Coucou à vous ! Je vous publie un très très long chapitre de the end of the night ! Je le trouve vraiment bien, mais j'attend vos avis. Par contre âmes sensibles faites-attention les scènes de lemon ne sont pas délimitées (parce qu'avec les changements de point de vue c'est infaisable) et il y a du lemon gay (vous êtes pas obligé(e)s de lire si ça vous choque trop)

 

 

 

Chapitre 8 : Allez mec, prends ton courage à deux mains et sonne à cette porte…

 

JOUR 51

-          Ça sera comme d’habitude monsieur ?

-          Euh… Ouais pour les roses blanches mais je vais aussi prendre un bouquet de roses rouges…

-          Pas de problème.

La fleuriste me prépare mes deux bouquets. Je paye, récupère les fleurs, pose le rouge à l’arrière de ma voiture et garde le blanc avec moi. Je prends la direction de la tombe de Perrie, comme d’habitude. Je pose les fleurs sur sa tombe, mais je ne m’assois pas, il fait trop froid, le sol doit être glacial. Je pose les deux mains sur la tombe de ma fiancée et je dis :

-          Perrie, j’ai pris une grande décision…

Harry est blotti dans les bras de Louis, on est rentrés hier, et dans l’avion on a découvert qu’ils sortaient plus ou moins ensemble depuis un mois. Je dois avouer que Niall et moi on a été vraiment très surpris. Du coup Harry passe tout son temps chez Louis, et inversement aussi de temps en temps. On a une semaine de « off »  on est rentrés à Londres, et Louis nous a invités à venir boire un coup chez lui. Il va vraiment mieux depuis qu’il est avec Harry.  Zayn a poliment décliné, je crois qu’il nous cache quelque chose. Depuis l’épisode de la lettre de Perrie il est vraiment bizarre

FLASH-BACK

-          Zayn ça va ?

Il nie d’un signe de tête. Il est recroquevillé dans son lit, en larmes.

-          Qu’est-ce qui se passe ?

Pour toute réponse il me tend une petite liasse de feuilles. Je m’assois au bord du lit et les parcoure rapidement. Effectivement il a de quoi être ému. La lettre de Perrie est vraiment très touchante.

-          Ça fait combien de temps que tu pleures comme ça ?

-          Depuis hier après-midi, me dit-il d’une voix faible

-          Oh Zayn…

FIN DU FLASH-BACK

J’étais resté avec lui pour l’aider à se préparer avant qu’on reparte pour l’Amérique. Je dois avouer que je pensais qu’il ne s’en remettrait pas. Mais il va mieux maintenant. Enfin je crois. En tout cas il est sorti. Niall essaye d’en savoir plus sur la relation qui unit Louis et Harry, mais nos deux amis sont très mystérieux. Je finis par intervenir en  posant la question que Niall n’osait pas poser :

-          Et Eleanor dans tout ça ?

Harry et Louis se regardent, ils sont devenus tout blancs, visiblement ils auraient préféré oublier un peu ce problème-là. Je trouve ça dégueulasse par rapport à Eleanor ce qu’ils font.

Ouais, on sait que c’est dégueulasse par rapport à Eleanor, mais je suis amoureux de Louis. Et Louis est amoureux de moi. Ou en tout cas il tient à moi. Et ensemble on se sent bien. On s’est beaucoup rapprochés pendant ce dernier mois, sur les routes. D’abord à l’abri des regards, même de ceux des garçons, puis hier, dans l’avion on s’était laissé emporter un peu et on avait dû révéler aux garçons notre relation.

Ça y est. J’y suis.  J’ai la peur de ma vie. Je récupère le bouquet de fleurs et l’énorme ours en peluche à l’arrière de ma voiture et je monte dans l’immeuble. Et si elle me jette ? Mais oui, j’ai été un idiot, elle va me jeter… Pourquoi je suis là ? Qu’est-ce que je fous là putain ? Je suis debout devant sa porte, devant leur porte. J’ai peur, je suis terrorisé, je n’ose pas sonner. Allez mec, prends ton courage à deux mains et sonne à cette porte. Et si elle ne veut plus de moi ? Mon dieu. Je sonne et planque ce que j’ai dans les mains dans mon dos. Après un temps qui me semble interminable j’entends la clé tourner dans la serrure et la porte s’ouvre. Jenny se trouve face à moi, elle me dévisage, ne semblant pas trop y croire.

-          Euh… salut, dis-je d’une voix hésitante

-          ZAAAAAAAAAAYYYYYYYYYYYYN !!

Lily m’a repéré et cours vers moi. Elle vient me faire un gros câlin et je lui dis :

-          Bon anniversaire ma puce.  Tiens, c’est pour toi, dis-je en lui donnant le nounours.

Les yeux de la petite fille brillent, comme ceux de sa mère d’ailleurs. Je lui offre le bouquet de roses rouges et dit :

-          Ça c’est pour me faire pardonner. Je suis désolé pour l’autre jour. Je peux entrer ?

-          Oui bien sûr, me dit Jenny en souriant

Je prends Lily dans mes bras et entre dans l’appartement. Je pose la petite par terre dans le salon et je suis Jenny jusqu’à la cuisine.

Alors ça c’est vraiment une sacré surprise. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Du tout.  Mais Zayn n’est pas venu pour moi, il est là pour Lily je le sais.  Ça fait très plaisir à ma fille je le sais. Elle fête ses neufs ans aujourd’hui, elle devient grande. Je me tourne vers Zayn et dit :

-          Merci pour les fleurs, elles sont très jolies. Et merci d’être là pour Lily.

-          De rien. Je savais que ça lui ferait plaisir…

-          Elle n’a pas arrêté de te réclamer depuis un mois…

-          Vraiment ?

-          Oui. Elle t’adore je crois.

-          C’est mignon.

-          Oui. T’arrives juste à temps, j’allais lui amener son gâteau d’anniversaire.

-          Cool.

Je cherche frénétiquement des allumettes dans le placard, bien évidemment je ne les trouve pas, comme à chaque fois. Zayn me tends un briquet dont je m’empare et j’allume les bougies sur le gâteau que j’ai préparé. Un brownies, le gâteau préféré de Lily. Je confie le gâteau à Zayn et récupère le cadeau que j’ai préparé pour ma fille dans le placard de la cuisine. Lily s’est déjà installée à table, et Zayn entre dans le salon avec le gâteau en chantant joyeux anniversaire. Ma fille sourit franchement, et ça me fait du bien de la voir comme ça. Avant de souffler ses bougies elle fait un câlin à Zayn puis à moi. Je serre ma fille fort dans mes bras. Elle est devenue si grande. Neuf ans déjà. Ma fille souffle ses bougies et Zayn et moi l’applaudissons chaleureusement.

Louis et Harry ont réussi à éluder la question de Liam. Louis est maintenant en train de nous montrer ses progrès au niveau de la mobilité de son bras. Il a commencé la rééducation il y a peu et même si son bras reste fragile il a retrouvé une mobilité quasi-totale presque immédiatement. Il est heureux de pouvoir à nouveau tenir son micro de la main droite, et il va enfin pouvoir se débrouiller tout seul. Même si je doute du fait qu’Harry le laisse vraiment seul. Mais au moins Louis est heureux. Il reprend Harry tout contre lui et dit :

-          Vous savez où est Zayn au fait ?

-          Non, dis-je

-          Pas du tout, ajoute Liam

-          Vous savez qui est Jenny ?, demande Harry

Même réponse de Liam et moi. On avait tous entendu parler de Jenny mais sans qu’aucun de nous ne sache qui elle est.

-          Ça pourrait être une fille qu’il a rencontrée suite à la mort de Perrie non ?, dit Louis

-          Ou même avant, dis-je

-          Mais vous pensez qu’il… ?, nous interroge Harry

-          Je pense, dit Liam, sinon il ne serait pas si mystérieux à son propos.

-          Mais c’est qui cette meuf ?, dis-je, enfin je veux dire où est-ce qu’il l’a rencontrée ?

-          J’en sais rien, dit Harry, mais j’ai vraiment envie de savoir.

Lily a déballé le cadeau de sa maman : un kit de peinture. Elle saute de joie et embrasse très fort Jenny.  Jenny sourit et je souris à mon tour, je me sens bien ici. Lily est partie ranger ses cadeaux dans sa chambre et je prends discrètement la main de Jenny sous la table. Elle sursaute mais me laisse faire. Je lui souris, j’ai envie de réparer mes erreurs. Et je sais que j’ai l’aval de Perrie. Je dois apprendre à revivre. Et j’ai envie de revivre auprès de Jenny. Elle me plaît, elle me touche. Avec elle je me sens mieux… Au moment où Lily revient dans le salon Jenny enlève précipitamment sa main de la mienne. Je comprends, il faut d’abord qu’on tire les choses au clair entre nous avant d’afficher quoi que ce soit devant Lily.

Ma fille vient me voir et je lui dis :

-          Dis Lily, tu ne voudrais pas aller jouer une heure ou deux avec Romain ? Je suis sûre qu’il serait très content de te voir.

-          Oui maman, me répond-t-elle

Comme ça je vais pouvoir discuter toute seule avec Zayn. On en a besoin je crois… Lily sort de l’appartement et je dis à Zayn :

-          Romain c’est le fils des voisins, et Lily est un peu amoureuse de lui je crois

-          D’accord !, dit-il en rigolant

Je l’invite à aller s’assoir sur le canapé et je retourne dans la cuisine récupérer deux tasses de thé que j’avais préparé et je le rejoins avec. Nous sommes assis sur le canapé, tournés l’un vers l’autre, c’est lui qui lance la discussion :

-          Je voulais m’excuser pour l’autre jour, j’ai été un véritable idiot.

-          C’est pas grave. Je comprends, c’était trop tôt pour toi…

-          Oui. Mais j’aurais pas dû me barrer comme ça, ni même ignorer tes appels. C’était vraiment méchant de ma part, ça a dû te blesser…

-          Oui un peu, dis-je, je ne pensais pas te revoir d’ailleurs

-          Je ne me voyais pas louper l’anniversaire de Lily.  Et puis c’était une bonne raison pour te revoir. J’ai changé Jenny, je suis plus sûr de moi, et je sais que je peux me permettre de passer du temps avec toi.

