Coucou à vous ! Je vous publie aujourd'hui un assez long chapitre de The End of The Night, je suis absolument certaine que vous allez encore une fois l'adorer. Vous verrez, il est un peu moins triste que les autres, il fait renaître l'espoir même. Et il vous réserve aussi quelques surprises avec notemment l'arrivée de nouveaux personnages (Jenny et Lily)

Chapitre 4 : Prendre un nouveau départ

JOUR 8

-          Et voilà Monsieur, ça vous fera trente livres

Je donne la monnaie à la vendeuse et récupère le pot de fleurs que je viens d’acheter. Avec mon pot de fleurs sous le bras je traverse la route et rentre dans le cimetière. Je viens voir Perrie tous les jours. Pour le moment j’en ai besoin. Ça m’aide à aller mieux. Depuis son enterrement il y a quatre jours, j’apprends petit à petit à faire avec son absence.

Bip, bip, bip. Le bruit incessant des machines d’hôpital commencent à me rendre dingue. Mais je dois le supporter pour rester au chevet d’Eleanor. Son état n’a pas évolué en quatre jours. Mais j’étais là pour sa première échographie.

*****FLASH-BACK*****

-          Vous êtes sûr de vouloir rester jeune homme ?, me demande le médecin

-          Oui. C’est mon enfant, c’est ma fiancée, je veux rester.

-          Comme vous voudrez.

Liam est passé me voir, et il attend maintenant dans le couloir. Il a dû se douter que j’aurais besoin de soutien après ça.

-          Bien, on va passer à l’échographie…

Bah oui, je m’en serais douté, c’est pour ça qu’il est là. Ok ok ok faut que je me calme, je suis sur les nerfs là.  Je glisse mes doigts dans ceux d’Eleanor pendant que le médecin ouvre sa chemise d’hôpital. Il dégage le ventre d’Eleanor et je ne peux m’empêcher d’y laisser glisser mes doigts. Et dire qu’une petite chose grandit là-dedans. Le médecin étale le gel sur le ventre de ma petite-amie et y pose son engin. Le premier truc que je perçois est un battement de cœur, ténu mais bien présent.

-          Ce que vous entendez là, c’est le cœur du bébé.

-          Il va bien ?

-          Il a l’air oui. Il sera peut-être un peu faible à la naissance, mais il est encore bien trop tôt pour en être sûr.

-          D’accord.

-          Vous savez à combien de semaines elle en est ?

-          Euh… non pas du tout.

-          On va lui faire une prise de sang alors pour déterminer ça.

*****FIN DU FLASH-BACK*****

Il s’avère qu’Eleanor en est déjà à plus de deux mois. Dans moins de sept mois normalement je serais papa. Et il se peut qu’Eleanor soit encore dans le coma à ce moment-là. Mais je ne l’espère pas.

-          Salut ! Je te dérange ?

-          Nan vas-y entre Niall.

-          Comment elle va ?

La question est habituelle, mais je ne sais toujours pas quoi répondre. Je me contente d’hausser les épaules.

Louis a les traits tirés, il a encore du passer la nuit ici.

-          Louis ? T’es resté ici toute la nuit ?

-          Oui…

-          C’est pas raisonnable.

-          Je sais. Mais on part ce soir, et j’avais besoin de passer du temps avec elle.

-          Louis… T’as vu ta tête ? On dirait un zombie… T’as intérêt à dormir dans l’avion.

-          De toute façon j’aurais rien d’autre à faire.

-          T’as préparé ta valise ?

-          Non.

-          Ça fait combien de temps que t’es pas rentré chez toi Louis ?

-          Trois jours.

Putain. Trois jours entiers ici ? Il va se tuer à force de rester ici. Oui d’accord Eleanor est dans le coma, mais la présence de Louis à son chevet ne changera rien à son état. C’est cruel mais bon, c’est la vérité.

-          Prends ta veste !

-          Quoi ?

-          Tu dis au revoir à Eleanor, tu prends ta veste et tu me suis.

-          Déjà ?

-          Oui déjà. Faut que tu prennes une douche, que tu te changes et que tu fasses ta valise. On part aux Etats-Unis Louis, pas à côté de Londres !

-          Pourquoi tu t’énerves ?

-          Parce que je tiens à toi, et que t’es en train de te détruire. Je t’attends sur le parking, je te jure que si dans cinq minutes t’es pas là ça va chier !

J’ai traversé tout le cimetière jusqu’à la tombe de ma petite amie, tout au fond. Je pose les fleurs sur sa tombe, m’assois devant, et pose mes deux mains à plat sur la pierre froide. Je prends un moment de recueillement en silence, puis sans décoller mes doigts de la tombe, je me mets à lui parler. Comme d’habitude, comme tous les jours depuis quatre jours.

