sais rien, j’en ai aucune idée, il a rien voulu me dire du tout.

-          Ok. Tu me diras ?

-          Evidemment. Tu sais Hazza tu devrais profiter de ta sœur autant que possible, nous on se retrouve dans une semaine et d’ici là faut qu’on essaye de vivre au mieux.

-          Ouais… t’as peut-être raison…

-          Mais oui ! Allez je te laisse Niall vient de finir de me préparer mon petit-déj.

-          C’est trop gentil, dis-je d’un ton un peu sarcastique

-          Hazza me fais pas ça s’il-te-plaît. J’ai besoin de lui aussi. De toute façon on a pas le choix. Allez je te laisse !!

Elle raccroche sans que j’ai pu rajouter quoi que ce soit. Putain. Quel connard ! Je devrais l’appeler pour lui dire ses quatre vérités. Il m’avait promis qu’il ne la draguerait pas et elle a l’air complètement sous son charme.

-          Hazza ? Viens me faire un câlin, me dit ma sœur qui était restée là pour écouter toute ma conversation, t’en as besoin. Et après tu mets ton maillot de bain et tu viens avec moi profiter de la piscine.

Point de vue de Cécile :

J’ai englouti mes deux tranches de bacon grillées par Niall et on est partis. J’ai agrémenté ma tenue d’une paire de converses, les préférées d’Harry, et d’une veste que Niall m’a prêtée. Il m’a laissé cinq minutes pour me maquiller et j’ai décidé d’adopter un maquillage très léger. Niall conduit en respectant scrupuleusement les limitations de vitesse, à ma demande. J’ai rangé mon téléphone au fond de mon sac à main, je rappellerai Harry dans l’après-midi. Il me manque. Mais je voudrais profiter de ma journée. Niall se gare devant la maison de ses parents et on sort de la voiture. Là je sens l’angoisse me gagner, ils vont voir leur fils arriver au bras d’une fille et ils risquent d’être déçus en apprenant que je ne suis pas sa petite amie.

Niall glisse son bras autour de ma taille et me force à avancer. Il m’embrasse tout doucement sur le front tout en me murmurant :

-          Ça va bien se passer t’inquiètes pas, tu verras ils sont géniaux. Et puis peu importe que tu sois mon amie ou ma petite amie, tant qu’ils me voient heureux ils seront contents.

Niall s’apprête à sonner quand sa mère ouvre la porte. Elle regarde son fils en souriant puis me dévisage longuement. Devant mon air hésitant Niall resserre un peu sa pression sur ma taille.

-          Euh… bonjour ?, dis-je

-          Enchantée, me dit la mère de Niall, mademoiselle… ?

-          Euh, maman, c’est pas ce que tu crois, intervient Niall, on peut entrer et vous expliquer à toi et papa ? S’il-te-plaît.

-          Oui pas de souci, dit Maura

Elle nous fait entrer et Niall et moi on pose nos vestes dans l’entrée avant de la suivre jusque dans le salon. Le père de Niall vient serrer longuement son fils dans ses bras en rigolant. Il me tend ensuite la main que je lui serre chaleureusement. Niall s’installe sur le canapé et m’invite à venir m’installer sur ses genoux. Par habitude plus que par envie je m’exécute. Il pose sa main sur ma cuisse et devant le regard interrogateur de ses parents il dit :

-          Je… C’est pas ce que vous croyez. C’est pas ma petite amie…

-          Je m’appelle Cécile, dis-je, je suis une amie de Niall. Et la petite amie d’Harry en réalité…

-          Enchanté, dit la mère de Niall, amie ou petite-amie l’important c’est que tu comptes aux yeux de mon fils.

Son père s’est retourné et fouille dans une pile de magazines. Il finit par triomphalement en sortir un et l’ouvre à la page centrale. Il me le tend et dit :

-          C’est toi là sur les photos ?

Je jette un coup d’œil au magazine, c’est Hazza et moi à Boston, lors de l’officialisation de notre couple.

-          Ouais c’est moi…

-          On dirait pas…

-          Je sais j’ai un peu… changé depuis, dis-je  en rigolant, surtout les cheveux en fait !!

Niall et son père éclatent de rire et je sais que c’est gagné. On sonne à la porte et Maura va ouvrir, il s’agit de Greg, le frère de Niall, accompagné par sa femme et son fils. Ils marquent le même étonnamment que les parents de Niall en voyant le jeune homme accompagné d’une jeune fille. Je me lève et tends la main au frère de Niall :

-          Je m’appelle Cécile, et contrairement à ce que tu sembles croire je ne suis pas la petite amie de ton frère, seulement une de ses amies, je sors avec Harry en fait, mais on vous expliquera c’est compliqué.

Il rigole et refuse ma main tendue pour me serrer dans ses bras.

-          Quand maman m’avait dit que tu ramenais quelqu’un à la maison je pensais que t’allais encore nous ramener un de tes potes louches, dit ensuite Greg en saluant son frère, mais visiblement t’as de plus en plus de goût.

