Bonsoir. J'suis crevée donc j'vous épargnerai les longues introductions, j'espère juste que vous aimerez mon chapitre !!

Chapitre 19: Douce fin de soirée...

Chambre d’Erik

Perola est là, devant moi, assise sur le lit. Les genoux repliés, le menton posé dessus elle me fixe avec ses beaux yeux. Je ferme la porte et m’approche du lit, elle recule et me fais signe de prendre une chaise plutôt. Je tire la chaise de bureau d’Erik et m’assois dessus.

-          Ça va ?, dis-je

Elle hoche la tête en silence. Notre conversation risque d’être difficile.

Je voudrais bien parler, je voudrais bien dire quelque chose, mais j’en suis incapable, j’ai la gorge bien trop nouée. Niall me regarde, tendrement, doucement, mais avec de la douleur dans les yeux. Je comprends que je l’ai blessé, que j’ai ouvert quelque chose en lui et que la blessure est à vif. Je ne sais pas ce qu’on va faire, je ne sais pas si notre couple survivra à ça. Et pourtant je le veux. Je le désire ardemment. C’est la première fois que je me rends compte à ce point de mes sentiments pour Niall. Je ne sais encore pas ce qu’on va faire pour le bébé, mais pour ce qui est de Niall, j’ai pris ma décision.

Je tends le bras et il comprend. Il se lève et s’approche, sa main glisse sur ma main et mon bras, et mes doigts viennent se poser sur sa joue alors qu’il s’assoit à côté de moi sur le lit. Mon pouce caresse tout doucement sa joue. Il pleure en silence. Les larmes roulent le long de ses joues sans qu’il cherche à les arrêter. Je sens mes yeux s’humidifier aussi.

-          Je t’aime Niall… Je sais que tu penses que je mens mais pourtant c’est vrai. Je t’aime. Je suis dépendante de toi. Te laisser m’a brisé le cœur, te voir aussi mal aussi. J’ai besoin de toi dans ma vie. Enfin seulement si tu veux encore de moi…

C’est la première fois que je me confie comme ça à lui. Il sourit doucement entre ses larmes et pose lui aussi sa main sur ma joue.

-          Je t’aime Perola, me dit-il

Il se penche vers moi et m’embrasse tout doucement sur le front. Il presse ses lèvres contre ma peau, il refuse de les enlever, et nous restons comme ça jusqu’à ce que nos larmes soient taries. Il pose ensuite son front contre le mien, nos visages sont à quelques millimètres l’un de l’autre.

Je sens le souffle chaud de Perola sur mon cou. Nos visages sont très proches l’un de l’autre. Nous nous regardons dans les yeux, sans dire un mot. Je peux enfin lire dans ses yeux l’amour qu’elle me porte, et je vois qu’elle lit dans les miens la réciprocité de ces sentiments.

-          Perola ? Il faut que je te pose une question. Mais je veux que tu me répondes franchement et sans détour.

-          Vas-y mon cœur, dit-elle dans un demi-sourire

-          On va faire quoi pour le bébé ?

-          Je sais pas. C’est la réponse la plus franche que je peux te faire.

-          Mon ange…

Je caresse doucement sa joue tout en réfléchissant. Je ne sais pas du tout ce que l’on va bien pouvoir faire. Je ne me sens pas prêt à être papa.

Niall semble réfléchir à toute vitesse, et je fais de même. Je ne me sens pas prête pour être mère, je ne pense pas que je vais garder le bébé. Mais si Niall le voulait ? Il faut que je saches.

-          SI jamais je ne le gardais pas est-ce que tu m’en voudrais ?, dis-je à demi voix

-          Je penses pas. Je ne me sens pas prêt à être papa.

-          Et moi pas prête à être maman… Je… Je crois que je ne vais pas le garder…

-          Si c’est ton choix je te soutiens. Mais je voudrais qu’on prenne bien le temps de réfléchir à tout ça. Qu’on ne regrette pas notre décision après.

-          Oui…

Je l’embrasse doucement sur la joue et me réfugie dans ses bras. Il est la seule personne qui puisse me faire aller mieux. Je reste dans ses bras longtemps, très longtemps, très très longtemps. Je ne dis rien, je sanglote puis je ris, je pleure, je l’embrasse dans le cou. Il se contente d’enfouir sa tête dans mon cou et de passer sa main dans mon dos. C’est fou ce que ça fait du bien.

Dans le salon

Nous nous sommes tous réunis là, les autres nous ont expliqué pour Niall et Perola, et nous attendons tous maintenant d’avoir de leurs nouvelles. A part eux, il manque Louis et Eleanor, mais ils doivent être dans leur chambre, en amoureux. Erik nous a fait monter du thé que nous buvons en silence. Le feu brûle toujours dans la cheminée, et je vois mon alliance briller à mon doigt. Visiblement elle a dû produire un éclat de lumière puisque Zayn tourne précipitamment la tête vers moi. Il écarquille les yeux, manque de s’étouffer avec le thé qu’il a dans la bouche, en recrache la moitié dans sa tasse et dit :

-          Amy t’as quoi au doigt ?

-          Euh…

Je me sens rougir très très fortement. Cette fois c’est pas comme si on leur avait caché un truc mineur. On s’est mariés. Mariés.

-          C’est rien c’est juste une bague.

-          Juste une bague ?, dit Perrie, on porte pas juste une bague à ce doigt là Amy…

Zayn s’est levé et embête Liam pour qu’il lui montre ses mains. Liam a posé sa tasse et glissé ses mains dans ses poches et refuse de les en sortir. Erik nous regarde en souriant, visiblement lui il sait, Harry Agathe et Perrie me regardent sans trop vraiment comprendre. Finalement Zayn change de tactique et s’approche de moi. Il me regarde avec insistance et s’approche encore et encore, Liam interpose sa main entre lui et moi et Zayn l’attrape, triomphant.

Et merde. Ma jalousie m’a perdu. Je me suis fait avoir comme un bleu. Mon alliance ne peut pas passer inaperçue, je ne porte jamais de bague.

-          PUTAIN J’Y CROIS PAS !!!

Zayn jubile, il a percé notre secret

-          ILS SE SONT MARIES ET ILS NOUS ONT RIEN DIT ! J’Y CROIS PAS PUTAIN !!

Il ne lâche pas ma main et fixe toujours mon alliance.

-          C’est vrai ?, demande Harry

-          Oui, admet Amy qui est devenue rouge vif

-          Mais… pourquoi ?, dit Agathe

-          A cause de notre connard de père, répond Erik à la place de sa sœur

-          Putain mais mariés quoi !!, répète Zayn

-          Qui s’est marié ?

Nous nous retournons tous et voyons arriver Louis et Eleanor, main dans la main, mais en tenue légère.

Les cheveux ébouriffés de Louis me font penser qu’il a fait l’amour assez sauvagement avec Eleanor.

-          Liam et Amy ! Ils sont mariés !!

-          Non c’est pas vrai ?!? s’exclame Louis

-          Depuis quand ?, ajoute Eleanor

-          Bon asseyez-vous, dit Amy, on va vous expliquer…

-          Ils sont où les morphales ?, demande Louis

-          Ça aussi je vais vous l’expliquer, mais venez vous assoir avec nous. Prenez un coussin ou une couette et installez vous confortablement.

Nous prenons chacun un coussin et nous nous asseyons près de la cheminée. Zayn et Perrie sont sur le canapé avec Erik à côté d’eux, Agathe est sur le fauteuil et Harry est à ses pieds, enroulé dans une couette, Liam et Amy sont sur l’autre canapé.

Dans la chambre d’Erik

-          Mon ange ? Il faut qu’on discute maintenant.

Oui. Il va falloir qu’on prenne une décision. Je ne sais pas par où commencer.

-          Je sais que ça doit être vraiment bizarre pour toi mon ange d’être… enceinte… Mais il faut vraiment qu’on en parle, reprend Niall

-          Oui je sais. Je… je suis pas prête à être maman Niall. J’y ai jamais réfléchi, et puis c’eest beaucoup trop tôt.