-          Coucou ma puce. T’as vu, je suis quand même passé aujourd’hui, je ne voulais pas partir aux Etats-Unis sans te dire au revoir avant.  Ouais, on part aujourd’hui. J’ai un peu peur. Je ne parle toujours pas à Louis, ça va être bizarre l’ambiance sur scène. Mais ça me fera du bien de faire ce que j’aime, de chanter. Simon est passé me voir tout à l’heure, il voulait s’assurer que je suis prêt. Après ce qui s’est passé dans son bureau l’autre jour je peux le comprendre.

*****FLASH-BACK*****

Nous sommes réunis tous les cinq dans le bureau de Simon, comme au bon vieux temps. Louis est assis dans un coin, moi dans un autre, Liam Niall et Harry sont debout, entre nous, mal à l’aise. Simon nous regarde, ne sachant pas trop par où commencer.

-          Bon les garçons, vous savez pourquoi on est là ?

-          Oui, dis-je, pour voir quand est-ce qu’on va réussir à reprendre notre tournée.

-          Oui, dit Simon, si vous avez besoin de temps y’a pas de souci, on repoussera autant qu’il faudra.

-          Moi je suis prêt, dis-je

-          Louis ? demande Simon

-          Je ferais ce qu’il faut pour être prêt.

-          Les garçons ?

-          C’est bon pour moi, dit Niall

-          Ça ira, dit Liam

-          Si les garçons sont prêt alors on l’est aussi.

-          Très bien. Vous voulez reprendre quand ?

-          La semaine prochaine comme prévu, dis-je, enfin si ça dérange personne.

Tout le monde acquiesce en silence.

-          Par contre, dis-je en me levant, il faut que je dise quelque chose…

-          Vas-y Zayn, dit Simon

-          Je veux poser des conditions à notre retour sur scène. Je ne veux pas être obligé de faire semblant d’apprécier Louis. En fait, en dehors de la scène je veux juste qu’on ne m’oblige pas à le voir. Parce que si on en est là, c’est avant tout de sa faute !

J’ai élevé la voix sans m’en rendre compte. Louis a fondu en larmes, en silence. Harry s’est précipité pour le prendre dans ses bras, et le consoler.

-          Nan mais c’est vrai ! Sa petite amie ne serait pas dans l’état dans lequel elle est si il m’avait écouté ! Et Perrie ne serait pas… ne serait pas… PUTAIN LOUIS TU TE RENDS COMPTE QUE T’AS BRISE MA VIE ?

Tout le monde a sursauté. Liam a posé sa main sur mon bras pour m’inviter à me calmer, mais maintenant que je suis parti rien ne pourra m’arrêter. Tout ce que j’ai enfoui en moi depuis autant de temps, depuis la mort de Perrie en fait, a besoin de sortir. Et il vaut mieux que ça sorte maintenant.

-          LOUIS REGARDE MOI ! REGARDE-MOI DANS LES YEUX !

Il lève la tête doucement vers moi, avec son menton posé sur l’épaule d’Harry.

-          EST-CE QUE TU ES CONSCIENT QUE TU AS BRISE MA VIE ? QUE TU M’AS ENLEVE MA SEULE RAISON DE VIVRE ? TU MERITERAIS D’Y ETRE PASSE TOI AUSSI…

Louis a de nouveau fondu en larmes et Harry me fusille du regard. Certes j’y ai été un peu fort. Mais j’avais besoin de sortir toute cette rancœur.

*****FIN DU FLASH-BACK*****

Cet épisode nous avait vraiment marqué, et depuis Harry ne m’avait pas reparlé. Je crois qu’il s’est rangé du côté de Louis et il a peut-être raison. 

-          Tu sais bébé, je m’en veux d’avoir dit ça à Louis. Même si pour moi il est le seul responsable de ta mort, il reste quand même un ami. Enfin non, c’est pas mon ami.  Mais il l’a été. Enfin je sais pas je… putain j’en sais rien !

Je me mets alors à sangloter. J’en ai marre. Je ne veux pas partir et en même temps j’ai besoin de m’éloigner de Londres, ça me fera du bien.

-          Putain Louis bouge ton cul un peu, on part dans trois heures je te rappelle !

-          Oui. Désolé.

Niall me pousse à moitié jusqu’à mon appartement. Je déverrouille la porte en tremblant, je n’aime pas être ici, ça me fait tellement bizarre d’y être sans Eleanor.

-          Ah bah enfin !