-          Et je serais très heureuse que tu le fasses… Je me sens bien avec toi Zayn.

-          Et moi je me sens bien avec toi. Et avec Lily aussi. Tu sais, Perrie avait laissé une lettre au cas où il lui arrive quelque chose, et je l’ai trouvée le lendemain du jour où je me suis barré de chez toi. Et cette lettre m’a beaucoup fait réfléchir.  Et aujourd’hui je suis prêt à vivre à nouveau…

Il s’approche de moi et entrelace ses doigts aux miens. Mon cœur bat plus vite, plus fort. Zayn me sourit doucement, je lui rends ce sourire. Je suis contente qu’il soit là. En un mois j’avais essayé de l’oublier, mais je n’avais pas réussi.

-          Bon moi je vous laisse, dis-je, je suis à mon appart toute la semaine, hésitez pas à passer. Niall je te ramène ?

-          Ouais, me répond le blondinet

Nous prenons congé de nos amis et sortons de leur appartement. Par habitude j’essaye d’ouvrir la porte de celui de Zayn, elle est fermée, donc il n’est pas rentré.  Bizarre.

-          T’en penses quoi toi ? me demande Niall

-          De quoi ?

-          Zayn et Jenny.

-          J’en sais rien, dis-je en montant dans ma voiture, je me fais pas trop de souci pour lui, il s’en sortira tout seul, il est plus fort qu’on ne le pense. Je me fais plus de souci pour Louis et Harry

-          Ouais, dit Niall en prenant place côté passager, c’est vrai que c’est carrément bizarre leur truc.

-          Harry est grave amoureux, il l’a toujours été. Mais je ne comprends pas Louis. Bon ok il a besoin de compagnie, il se sent mal tout seul mais de là à céder aux avances d’Harry.

-          Tu crois qu’ils ont déjà… euh… enfin tu vois ?

-          Je ne pense pas. Mais ça finira inévitablement par arriver. Mais c’est bien le cadet de mes soucis. Tu t’imagines quand Eleanor va se réveiller ? Elle va trouver son mec, le père de son enfant, dans les bras d’un de ses meilleurs amis. Leurs vies à tous les trois vont exploser à ce moment-là.

-          Ouais. Et faudra de nouveau les ramasser tous à la petite cuillère…

-          Si on peut éviter les cuillères ça m’arrangerait !

Nous éclatons de rire tous les deux.  Ça fait du bien de rire un peu.

Harry est blotti tout contre moi. J’aime bien sentir les battements un peu désordonnés de son cœur. Je suis content qu’on se soit rapprochés. J’aime Eleanor et je l’aime lui. C’est complètement différent comme relation. J’aime Eleanor de tout mon cœur, elle est la mère de mon enfant, mais Harry est mon meilleur ami, mon amant, celui qui m’aide à aller mieux. On verra bien ce qui se passera quand Eleanor se réveillera. Harry caresse mon genou en souriant, il est très tendre et doux avec moi, comme je le suis avec lui. Ça fait un mois qu’on sort plus ou moins ensemble et on n’a pas dépassé le stade des baisers plus que langoureux… J’ai envie de tester autre chose. Mais j’ai un peu peur de la réaction d’Harry.

J’ai l’impression de revivre la même scène qu’il y a un mois. Je suis bien déterminé à l’embrasser à nouveau. Mais cette fois ci je ne me sauverais pas après. Elle semble avoir compris puisqu’elle approche son visage du mien. Lorsque nos lèvres entrent en contact, j’ai l’impression que mon cœur explose dans ma poitrine. J’ai tellement rêvé de l’embrasser à nouveau depuis l’autre fois… Nous nous embrassons pendant une très très longue minute… C’est tellement agréable. Lorsqu’elle décolle ses lèvres des miennes j’enroule mes bras autour de son cou et la serre contre moi. Ça me fait juste du bien de sentir sa présence. Nous restons dans les bras l’un de l’autre pendant un très long moment. Je me sens bien. Je me sens à ma place. Je glisse mes doigts dans ses cheveux, elle m’embrasse doucement dans le cou. Elle sursaute et s’écarte de moi en entendant la porte de l’appartement s’ouvrir.

-          MAMAN ?, dit Lily depuis l’entrée, je suis rentrée…

-          Déjà ?

-          Oui. Romain devait aller manger alors je l’ai laissé.

-          D’accord viens-là, lui dit Jenny

La petite entre et viens s’assoir sur le canapé à côté de sa mère.

-          Tu veux regarder la télé ?, dit Jenny à sa fille

-          OOOOH OUIIIIIII, crie la petite fille

Jenny sourit et me tends la télécommande.

-          Je vais préparer à manger, tu peux l’aider à trouver une chaîne de dessins animés ? Viens me rejoindre après !

Elle se lève et je prends la télécommande. Lily a couru récupérer le nounours que je lui ai offert et elle revient s’installer sur le canapé. J’ai allumé la télévision et je zappe lorsque je tombe sur une chaîne de dessins animés je dis à Lily :

-          Ça te va ça ?

-          Non ! C’est pour les bébés ça ! T’y connais rien Zayn…

Je change de chaine et elle me dit la même chose. C’est vrai que j’y connais rien en dessins animés. La chaîne suivant semble lui convenir puisqu’elle me dit :

-          Oui ! ça c’est trop bien c’est mon dessin animé préféré !

Je pose la télécommande, embrasse Lily sur le front et vais rejoindre Jenny dans la cuisine.

Louis m’a entraîné jusqu’à sa chambre.  Je sens que ce que j’espère depuis si longtemps va arriver. Mais je ne suis pas sûr d’être prêt. Je suis même sûr d’être carrément pas prêt. La dernière fois que j’ai couché avec quelqu’un c’était avec une fille rencontrée en soirée il y a déjà plusieurs mois. Je ne vais pas être performant, je vais être nul. Après ça il ne voudra plus jamais le faire avec moi… Plus jamais… Je me mets à flipper carrément et Louis s’en rend compte. Il caresse ma joue de ses doigts, il sait que ça me détends…  Ses lèvres viennent trouver les miennes, et il m’embrasse langoureusement. Son autre main est descendue sur ma hanche, il glisse ses doigts tout doucement sous ma chemise. J’en ai envie mais j’ai très peur aussi…  Son baiser me rassure, et il me fait beaucoup d’effet. Je sens le désir se propager en moi très lentement…

J’ai fermé un peu la porte de la cuisine, en laissant juste un espace pour qu’on puisse garder un œil sur Lily. Jenny est en train de cuisiner. Je m’assois sur la table et la regarde faire. Nous discutons tranquillement :

-          T’as pas envie de te barrer cette fois-ci ?, dit-elle en souriant

-          Non. J’en ai pas l’intention…

-          T’as mis quelle chaine à Lily ?

-          Aucune idée. J’y connais rien en dessin animés…

-          Pas grave.  Vous aviez des projets de fonder une famille avec Perrie ?

-          Pas pour le moment. La priorité c’était d’abord le mariage…

Je me suis tu. J’essuie une larme sur ma joue. J’aurais dû me marier avec  Perrie. Je l’aimais tellement. Jenny qui a remarqué mon trouble s’approche de moi et glisse doucement ses doigts sur ma joue. Elle m’embrasse doucement sur le front sans cesser de me caresser la joue.  Elle réussit à me calmer. Après avoir vérifié que sa fille était captivée par la télé elle m’embrasse tout doucement. Je ferme les yeux et la laisse faire. Ça me fait tellement de bien. J’ai l’impression que mon cœur commence à se reconstruire lui qui s’était retrouvé en miettes à la mort de Perrie.

Harry est très très nerveux. Mais je le comprends. Seulement voilà, je veux plus que la relation que nous avons établie jusqu’à présent. J’ai besoin de sexe. J’en ai envie. J’en ai besoin. Peu importe. J’ai lentement déboutonné sa chemise et je lui ai enlevée. Mes doigts se dirigent maintenant vers son jean que je déboutonne. Je lis la panique dans les yeux d’Harry… Il faut que je réussisse à le rassurer.

-          Hazza, détends-toi… ça va bien se passer…

-          J’ai peur Louis.

-          Pourquoi t’as peur ?

-          J’ai peur de pas être assez doué pour toi….

-          Oh Hazza… t’inquiètes pas pour ça…

Je souris et il baisse la tête. Il se dégage de mon étreinte et court s’enfermer dans la salle de bain. Et merde… Je toque à la porte qu’il a verrouillée derrière-lui.

-          Haz ouvre moi s’il-te-plaît…

-          Non.

-          Hazza… Tu me fais quoi là ?

Il ne répond pas. Je m’adosse à la porte et me laisse glisser jusqu’au sol. J’entends sa respiration, il est donc juste derrière la porte…

-          Haz tu me fais ça parce que tu veux pas coucher avec moi ? On est pas obligés tu sais si tu veux pas…

-          C’est pas ça…

-          C’est quoi alors ?

-          …

-          Hazza dis-moi s’il-te-plaît.

-          Tu t’es foutu de moi.

-          Hein ?

-          T’as rigolé quand je t’ai dit que je serais pas assez doué.

-          Oh Harry, t’es trop susceptible. Je me suis pas foutu de toi. Je me suis juste dit que c’était rigolo que ta seule angoisse ça soit de me décevoir par tes performances sexuelles…

-          Je rigole pas Louis, la dernière fois que je l’ai fait ça remonte à des mois… et c’était avec une fille…

-          Harry je suis sûr que t’es très doué au lit. Et puis doué ou pas je m’en fous, je veux juste te faire l’amour Harry. Parce que je t’aime…

J’entends le verrou de la porte tourner et je me décale pour laisser à Harry la possibilité de l’ouvrir et de me rejoindre.