-          Je sais mon cœur. Je trouve que c’est tôt aussi, mais s’il le fait je suis prêt à assumer. Si jamais tu le veux cet enfant et bah j’assumerais.

-          Ça va briser ta carrière Niall.

-          Je me fous de ma carrière. L’important c’est toi… et cette… euh… chose… qui grandit en toi.

-          C’est pas une chose Niall c’est un bébé. Et on ne va pas le garder. Dans quelques années, quand on sera plus grand et plus matures on pourra décider de fonder une famille. Mais je ne veux pas qu’on soit forcés de le faire, juste à cause d’un bête accident.

-          Oui…

-          Niall ? Y’a un problème ?

-          Non c’est juste que j’aurais jamais pensé être confronté au problème de l’avortement.

-          C’est un problème pour toi ?

-          Pas vraiment. Je me fais juste mal à l’idée qu’on puisse euh… supprimer ça…

-          Je vois. Si tu ne veux pas que j’avorte dis-le Niall. J’ai besoin de savoir.

-          C’est pas ce que j’ai dit. Je pense qu’il est clair que tu vas avorter Perola. C’est juste que je sais pas trop comment ils font ça, et c’est ça qui me pose problème.

-          Ça va bien se passer t’inquiètes pas Niall.

-          Oui… Alors notre décision est prise ?

-          Oui. Si tu es d’accord, j’avorte.

-          Je le suis.

En guise de remerciement j’approche mes lèvres des siennes et je l’embrasse doucement.

Je ferme les yeux et savoure ce baiser. Il a le goût salé des larmes que nous avons tous les deux versées. Ce baiser est doux, tendre, il comble nos angoisses de mutuellement se perdre. Maintenant je sais qu’elle m’aime sincèrement, même si elle ne le dit pas. Et je m’en veux d’avoir douté d’elle. Je sais aussi qu’elle n’a jamais eu l’intention de m’abandonner, mais qu’elle voulait juste nous protéger, nous protéger de la crise qui s’annonçait. Après de très longues minutes je décolle mes lèvres des siennes et dit :

-          On descend ?

-          Les autres sont en bas ?

-          Oui mon cœur. Et je sais pas ce que j’aurai fait sans eux.

-          Je t’aime Niall, essaye de ne jamais l’oublier…

-          Je l’oublierai pas. Je ne peux pas l’oublier…

-          Merci. Allez viens on descend maintenant.

Elle entrelace tout doucement ses doigts aux miens, je l’embrasse sur le front et nous nous levons. Je remarque alors seulement qu’elle ne porte plus les mêmes vêtements qu’avant.

-          C’est les fringues de qui ?

-          Erik. Il est vachement mince en fait…

Je crois que je lui dois une fière chandelle d’avoir pris soin de ma petite amie comme ça. Finalement il n’est peut-être pas si méchant que je ne le pensais.

-          Ouais il est sympa et tu dois l’en remercier…, dit Perola en souriant

Je rêve où elle a lu dans mes pensées ?

Dans le salon

Amy et Liam nous ont raconté toute l’histoire de leur mariage, et je comprends la nervosité de Liam depuis hier. Bon bien sûr c’est complétement stupide de leur part d’avoir cédé, mais si c’est leur choix… Amy nous a aussi expliqué pour Niall et Perola, et nous avons complété son histoire par la douleur que Niall nous avait confiée. Amy conclut en disant :

-          Bref, plus personne ne fait l’amour sans capote, à moins que vous mesdemoiselles preniez un quelconque moyen de contraception.

Je regarde Agathe qui me répond par un signe de tête négatif. Bon bah va falloir s’y faire, et utiliser un préservatif. Perrie et Eleanor ne sont pas sous moyen de contraception non plus, j’en ai déjà parlé avec Louis et Zayn. Seul Amy prend régulièrement sa pilule.

Amy rajoute immédiatement :

-          Est-ce que l’un d’entre vous a des préservatifs dans sa valise ? Je pensais en avoir dans ma chambre mais je ne les trouve plus, mes parents ont dû mettre la main dessus.

Je nie de la tête, Zayn, Harry et Liam font de même. Aucune des filles non plus n’en a dans son sac. Erik intervient alors :

-          Moi j’en ai une boîte pleine dans ma chambre, je peux vous en filer quelques-uns si vous voulez..

Il a rougi et je le comprends, ça signifie qu’il doit bien profiter de ses nuits avec son petit-ami. Je souris, je le comprends, je me rappelle le vague moment de panique qui m’avait envahi lorsque dans ma nuit avec Zayn je n’avais pas réussi à mettre la main sur le précieux morceau de plastique. 

-          Ouais ça serait bien, lui répond sa sœur

-          Ok j’y vais !

Au moment où il se lève, Perola et Niall se présentent à la porte du salon. Ils ont beaucoup pleuré tous les deux, ça se voit, ils ont les yeux rougis. Mais ils se tiennent par la main, et j’en déduis que tout s’est arrangé entre eux. Enfin j’espère.

Erik se dirige vers la sortie de la pièce et je vois Perola m’encourager du regard, j’arrête le jeune homme avant qu’il sorte et je le prends dans mes bras. Je le serre fort dans mes bras et lui glisse à l’oreille :

-          Merci d’avoir pris soin d’elle…

-          De rien, me répond le jeune homme

Je le laisse ensuite s’éloigner et Perola reprend ma main avant de m’emmener voir les autres. Nous nous asseyons sur une couette posée par terre, près de la cheminée. Je m’assois et Perola vient se caler entre mes jambes. Je peux ainsi passer mes bras autour de son ventre.  Elle dégage ses cheveux sur le côté et je peux poser mon menton sur son épaule. Tout le monde nous regarde, attendant que l’on dise quelque chose. C’est Perola qui rompt le silence.

-          C’est bon ça va mieux, on avait besoin de parler je crois… et avant que vous posiez la question on ne va pas garder le bébé. Et personnellement j’en dirais pas plus à ce sujet.

-          D’accord, dit Amy

-          Pas de souci, répond Agathe

Erik redescend à ce moment-là et pose une boîte par terre, au milieu de nous. Un peu intrigué je  demande à Perola de regarder ce que c’est. C’est des préservatifs, ça peut être utile en effet.

Woooh, j’en ai jamais vu autant d’un seul coup.

-          Prenez ce que vous voulez, j’en ai gardé d’autres dans ma chambre, dit Erik

Je le regard assez impressionné et il rougit fortement.

-          Par contre y’en a peut-être des un peu spéciaux, rajoute-t-il, donc faites-gaffe quand vous choisissez

Il rougit encore plus. Je tends la main et attrape quelques préservatifs, Je les regarde attentivement, et Perrie fait de même. L’un est un normal, l’autre un « plaisir prolongé », le troisième est à la fraise et le dernier est un « extra-fin ». Je souris et glisse les préservatifs dans ma poche. Je vois Harry faire de même, mais en choisissant les effets qu’il veut. Niall en attrape sans regarder et les glisse dans sa poche, tout comme Louis. 

-          Amy ? Vous m’avez fait appeler ?

John vient de passer la tête par la porte et regarde notre amie.

-          Oui, dis-je, rassemble tes collègues, allez vous habiller correctement, vous mangez avec nous ce soir, c’est Noël !

-          Vraiment ?, dit John

-          Bien sûr ! Mes parents font jamais ça ?

-          Non…

-          Alors profitez-en

-          Merci Amy !!

Il me fait un clin d’œil en rigolant et s’éloigne.

-          Pourquoi tu fais ça ?, me demande Erik un peu interloqué

-          Parce que c’est mes amis, autant que vous qui êtes là, et que c’est Noël et à Noël on doit partager…

-          Mouais…

-          Erik ! Fais un effort s’il-te-plaît !

-          Désolé mais je n’ai pas l’habitude, je les ai toujours traité comme des moins que rien.