Harry se jette sur moi et me serre dans ses bras. Je lui rends son étreinte avec bonheur, sa présence me fait du bien. On s’est beaucoup rapprochés depuis le clash avec Zayn chez Simon.

-          Fous le sous la douche, tout habillé si il le faut, moi je vais préparer sa valise pendant ce temps, dit Niall

Harry me prends par le bras et m’emmène jusqu’à la salle de bain.

-          Déshabille-toi.

-          Quoi ?

-          Putain Louis réveille-toi un peu, déshabille-toi !

Il met l’eau à couler dans la douche pendant que j’enlève ma chemise.

-          Putain mai c’est pas vrai ! Il faut quoi pour que tu te réveilles ?

-          Désolé, je suis un peu ailleurs.

-          Ça j’ai remarqué. Bon arrête, stop t’as défait deux boutons en cinq minutes, on ne va pas y arriver.

Je pousse ses mains et entreprend de le déshabiller moi-même. C’est la première fois que je le fais, je n’aurais pas pensé que ça se passerait comme ça mais bon, tant pis, c’est mieux que rien. Je lui enlève rapidement sa chemise, dévoilant son torse parfait, puis je déboutonne son jeans et je le fais tomber. J’hésite deux secondes puis je lui enlève aussi son caleçon et je le pousse sous la douche. Il résiste un peu et je le pousse plus fort, en lui tombant à moitié dessus. Nous sommes tous les deux sous l’eau, lui nu, moi habillé. Il m’a rattrapé pour ne pas que je tombe et mes lèvres sont à quelques millimètres des siennes. Sans vraiment réfléchir, je dépose un léger baiser sur ses lèvres, puis je sors de sous la douche, et de la salle de bain. Woooh… J’ai des millions de papillons dans l’estomac. Je suis trempé, il faut que je me change. Je n’ai qu’à emprunter des fringues à Louis, de toute façon on fait la même taille.

Je suis en train de préparer la valise de Louis dans sa chambre quand je vois arriver Harry, trempé, et le regard vague.

-          Il s’est passé quoi ?

-          J’ai dû le pousser dedans

Je rigole pendant qu’Harry fouille dans les affaires de Louis pour trouver quelque chose pour s’habiller. Il finit par emprunter une chemise et un pantalon qu’il enfile rapidement, il retourne ensuite vers la salle de bain avec ses affaires mouillées.

Ok la bouche d’Harry a un peu dérapé sur la mienne. Mais ça a eu le don de me réveiller au moins. Je viens de finir de prendre ma douche et je sors  de sous l’eau pour attraper une serviette quand Harry reviens.

-          Je peux mettre mes fringues mouillées dans ton bac à linge ?

-          Oui oui vas-y, dis-je en souriant

Il rougit légèrement, je sais qu’il repense à ce qui s’est passé tout à l’heure.

-          T’as besoin d’aide pour te raser ?, dit-il

-          Euh… Bah vu mon bras ouais ça serait cool si tu voulais bien m’aider…

En effet, avec mon bras dans le plâtre j’ai du mal à me débrouiller tout seul. J’ai entouré ma taille d’une serviette et je m’assois sur le bord de la baignoire. Harry fouille dans mon placard et en sors mon rasoir électrique. Il le met en route et s’approche de moi, je ferme les yeux et le laisse faire. Il s’occupe de me raser, car la barbe de trois jours pas entretenue, ça fait pas très soigné. Je sens qu’il effleure du bout de ses doigts mon visage. C’est bizarre mais agréable. Une fois qu’il a fini son travail je garde les yeux fermés. C’est une invitation, une invitation à ce qu’il recommence.

Louis a gardé les yeux fermés pendant que je reposais le rasoir. Ça ressemble à une invitation. Je me rapproche de lui et laisse glisser tout doucement mes doigts le long de sa mâchoire. Il sourit. Je me rapproche encore de lui et stoppe mes lèvres à quelques millimètres des siennes. J’hésite, j’hésite vraiment. Il attrape mon bras et me fait basculer légèrement en avant. Mes lèvres entrent en contact avec les siennes. Longtemps, très longtemps nous restons comme ça, avec nos bouches collées l’une à l’autre. Après plus d’une minute je m’écarte légèrement et Louis ouvre les yeux. Il me sourit et dit :

-          Merci. J’avais besoin de tendresse.

-          De rien.

Je suis encore un peu sous le choc. J’ai des sentiments pour lui, j’en ai toujours eu. Là j’ai des millions de papillons dans le ventre, encore une fois.

-          Harry !

-          Hein quoi ?