Nous nous sommes mis à table. Jenny a encore fait des pâtes, mais moi ça me va.  J’ai aidé Lily à se laver les mains et nous mangeons tranquillement. Lily nous explique tout ce qu’elle a fait cet après-midi avec Romain et Jenny me regarde d’un sourire entendu. Effectivement Lily a l’air d’être un peu amoureuse. C’est mignon…  A son âge c’est encore sans importance.  Mais c’est quand même trop mignon.

Zayn écoute attentivement Lily, le feeling passe bien entre eux, c’est vraiment bien. Surtout si Zayn est amené à rester un peu dans ma vie. Mais j’ai besoin de prendre mon temps avec lui. Il ne faut pas que ça aille trop vite…

Zayn et maman ont l’air de bien s’entendre. Et je suis contente qu’il soit là pour mes neuf ans !! C’est trop bien !! Il est trop gentil Zayn ! En plus maman me laisse faire plein de choses quand il est là. Et Teddy, le nounours qu’il m’a offert, est tout doux. J’aimerai bien que Zayn reste à la maison, c’est cool quand il est là, il s’intéresse à moi, et il m’aide à faire mes devoirs…

Je pousse la porte de la salle de bain et remarque que Louis est adossé au mur, juste derrière la porte. Il me sourit et me tends la main. J’entrelace mes doigts aux siens, il m’attire vers lui. Je l’embrasse tout doucement. Je suis en caleçon et il est tout habillé, alors je glisse tout doucement mes doigts dans son dos sous son t-shirt. Je finis par lui enlever, je m’attaque ensuite au bouton de son jean, que je lui enlève également. Voilà, tous les deux en caleçon c’est mieux. J’aide Louis à se lever et je l’entraîne jusqu’au canapé. Je l’allonge dessus en souriant. Je sais que quelle que soit ma performance il s’en fout, c’est moi qu’il veut. Il semble content que je prenne les choses en main.  Je m’installe à califourchon au niveau de ses hanches.  Je caresse doucement son torse. C’est la première fois alors j’en profite !

-          Allez Lily, c’est l’heure d’aller au lit maintenant…

-          Mais mamaaaaan, demain j’ai pas école.

-          C’est pas une raison. Allez zou, file te mettre en pyjama.

Je vais dans ma chambre et je me mets en pyjama, je retourne ensuite dans la cuisine où Zayn essuie la vaisselle que ma maman lave.

-          Tu veux que ce soit qui qui te couche ?, me dit maman

-          ZAYN !

-          D’accord, répond Zayn, j’arrive ma puce. Va déjà te mettre au lit.

Je me tourne vers Jenny une fois que Lily est partie et je dis :

-          Désolé.

-          T’inquiètes pas. Tant mieux si elle t’aime bien.

-          Oui. Je peux avoir un bisou avant d’aller la coucher ?

-          Bien sûr.

J’enroule mes bras autour du cou de Zayn et je soude mes lèvres aux siennes. Je me sens bien comme ça. Tellement bien. Nos langues viennent se trouver et jouent ensemble.  Après d’interminables secondes c’est à regret que je le laisse s’éloigner de moi.

Je me dirige vers la chambre de Lily. La petite fille m’attend, couchée dans son lit. Je m’assois par terre en tailleur à côté du lit. Elle me dit :

-          Tu seras là demain ?

-          Je sais pas. Peut-être.

-          Pourquoi t’es parti longtemps ?

-          Pour le travail. Tu sais j’ai un travail qui m’oblige à partir très longtemps loin de chez moi…

-          D’accord.

-          Dis-moi Lily, est-ce que tu serais pas un peu amoureuse de Romain ?

Elle rougit et dit :

-          Si. Mais le dit pas à ma maman s’il-te-plaît.

-          Promis. Allez maintenant c’est l’heure de dormir ma puce.

-          Tu me chante une chanson ?

-          Si tu veux…

Je me lance dans une comptine mais elle m’interrompt :

-          Mais c’est nul ça ! T’as pas une vraie chanson ??

-          Euh… si

J’attaque alors une de nos chansons.  La petite fille finit par s’endormir, je l’embrasse sur le front et quitte sa chambre.  Je vais rejoindre Jenny dans la cuisine. Elle est en train de faire la vaisselle dans l’évier. Je m’approche tout doucement et enroule mes bras autour de sa taille. Je pose ma tête sur son épaule. Je profite juste de sa présence…

Je descends de plus en plus bas à chacune de mes caresses, je sens qu’il y a une petite bosse qui commence à se former dans le caleçon de Louis, et je commence moi aussi à ne plus pouvoir contrôler mon désir.

-          Hazza ?, dit-il en prenant mes mains, je veux le faire, mais pas ici.

-          D’accord.

-          Viens ! Je t’aime !

Il me prend la main et m’entraîne en courant jusqu’à sa chambre. Il claque la porte derrière nous et me plaque au mur.

Je ne tiens plus, les petites caresses d’Harry sur mon torse m’ont rendu dingue. En faisant bien attention à mon bras encore fragile je plaque Harry au mur et je glisse ma main valide dans son caleçon. Il se mord la lèvre pour ne pas crier et me laisse faire. Je caresse doucement son sexe qui grossit petit à petit dans ma main. Mon Dieu que c’est agréable. Ce que je n’ai pas dit à Harry c’est que c’est ma première fois avec un garçon, alors ouais je flippe aussi un peu, mais je me dois de le rassurer.  J’entends Harry pousser un petit gémissement, et je lève la tête vers lui.

-          C’est si bon que ça ?

-          J’en rêve depuis trois ans Louis alors oui, c’est démentiel.

-          T’en rêve tant que ça ?

-          Tu t’imagines pas à quel point !

Il se penche vers moi et m’embrasse. Mais de manière sauvage, il me mordille la lèvre inférieure et j’adore ça. Je n’ai pas enlevé ma main de son caleçon et il bande comme un âne. Moi aussi j’ai une grosse érection, qui commence à se voir dans mon caleçon.

Il faut peut-être que je prévienne Louis que je n’ai jamais fait ça avec un mec malgré ce que je lui ai fait croire. D’un seul bras il me porte jusqu’au lit sur lequel il m’allonge. Alors qu’il m’embrasse toujours je le force à m’écouter :

-          Louis attends, je l’ai jamais fait avec un garçon…

-          Moi non plus Harry. Mais je t’aime et on va faire ça ensemble…

-          D’accord. Je t’aime Louis…

Il recommence à m’embrasser mais je l’arrête à nouveau.

-          Attends attends attends, t’as des préservatifs ? et du lubrifiant ?

Il sourit et pour tout réponse m’embrasse.

Nous nous sommes posés sur le canapé, nous regardons un film en silence. Je suis assis, Jenny est allongée, sa tête posée sur mes genoux. Je laisse ma main s’égarer dans mes cheveux. Elle est belle. Vraiment belle.  Et je me sens vivant avec elle. C’est trop bizarre comme sensation. Trop bizarre.  Depuis la mort de Perrie il y a 51 jours maintenant, je me sentais vide, complètement vide. Maintenant je me sens à nouveau vivant. Et heureux. Je sais que je peux connaître à nouveau le bonheur. Avec Jenny. Et je sais que c’est ce que Perrie aurait voulu que je fasse.

Je me sens bien avec Zayn, il est très doux avec moi et il ne veut pas brusquer les choses. Et j’aime ça. Je veux qu’on apprenne à se connaître avant de se déclarer officiellement ensemble, si jamais ça devait être le cas.  Je ne sais pas si je suis prête à m’embraquer dans une histoire aussi rapidement. J’ai un peu peur je l’avoue. Mais pour le moment la question ne se pose pas. J’ai zappé sur un documentaire un peu barbant sur les grands félins d’Afrique, que nous regardons passivement. Nous sommes tous les deux perdus dans nos pensées.  Soudain Zayn arrête de passer ses doigts dans mes cheveux et il dit :

-          Ça fait combien de temps qu’il est mort David ?

-          Quatre mois aujourd’hui pourquoi ?

-          Et t’es pas passée au cimetière ?

-          J’y suis passée hier. Je voulais pas gâcher la journée de Lily, c’est son anniversaire tu comprends…

-          Ouais je vois…

-          Zayn ? Pourquoi cette question ?

-          Je… Je me demande ce qu’il dirait s’il nous voyait comme ça, tous les deux ensemble…

Je me relève et le regarde droit dans les yeux :

-          Il serait heureux.

-          Comment ça ?

-          Le jour où… où il s’est fait percuter, il est pas mort sur le coup, je l’ai vu à l’hôpital, et il m’a dit « sois heureuse », après il a fermé les yeux et il est mort.

Je laisse quelques larmes rouler sur mes joues. Zayn me prend dans ses bras et me glisse à l’oreille :

-          Je suis désolé. Mais il fallait que je sache.

Après quelques instants je sèche mes larmes, m’écarte un peu de lui et dit :

-          Et Perrie ? Elle en penserait quoi ?

-          Attends bouge pas, me répond-t-il

Je me lève et vais chercher la lettre de Perrie, dans la poche intérieure de ma veste. Je l’ai toujours sur moi.

Je glisse mes doigts jusqu’au caleçon d’Harry et je lui enlève.  Il frissonne de plaisir et de désir. Son sexe se dresse devant moi, je laisse mes doigts errer dessus. Il soupire et agrippe le drap. Je me mets à genoux par terre et continue à le caresser. Une de mes mains fait des va-et-vient sur son sexe, l’autre caresse ses testicules. Il gémit légèrement et j’arrête. J’ai envie de tester autre chose, autre chose que j’ai toujours voulu tester. J’approche lentement ma bouche de son membre bien raide.  Harry me regarde faire, mi terrifié mi excité. Je pose mes lèvres sur son gland. Je commence par déposer de très légers baisers tout le long de son sexe, puis j’y laisse glisser ma langue.  Harry gémit de plus en plus fort. Visiblement je fais-ça bien.

J’ai prêté la lettre à Jenny. Elle l’a lue attentivement et a versé quelques larmes.