Les deux frères se tapent dans la main en rigolant. Je salue poliment Denise et caresse doucement la joue du petit Theo qui babille dans son berceau. Maura en profite pour venir me faire la bise pour « me saluer comme il se doit » comme elle le dit. Elle retourne ensuite en cuisine et poliment je la suis en lui demandant si je peux l’aider. Bizarrement je me sens assez à l’aise ici, et ce en très peu de temps. La mère de mon ami me répond gentiment :

-          Tu sais les garçons ont insisté pour qu’on fasse un barbecue donc y’a pas grand-chose à faire. Mais c’est gentil de proposer ton aide.

-          De rien, c’est normal je pense.

-          Ça serait indiscret de te demander pourquoi tu te fais passer pour la petite amie de mon fils ?, me demande la mère de mon ami

-          C’est une histoire très compliquée…

-          C’est vrai que j’aimerai bien comprendre aussi, dit Greg en entrant dans la cuisine

-          Bon d’accord je vais vous expliquer, dis-je, mais promettez de rien dire autour de vous, sinon je vais vraiment avoir des problèmes.

Ils acquiescent en silence et je me lance dans des explications, un peu confuses il est vrai :

-          Euh… J’ai rencontré Harry il y a presque trois semaines maintenant et on est sortis ensemble quasiment tout de suite avant que je rentre en France puisque mes parents m’attendaient. A ils ont très mal pris le fait que je sorte avec Harry et ils m’ont interdit de lui téléphoner et de le revoir alors Harry est venu me récupérer à Paris, en toute illégalité…

-          Ça veut dire qu’il l’a enlevé, dit Niall en arrivant dans la cuisine, et après pour mieux la cacher comme elle était avec nous il fallait qu’on lui fabrique toute une fausse identité. Et pour justifier sa présence il fallait qu’elle sorte avec l’un de nous, Liam et Zayn c’était pas possible, Harry c’était exclu d’office et comme Harry était jaloux de Louis qui semblait un peu sous le charme de Cécile et bah c’est moi qui ai été choisi. Pour mon plus grand plaisir, ajoute-t-il en m’embrassant sur la joue

-          C’est une histoire à dormir debout votre truc, murmure Greg

-          Oui, mais c’est mon amie et je fais tout ce que je peux pour la protéger, pour les protéger elle et Harry, dit Niall en souriant

 

Je lui fais un long, très long câlin avant que Bobby, le père de Niall ne nous appelle à table. Je suis contente qu’on ait tout expliqué à ses parents, je me voyais mal leur mentir.

 

Point de vue d’Harry :

 

-          T’as faim ?, me demande Gemma en me tendant une barre chocolatée

-          Ouais merci. Mais… t’es sûre qu’elle n’est pas fondue ta barre chocolatée ? Parce que vu la chaleur…

-          Elle sort du frigo donc y’a pas de risque.

-          Ok merci !

Je commence à manger ma barre chocolatée avant de me redresser sur mon transat et de dire :

 

-          Gemma ? T’avais pas un autre maillot de bain que ça tout à l’heure ?

-          Si si. J’ai pris une douche et je me suis changée.

-          Putain attends ça veut dire que je me suis endormi ?

-          Exact. En plein soleil, tu verrais ta gueule…

 

Elle éclate de rire et je commence à flipper. Je me précipite dans la maison pour me regarder dans un miroir, j’enlève mes lunettes de soleil et m’aperçois qu’effectivement j’ai pris quelques couleurs. Et merde. Cécile va me trouver horrible. Merde merde merde. Gemma m’a rejoint et me tend un tube de crème :

 

-          Deux fois par jour  pendant quelques jours et tout redeviendra comme avant.

-          Merci Gemma je sais pas ce que je ferais sans toi…

-          Euh… tu serais en train de pleurer sous ta couette parce que ta copine te manque et qu’elle est dans les bras d’un autre mec en ce moment…

-          Elle. N’est. Pas. Dans. Ses. Bras, dis-je en détachant bien chaque mot

-          Ça va Hazza je rigole, détends-toi, tu sais bien ce qu’elle t’as dit avant que vous vous sépariez non ?

-          Oui. Elle m’a dit de ne jamais douter d’elle, qu’elle m’aimait plus que tout et qu’on serait vite réunis.

-          Et elle a raison. Et vous serez bientôt réunis…

 

La manière dont elle l’a dit me fait penser qu’elle en sait plus qu’elle ne veut en dire.

 

-          Gemma ?

-          Oui ?

-          Rien laisse tomber je dois me faire des idées.

-          Sûrement. On mangera un peu plus tard ce soir, j’ai une course à faire en fin d’après-midi.