-          Et bah tu devrais pas… Ils sont supers sympas !

-          Je sais ! Mais ça reste des domestiques…

-          Pff t’es con, dis-je en lui tapant gentiment dans le bras, bon allez tout le monde va se préparer et se faire beau pour ce soir, rendez-vous ici dans une demie heure

-          Amy t’as quoi au doigt ?, demande timidement Perola

-          Mon alliance. Je suis mariée à Liam, mais on vous expliquera plus longuement tout à l’heure…, dis-je en rigolant

-          Bah félicitations, dit Niall en se levant avec sa petite-amie

Ils s’éloignent, et tous les couples font de même. Erik récupère sa boîte presque vide et remonte dans sa chambre, il ne reste que moi et Liam ici dans le salon.

Je suis songeur depuis tout à l’heure, je pense à tout autre chose que tout ce dont nous avons parlé. Je pense à mes parents, à mes sœurs, et je me dis que je suis désormais marié alors que je ne leur ai même pas présenté ma petite amie. Je trouve ça incorrect, irrespectueux. Je ne regrette pas ma décision de mariage, mais vis-à-vis de mes parents ça ne se fait pas.

-          Bébé ? Tu penses à quoi ?

-          A mes parents. Je trouve ça irrespectueux envers eux de t’avoir épousé sans t’avoir présenté à eux avant. Ils ont le droit de connaitre leur belle-fille.

-          Appelle-les.

-          Ils doivent être dans l’avion.

-          Appelle-les quand même, et dis leur de venir ici plutôt. Y’a largement assez de place pour les loger, et je serais ravie de les rencontrer.

-          Tu crois ?

-          Mais oui bien sûr. Ils font partie de ma famille maintenant.

-          Alors je leur dis de venir mais pas tout de suite, dans quelques jours plutôt, quand ils rentreront de voyage.

-          D’accord. Tu sais Liam, je ne regrette pas qu’on se soit mariés, faudra juste faire gaffe pour tes fans et ton manager, mais on y arrivera sûrement.

-          On fera tout pour y arriver en tout cas.

-          Oui. Allez, viens on va se changer !

-          Pourquoi ? Je t’aime bien habillée comme ça !

-          Tu louperais quelque chose si tu ne me voyais que comme ça.

-          Alors je te suis !!

Je rigole et elle me prend la main, m’emmenant jusqu’à notre chambre. Là elle ferme la porte, se penche sur sa valise et en sors un petite robe de fête, très courte et très sexy.

-          Tu comptes porter ça ?

-          Evidemment ! ça te plaît pas ?

-          Si si c’est juste que… déjà que de pas avoir de caleçon dans mon jean ça m’excite, j’ose pas imaginer ce que ça va être après.

-          Pourtant va falloir t’y faire.

-          Je sais.

Elle se déshabille, se met complètement nue et passe la robe sur elle. Je l’aide à la fermer, elle est complètement nue en dessous, c’est terriblement excitant ! La robe est parfaite et lui va à ravir, comme tout ce qu’elle porte d’ailleurs. Par contre sa robe est extra courte et masque à peine ses fesses ou même son intimité.

-          Amy tu peux pas sortir comme ça, dis-je en souriant

-          Ah ouais ?, me répond-t-elle, on parie ?

Je souris et elle ouvre la porte sur le couloir et descend en courant. Je lui cous après en rigolant, de toute façon je ne veux surtout pas qu’elle se change, elle est bien trop belle comme ça. Les autres nous attendent déjà dans la salle à manger, Erik discute à voix basse avec Niall et Perola, les autres bavardent joyeusement avec les domestiques qui sont là également. Je salue Marcel le cuisinier d’un signe de tête.  Amy ne passe pas inaperçue avec sa robe mais je m’en fous, je trouve ça flatteur.

Perola et moi discutons avec Erik :

-          Ça va mieux ?, demande le jeune homme à ma petite amie

-          Oui ça va beaucoup mieux. Merci d’être venu me chercher, je serais morte de froid sinon

-          Merci d’avoir pris soin d’elle. Ça veut dire beaucoup de choses pour moi.

-          Me remercie pas, j’ai besoin de me sentir meilleur, de me faire pardonner mes erreurs, et ça passe par ça par exemple

-          Tu sais, dis-je, t’es un mec bien Erik, enfin c’est ce que je pense. Et t’as le droit d’être toi-même, en tout cas, avec nous tu le peux, t’as pas à te cacher, à te masquer derrière des manières qui ne sont pas les tiennes…

-          Et puis ça fait du bien à Amy, ajoute Perola

-          Oui, dit Erik, merci de m’aider à être moi-même

-          De rien mec, dis-je en lui donnant une accolade virile

Mes yeux ont eu le tort de se détourner d’Eleanor et de se poser sur Amy. Elle est... il n’y a pas de mots pour la décrire. Sa robe est vraiment très courte et très moulante et je comprends pourquoi Liam la regarde avec tant d’avidité. Eleanor me donne une petite tape à l’arrière du crâne, mais je vois bien qu’elle ne m’en veut pas vraiment, qu’elle aussi est assez impressionnée.

-          Bon allez, on se met à table, Liam et moi on va aider Marcel à monter le repas, John tu pourrais ouvrir une bouteille de champagne s’il-te-plaît ? Mon père doit bien en avoir à la cave…

-          J’y vais !, intervient Erik avant que John ai pu répondre, reste ici John, tu fais ça tout le reste de l’année, je peux bien y aller une fois !

Je vois John et Amy sourire exactement en même temps, visiblement Erik fait tous les efforts que sa sœur attendait de lui.

Erik est parti à la cave, Liam et Amy en cuisine, Zayn et Perrie, pour changer s’embrassent, Louis Eleanor Agathe et moi attendons le retour de nos amis. Par habitude sûrement Louis récupère la cuillère de Liam, il vaut peut-être mieux… J’ai entraperçu la tenue d’Amy tout à l’heure, mais j’ai aussi vu le regard que Liam a porté sur elle, maintenant qu’Amy est sa femme, il risque d’être encore plus possessif. Et je le comprends. Il a décroché la perle rare avec Amy, il a raison de vouloir la garder.  En parlant d’eux ils reviennent avec l’entrée, foie gras pour tout le monde, sauf pour Zayn qui a droit à une terrine de poisson. Il sourit de l’attention qui lui est faite, ça nous évitera une crise comme celle d’hier.

Aujourd’hui il n’y a qu’une seule assiette, qu’une seule paire de couverts, bref c’est un repas simple. Au moins je ne risque pas de me tromper. Nous mangeons tranquillement, tout en buvant du champagne ramené par Erik de la cave de son père. Les domestiques, un peu timides au début discutent avec nous et nous racontent beaucoup d’anecdotes sur l’enfance d’Erik et Amy.  Nous rigolons beaucoup, et Erik et Amy se souviennent avec émotion de leur enfance passée ici.

Après toutes ces anecdotes, j’aide Marcel à débarrasser les assiettes d’entrée et je descends avec lui chercher le plat. Il en profite pour me demander :

-          Vous êtes mariés ?

-          Oui. On a fait ça cet après-midi.

-          Félicitations… Et prends soin d’elle, elle le mérite.

-          Je sais. J’en prends soin, je suis conscient de la chance que j’ai de l’avoir.

Il me sourit, me donne l’immense plat de légumes, prend la viande et nous montons. Je pose le plat sur la table et Erik se propose de faire le service. Certaines habitudes semblent tenaces puisqu’il sert les personnes dans le même ordre que sa sœur l’a fait hier, comme on leur a probablement appris à le faire quand ils étaient jeunes. 

Erik en arrive à moi, je lui tends mon assiette et m’apprête à décliner pour la viande quand Amy intervient et me dit :

-          Tu peux en manger Zayn, on a fait en sorte que tu puisses en manger.

-          Merci !