-          Zayn c’est tellement beau ce qu’elle te dit…

-          Oui et c’est ça qui m’a poussé à revenir te voir. Je veux vivre. Je veux continuer à vivre. Je dois continuer à vivre…

-          Oui.  Fais ça pour elle…

-          Je le fais pour elle. Et pour nous… Je… Je sais pas ce que tu m’as fait, mais je crois que je… que je…

-          Chut. Ne dis pas un mot de plus. Il est encore trop tôt.

Jenny a posé sa main sur ma joue et elle colle doucement ses lèvres aux miennes. Elle se détache ensuite de moi et dit :

-          Tu veux bien rester dormir ? J’ai pas envie d’être seule ce soir…

Avec ce regard-là ça signifie qu’elle a envie de plus qu’un peu de compagnie. Est-ce que je suis prêt à faire ça ? Je crois.

-          Oui. Oui je reste…

-          Alors viens…

Elle éteint la télé, me prend la main et m’emmène jusqu’à sa chambre. Elle ferme doucement la porte et me fais signe de ne pas faire de bruit, c’est vrai que Lily dort à côté. Elle enlève son t-shirt et son jean et s’approche de moi. Elle glisse ses doigts sur ma chemise qu’elle déboutonne lentement. La soirée s’annonce chaude.

J’ai dû arrêter Louis sinon j’aurais atteint le septième ciel bien trop vite. Il a ouvert sa table de nuit et il en a sorti des préservatifs et du lubrifiant. Il déchire l’emballage d’un capote avec les dents et il enfile le préservatif sur mon sexe. Il s’allonge ensuite et m’invite à prendre place au-dessus de lui. Il a le tube de lubrifiant dans la main et attends que je me décide. Je me rapproche de lui et lui enlève tout doucement son caleçon. Ce n’est pas la première fois que je le vois nu, mais c’est la première fois que je le vois bander. Et c’est plutôt impressionnant. Il me met du lubrifiant sur les doigts et je comprends ce qu’il attend… J’approche mes doigts de son anus, que j’enduis de lubrifiant. Je glisse tout doucement une phalange à l’intérieur et je le vois grimacer.

-          Louis ? J’te fais mal ?

-          Un peu. Mais c’est normal. Continue s’il-te-plaît…

-          Louis, je veux pas te faire mal…

-          Continue.

J’enfonce alors entièrement mon doigt, profitant de son inattention. Il se morde la lèvre et je commence quelques va-et-vient avec mon doigt.

Ouais au début ça fait mal mais la douleur fait vite place au plaisir. Ce que me fait Harry est plutôt agréable. Et puis je sais qu’il faut que je me détende, sinon il ne pourra jamais me pénétrer. Je prends la main libre d’Harry et la pose sur mon sexe. Il comprend le message et me branle doucement tout en continuant à m’élargir le trou avec ses doigts… Je commence sérieusement à prendre mon pied… J’agrippe le drap et me mord la lèvre. Harry place son sexe à l’entrée de mon anus, il pousse doucement et son gland s’enfonce en moi. J’ai les larmes aux yeux, ça me fait mal. Harry s’en aperçois et s’apprête à se retirer.

-          Non ! Reste, vas-y doucement c’est tout.

-          T’es sûr ?

-          Haz fais-moi confiance…

Il commence alors tout doucement à pousser sur son sexe qui s’enfonce lentement en moi. Passée la première douleur c’est plutôt agréable. Il ne cesse de me caresser le sexe en même temps ce qui est plus qu’agréable.

Zayn a vraiment un corps parfait. Et vu son regard il n’est pas loin de penser la même chose de moi. Il est maintenant en caleçon, au-dessus de moi, en train de m’embrasser fougueusement. Mon cœur bat à tout rompre, je me sens tellement bien. Je sens le désir monter progressivement en moi. Zayn glisse ses doigts dans mon dos et dégrafe mon soutien-gorge, il me l’enlève tout doucement, je le laisse faire, j’en ai envie. Sa bouche quitte mes lèvres pour se diriger vers ma poitrine. J’ai carrément envie de lui.  Il vient lécher mes tétons qui durcissent sous l’effet de sa langue. Pour m’empêcher de gémir je me mords la langue.

Je commence à paniquer un peu. Je ne ressens aucune excitation. Enfin si, j’ai envie d’elle, envie de lui faire l’amour. Mais rien ne durcit dans mon caleçon. De manière plus triviale : je ne bande pas.  Je n’y arrive pas. Je ne comprends pas. Alors j’essaye de déclencher ça en moi en excitant Jenny, mais ça ne marche pas. Je commence à paniquer et Jenny s’en aperçoit.

-          Attends Zayn, stop ! Qu’est-ce qui se passe ?

Je prends sa main et l’amène vers mon entrejambe tout en l’embrassant. Si même ça ça ne marche pas c’est qu’il y a vraiment un problème. Elle comprend ce que je veux et elle commence à me caresser à travers le tissu de mon caleçon.

Je fais de très lents mouvements de va-et-vient en Louis, j’ai peur de lui faire mal. Et c’est tellement serré. Mes mains s’activent sur son sexe de plus en plus vite et je l’entends gémir. Ça m’excite encore plus et j’accélère légèrement le rythme en lui. Sa respiration se saccade, son rythme cardiaque s’accélère, je l’entends cogner dans sa poitrine. 

-          Attention Louis je vais…

Trop tard. Mon sperme se répand dans le préservatif. Je me retire tout doucement, enlève le préservatif, le jette dans la poubelle et m’agenouille par terre.  J’approche ma bouche du sexe de Louis, je le prends en bouche et commence à le sucer. Il glisse ses doigts à l’arrière de mon crâne et appuie légèrement dessus pour que je le prenne plus profondément en moi. A chaque fois que son gland vient heurter mon palais Louis gémit.

Même les caresses de Jenny ne parviennent pas à me faire bander. Elle a même glissé ses doigts dans mon caleçon mais mon membre reste froid et mou.

-          Stop. Jenny. Stop…

Elle retire sa main de mon caleçon et je m’assois au bord du lit. Je fonds en larmes. Jenny s’assoit à côté de moi et pose sa main à plat dans mon dos qu’elle caresse tendrement. Elle embrasse doucement mon omoplate le temps que je me calme. Après de longues minutes elle brise le silence et me dit à voix basse :

-          Zayn, c’est pas grave. C’est des choses qui arrivent.

-          Non… Pas à moi… ça m’est jamais arrivé de…de pas… enfin…

-          Une panne Zayn. Ça s’appelle une panne. Et ça arrive à tout le monde. C’est peut-être juste encore trop tôt pour toi. C’est pas grave.

-          Si c’est grave ! Je suis incapable de ressentir le moindre désir pour toi…

-          C’est faux. Le désir tu le ressens je le sais. Mais ton corps n’arrive simplement pas à l’exprimer…

-          Tu crois ?

-          J’en suis persuadée. Allez viens, sèche tes larmes, il faut qu’on dorme maintenant.

-          Oui.

Ouais je suis un peu déçue, mais je comprends. Le pauvre quand même, il a l’air vraiment mal. Je remets mon soutif et m’allonge dans le lit. Zayn vient prendre place à côté de moi et je remonte la couette sur nos deux corps. Il s’est tourné de façon à être dos à moi. Je caresse tendrement son dos, je sais qu’il va avoir besoin de temps pour s’en remettre. Quoi de plus frustrant pour un homme que d’avoir une panne, au lit ? Rien. J’en profite pour observer les quelques tatouages que je peux distinguer. Ils sont tous très travaillés et recherchés, c’est vraiment beau. Sa respiration se fait plus lente et je devine qu’il est en train de s’endormir. Je ne cesse pas pour autant de lui caresser le dos, jusqu’à ce que je sois sûre qu’il dorme. Je me pelotonne alors dans le lit et je ne tarde pas non plus à sombrer dans les bras de Morphée.

Harry me suce toujours. Il fait ça divinement bien. J’adore ce qu’il me fait, c’est vraiment très très agréable. Le plaisir se diffuse dans tout mon corps, je me sens de mieux en mieux, je sens que je ne vais pas tarder à… Non ! Pas dans sa bouche.

-          Haz stop, stop stop je vais pas tarder à…

Trop tard. Et merde. J’ai laissé échapper deux longs jets de sperme dans sa bouche. Harry se lève et se dirige vers la salle de bain, il est tout pâle, je le suis et le vois recracher toute ma semence dans le lavabo avant de se rincer la bouche.

-          Désolé mec, je l’ai pas senti venir à temps…

-          C’est pas grave Louis, ça m’a surtout surpris plus qu’autre chose…

-          T’es sûr ?

-          C’est promis, dit-il en me rejoignant, j’ai passé la meilleure soirée de toute ma vie. Je t’aime.

-          Je t’aime aussi Harry

Il m’embrasse tendrement, entrelace ses doigts aux miens et nous allons nous coucher.

JOUR 52

Je m’éveille le lendemain en entendant du bruit. J’ouvre les yeux et je vois Lily grimper dans le lit et s’installer entre Jenny et moi. Elle me regarde avec ses grands yeux.

-          Qu’est-ce que tu fais là ?, dis-je

-          Je viens toujours dormir avec ma maman quand je suis réveillée. Mais d’habitude y’a pas de monsieur dans le lit.

-          Ah. Tu veux que je m’en aille ?, dis-je en souriant

-          Non, toi je t’aime bien alors tu peux rester…

Je souris et embrasse la petite sur le front. Elle est trop mignonne.

-          Pourquoi t’es tout nu ?

-          Hein ?, dis-je, mais je suis pas tout nu, j’ai un caleçon…

Enfin j’espère. Je bouge légèrement dans le lit et le frottement du tissu m’indique qu’effectivement j’ai bien mon caleçon… Ah bah oui forcément, je me suis ridiculisé hier soir.

-          Pourquoi t’as pas de pyjama ?, me demande encore la petite fille

-          Lily, arrête d’embêter Zayn, dit Jenny en se réveillant, arrête de lui poser des questions… T’es déjà réveillée ma puce ?