-          Je t’ai demandé si tu voulais bien m’amener de quoi m’habiller.

-          Oui oui désolé. Je t’amène ça tout de suite.

Je retourne dans la chambre de Louis où Niall est en train de fermer la valise. Je prends le premier pantalon et la première chemise que je trouve et ressors. Niall me rattrape par le bras et dit :

-          Tu lui as pas pris de caleçon.

-          Merde !

-          Harry il se passe quoi ? T’as l’air ailleurs.

-          Non t’inquiètes c’est bon.

Je prends un caleçon dans l’armoire et ramène le tout à Louis.

Je pleure toujours face à la tombe de ma petite amie. Je n’arrive pas à arrêter mes sanglots. J’ai relâché toute la pression. Et ici je sais que personne ne me jugera.

-          Perrie j’en ai marre. Je ne sais pas quoi faire sans toi. Je… Je sais pas vivre sans ta présence putain… Pourquoi ? Pourquoi il a fallu que tu partes si tôt ? J’étais pas prêt. Personne ne m’a appris à vivre sans toi.

Je suis stationné devant le cimetière, j’attends Zayn, je suis sûr qu’il est encore là. De toute façon il vient ici tous les jours, et même plusieurs fois par jour. J’hésite à l’attendre là où à aller le chercher. Bon vu l’heure je peux encore lui accorder un petit quart d’heure, après j’irai le chercher.  En attendant je vais écouter un peu de musique.

Les larmes coulent encore et toujours sur mes joues, je ne peux plus m’arrêter. En plus je ne veux plus partir, je voudrais rester là, avec Perrie. A quoi me sert d’être sur scène si intérieurement je suis mort ? A quoi ? A rien !

-          Ma maman elle dit qu’il ne faut pas pleurer les morts, sinon on n’avance pas…

Je sursaute et me retourne. Une petite fille blonde, de sept ou huit ans me regarde, un doudou dans la main droite, une fleur dans l’autre, deux couettes sur la tête.

-          Lily ! Laisse le monsieur tranquille !

Ma fille m’a échappé des yeux deux minutes et elle est partie embêter un illustre inconnu. Enfin pas tellement inconnu puisque sa tête me dit quelque chose, mais impossible de me souvenir de son nom.

-          C’est pas grave mademoiselle, dit-il en se relevant, de toute manière il est l’heure que je m’en aille.

-          Désolé, elle est un peu directe

-          Elle n’a pas tort, dit-il en passant ses doigts sur le crâne de Lily, je m’appelle Zayn, dit-il en me tendant la main

-          Jenny, dis-je en lui serrant la main, excusez ma fille Lily, elle est encore trop jeune pour comprendre ce qu’est la mort et la peine…

-          Je comprends. C’est peut-être indiscret mais… vous avez perdu quelqu’un récemment ?

-          Oui. Son père, dis-je en désignant Lily

-          Je suis désolé pour vous. Moi c’était ma fiancée, dit-il en désignant la tombe derrière-lui

-          Je suis désolée. Ça va, vous tenez le coup ?

-          J’essaye. Je suis désolé mais je dois vraiment y aller, je pense que mes amis m’attendent

Je lui serre la main et il s’éloigne. Je prends la main de Lily et l’emmène vers la tombe de David, son père.

-          Viens Lily, on va voir Papa.

Elle se retourne pour regarder Zayn qui lui fait un petit signe de la main et ensuite elle vient avec moi.

Parler un peu, rencontrer des gens m’a fait du bien. En plus Jenny est plutôt jeune et jolie, et cela fait toujours du bien de parler à ce genre de personnes. Je sors du cimetière, et tourne la tête par reflexe, j’aperçois alors Liam au volant de sa voiture. Je me dirige vers lui et monte dans la voiture. Je me sens un peu mieux que tout à l’heure. Lily m’a fait du bien, Jenny aussi.

-          Salut ! ça va ?, dis-je à Liam

-          Ouais ça va et toi ?

-          Ouais. J’suis bien remonté à bloc là…

-          Ça fait plaisir ! C’est la première fois depuis…

-          Ouais. Mais j’me sens prêt à affronter les autres,  à affronter le public, à affronter le travail, les voyages et tout ça !

-          Putain j’suis content de te voir comme ça.

Je ne sais pas ce qui l’a fait changer à ce point, mais ça me fait du bien de le voir comme ça, et ça nous fera du bien à tous ! Si ça se trouve il pardonnera même à Louis ! Je le serre dans mes bras et dit :

-          Ta valise est prête ?

-          Elle est dans ma voiture.

-          Ok. On file à l’aéroport alors ?

-          Oui !!