Je suis assez touché de cette attention une fois de plus. Ils font vraiment tout pour nous simplifier la vie à tous. Nous mangeons tout en discutant, principalement des études d’Amy et du travail d’Erik.

Liam a discrètement posé sa main sur ma cuisse, qu’il caresse doucement. Ça m’excite terriblement mais si je lui dis d’arrêter toute l’attention se portera sur nous.

Amy se mord légèrement la lèvre, et pour cause, je suis la seule à pouvoir voir ce qui la trouble vu notre disposition à table, Liam a posé sa main sur la cuisse d’Amy et il la caresse doucement.

-          Bon on va chercher le dessert ? lance soudain Marcel le cuisinier

-          Oui !, répond Amy en se levant d’un coup

Elle sourit à Liam et accompagne le cuisinier en bas avec les plats vides. Liam leur emboîte le pas.

Perola me tient la main sous la table et nous échangeons de temps à autre un petit regard. J’ai été tellement con de douter d’elle. Je veux dire, c’est tellement évident qu’elle m’aime. Bien sûr notre histoire a démarré très rapidement, peut-être un peu trop, mais nous sommes tombés réellement amoureux tout aussi rapidement. Je ne suis pas rassuré par l’avortement ; nous le voulons tous les deux oui, mais et si ça se passait mal ? Et pui si ça se trouve il est déjà trop tard pour elle pour pouvoir avorter…

-          Pero ?, dis-je à voix basse

-          Ouais ?

-          T’en es à combien de semaines selon toi ?

-          Hein ?

-          Combien de temps depuis que t’es enceinte ?

-          Euh… Bah ça remonte à quand on était en Australie donc presque deux mois déjà…

-          Putain tant que ça ?

-          Niall… On en reparlera à tête reposée, c’est encore trop frais tout ça…

Dans la cuisine

Marcel nous a préparé une immense bûche de Noël, pendant qu’il y ajoute les bougies pour Louis Liam se glisse derrière-moi et me met la main au cul. Littéralement puisqu’il glisse ses doigts sous ma robe. Il m’embrasse dans le cou et me glisse à l’oreille :

-          Je sens que je ne tiendrais pas la soirée entière, tu m’excites trop !

Je glisse mes doigts sur sa joue et l’embrasse tendrement, pour le calmer. Il comprend le message et enlève ses doigts. Je lui souris et Marcel me tend la buche. Nous remontons et en entrant dans la salle à manger Liam se met à chanter pour Louis :

-          HAAAPY BIRTHDAY TO YOUUU ! HAPPY BIRTHDAY TO YOUUU ! HAPPY BIRTHDAY TO YOU LOUIS ! HAPPY BIRTHDAY TOOOOOOOOOO YOU !!!

Nous applaudissons tous et Louis est ému que nous ayons pensé à lui. Eleanor lui prend la main sous la table en souriant, je fais un clin d’œil au jeune homme et il souffle ses bougies en rigolant. Eleanor lui fait un petit bisou sur la joue et il sourit bêtement. Il a l’air heureux. Erik se propose de couper la bûche et Niall tend aussitôt son assiette. Erik le regarde, explose de rire, et le sert.

L’ambiance est bonne, et je suis touché qu’ils aient pensé à me fêter mon anniversaire. Nous mangeons la bûche, délicieuse, avec un petit verre de champagne. Harry qui s’est eclipsé quelques instants revient et me tend une boîte.

-          Désolé niveau paquet cadeau j’ai pas pu faire mieux

-          Oh t’es trop mignon !!!!

Je lui tape dans la main et ouvre mon cadeau. Un casque audio flambant neuf, exactement ce qu’il me fallait. Harry et Agathe me sourient, je les remercie et Niall me dit :

-          Scuse hein mais avec le médecin on a pas eu trop le temps de te trouver un truc, mais promis on ira en ville choisir un truc ensemble, il est hors de question que je t’offre rien

-          T’inquiètes Niall. Et puis le plus beau cadeau que je peux avoir c’est de vous avoir tous ici avec moi.

-          On viendra aussi, on n’a pas eu le temps de te trouver quelque chose, dit Liam en souriant, et puis ça nous donnera l’occasion de sortir

-          Et Louis tu viendras avec moi tout à l’heure, faut que je te parle, dit Zayn en me faisant un clin d’œil

Non ? Il ne va quand même pas … ? Non ça ne peut pas être ça, je dois me faire des idées.

Je me suis enfin décidé. Je vais offrir à Louis ce dont il rêve, ce qui va lui faire extrêmement plaisir je pense… Mais il va falloir qu’on soit méga discrets, sinon ça craint. Nous débarrassons les assiettes et Erik accompagne le cuisinier et les domestiques en bas, avec toute la vaisselle sale. Amy nous propose alors de retourner nous installer dans le salon. Je prends la main de Perrie et nous nous dépêchons de récupérer notre couette sur le canapé. Perrie s’enroule dedans et se blottit dans mes bras. Je rigole et l’embrasse doucement sur le front.

Nous avons repris notre place près de la cheminée. Perola est un peu fatiguée alors elle s’allonge par terre, la tête sur mes genoux. Je joue avec ses cheveux en souriant.  Harry et Agathe se sont assis par terre, ils se tiennent tendrement la main, je ne sais pas comment ils font pour être toujours aussi prudes en notre présence. On ne les voit quasiment jamais s’embrasser langoureusement, ou des mains baladeuses entre eux. Alors qu’entre Liam et Amy c’est plutôt hot. Liam est assis sur le canapé, Amy à califourchon sur ses genoux, face à lui, de sorte qu’il a la tête juste au niveau de sa poitrine. Ils s’embrassent très langoureusement depuis de longues minutes, tout comme Eleanor et Louis mais eux au moins ont eu la décence de s’isoler un peu. Lorsqu’Erik revient il grimace et dit :

-          Amy ? Tu pourrais éviter de faire ça en public ? C’est assez… dégoutant !

Amy rigole et s’installe correctement sur les genoux de son copain… Enfin de son mari plutôt…

Amy nous dit :

-          Ça dit quelqu’un de nous jouer un peu de guitare ?

Comme personne ne répond elle se tourne vers Niall. Il refuse poliment, et pour cause, il ne peut pas bouger, Perola s’est endormie sur ses genoux.

-          Moi je veux bien, dit timidement Erik

-          Tu sais jouer de la guitare ? s’exclame Amy, depuis quand ?

-          Euh… Mark m’a appris un morceau qu’il affectionne particulièrement, c’est le seul que je sais jouer

-          Vas-y montre nous, lui dit sa sœur

Erik sort une des deux guitares de son étui, l’accorde pendant de longues minutes puis il s’apprête à jouer. Nous nous rendons tous un peu plus attentifs.  Dès les premières notes je reconnais la musique, et pour cause c’est l’une des nôtres ! Nous échangeons tous un regard amusé mais nous laissons Erik jouer son morceau jusqu’au bout. Lorsqu’il arrive aux dernières notes de What Makes You Beautiful nous partons tous dans un tonnerre d’applaudissements. Louis dit à Erik :

-          Tu joues vraiment bien !

-          Merci. Vous connaissez ce que j’ai joué ??

-          Euh…, dis-je

-          Bah en fait…, continue Niall

-          Comment dire, ajoute Zayn

-          C’est une de nos chansons, finit par dire Liam

-          Hein ?, dit Erik, de vos chansons ? Vous êtes chanteurs ?

Agathe et Amy explosent de rire, tout comme Eleanor et Perrie. 

Je crois qu’il va falloir qu’on lui explique.

-          Nan mais genre sérieux tu nous connais pas ?, dit Zayn

-          Non, répond Erik en rougissant

-          Les One Direction ça te dit rien ?

-          Bah… C’est le groupe préféré de Mark, mais j’ai jamais cherché à en savoir plus que ça…

-          Ton copain est directioner ?, s’exclame Perrie, mais c’est trop bien !!