-          Oui. J’arrivais plus à dormir…

-          Alors on se lève. Tu vas à la cuisine ma puce ? On arrive, dit Jenny

La petite descend du lit et galope vers la cuisine. Jenny remonte la couette jusqu’au-dessus de nos têtes et vient m’embrasser tout doucement sur les lèvres.

-          Ça va ?, me dit-elle

-          Oui.

-          MAMAAAAAAAAAAAANNN !!!

Ça c’est Lily qui crie depuis la cuisine.

-          Désolé, je me lève, tu peux rester encore un peu au lit si tu veux.

-          Non, j’arrive. Je me rhabille juste avant…

-          Oui c’est mieux.

Comme d’habitude je me suis réveillé avant Louis. Il dort encore, collé à moi, son souffle tiède dans mon cou. Je n’ose pas bouger de peur de le réveiller. Alors je ne bouge pas et je l’observe. Il m’a offert ma plus belle nuit. Je l’aime. Je l’aime tellement… Et je ne le remercierai jamais assez pour cette nuit qu’on a passée ensemble, j’en rêvais depuis trois ans, j’en avais fantasmé pendant des années, et c’était encore mieux que ce que j’avais pu imaginer. Louis vient de bouger et ses doigts se sont posés à l’intérieur de ma cuisse. Il faut que je me calme, il faut que je reste calme…

J’ai rejoint ma fille dans la cuisine après m’être habillée.  Elle a déjà sorti son bol, et la bouteille de lait. Je lui pose le paquet de céréales sur la table, mais sans lui préparer son petit-déjeuner. Elle a neuf ans maintenant, elle peut le faire toute seule.

-          Lily ? Tu te prépares ton petit-déjeuner toute seule comme une grande ?

-          Chouette !!

Elle prend le paquet de céréales et se concentre pour en verser dans son bol, elle y ajoute le lait au moment où Zayn entre dans la cuisine. Il s’est habillé et a arrangé sa coiffure. Il vient s’assoir à côté de Lily qu’il embrasse tout doucement sur la joue. Ma fille rigole et me tend son bol pour que je lui mette à chauffer. Je le mets dans le micro-ondes à chauffer pendant une minute vingt, comme tous les matins, je tends une tasse de café à Zayn qui me remercie d’un immense sourire. Un post-it jaune attire mon regard sur le frigo. MERDE ! J’ai complètement zappé. J’ai un entretien d’embauche, aujourd’hui à onze heures. C’est un entretien très important, avec peut-être enfin un vrai contrat à la clé. Je regarde l’horloge de la cuisine, il est onze heures moins vingt. Oh putain ! J’ai tout juste le temps de me préparer. Et en plus je n’ai pas eu le temps d’appeler la baby-sitter pour Lily.

-          Zayn ? ça me dérange vraiment de te demander ça mais ça te dérangerait de garder Lily ce matin ? J’ai un rendez-vous très important dans vingt minutes et j’ai pas eu le temps d’appeler la baby-sitter mais si tu peux pas c’est pas grave hein, je vais me débrouiller autrement….

-          Respire Jenny, je m’occupe de ta fille. Va te préparer, sinon tu vas être en retard.

-          Merci beaucoup…

Je fonce dans ma chambre et me change en quatrième vitesse. Je file ensuite dans la salle de bain mettre un peu de maquillage et me coiffer, j’attrape ma veste, fais un bisou sur la joue de Lily, un sur celle de Zayn et je file. J’ai un quart d’heures pour me rendre à un restaurant situé assez proche de chez moi, et heureusement.

Je me retrouve tout seul avec Lily. Elle déjeune tranquillement son bol de céréales, j’ai ouvert le frigo et j’ai pris un yaourt, ça suffira pour mon petit-déjeuner.

Je viens de récupérer Niall à son appartement, on a rendez-vous chez Simon autour de midi, là on file chez Louis, le récupérer lui et Harry. Et puis j’aimerais parler à Zayn aussi. Il est onze heures du matin et Niall est en train d’ouvrir un paquet d’oréo. Je ne sais pas comment il fait pour manger autant.  Bref. Il monte dans ma voiture et me serre dans ses bras.

-          Ça va ? Bien dormi ? dis-je

-          Non. J’ai pas arrêté de penser à ce que les garçons nous cachent. J’essayais aussi de penser à ce que toi tu pouvais bien nous cacher.

-          Moi ? Mais je cache rien moi !

En fait si, je cache quelque chose, mais Niall ne doit absolument pas le savoir. Je veux encore garder ça pour moi un moment…

-          Elle s’appelle comment ?

-          Quoi ?

-          Ta petite amie cachée elle s’appelle comment ?

-          Mais j’ai pas de petite amie cachée !

-          Tu mens très mal Liam. Elle s’appelle comment ?

-          Danielle.

-          Elle est belle ?

-          Oui. Elle est magnifique.

-          Elle fait quoi dans la vie ?

-          Danseuse.

-          Classe. Ça fait combien de temps ?

-          Quelques semaines seulement. Mais garde ça pour toi, je veux que ça reste secret ;

-          Oui pas de souci…

-          Si tu dis quoi que ce soit à propos de ça je te jure que je te vole tout tes paquets d’oréo !

Niall pâlit et je rigole. Je me gare en bas de l’immeuble de chez Zayn et Louis et nous montons.

-          Bon on fait quoi en attendant que ta maman revienne ?

-          Je peux regarder la télé ?

-          Je sais pas….

-          Steuplaît Zayn !!!!

-          Bon d’accord ! Allez file sur le canapé, j’arrive.

Trop coooooool ! J’vais pouvoir regarder plein de dessins animés !!! Je m’installe sur le canapé et Zayn vient s’assoir à côté de moi. Il prend la télécommande et met la même chaîne de dessins animés qu’hier. C’est trop bien, j’adore ce dessin animé !!! Je me blottis contre lui et nous regardons les dessins animés en silence.

-          Hazza ? Louis ?

C’est cet appel de Liam qui me réveille. Je me mets alors à paniquer, il est trop tard pour qu’on s’habille, ils vont comprendre tout de suite. Je remonte le drap sur nos corps et je vois Liam passer la tête par la porte de ma chambre. Harry a enfoui sa tête dans mon cou pour se rassurer.

-          Ok, je vois dit Liam, bon bougez-vous le cul pour vous habiller…

Il referme la porte de notre chambre et Harry et moi explosons de rire. Liam avait l’air si troublé.

Je ferme la porte de leur chambre et rejoins Niall au salon.

-          Bon bah on se demandait quand ça se ferait entre eux, et bah maintenant c’est fait…

-          Nan ils ont … ?

-          Bah y’a des fringues partout par terre, ils étaient nus, y’a un préservatif usagé dans la poubelle…

-          Ah ouais je vois.

Ils ont couché ensemble. Wow. J’arrive pas à y croire encore. Ils ont franchi le cap. Ça a dû plaire à Harry, il m’a confié plus d’une fois les rêves un peu fantasmagoriques qui le hantaient à propos de Louis.  Louis et Harry passent dans le salon, en caleçon et disent en chœur :

-          On va prendre une douche, on se dépêche c’est promis.

-          On part chez Simon dans quarante minutes, avec ou sans vous, répond Liam

Je me sens bien là avec Lily. Je regarde les dessins animés avec elle et ça me plaît.  C’est idiot hein, mais les histoires du petit éléphant perdu dans la forêt ou de flipper le dauphin me plaisent et je les suis avec presque autant d’avidité que la petite.  Mon portable sonne dans la poche de ma veste, dans l’entrée. Je me lève et vais le chercher.

A Zayn : Ils me gardent pour faire un essai à midi, tu peux garder Lily un peu plus longtemps ?

Je souris et lui réponds (tout en en profitant pour enregistrer son nouveau numéro):

A Jen’ : Y’a pas de souci. Bon courage ;) On pense à toi !

Je range mon téléphone dans la poche de mon jean et je me tourne vers Lily :

-          Pourquoi tu m’aime bien ?, dis-je à la petite fille

-          T’es gentil. Et puis t’es beau aussi. Et puis maman elle sourit quand t’es là ! Alors j’suis contente moi quand ma maman elle sourit…

C’est mignon. Je lui fais un gros câlin et la petite finit par déclarer :

-          Zayn arrête tu vas m’étouffer si tu me serres aussi fort !

Je rigole et la laisse respirer. Je me sens trop bien avec elle. Je crois que le feeling passe bien entre nous, et tant mieux, si jamais je dois poursuivre un peu la route avec Jenny.

Nous nous sommes enfermés dans la salle de bain, harry s’est glissé sous la douche pendant que je me rase. J’ai encore du mal avec mon bras et je vois Harry jeter des coups d’œil fréquents vers moi pour vérifier que je n’ai pas besoin d’aide. Après de longues minutes sans le voir tourner la tête vers moi je vais voir dans la douche ce qu’il trafique. Je pose le rasoir sur le bord du lavabo et m’approche de la cabine de douche. Harry est tourné vers le mur, et il ne me voit pas arriver. Je comprends alors ce qu’il est en train de faire, en voyant son bras droit bouger.

-          Haz ?

Il sursaute et se retourne, rouge de honte.

-          Pourquoi tu m’as pas demandé de t’aider ?

-          Je… je sais pas…

-          Allez, fais-moi un peu de place, je vais te faire du bien…

-          T’es pas obligé Louis…

-          J’en ai envie.

Je me pousse et le laisse entrer dans la cabine de douche après qu’il a enlevé son caleçon. Il commence par m’embrasser, langoureusement, rageusement, fougueusement, fiévreusement. Je le vois ensuite se mettre à genoux devant moi, mon sexe déjà bien dressé par ma petite masturbation grossit encore et se présente à lui.

-          Bon bah en les attendant on va aller voir Zayn, dit Liam

-          Ouais si tu veux. Il faut qu’on sache pour Jenny.

-          Tu veux vraiment percer les secrets de tout le monde hein ? Déjà avant-hier dans l’avion…, me répond Liam

Effectivement, c’est moi qui ai percé au jour le secret de Louis et d’Harry à force de volonté.