Il sort de ma voiture, et il monte dans la sienne garée un peu plus loin. Le changement est radical, j’espère qu’il en va de même pour Louis. La réponse se fera vite connaître.

Je me suis habillé avec l’aide d’Harry, il m’a aidé à me coiffer aussi. Avant qu’il ne quitte la salle de bain je le retiens par le bras et je lui dis :

-          Harry ? ça peut rester entre nous ? S’il-te-plaît ?

-          Oui, bien sûr, répond-t-il en souriant

-          Viens-là !

Il s’approche de moi et je passe mon bras valide autour de son cou. Je pose ma tête sur son épaule, j’ai besoin de tendresse, de contact humain. Après ce calin nous filons rejoindre Niall dans le salon. Il a préparé ma valise à lui tout seul, il a du courage.

-          Merci pour la valise Niall !

-          De rien Louis, de toute façon on ne peut pas se permettre d’être en retard.

-          Merci quand même. Attendez-moi là juste deux minutes, je veux juste récupérer quelque chose, j’arrive tout de suite.

Je file dans ma chambre et ouvre la table de nuit, du côté où dort habituellement Eleanor. Je sais ce que je cherche : un secret qu’elle ne partage qu’avec moi, son doudou qu’elle cache soigneusement ici. Je m’empare du lapin en tissu, le porte à mon nez, il porte son odeur. Je souris et le pose sur le lit, je sors un petit sac à dos du placard, fourre le doudou dedans, y ajoute le cadre à photo posé habituellement sur ma table de nuit, une photo de couple, d’elle et moi. Je ferme le sac à dos et vais rejoindre mes amis dans le salon.

-          On peut y aller maintenant, je suis prêt.

Niall me donne ma veste et m’aide à l’enfiler. Je surprends un regard légèrement jaloux d’Harry mais il ne dit rien. Niall a remarqué lui aussi, et il semble comprendre, et il me glisse à l’oreille :

-          Fais-gaffe Louis, tu joues à un jeu dangereux.

Sans que j’ai eu le temps de répondre, il ouvre la porte de mon appartement, prend ma valise, je lui emboîte le pas, Harry nous suit, il verrouille la porte et descend lui aussi les marches.

Nous montons dans la voiture de Niall, qui nous conduit jusqu’à l’aéroport.  Une trentaine de minutes plus tard, passées en silence nous arrivons enfin. Nous pouvons récupérer chacun notre valise, enfin je prends celle de Louis, parce que vu son bras il ne peut pas la tirer. Liam et Zayn sont déjà là, ils nous attendent, ils discutent même joyeusement tous les deux.

Zayn a l’air d’aller beaucoup mieux et ça me fait vraiment plaisir. Lorsque nous arrivons i viens nous serrer, Harry et moi dans ses bras. Il fait même un effort et serre la main à Louis. Ça n’est pas gagné entre eux, mais ça va aller j’espère. Liam et Zayn récupèrent leurs bagages dans leurs coffres et nous entrons dans le hall de l’aéroport. Discrètement nos gardes du corps nous ont rejoints. Voilà, maintenant la troupe est au complet. Nous nous dirigeons directement vers la zone d’embarquement, pas d’enregistrement, nous voyageons en jet privé. En espérant simplement que le voyage se passe bien.

La vie reprend son cours, quasi-normalement. Les prochains jours vont être durs, mais c’est nécessaire pour nous cinq de reprendre le chemin de la scène, de la tournée. Ne serait-ce que pour resserrer nos liens. J’espère que ça va bien se passer. Je l’espère sincèrement, ça a déjà été assez dur comme ça. 

 

Alors alors alors ? Zayn qui passe tous les jours au cimetière ? Louis qui passe des jours entiers à l'hôpital ? La première échographie d'Eleanor ? Niall qui vient récupérer Louis à l'hôpital pour le forcer à se bouger ? le flash-back chez Simon ? Un peu violent non ? Zayn qui craque nerveusement au cimetière ? le rapprochement Harry-Louis ? La bouche d'Harry sui "dérape" sur celle de Louis ? Louis qui laisse Harry s'occuper de lui ? Le deuxième baiser ? Liam qui est passé au cimetière pour s'assurer que Zayn en ressorte bien à l'heure ? L'intervention de Lily puis de Jenny ? L'humeur plutôt bonne de Zayn quand il retrouve Liam ? La promesse de secret entre Louis et Harry ? Louis qui va récupérer des objets symboliques avant de partir ? L'arrivée à l'aéroport ? Zayn qui consent à serrer la main à Louis ? L'inquiétude teintée de soulagement de Niall et Liam ??