-          Directioquoi ?, dit Erik

-          Directioner, dis-je, fan des one Direction si tu préfères. En tout cas ils sont là en chair et en os devant toi. Mais comment tu peux ne pas les connaître ? Ils sont en une de tous les magazines en ce moment…

-          Vous avez pas remarqué ?, dit Amy, Y’a pas de bureau de tabac en ville, le seul journal qu’on reçoit au village c’est le journal local, et seulement deux fois par semaine.

-          Et la télé ?, disent Louis et Eleanor en même temps

-          On capte que quatre chaînes, dit Erik, une de dessins animés, une d’info, une qui ne diffuse que des films, et une de sport.

Ah ouais quand même. Plus isolé qu’ici on fait pas je crois.

-          Je suppose que vous avez pas internet non plus ?, dit Liam

-          Exact. Sauf dans le bureau que je partage avec mon père, dit Erik, et on n’y fait que bosser…

-          La vache..., dit mon petit-ami

Effectivement c’est carrément flippant. Je n’aurais jamais imaginé que nous puissions être coupés du monde comme ça.

C’est carrément flippant de se dire qu’Erik ne nous connait pas.

-          C’est pour ça que tu nous as dit qu’il y avait aucun risque que tes parents nous connaissent ?, dis-je à ma femme

-          Ouais. Ils ne quittent jamais le village. Donc y’a aucun risque.

-          C’est carrément dommage que ton copain ne puisse pas être là, dit Niall à Erik, il aurait kiffé nous rencontrer je crois.

-          Je pense aussi. En plus la chanson que je vous ai joué à la guitare c’est celle sur laquelle on a échangé notre premier baiser, donc c’est archi-symbolique

-          Putain c’est trop mignon, dit Eleanor

-          Ouais trop, ajoute Perrie

-          Bon on fait quoi ?, dit Louis, on explore les quatre chaînes que la télé nous propose ?

-          Si tu veux, dit Amy en lui tendant la télécommande, à toi l’honneur Louis

-          En fait non, faut que je parle à Louis, intervient Zayn, donc on vous laisse choisir le programme

Je fais signe à Louis de me suivre. Je glisse en passant à l’oreille d’Amy :

-          Un endroit où je pourrais être tranquille avec Louis ?

-          Les chambres vides dans notre couloir mais euh… pourquoi ?

Je lui fais un clin d’œil en guise de réponse et je file avec Louis. Nous montons rapidement et en silence. Je fais entrer Louis dans une chambre, je referme la porte derrière-nous et le plaque au mur. Il comprend le message et me laisse faire. Mes lèvres trouvent le chemin des siennes, aussi rapidement que ses mains se glissent sous ma chemise.

Dans le salon

Perrie est restée emmitouflée dans sa couverture, et Eleanor en a pris une elle aussi. Je ne sais pas ce que sont partis faire Zayn et Louis mais ça m’intrigue beaucoup. Perola dort toujours sur mes genoux, Agathe a démarré la télé et sur un commun accord nous nous sommes décidés pour un film de Noël qui commençait juste à ce moment-là.  Nous le regardons en silence, c’est plutôt agréable. Erik ne cesse de nous observer, il doit se sentir trop bizarre d’avoir en face de lui le groupe dont son copain est fan.

Dans une chambre

Louis n’a pas tardé à me faire tomber ma chemise. Il a parfaitement compris pourquoi j’avais voulu qu’on s’isole. Visiblement ça lui fait plaisir. Il me pousse jusqu’au lit où je m’allonge et il se place au-dessus de moi. Ça s’annonce bouillant.

Dans les escaliers Zayn m’a confié vouloir s’isoler avec moi pour mon cadeau d’anniversaire. Et je comprends mieux pourquoi maintenant. Il ne peut me faire plus plaisir. C’est un truc de dingue ! Je suis assis à califourchon au-dessus de lui. Il me regarde en souriant…Je lui ai enlevé sa chemise et je peux caresser son torse musclé. Il a vraiment un corps de dingue. En tout cas ça m’excite beaucoup. Pendant que je laisse mes doigts glisser sur ses pectoraux il me déboutonne ma chemise et me l’enlève.

*****PASSAGE LEMON*****

Je sens déjà l’érection arriver dans mon caleçon, et Zayn s’en aperçoit en rigolant. Sans m’enlever ni mon jean ni mon caleçon il glisse ses doigts à l’intérieur et caresse doucement mon membre qui se raidit encore bien plus.

-          La vache Zayn ça fait trop du bien !!

Il sourit encore plus et se relève légèrement pour pouvoir déboutonner mon jean. Il envoie valser mon pantalon et mon caleçon, puis il me force à prendre sa place, en dessous. En rigolant il se débarrasse lui aussi des derniers remparts de tissus puis il vient se placer au-dessus de moi. En rigolant il me tends un petit objet carré, un préservatif qu’il a sorti de la poche de son jeans. Je regarde en rigolant quel est l’effet qu’il a choisi, il en a pris un « extra-fin » donc avec des sensations proches de la réalité. Pendant que j’observe le préservatif il laisse sa main coulisser sur mon sexe et il me branle doucement. Le plaisir monte en moi terriblement vite… Il se penche vers moi sans lâcher mon sexe et me glisse à l’oreille :

-          Le préservatif il est pour toi aujourd’hui…

Est-ce que j’ai bien compris ? Il me propose de… Oh mon dieu…

-          Je euh… Zayn t’es…

-          Oui je suis sûr. Profites-en, c’est ton anniversaire…

-          Mais tu l’a déjà fait ?

-          Non, faudra que tu y aille doucement…

-          D’accord.

Je vais laisser Louis prendre possession de mon corps, j’ai un peu peur, mais je sais que rien ne lui fera plus plaisir. Je continue à le branler, plus vite et plus fort, il ne tarde pas à laisser échapper du sperme sur son ventre. Il y glisse ses doigts en rigolant et me fais signe de m’allonger sur le dos. Je m’exécute et de ses doigts pleins de sperme il vient caresser mon sexe et mes fesses. Il tient le préservatif entre ses dents, et il profit de mon corps au maximum. Je comprends que le sperme va servir à lubrifier un peu, afin de faciliter le passage. Louis a posé ses mains sur mes cuisses qu’il écarte au maximum. Mes doigts ont rejoint les siens sur ma bite bien dure. Il arrache l’emballage de la capote avec ses dents et l’enfile sur son sexe. Il laisse ensuite longtemps son sexe frotter entre mes jambes pendant qu’il caresse mes pectoraux d’une main et mon sexe de l’autre. Il m’embrasse ensuite sur la bouche tout en plaçant son sexe afin de me pénétrer. J’angoisse un peu et Louis me dit à voix basse :

-          Détends-toi sinon je pourrais pas rentrer. Ça va bien se passer… Continue à te branler en même temps, ça t’aidera à te détendre.

-          Oui…

S’il ne se détend pas, je ne vais pas pouvoir y arriver. Je le branle un peu plus vite et je le sens se détendre petit à petit, j’en profite pour m’introduire doucement en lui. C’est serré, mais du coup les sensations sont décuplées pour nous deux. Petit à petit, très lentement je m’enfonce en lui et je le vois se mordre la lèvre.

Putain c’est divin comme sensation. Très très bizarre au départ, mais divinement agréable par la suite. Louis s’est enfoncé complètement en moi et il fait maintenant de très très très légers va-et-vient. Il continue pendant ce temps à me branler, et j’accompagne ses mouvements avec ma propre main… Je laisse échapper un petit gémissement quand il accélère légèrement le rythme en moi. Il sourit franchement, il est heureux et ça se voit…

J’accélère petit à petit, je sens que je ne vais pas tarder à jouir déjà, le cul de Zayn est tellement serré que la moindre sensation est … magique ! J’accélère encore un peu, Zayn et moi gémissons en même temps, signe que le plaisir est largement partagé.