FLASH-BACK

Harry s’est endormi, la tête posée sur l’épaule de Louis. Louis s’est arrangé pour recouvrir leur deux corps de leurs vestes, et il somnole lui aussi. A la faveur des mouvements de l’avion la veste de Louis glisse, dévoilant ses doigts entrelacés à ceux d’Harry.

-          Oh putain !

Je n’ai pas pu m’empêcher de crier et les deux garçons se sont réveillés. Zayn et Liam me regardent sans vraiment comprendre. Je me tourne vers Liam, mon voisin et je dis :

-          T’as pas vu ? T’as pas vu leurs doigts entrelacés ?

Il nie d’un signe de tête. Bien évidemment Louis et Harry ont séparé leurs mains.

-          Putain mais je suis pas dingue, je les ai vus ! Allez, avouez !

Louis et Harry se regardent, ne sachant trop que dire. L’un a rougi, l’autre a pâli. Ils nous cachent un truc c’est sûr.

-          Vous nous cachez quoi ?

Pas de réponse. Il faut absolument que j’arrive à prouver que je ne suis ps fou.

-          Les mecs ! Haz ? Lou ? Vous nous cachez quoi ?

Louis regarde Harry, l’embrasse sur le front et entrelace ses doigts aux siens.

FIN DU FLASH-BACK

En avaient suivi toute les révélations sur leur « couple ». Liam et moi nous nous levons et nous dirigeons vers l’appartement de Zayn. La porte est verrouillée. Il n’est donc pas rentré. Il a découché. C’est la première fois depuis la mort de Perrie.

-          Il est où bordel ?!?,  s’exclame Liam

-          Ne cherche pas. On saura tout à l’heure quand on sera chez Simon…

Lily s’est endormie contre moi, et je la berce en lui fredonnant des chansons. J’ai éteinte la télé, je profite juste du moment, c’est agréable, son petit cœur bat tout vite, et elle sourit en dormant.

Louis me fait une pipe du tonnerre ! Je me mords le poing pour ne pas hurler tant c’est bon. Il suce ma bite sur tout son long. Tout en excitant mon gland avec sa langue. J’ai placé mes doigts à l’arrière de son crâne. Et je l’encourage à accélérer le rythme. Il s’exécute et me pompe de plus en plus vite et fort. Je sens le plaisir se diffuser dans tout mon corps et lorsque je le sens arriver dans mon entrejambe je tapote sur le crâne de Louis qui se retire. Il laisse ses doigts coulisser sur mon sexe qui n’attendait que ça. Je laisse échapper plusieurs longues giclées de semence. Il sourit et m’embrasse. Il prend le flacon de gel douche posé dans l’étagère derrière moi et m’en enduit tout le corps. Comme il est collé à moi, il a plein de savon aussi sur lui et nous nous lavons mutuellement. C’est agréable, c’est mignon, ça fait vraiment couple ! Il en profite pour me glisser à l’oreille :

-          La prochaine fois que tu veux te faire du bien, appelles-moi, je suis aussi là pour ça…

-          Mais je ne voulais pas être trop demandeur…

-          Hazza je préfère te sucer plutôt que te voir te branler.

-          Vraiment ?

-          Oui. Te faire plaisir me fait du bien…

-          Arrête, sinon on va passer notre vie à faire ça.

-          Ça serait une vie très agréable…

Il me fait un clin d’œil et comme il est bien rincé il sort de la douche.

Du coup on est retournés dans le salon de chez Louis. Par habitude j’ai été nous chercher à chacun un coca. Nous le sirotons en silence. Je suis songeur, je me demande où a bien pu passer Zayn. Où a-t-il dormi ? Je ne peux m’empêcher de me faire un peu de souci pour lui, il est encore très fragile. Est-il chez Jenny ? A-t-il dormi là-bas ? Où est-il maintenant ?

Louis et Harry sortent de la salle de bain main dans la main, toujours en caleçon, ils filent s’habiller dans la chambre de Louis. Je ne me ferais pas à l’idée de les voir ensemble, je suis bien trop attaché au couple formé par Louis et Eleanor pour tolérer ça. Mais pourtant il faudra que je m’y fasse.

-          On y va ?, dit Louis en revenant dans le salon

-          Ouais on y va, dis-je d’une voix froide

-          Zayn est rentré ? aoute harry

-          Non, dis-je d’une voix toujours aussi froide.

 Niall descend avec Harry et Louis me retiens par le bras.

-          Tu me fais la gueule ?, me dit-il

-          Moi ? Je ne vois pas pourquoi je te la ferais…

-          Liam. Je te connais. Qu’est-ce qui se passe ?

-          Ce que tu fais avec Harry. C’est dégueulasse pour Eleanor.

-          Liam s’il-te-plaît. Je suis heureux, je me sens bien. Je me sens mieux grâce à Harry. J’ai besoin de lui.

-          Et Eleanor ?

-          J’ai besoin d’elle aussi. Je l’aime, elle porte mon enfant.

-          Elle porte ton enfant et tu couches avec Harry ? Bien sûr, c’est tout à fait normal.

-          Liam. Tu sais autant que  moi qu’on peut aimer deux personnes à la fois. Et tu sais à quel point alors notre vie s’organise en un équilibre entre ces deux personnes.

Le patron a bien aimé notre entretien et il a choisi de me faire passer tout de suite un essai. Si je lui conviens, il me signe mon contrat dans l’après-midi. Enfin un vrai boulot avec un vrai contrat. J’espère que je vais décrocher cet emploi. Je pense à Zayn que j’ai laissé tout seul avec ma fille, je m’en veux, ça n’aurait pas dû se passer comme ça, mais j’avais complètement zappé ce rendez-vous.

Nous arrivons chez Simon, je suis un peu nerveux, les reproches de Liam m’énervent. Qu’est-ce que j’y peux si mon cœur balance entre Eleanor et Harry ? La voiture de Zayn n’est pas là, il va encore arriver en retard j’en suis sûr. Comme d’habitude. Nous entrons dans l’immeuble, Liam dit à la standardiste que nous sommes attendus et nous montons dans le bureau de Simon. Ici en public je ne peux tenir la main d’Harry, et ça me manque. J’aime bien sentir ce contact entre nous…

Louis n’a pas dit un mot de tout le trajet, ça m’inquiète, il n’est pas comme ça en principe. Simon nous accueille en venant nous serrer chacun dans ses bras. Bien évidemment il ne peut que noter l’absence de Zayn.

-          Il va arriver, dis-je immédiatement, je pense qu’il va arriver, tu sais comment il est, il est toujours en retard.

-          Je sais, dit Simon en rigolant, asseyez-vous en attendant, quoi de neuf ?

Je regarde Louis en rougissant, on en a discuté ensemble, on veut avouer notre relation à Simon. Il faut qu’il soit au courant, il a le droit d’être au courant.

Lily s’est réveillée et elle réclame à manger. Nous nous dirigeons tous les deux vers la cuisine et je dis :

-          Tu veux quoi à manger  D’habitude ta maman elle te fait quoi à manger ?

-          Je sais pas…

Ah bah ça ça va vachement m’aider ! J’ouvre les placards pour regarder ce que je vais bien pouvoir nous faire à manger. Beaucoup de boîtes de conserves, beaucoup de féculents aussi.

-          Des pâtes ça te va ?

La petite grimace. Je m’apprête à lui proposer une boîte de conserve quand mon téléphone sonne. Je décroche, c’est Liam.

-          MAIS QU’EST-CE QUE TU FOUS BORDEL ?!? Ca fait une demi-heure qu’on t’attend ! T’es chiant à toujours être à la bourre !

-          Putain merde j’avais zappé le rendez-vous chez Simon !

-          C’est pourtant toi qui l’a réclamé !

-          Oui je sais. J’arrive.

Lily me regarde avec des yeux méchants :

-          C’est pas bien de dire des gros mots !

-          Je sais. Désolé ma puce. On mangera plus tard, il faut qu’on se dépêche d’aller quelque part d’accord ?

-          Oui ! Chouette !

Nous récupérons rapidement nos vestes, je prends les clés sur la porte pour les verrouiller, les glisses dans ma poche, prend Lily dans mes bras et nous descendons jusqu’à ma voiture. J’installe la petite à l’arrière, elle s’attache et je prends le volant.  Comment est-ce que j’ai pu oublier un tel rendez-vous ? Je m’empresse d’envoyer un rapide sms à Jenny tout en conduisant :

A Jen’ : J’avais moi aussi zappé un rendez-vous important, j’ai pris Lily avec moi, je te la ramène après, ne t’inquiètes pas.

Je sens que je vais le tuer. Il disparaît, il découche, et il oublie le rendez-vous. Zayn déraille complètement en ce moment.  Simon commence lui aussi à s’énerver. On en est à quarante-cinq minutes de retard, Zayn va se faire tuer. Louis et Harry, maintenant qu’ils sont tous révélé à Simon s’embrasse doucement. Niall essaye tant bien que mal de ne pas le scruter.

Je me gare en bas de l’immeuble de chez Simon. Je prends Lily dans mes bras et je lui dis en pénétrant dans le bâtiment.

-          Tu vas être sage ? J’en ai pas pour longtemps et après je t’emmènerai manger au restaurant si tu veux.

-          D’accord.

-          Merci ma puce.

 Je l’embrasse sur le front et pousse la porte du bureau de Simon. Tout le monde se tourne vers moi, Lily a toujours son nounours dans les bras et elle se cache un peu derrière, de timidité. Je la pose sur une chaise, lui prête mon portable avec les écouteurs et je lui lance la musique. Je reste accroupi devant elle jusqu’à ce qu’elle commence à fredonner. Je me relève alors et vais dire bonjour à Simon. Je lui serre la main et Niall dit :

-          Tu nous explique ?

-          Je vous expliquerai plus tard, dis-je

-          Non, dit Simon, tu viens d’arriver, en tenant une petite fille dans tes bras, tu la fait rentrer de force dans mon bureau, tu arrives en retard, alors tu t’expliques.