-          Comme tu veux. Je vais dans ma chambre, j’ai pas envie de me cramer au soleil…

-          Sinon dans l’eau c’est pas mal, me dit ma sœur

Point de vue de Cécile :

 

On a bien mangé et bien discuté, le courant passe bien avec la famille de Niall ce qui semble plaire au jeune homme.  Il est temps maintenant pour nous de nous en aller. Je salue chacune des personnes présentes en les remerciant et en les serrant très fort dans mes bras. Niall me repasse sa veste comme tout à l’heure mais avant de sortir de la maison il me dit :

 

-          Tu me fais confiance ?

-          Euh… ouais…

-          Alors laisse toi faire s’il-te-plaît.

 

Avec l’aide de son frère il me bande les yeux et me met de la musique dans les oreilles. Avant de lancer le son dans le casque il me dit :

 

-         Ça risque d’être un peu long, mais dans trois quatre heures je te libèrerai de ça c’est promis. Fais-moi confiance tu seras pas déçue.

 

Il me fait un gros bisou sur la joue et je me laisse faire en souriant. J’ai une entière confiance en lui.

 

Point de vue d’Harry :

 

Elle n’a répondu à aucun de mes appels. Pas d’activité non plus du côté des sms. J’ai beau savoir qu’elle est avec Niall et qu’elle doit bien s’amuser ça m’énerve. Ça m’énerve parce que je suis jaloux. Ouais je suis jaloux de Niall, il passe beaucoup plus de temps que moi avec ma propre petite amie. En plus il a eu le privilège de la présenter à ses parents, chose que je n’ai même pas eu le courage de faire. Je me sens nul. Mon téléphone sonne et je décroche en pensant que c’est elle.

 

-          Allô ?

-          Coucou Harry, t’as oublié de m’appeler.

-          Merde. Désolé maman. J’ai été un peu occupé.

-          Pas grave. Ça va mon cœur ?

-          Bof.

-          C’est à cause de Cécile ?

-          Oui.

-          Racontes-moi…

-          Elle me manque. Elle est chez Niall là, chez les parents de Niall…

-          Chez Niall ?

-          Je t’expliquerai. C’est compliqué. Mais elle me répond pas au téléphone, elle me manque trop putain…

-          Harry, j’suis sûre que tu lui manques autant qu’elle te manque. Mais vous ne pouvez pas passer votre vie collés l’un à l’autre. Tu apprendras que la distance a du bon.

-          Peut-être. Mais ça me soule. C’est la première fois qu’on est séparés comme ça…

-          Oh mon bébé… Tu ne me fais pas une déprime à cause de ça hein ? Sinon j’arrive et je te botte les fesses

-          Nan ça sera pas la peine maman, dis-je en rigolant, bon sinon quoi de neuf ?

-          Pas grand-chose, ton beau-père a enfin fini de désherber le jardin…

 

Point de vue de Cécile :

 

Je dois avouer que je commence à en avoir marre. Ça doit faire pas loin de trois heures. Si j’en juge d’après mes sensations on a fait un peu de voiture, puis une pause d’une vingtaine de minutes, puis de nouveau un peu de route, ensuite on a marché un peu puis d’après ce que j’en pense on a pris un avion. Mais je ne comprends pas pourquoi on aurait pris l’avion, je dois me tromper. Niall coupe la musique dans mes oreilles et me dit :

 

-          Encore une petite demi-heure et on y est.

-          Niall ?

-          Oui ?

-          Est-ce qu’on a pris l’avion ?

-          Tu verras. Je te remet la musique maintenant.

 

Il remet la musique et entrelace ses doigts aux miens pour me guider. On vient de remonter dans une voiture d’après ce que je sens, mais je ne suis pas bien sûre. Je ne suis sûre de rien de toute façon. Tant pis, on verra. Faudra que je rappelle Harry aussi, il doit s’inquiéter de n’avoir pas pu me joindre. Une petite demi-heure plus tard on s’arrête et Niall m’aide à sortir de la voiture. Il me fait marcher un peu, on entre quelque part, je n’ai pas la moindre idée d’où l’’on peut bien être.  Niall débranche la musique, m’enlève mon casque. Ça fait du bien.  J’essaye de me réhabituer aux sons environnants, mais je ne parviens pas à identifier quoi que ce soit. Il me dit ensuite :

 

-          Je vais t’enlever le bandeau que t’as sur les yeux mais promet moi de garder les yeux fermés encore quelques secondes. Tant que je t’ai pas dit de les ouvrir tu les garde fermés ok ?

-          D’accord Niall.

 

Il m’enlève le bandeau qui me maintenait dans le noir depuis plusieurs heures. Comme convenu je garde les yeux fermés de longues secondes jusqu’à ce qu’il dise :

 

-          Vas-y, ouvre

 

J’ouvre les yeux et en un quart de seconde je comprends.

 

-          OH PUTAIIIIIIIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

J'espère que vous avez aimé !! Donnez moi vite votre avis là dessus (évolution de la relation Niall/Cécile, évolution des pensées d'Hazza, de celles de Cécile, la présentation de Cécile aux parents de Niall, la surprise etc...) Bref dites-moi touuuuuuuuuut ! ;)