-          Zayn je vais…

-          Chut…

J’éjacule en lui en poussant un léger cri, je me retire, enlève le préservatif et le jette dans la poubelle. Puis je reviens m’allonger près de Zayn et je prends son sexe en bouche. J’adore le sucer, c’est agréable parce qu’il est très réceptif. Il gémit au moindre de mes coups de langue et à chaque fois que son gland vient buter au fond de ma bouche. Il commence à gémir de plus en plus fort, et je sais qu’il ne va plus tarder à jouir maintenant.

-          Att…

Il n’a pas le temps de finir son avertissement que je sens son sperme emplir ma bouche. C’est rigolo, sa semence à un goût bien sucré, je trouve ça bon… J’avale le tout et nettoie son sexe avec ma langue. Il m’invite ensuite à m’allonger à côté de lui, ce que je fais.

*****FIN DU PASSAGE LEMON*****

-          C’est le meilleur cadeau d’anniversaire qu’on m’ait jamais fait. Merci Zayn

-          De rien. Je savais que ça te ferait plaisir…

-          Tu t’imagines pas à quel point…

Dans le salon

Ça fait quand même un sacré bout de temps qu’ils sont partis, et Eleanor et Perrie commencent à se demander où ont bien pu partir leurs petits amis respectifs.

-          Je reviens, dis-je, je vais voir…

Je monte les escaliers quatre à quatre et ne tarde pas à localiser l’endroit où sont les garçons, j’entends leurs chuchotements. Je m’approche et regarde par la porte laissé légèrement entrouverte. Ils sont allongés tous les deux nus, dans les bras l’un de l’autre. C’est quoi ce bordel ?!? Ils ont quand même pas … ? Non non non je dois me faire des idées. Et pourtant. Je pousse la porte de la chambre et entre. Les garçons sursautent, Louis rougit en enfouit sa tête dans le cou de Zayn qui me regarde bêtement.

-          Dites-moi que c’est pas vrai les mecs… Vous avez quand même pas laissé vos copines en bas pour venir vous envoyer en l’air ici ?

-          Euh en fait…, dit Zayn

-          Oui, dit Louis, oui on a fait ça…

-          Putain quelle belle bande d’enculés…

Je me rends compte du mot que je viens de dire après l’avoir laissé échapper, en voyant Zayn pâlir… J’éclate de rire et entraîne les garçons avec moi. Au bout d’un très très long fou rire je reprends :

-          Bon allez habillez-vous, on va voir ce qu’on va pouvoir dire à Perrie et Eleanor.

Nous nous rhabillons en silence J’ai tellement honte qu’on se soit fait prendre, et en même temps je suis soulagé que ce soit Amy qui soit montée et pas El’ ou Pez’. Je n’ose pas imaginer le drame sinon. Amy nous regarde en rigolant, ne sachant si elle soit rire ou s’énerver… Zayn qui s’est habillé plus vite que moi engage la discussion avec elle :

-          Amy ? Tu pourrais ne rien dire à propos de ça s’il-te-plaît ?

-          Je sais pas. Pourquoi je dirais rien ?

-          Pez’ et El’ nous en voudraient. S’il-te-plaît…

-          D’accord mais vous m’expliquez pourquoi vous avez fait ça…

Zayn hésite et ne sait pas trop par où commencer, je dis donc :

-          C’est de ma faute. Je suis bi, et Zayn m’a offert son corps en guise de cadeau d’anniversaire.

-          Que toi tu sois bi ça m’étonne pas Louis, dit Amy, mais toi Zayn ?

-          Je… Je sais pas. J’aime bien prendre du bon temps avec Louis…

-          Ah parce qu’en plus c’est pas la première fois !?!

Merde. Là on est définitivement grillés. Louis me lance un regard un peu paniqué tout en passant sa main dans ses cheveux pour se recoiffer.

-          La nuit où on a disparu en Australie, dit Louis, on était ensemble…

-          Ah ouais je vois, dit Amy

-          Tu leur dira rien hein ?, dis-je, j’aime Perrie de tout mon cœur, je veux pas la perdre

-          Et moi j’aime El’, dit Louis, mais dès fois j’ai besoin d’assouvir d’autres pulsions…

-          Ok. Je dirais rien. Vu mon job je suis mal placée pour dire quoi que ce soit, mais la prochaine fois éviter de faire ça comme ça. Ou en tout cas soyez plus rapides !

-          C’est parce que Zayn était pas assez détendu, dit Louis en rigolant

-          Epargnez moi les détails les mecs je vous en supplie, dit Amy en souriant

Dans le salon

Amy est partie depuis près d’un quart d’heure maintenant et ça commence à m’inquiéter. Je tourne fréquemment la tête vers la porte en espérant la voir revenir.

-          Arrête de flipper, me dit Erik, elle va revenir

-          Je sais. Mais je trouve ça long…

-          Nous aussi, s’exclament Eleanor et Perrie en même temps

Aie aie aie les garçons vont passer un sale quart d’heure quand ils vont revenir. Ah bah tiens, ils arrivent, on va vite être fixés.

-          Désolé, dit Louis en entrant dans la salle, Zayn voulait me parler d’un truc très important, il est encore pas très sûr de son coup, et il avait vraiment besoin de conseils…

Eleanor et Perrie échangent un regard dubitatif et font signe à leur petits amis de les rejoindre. Amy vient s’assoir sur mes genoux et j’embrasse doucement le haut de son dos tout en caressant sa cuisse. Un moment j’ai eu peur qu’elle soit partie faire du bien à Zayn et Louis, comme auparavant, mais visiblement non. Et tant mieux. Elle est ma femme maintenant, et je ne suis pas sûr d’être prêt à supporter ce genre de choses.

Agathe et moi avons suivi le film, en essayant de ne pas prêter attention à ce qui se passait autour de nous. Elle est dans mes bras et je lui susurre des mots doux à l’oreille. J’aime passer des moments tendres avec elle, ça me fait du bien, ça nous fait du bien.  Zayn et Perrie sont repartis à s’embrasser, Niall commence à somnoler, Louis discute à voix basse avec sa chérie, Erik regarde passivement la télé et Amy et Liam sont en symbiose totale.

-          Bon, dit Amy, il est presque minuit, il serait peut-être temps qu’on s’offre nos cadeaux de Noël vous ne pensez pas ?

-          Ouiiii !, dit Niall en rigolant

Il réveille tout doucement Perola pendant que Zayn s’exclame

-          Déjà ?

Il a dit ça d’une voix tellement inquiète que tout le monde s’est tourné vers lui. Il a l’air un peu paniqué.

-          Zayn ? Y’a un problème ?, dis-je

-          Non non c’est bon.

-          Ok bon tout le monde va chercher son cadeau dans sa valise et redescend ici, interdiction de se les offrir en privé !, lance Amy

Nous montons rapidement dans nos chambres. Je vais demander ma copine en mariage, c’est déjà flippant, mais en plus je vais devoir le faire devant tout le monde, ce qui va être pire.  Je récupère la boîte contenant la bague dans mon sac et je la glisse dans ma poche, Perrie a récupéré un plus gros paquet qu’elle glisse sous son bras, elle entrelace ensuite ses doigts aux miens et nous redescendons. Nous retrouvons nos amis en bas, chacun porte un paquet, ils sont plus ou moins gros, mais tous emballés absolument atrocement. Au moins personne n’a à rougir de sa capacité à faire un paquet cadeau. Lorsqu’Amy redescend avec Liam elle s’installe en tailleur sur le canapé, nous laissant tout à loisir d’admirer son intimité, et elle dit :

-          Si on se les offre tous en même temps ça vous va ?

-          Oui oui, dis-je avec peut-être un peu trop d’empressement

Amy lève les yeux aux ciels mais avant qu’elle dise quoi que ce soit Erik intervient :

-          Je suis désolé, mais je vais vous laisser, j’suis crevé…

-          Pas de problème, lui répond sa sœur, passe une bonne nuit !

Il fait un petit bisou sur la joue de sa sœur, serre la main à son désormais beau-frère et s’éloigne dans les escaliers. Je joue nerveusement avec la boite rangée tout au fond de ma poche.