Zayn semble mal à l’aise. Je regarde la petite fille, elle doit avoir huit-neuf ans, pas plus, elle est toute mignonne avec ses deux couettes et ses grands yeux qui nous dévisagent.

-          Euh…, commence Zayn, c’est Lily, je la garde pour la journée.

-          Elle est quoi pour toi ?, demande Harry

-          Une amie.

Je vois Liam hausser les sourcils.

-          Bien, dit Simon, maintenant tu pourrais peut-être nous dire pourquoi tu as sollicité un rendez-vous

-          Hmmm alors voilà, c’est par rapport à Perrie. Elle a laissé une lettre au cas où il lui arrive quelque chose, et dedans elle disait qu’elle ne voulait pas que les filles s’arrêtent de chanter. Elle me demande de leur proposer, en accord avec toi Simon, un projet qui les pousserait à reprendre leur micro. J’y ai beaucoup réfléchi et j’en suis arrivé à l’idée de leur proposer de faire un album qui soit en quelque sorte hommage à Perrie. Elles pourraient reprendre dessus les chansons que Perrie aimait bien.

-          Pourquoi nous on est là ?, demande Niall

-          J’y viens, reprend Zayn, j’aimerais proposer aux filles qu’on reprenne une chanson avec elles sur cet album-là. Mais je voulais d’abord vous en parler avant de  leur proposer quoi que ce soit.

Simon réfléchit, je le sais parce qu’il fronce toujours les sourcils quand il réfléchit. Zayn semble nerveux, il se balance d’une jambe à l’autre en jetant quelques coups d’œil vers Lily de temps à autre. 

-          Ça me semble une bonne idée, déclare Simon, ça motivera les filles à chanter de rendre hommage à Perrie. Et si vous les garçons vous êtes d’accord, ça me semble aussi une bonne idée ce qu’a proposé Zayn.

-          Moi ça me convient, dis-je, Perrie mérite qu’on lui rende hommage en musique

-          Nous aussi, disent Harry et Louis en chœur

-          Ouais, dit Liam, ça me va. c‘est une bonne idée Zayn. Elle va être fière de toi.

-          Zayn tu viens avec moi, dit Simon, les filles sont en studio au sous-sol on va les voir tout de suite.

Zayn regarde Lily mais je lui dis :

-          T’inquiètes pas, on s’occupe d’elle.

Il embrasse la petite fille sur le front et descend avec Simon. Je me tourne vers Louis :

-          Lou’ ? Tu pourrais mettre la petite en confiance ? Je voudrais lui poser quelques questions.   

-          Ouais je vais essayer.

J’embrasse furtivement Harry, sur les genoux duquel je suis assis et je m’assois par terre devant la petite fille. Après Zayn, c’est moi le plus doué avec les enfants, vu le nombre de petites sœurs que j’ai. J’enlève doucement ses écouteurs à la petite fille qui me regarde avec ses grands yeux, elle semble attendre quelque chose de moi.

-          Salut, moi c’est Louis, dis-je en lui tendant la main, je suis un ami de Zayn

-          Moi c’est Lily, dit la petite fille en me serrant la main

-          Enchanté. Y’a mon ami Niall qui est là-bas, qui voudrais te poser quelques question, tu veux bien ?

-          J’ai quoi en échange ?, dit la petite fille en souriant

Niall sort un paquet de bonbons de sa poche.

-          Un bonbon à chaque fois que tu réponds à une de mes questions, dit Niall en s’approchant de Lily

-          Mmmmh, hésite la petite, je sais pas…

-          Deux bonbons ?, propose Niall

-          D’accord !

Elle est coriace en affaires. Niall vient s’assoir par terre à côté de moi et Liam et Harry viennent faire de même.

Niall lance alors les hostilités.

-          Comment tu connais Zayn ?

-          Ma maman et moi on l’a rencontré en allant voir mon papa qui est au Ciel…

Niall sort deux bonbons du paquet et les donne à la fillette qui les met dans sa poche.

-          Elle s’appelle comment ta maman ?

-          Jenny !

Nous nous regardons tous avec un sourire entendu. La mystérieuse Jenny est bien moins mystérieuse maintenant.

-          Zayn et ta maman ils sont amis ?

-          Oui je crois.

-          Il a passé la nuit dans votre maison ?

-          Oh oui ! Même qu’il a dormi tout nu dans le lit avec ma maman

Je regarde Louis qui se retient de rire. Elle est trop mignonne. Niall continue à interroger la petite :

-          Tu crois qu’ils sont amoureux ?

-          Oh ça oui ! Hier je les ai vus s’embrasser dans la cuisine pendant que je regardais l’éléphant à la télé.

Je n’ai aucune idée de ce qu’est l’éléphant mais par contre j’ai très bien compris ce que la petite a dit avant. Zayn a embrassé Jenny. Zayn est amoureux. Ou en tout cas il recommence à l’être. Tant mieux. Niall qui veut absolument tout savoir continue à interroger la petite fille.

Je ne suis pas très rassuré d’avoir laissé Lily seule en haut avec les garçons mais Simon ne m’a pas trop laissé le choix. Dans les escaliers entre le rez-de-chaussée et le sous-sol il m’arrête et me dit :

-          C’est qui la gamine ?

-          La fille d’une amie.

-          D’une amie ?

-          D’une fille qui pourrait bien beaucoup compter dans ma vie par la suite, mais garde ça pour toi s’il-te-plaît Simon, j’en suis vraiment au tout début de cette histoire et je ne veux pas que ça foire.

-          D’accord. Je peux savoir comment elle s’appelle au moins ?

-          Jenny.

Il me sourit et nous terminons de descendre. Les filles sont en studio mais elles n’enregistrent pas, elles écoutent simplement les morceaux qu’elles sont enregistré avec Perrie avant sa mort. Je vois des larmes rouler sur leurs joues, c’est vrai que ça doit être dur pour elles. Je rentre dans le studio et elles viennent toute les trois me serrer dans leurs bras. Ça me fait du bien aussi d’être avec elles. Elles mettent l’enregistrement en pause, et se tournent vers Simon et moi.

-          Vas-y Zayn, je te laisse leur expliquer, dit Simon

Nous avons réussi à savoir à peu près tout de la relation entre Zayn et Jenny, ou en tout cas tout ce que la petite pouvait nous en apprendre. Elle vient d’engloutir deux bonbons et elle attaque maintenant le troisième.  Zayn et Jenny. Ça sonne bien. Et tant mieux s’il arrive à se reconstruire auprès d’une femme. Mais j’aurais préféré apprendre tout ça de Zayn, et pas de Lily. La petite est quand même trop mignonne, ses grands yeux nous captivent tous. Elle a un je ne sais quoi d’innocence mêlé à de l’ingéniosité et de la curiosité, et je comprends que Zayn soit très proche de la petite. Si la petite est à l’image de sa mère, je comprends aussi l’attirance que Zayn a pour elle. Je dis soudain :

-          On dit rien à Zayn sur ce qu’on vient de faire, on attend qu’il soit prêt à nous en parler de lui-même.

Tout le monde approuve en silence, juste à temps car Zayn et Simon ré-entre dans le bureau.

Je suis contente, les filles ont trouvé mon idée géniale, et elles ont promis de se pencher le plus tôt possible sur les chansons que Perrie aimait pour les harmoniser. Ça va être génial, elles ont besoin de ça pour avancer, et ça nous fera du bien, à moi et aux fans. Lily n’a plus ma musique dans les oreilles et elle est en train de se gaver de bonbons. Je m’approche d’elle et lui dis à voix basse :

-          Ma puce ? Qui c’est qui t’as donné ces bonbons ?

Elle me désigne Niall du doigt. Bah oui, forcément.

-          D’accord, ne mange pas tout tout de suite, sinon on ne va pas au restaurant

Elle remballe le bonbon qu’elle était en train de déballer et le range dans sa poche. Je m’approche de Niall et lui dit :

-          C’est malin les bonbons à l’heure du repas. Sa mère va me tuer…

-          Sa mère ?

Je ne réponds pas et dit à Simon :

-          Merci d’avoir approuvé mon idée, faut que j’y aille maintenant. Lily tu viens, on y va.

La petite fille vient me prendre la main et nous sortons du bureau de Simon, direction la voiture. Je vais l’emmener dans un petit restaurant dans un coin tranquille de la ville, loin de l’agitation du centre. Elle s’installe et boucle sa ceinture à l’arrière, je reprends le volant.

Nous nous retrouvons tous les quatre comme des cons dans le bureau de Simon. Il nous regarde longuement puis déclare, exactement en même temps que Niall :

-          Il est amoureux.

Nous éclatons de rire et Simon reprend :

-          Comment vous le savez, vous ?

-          On a demandé  Lily, dit Liam, sa nouvelle copine s’appelle Jenny, c’est la maman de la petite, ils se sont rencontrés au cimetière, Zayn a dormi là-bas la nuit dernière, tout nu et dans le lit de Jenny. La petite l’adore, c’était son anniversaire hier et il lui a offert le nounours qu’elle avait avec elle, et y’a un mois à peu près il l’a aidée à faire ses devoirs en dessinant des bonhommes. Comment tu le sais toi Simon ?

-          Je lui ai demandé qui était la gosse, et il a avoué que c’était la fille d’une amie qui allait beaucoup compter dans le futur pour lui.

-          C’est trop mignon, dit Louis

-          C’est censé être une bonne ou une mauvaise chose que Zayn soit amoureux ?, dis-je

-          Je ne sais pas, dit Liam, d’un côté c’est bien parce que ça va l’aider à aller mieux, d’un autre côté j’trouve ça tôt quand même, ça fait même pas deux mois que Perrie est morte.

-          Ouais mais l’amour est imprévisible, dit Louis en me regardant

Je plonge mes yeux dans les siens et colle mes lèvres aux siennes. C’est vrai que l’amour est imprévisible.

Je commence à me faire à l’idée que Louis et Harry sortent ensemble, je trouve même ça plutôt mignon. Enfin sauf si on fait abstraction de la pauvre Eleanor clouée sur un lit d’hôpital dans le coma.

-          Les garçons, reprend Simon, ça vous dirait de passer un peu de temps en bas avec les filles ? Ça leur ferait du bien.

-          Moi je peux pas, dit Liam, j’ai rendez-vous et je peux pas annuler

Il me fait un clin d’œil et je comprends qu’il a rendez-vous avec sa nouvelle petite amie.

-          Moi je veux bien, dis-je, de toute façon je n’ai rien d’autre à faire.

Louis et Harry se regardent et Louis finit par dire :

-          Nous on ne peut pas, désolé.

-          Bon bah je descends tout seul alors, dis-je en rigolant, bande de lâches !

Je vais serrer Simon dans mes bras et je file voir les filles au sous-sol.

Je conduis tranquillement tout en discutant avec Lily.

-          Ils sont gentil hein mes amis ?

-          Oui, me dit la petite fille, surtout celui qui m’a donné les bonbons.

-          Pourquoi il t’as donné des bonbons ?

-          Je devais répondre à ses questions, si je répondais j’avais droit à deux bonbons !

Et bah dis donc, je me demande bien quel genre de questions il a bien pu lui poser pour la « payer » aussi cher.

-          Quoi comme questions par exemple ?  

-          Il voulait savoir si tu étais amoureux de ma maman, alors j’ai dit que oui…

-          Putain merde !

Zayn vient de taper sur le volant. Apparemment j’ai fait une bêtise. Je me mets alors à pleurer.

Merde, Lily s’est mise à pleurer. Je me gare sur le côté de la route et je vais ouvrir sa portière, je la prends dans mes bras et dit :

-          Pourquoi tu pleures ma puce ?

-          Parce que tu es fâché contre moi…

-          Mais non ! Je ne suis pas fâché contre toi c’est promis, c’est juste que mon ami Niall est un peu trop curieux.

-          Promis ?

-          Promis.

-          Dis Zayn, t’es vraiment amoureux de ma maman ?

-          Je crois. Je crois que je suis amoureux d’elle. Mais il ne faut pas lui dire que j’ai dit ça d’accord ?

-          D’accord !

-          Allez viens on finit le chemin à pied, on n’est plus très loin.

Je l’aide à descendre de la voiture et nous nous dirigeons vers le restaurant un peu plus loin dans la rue. C’est une pizzeria où j’avais mes habitudes avec Perrie. Je n’y suis pas revenu depuis qu’elle n’est plus là, mais aujourd’hui, avec Lily, je me sens prêt à revenir ici.

Nous nous sommes dépêchés de renter à l’appartement, visiblement on a la même envie l’un de l’autre. C’est con à dire mais on risque de passer un certain temps au lit dans les prochains jours. A peine sommes-nous entrés dans l’appartement que harry me plaque au mur, sans préambule il introduit sa main dans mon caleçon. Ça risque d’être bien plus sauvage qu’hier.

J’ai mangé une quatre fromages et Lily a mangé une pizza au jambon et à la mozzarella, elle s’est régalée, sous les yeux attendris du patron de la pizzeria qui, complètement séduit par Lily, nous a offert le repas. Nous sommes maintenant en bas de l’appartement de Jenny, et nous montons les marches. Jenny est déjà là, elle nous attend, assise en haut de l’escalier. Elle me regarde et dit :

-          C’est toi qui as les clés, je suis partie sans ce matin.

-          Désolé, ça fait longtemps que tu nous attends ?

-          Non, cinq petites minutes seulement.

-          D’accord.

Zayn me tend la main pour m’aider à me relever, une fois que je suis debout il enroule son bras autour de ma taille. Je lui lance un regard réprobateur par rapport à Lily mais il me dit à voix basse :

-          Elle est déjà au courant.

Dans un sens c’est peut-être mieux comme ça. Il ouvre la porte et nous entrons dans l’appartement, mais Zayn n’enlève pas sa veste, il nous dit :

-          Je peux pas rester, j’ai un truc à faire ce soir, mais je reviens vous voir bientôt mes deux princesses !

Il prend Lily dans ses bras, lui fait un gros câlin et un gros bisou et elle file dans sa chambre poser ses affaires. Zayn me prend alors par la taille et m’attire tout contre lui. Il m’embrasse doucement sur la bouche, puis il me dit :

-          Au fait ton entretien ça s’est passé comment ?

-          J’ai pas eu le job. Mais c’est pas grave.

-          T’es sûre ?

-          Certaine.

Il m’embrasse encore une fois et alors qu’il s’apprête à partir je dis :

-          Eh ! Tu ne me reviens pas seulement dans un mois hein ?

-          Promis. Je me suis trop attaché à toi Jenny, et à Lily aussi, pour ne revenir que dans un mois.

Je ne résiste pas à l’envie de lui voler un dernier baiser puis je le laisse partir. Après avoir fermé la porte derrière-lui je reste appuyée un long moment contre. Je me sens bien avec Zayn, je me sens revivre.

J’ai préféré ne pas rester ce soir, je ne voudrais pas à nouveau me ridiculiser comme hier. Et puis j’aimerais comprendre, comprendre pourquoi j’ai eu cette panne honteuse. Je me suis senti tellement mal, tellement nul hier soir ; je ne veux pas que ça se reproduise. Alors j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes, ce soir je vais faire quelque chose dont j’ai terriblement honte mais qui selon moi me permettra de renouer avec le sexe : aller aux putes. Je l’ai déjà fait, très rarement je l’avoue, mais je l’ai déjà fait. En espérant que ça m’aide. J’en ai besoin…

 

Alors ? Zayn qui "annonce" a Perrie qu'il a pris une grande décision ? Liam qui s'inquiète pour Zayn ? Et Liam qui tente de piéger Louis et Harry en évoquant Eleanor ? Zayn qui se rend chez Jenny pour s'excuser et souhaiter un joyeux anniversaire à la petite ? Jenny qui ne se fait pas d'illusions et se dit qu'il n'est là que pour Lily ? Les garçons qui se posent des qustions sur la mystérieuse "sortie" de Zayn ? Zayn qui se rapproche de Jenny ? Jenny qui laisse Zayn faire ? Les excuses de Zayn ? Niall et Liam qui se sentent impuissants face aux conneries de leurs amis ? Louis qui en veu plus d'Harry ? Le baiser entre Zayn et Jenny ? Lily qui engueule Zayn parcequ'il y connait rien en dessins animés ? Harry qui flippe ? La scène entre Zayn et Jenny dans la cuisine ? Louis qui rassure Harry ? Harry qui va s'enfrmer dans la salle de bain parce qu'il a peur et Louis qui le rassure ? Harry qui cède à Louis ? Zayn qui couche Lily ? Louis et Harry qui s'avouent que c'est leur pemièe fois avec un mec mais qui continuent quand même ? Zayn et Jenny qui se sont posés sur le canapé devant la télé ? Louis qui commence a faire du bien à Harry ? Zayn et Jenny qui parlent des consentement de leurs défunts conjoints ? Zayn qui accepte les avances de Jenny ? Louis qui se laisse enculer par Haz ? Zayn qui n'arrive pas à s'exciter ? Louis qui se fait sucer par Haz ? Zayn contraint d'abandonner ? Jenny qui le rassure ? Louis qui finit par se laisser aller dans la bouche d'Haz ?  

Zayn qui se fait réveiller par Lily qui vient squatter le lit de sa mère ? Harry qui veille sur le sommeil de son amoureux ? Jenny qui prépare le déjeuner de sa fille et qui se rend compte qu'elle a zappé son entretien d'embauche ? La demande qu'elle fait à Zayn de garder Lily pendant ce temps ? Raisonnable ou pas ? Zayn qui accepte et se sent à l'aise ? Niall qui réussit à percer le secret de Liam ? Liam qui semble très amoureux mais qui ne veut pas que ça se sache ? Zayn qui consent à laisser Lily regarder des dessins animés ? Liam et Niall qui découvrent les activités nocturnes d'Harry et Louis ? Jenny qui demande à Zayn de garder Lily encore un peu plus longtemps ? Harry qui a recours à la masturbation pour soulager son envie matinale de sexe ? Louis qui préfère lui faire lui-même du bien ? Comment Niall a percé le secret d'Harry et de Louis ? Liam qui découvre que Zayn a découché ? La pipe de Louis à Harry ? Liam qui s'inquiète pour Zayn ? Liam qui fait des reproches à Louis par rapport à Eleanor ? Louis qui explique qu'il aime les deux ? Harry qui s'inquiète pour son chéri quand ils arrivent chez Simon ? Les deux amants qui passent aux aveux ? Zayn qui se fait appeller par Liam parce qu'il a oublié le rendez-vous chez Simon ? La décision de prendre Lily et de filer chez Simon ? Liam qui commence à en avoir marre des histoires de Zayn ? Zayn qui monte et installe Lily dans le bureau de Simon avec de la musique dans les oreilles ? Les interrogations des garçons sur Lily ? Les explications maladroites de Zayn ? Zayn qui propose le projet pour Perrie ? Les garçons qui acceptent ? Simon qui emmène Zayn voir les filles ? Les garçons qui se précipitent et "payent" Lily pour en savoir plus ? Les garçons qui découvrent qu'elle est la fille de Jenny et que Zayn a passé la nuit là-bas ? Simon qui perce lui aussi le "mystère Jenny" ? Zayn qui se dépêche d'éloigner la petite fille de ses amis ? Niall qui accepte de filer voir les filles pendant que Liam va retrouver sa copine et que les garçons se sautent dessus à l'appartement ? Zayn qui interroge la petite et qui découvre que ses amis ont probablement percé son secret ? Lily qui croit qu'elle a fait une bêtise et qui se met à pleurer ? Zayn qui la rassure ? Harry qui saute a moitié sur Louis ? Zayn et Lily qui retrouve Jenny à l'appartement ? Jenny qui n'a pas eu le job mais qui s'en fout ? les baisers échangés entre Zayn et Jenny ? Zayn qui préfère ne pas rester le soir ? La "solution" qu'il a trouvé pour ne pas avoir de nouvelle panne ?