-          Bon allez, joyeux Noël !!!

Je me tourne vers Perrie qui me tend son paquet, je le pose sur mes genoux, et après m’être assuré que personne ne regardait je sors la boîte de ma poche, je l’ouvre face à Perrie qui comprend immédiatement et laisse échapper quelques larmes. Je n’ai pas le temps de poser la question qu’elle dit :

-          Oui ! Oui oui oui oui oui !!

Elle enroule ses bras autour de mon cou et m’embrasse langoureusement. Finalement c’était pas si terrible que ça. Je profite du moment où elle reprend sa respiration pour lui passer la bague au doigt. Elle la regarde et manque de s’étouffer tant la bague est jolie.

Perola et moi avons échangé nos cadeaux et l’avons déballé exactement en même temps : tout cela pour découvrir exactement la même chose. On a eu la même idée, seule la couleur de la casquette change ! Je l’ai prise violette pour elle et elle m’en a choisi une verte. Nous éclatons de rire et elle vient m’embrasser doucement. Je l’aime. Je suis définitivement amoureux d’elle.

Agathe m’a offert son cadeau : une chemise et un nœud papillon, c’est trop mignon ! Elle est en train de déchirer le papier qui emballe le mien. Elle en sort une petite boîte à bijoux et l’ouvre. Je me suis décidé à lui offrir un magnifique bracelet en argent incrusté de petits diamants.

Wouaouh ! Le bracelet est absolument magnifique !! Harry l’a trop bien choisi ! Je me tourne vers lui avec des étoiles dans les yeux…

-          Merci !!!! C’est trop trop trop trop beau !

-          Ça te plait ?

-          Oui bien sûr !! Il est magnifique…

-          Donne ton poignet, je suis sûr qu’il sera encore plus magnifique sur toi.

Je lui tends mon poignet et il y attache le bracelet, mais il refuse de lâcher ma main, il admire ces diamants qui brillent à mon poignet.

Eleanor vient de déballer son cadeau : un bonnet, une écharpe et des gants ; elle en avais besoin et je savais que ça lui ferais plaisir. Elle dépose un léger baiser sur mes lèvres et me tend mon cadeau. Je le déballe rapidement, me demandant bien ce que cela peut-être. J’ai à peine enlevé la moitié du papier que je découvre déjà ce que c’est. Un pull de marque, que j’avais toujours résisté à m’acheter bien que j’en ai eu envie. Elle connait exactement mes goûts apparemment.

J’ai offert à Liam un cadre à photos empli de photos de nous deux, et je l’ai vu essuyer une petite larme. Il me tends mon cadeau mais il semble assez nerveux, inquiet.

-          Liam ? T’as peur que ça me plaise pas ?

-          Oui…

J’ai joué la carte de l’extrêmement romantique et j’ai peur que ça ne lui plaise pas. J’ai passé des heures entières à constituer un cahier avec des photos de nous, des textes racontant notre histoire des souvenirs communs, des dates clés de notre relation, des paroles de chansons…  J’espère simplement que ça lui plaira. Elle déballe le cahier d’un air dubitatif puis elle le feuillette rapidement. Son expression change alors du tout au tout et je la sens émue au plus haut point. Elle lève les yeux vers moi et me dit :

-          Liam c’est trooop mignon !

-          Y’a des pages blanches à la fin, pour qu’on puisse écrire la suite de notre histoire ensemble…

-          C’est…

Elle ne trouve plus ses mots mais elle me sourit, je comprends ce qu’elle veut dire. Je l’embrasse tout doucement sur les lèvres, je profite du moment. Elle laisse échapper une larme et essaye de le masquer. Je suis le seul à l’avoir vu, je trouve ça vraiment mignon.  Elle entrelace ses doigts aux miens et nous nous tournons vers nos amis. Perola et Niall ont chacun une casquette sur la tête et ont entamé un paquet d’oréos.  Louis et Eleanor sont blottis dans les bras l’un de l’autre, Harry admire le poignet de sa chérie où brille un magnifique bracelet. Perrie a des larmes qui coulent le long de ses joues et Zayn sourit, d’un très large sourire, il n’a même pas ouvert son cadeau qui est posé sur ses genoux.

Nous nous sommes tous tournés vers eux, sans vraiment comprendre ce qui se passe. Je baisse les yeux vers les doigts de mes amis, entrelacés et je remarque une bague au doigt de Perrie.

-          Elle a dit oui ?, dis-je en souriant

Ils approuvent tous les deux d’un signe de tête.

-          Félicitations ! C’est trop bien !!!

Personne à part moi n’a compris et Zayn nous dit :

-          Je l’ai demandé en mariage…

-          … et j’ai dit oui, ajoute Perrie

-          Putain c’est trop bien !!!! s’exclame Eleanor en se jetant dans les bras de son amie, Félicitations !

-          Bravo, disent Perola et Niall en chœur, vous êtes complètement tarés, ajoutent-ils à voix basse

-          Chut, dit Liam, on ne critique pas les amoureux, et encore moins les mariés où les futurs mariés !!

Nous éclatons tous de rire, Zayn en profite pour déballer son paquet qui est toujours sur ses genoux. Il en sort une magnifique veste en cuir. Perrie ne s’est pas foutue de lui !! Il l’embrasse tendrement et la prend dans ses bras.

Zayn est un homme heureux. Tant mieux. J’ai quand même un peu peur qu’il s’éloigne de nous à cause de ça. Mais je dois lui faire confiance. Après ce qu’il m’a offert pour mon anniversaire je lui dois bien ça. Je lui fais un clin d’œil et lève mon pouce en l’air. J’étais le seul à savoir à l’avance pour la demande en mariage. Je suis content qu’il l’ait fait. Ça fait tellement longtemps qu’il en parle. Et puis le soir de Noël c’est carrément romantique. Tiens faudra que j’y songe pour l’année prochaine…

Ils sont franchement trop mignons les amoureux ! Et Zayn a l’air d’être le plus heureux des hommes. Je trouve quand même ça un peu bizarre de sauter Louis et de demander Perrie en mariage dans la foulée mais bon … je ne vais pas chercher à comprendre.

-          Ça vous dit qu’on aille au lit maintenant ?, dis-je, Sinon demain on va pas réussir à se lever…

-          Ouais t’as pas tort, dit Perola, allez tout le monde au lit maintenant !!

Nous rigolons et nous nous serrons tous dans les bras les uns des autres pour nous dire bonne nuit. En prenant Zayn dans mes bras je lui dis à l’oreille :

-          Félicitations Zayn ! T’as intérêt à prendre soin d’elle maintenant si tu vois ce que je veux dire

-          Merci d’avoir rien dit, et t’inquiètes je gère…

-          Zayn je déconne pas, vous avez pris trop de risques avec Louis

-          Il en avait besoin…

-          Dis pas que t’en avais pas envie…

-          Ok j’admets j’en avait envie aussi.

-          Merci ! Allez zou au lit !

Dans la chambre d’Harry et Agathe

Harry a entrelacé ses doigts aux miens et nous sommes montés dans notre chambre. Nous nous déshabillons rapidement et nous nous allongeons l’un à côté de l’autre sur le lit. Harry caresse doucement mon corps, sans arrière-pensée.

-          Ils sont mignons hein ?, dit-il

-          Qui ?

-          Zayn et Perrie. Et Liam et Amy aussi.

-          Ouais.  Surtout Zayn et Perrie, ils sont vraiment mignons. Liam et Amy c’est plus… électrique…

-          Ça c’est sûr. J’en reviens pas qu’ils se soient mariés.

-          Moi non plus… C’est bizarre quand même, je pensais qu’ils nous en parleraient…

-          J’pense qu’ils avaient trop de doutes en eux pour se confier là-dessus.

-          C’est… possible…

J’ai baillé au milieu de ma phrase et Hazza n’a pas pu s’empêcher de sourire.

-          T’es fatiguée ma puce, faut qu’on dorme…

Je me blottis un peu plus encore contre lui et je me laisse bercer par ses mots doux en sombrant dans le sommeil.

Dans la chambre de Louis et Eleanor

Eleanor et moi sommes montés dans notre chambre. Avant d’aller au lit, et pendant qu’elle se démaquille j’essaye le pull qu’elle m’a offert. Bien sûr il me va parfaitement. Elle passe sa tête par la porte et je vois son sourire s’élargir…

-          Parfait, dit-elle à voix basse

-          Moi ou le pull ?, dis-je en rigolant

-          Les deux.  Je t’aime Louis. Dis bébé, tout à l’heure quand tu es parti avec Zayn c’était à propos du cadeau de Perrie ?

Je masque le soulagement qui vient de m’envahir, j’ai eu peur qu’elle n’ait des doutes.

-          Oui. Il avait un peu peur et il savait pas trop comment faire alors je l’ai aidé un peu…

-          D’accord. C’est gentil à toi…

Elle quitte la salle de bain et vient s’allonger sur le lit, je la rejoins après avoir enlevé mon haut et mon pantalon. Je vais me loger tout contre elle dans le lit et je sens vite la fatigue me gagner. Eleanor s’est endormie rapidement et je ne tarde pas moi aussi à sombrer dans le sommeil.

Dans la chambre de Zayn et Perrie

Je suis allongé sur le dos, sur le lit, Perrie est à califourchon au-dessus de moi, son buste collé au mien, et nous nous embrassons très langoureusement.  Sa bague de fiançailles, glacée me donne des milliers de frissons quand elle glisse ses doigts sur mon torse. Nous sommes heureux, heureux de cet engagement.

Dans la chambre de Liam et Amy

J’ai immédiatement plaqué Amy contre le mur lorsque nous sommes rentrés dans la chambre, ma main a pris le chemin directement de son intimité, elle mouille tellement qu’en quelques secondes à peine j’ai déjà pu introduire trois doigts en elle. Elle a passé ses jambes autour de ma taille et j’enfouis ma tête entre ses seins. Elle me laisse faire, elle en a autant envie que moi. Je bande comme un âne dans mon jeans. J’ai envie d’elle !!! 

Ce que Liam me fait est divin. Il parsème ma poitrine de millions de petits baisers, tout en ayant ses doigts en moi. Mais j’ai envie de plus, j’ai besoin de plus.

-          Liam ? Fais-moi l’amour ! Maintenant !!

*****PASSAGE LEMON*****

Il ne se fait pas prier et déboutonne son jean. Son érection est grave impressionnante et je sais qu’il va me faire beaucoup de bien.  Je garde mes jambes enroulées autour de sa taille pour lui faciliter le passage. Il s’introduit en moi d’un seul coup. Je me sens bien lorsque nos corps sont en fusion. Mes doigts viennent se loger dans son dos que j’érafle légèrement au fur et à mesure de ses coups de butoir. Il se lance dans une rapide série de va-et-vient, tous plus bons les uns que les autres. Je ne peux m’empêcher de gémir à chaque assaut de son membre en moi. Il faut bien l’avouer il a une assez grosse bite et il m’emplit complètement. Sans se retirer il me porte jusqu’au lit où il m’allonge.  Il ne cesse ses va et vient et laisse ses doigts glisser sur mes seins. Il vient pincer mes tétons, ça m’excite encore plus. Au rythme qui s’accélère en moi je sens qu’il ne va pas tarder à jouir. J’ai agrippé mes doigts aux draps, je trouve ça trop bon, absolument divin même ! Je me mords la lèvre au moment où Liam éjacule en moi, très longuement. Visiblement il en avait très envie. Il se retire et s’allonge à côté de moi. Une goutte de sperme roule le long de son sexe et je viens la recueillir avec ma langue ce qui fait rire mon mari…

*****FIN DU PASSAGE LEMON*****

Je m’allonge à côté d’Amy. Elle vient se blottir contre moi et joue avec son alliance pendant que nous discutons :

-          Liam ? T’es conscient qu’on s’est mariés ? ‘fin je veux dire marié, vraiment mariés…

-          Oui. Pour le meilleur et pour le pire, et on s’est juré fidélité à vie.

-          Oui. Je t’aime Liam

Elle vient m’embrasser doucement en dessinant de ses doigts le contour de ma mâchoire.

-          Mariés…

Elle sourit et commence à somnoler. Je la comprends, la journée a été riche en émotions…

Dans la chambre de Niall et Perola

Perola s’est endormie dans mes bras, elle est fatiguée et je la comprends. Avant de dormir j’observe son ventre. Il y a un bébé là-dedans. Et même si on a pris la décision de ne pas le garder je ne peux pas m’empêcher d’y penser. Encore et encore. Un bébé. Il faut que j’arrête. On ne va pas garder le bébé, on est bien trop jeunes. Je ne veux pas être papa… Ou peut-être que si finalement… Mais je ne sais pas à qui parler de mes doutes… Sûrement pas à Perola, ça la ferait douter… Oh et puis zut, on verra ça demain !! Il faut que je dorme.

Dans la chambre de Zayn et Perrie

J’ai calmé un peu le jeu et Perrie a fini par s’endormir dans mes bras. C’est pas que je n’ai pas envie de lui faire l’amour, mais j’ai encore en tête ma partie de jambes en l’air avec Louis. Je suis content d’avoir permis à Louis d’assouvir quelques-uns de ses fantasmes, même si j’aime profondément Perrie, et qu’il est raide dingue de son Eleanor… Perrie frissonnes dans son sommeil et je remonte le drap sur nos corps et je m’endors quasi-immédiatement.

Dans la chambre d’Amy et Liam

C’est le bruit de la sonnette qui m’a réveillé ce matin. Je jette un œil au réveil : 9h17. Qui peut bien venir sonner à une heure pareille un jour de Noël ? J’enfile rapidement des sous-vêtements, chope la chemise de Liam et je descends tout en l’enfilant. Je m’apprête à ouvrir la porte quand Liam débarque dans les escaliers, et Erik arrive aussi. Les deux garçons sont simplement vêtus d’un caleçon. J’ouvre la porte en me demandant qui cela peut bien être.

 

Alors ? Les retrouvailles entre Niall et Perola ? Mignon hein ? La découverte du mariage d'Amy et de Liam par Zayn ? La décision de Niall et Perola de ne pas garder le bébé ? Bonne chose ou pas ? Le passage sur les capotes ? Liam et ses doutes vis à vis de sa famille ? La robe d'Amy ? Niall qui remercie erik de ce qu'il a fait pour Perola ? Le repas de Noël ? L'anniversaire de Louis pour clôturer le diner ? Liam et ses mains balladeuses dans la cuisine ? Le morceau de guitare d'Erik ? Le fait qu'il connait pas les boys ? Le fait que Mark est directioner ? Le cadeau d'anniversiare de Zayn pour Louis ? Le passage Lemon en lui-même ? Amy qui crame les mecs ? Sa décision de pas les balancer ? Vous les auriez balancé ou pas vous ? L'échange des cadeaux de Noël ? Zayn qui demande Perrie en mariage ? Niall et Perola qui se sont achetés la même chose sans le savoir ? C'est mignon non ? Les cadeaux d'Agathe et Harry ? Ceux d'Eleanor et Louis ? Le cadeau d'Amy pour Liam ? Et celui de Liam pour Amy ?? Trop trop trop romantique non ? La révélation des fiancailles de Zayn et Perrie ? Haz et Agathe avant de dormir ? Louis qui manque de se faire cramer par sa copine ? Zayn et Perrie ? Liam et Amy qui se sautent dessus littéralement ? Les doutes de Niall vis-à-vis du bébé ? ça va tout remettre en question ou pas ? le réveil un peu forcé ? Qui peut bien être le mystérieux visiteur ? J'attends vos prnostics !