Heloooo ! le voila enfin le chapitre 16 que vous attendez ! vous allez enfin avoir une grosse partie des réponses que vous attendez. J'attends vos avis avec impatience

Chapitre 16: flashback

- Mademoiselle ? Mademoiselle vous m'entendez ?
J'ouvre péniblement les yeux et regarde autour de moi. L'épave de la voiture est là, juste à côté de moi.
- Mademoiselle ?
Je regarde le jeune homme qui m'interpelle. C'est un pompier. Il me semble assez jeune mais son sourire me donne confiance.
- Oui ?
- Comment est-ce que vous vous sentez ? Est ce que vous m'entendez ? Est ce que vous me voyez correctement ?
- Oui et oui.
- Est ce que vous pouvez bouger ?
- Oui je crois...
Je tente de bouger mes doigts, puis les jambes avec succès. Ma tête en revanche me lance. Mes souvenirs sont très confus.
- Qu est ce qu'il s'est passé ?
- Vous avez eu un accident vous ne vous en souvenez pas ?
- Pas vraiment.
Du coin de l'œil je distingue deux infirmiers arriver avec un brancard. Je ferme les yeux pour essayer de comprendre ce qui m'arrive. Je sens qu'on me soulève et qu'on m'allonge sur le brancard.
- Mademoiselle si vous m'entendez serrez ma main.
C'est la voix du pompier. Il glisse sa main dans la mienne et je la serre autant que je peux.
- Je vais venir avec vous jusqu'à l'hôpital. Vous ne semblez pas être blessée mais nous voulons faire deux trois contrôles pour être sûrs de cela. Si vous avez compris ce que je viens de dire serrez ma main.
De nouveau j'enserre sa main dans la mienne.
Après ce qui me semble une interminable route j'entends les portes de l'ambulance s'ouvrir. Quelqu'un fait rouler mon brancard. Tout est chaotique autour de moi. J'entends beaucoup de voix autour de moi. Je ne comprends pas tout. Alors je m'attache à la voix du pompier.
- Commotion cérébrale... Bouger normalement... Chauffeur encore dedans... Voiture disloquée...
Je n'ai compris que ça mais ça me suffit. Un accident. J'ai eu un accident. J'étais dans la voiture disloquée sur la route... Je ne me souviens pas pourquoi j'étais dans cette voiture ni même où j'allais.
On me transporte dans une grande salle au murs blancs. Le pompier est toujours à côté de moi. J'ai péniblement ouvert les yeux et je fais maintenant face à une horde de médecins et d'infirmières qui m'auscultent sous tous les angles. Je me laisse faire comme un vulgaire pantin de bois. Après plus de trois quart d'heure de ce petit manège ils partent tous discuter dans la salle d'à côté. Je m'adresse alors au pompier :
- Comment vous vous appelez ?
- Jason.
- Est-ce que c'est grave ce qui s'est passé ?
- Assez oui. Tu ne te souviens vraiment de rien ?
- Non. J'ai l'impression d'avoir la tête dans du coton et d'être incapable de réfléchir.
Jason n'a pas le temps de me répondre que l'un des docteurs revient vers moi :
- Bonjour mademoiselle. Comment vous appelez vous ?
- Cécile
- Enchanté je suis le docteur Smith. Vous n'avez en apparence aucune blessure, juste quelques contusions. Mais on voudrait être sûrs que votre tête n'a rien et on va donc vous emmener passer un scanner.
J'acquiesce en silence. Il n'y a que ça à faire de toute façon. Le docteur s'éloigne ensuite avec Jason. Les deux hommes discutent en me regardant de temps en temps. Je ne sais pas ce qu'ils se disent et ça m'énerve.
Jason revient vers moi et me dit :
- J'ai discuté avec le docteur et tu es une vraie miraculée. Vu l'état de la voiture c'est un miracle que tu n'aie rien.
- Merci.
- Merci de quoi ?
- De m'avoir sorti de la voiture.
Il me sourit mais ne répond pas. Je ferme à nouveau les yeux pour essayer de me remémorer l'accident. Mais rien n'y fait je ne me souviens de rien.
Une infirmière vient chercher le brancard sur lequel je suis toujours allongée et m'emmène jusqu'au scanner. Je passe près d'une demie-heure dans la machine puis l'on me ramène jusqu'à la salle ou j'étais précédemment. Jason somnole dans un coin. Pour m'occuper l'infirmière à allume la télé sur une chaîne de news. Je la regarde distraitement jusqu'à ce que je reconnaisse le visage de mes idoles, les one direction. Je m'attache alors à comprendre ce que la journaliste dit :
- Concert formidable ce soir à Boston qui commencera dans une demie heure les cinq garçons se rendront dans la nuit à New-York ou leur hôtel est déjà prêt à accueillir les jeunes stars de la pop.
On voit rapidement une image de l'hôtel ou les garçons vont séjourner à New-York : hôtel continental. Facile à retenir. Je grave ça dans un coin de ma mémoire.
Soudain il y a de l'agitation dans le couloir. Jason se réveille et se précipite pour aller voir ce qui se passe. Je le suis, le bruit ayant attisé ma curiosité. Nous voyons arriver depuis le bout du couloir un brancard avec une vingtaine de médecins et d'infirmiers autour. Lorsque le brancard passe devant nous j'ai juste le temps d'apercevoir un homme couvert de sang, gravement blessé à la jambe et au thorax et partiellement défiguré. Devant cette visions d'horreur je ne peux m'empêcher de hurler. Jason me prends alors dans ses bras et me serre contre lui. Je crie et sanglote toujours. Cette image ne sort pas de ma tête.
- Cécile ? Cécile ? Putain Cécile réveille toi !!!
J'ouvre les yeux et me retrouve face à Louis et Harry complètement paniqués. Harry me tient toujours contre lui mais il me regarde un peu interloqué.
- Ça va ? Tu t'es mise à hurler comme ça d'un coup, on a eu peur. Me dit Liam
Alors c'était donc ça ? Je me souvenais m'être endormie dans les bras d'Harry. Ce souvenir de l'hôpital avait du me revenir durant mon sommeil.
- C'est bon je vais bien. Enfin je crois. J'ai revécu mon séjour a l'hôpital en fait.
- Tu veux en parler ? Demande poliment Zayn
- Deux minutes je reprends mes esprits et après je vous raconte.
J'essaye de respirer à peu près normalement et d'arrêter de sangloter. Je me blottis un peu plus encore dans les bras d'Harry qui m'embrasse doucement sur le front. Je me sens bien dans ses bras. Aussi bien que je l'étais dans les bras de Jason a l'hôpital.
- Il faut que je retrouve Jason.
- Jason ? C est qui Jason ? Me demande Harry
- Le pompier qui m'a sortie de la voiture et qui est resté avec moi à l'hôpital.
- Ok. On va appeler toute les casernes de Boston et on va retrouver ce Jason en attendant essaye de dormir encore un peu il nous reste 45 minutes de route avant New-York, me dit Louis
- Ok merci beaucoup.
- Derien. Mais quand on sera arrivés faudra que tu nous raconte ce qui s'est passé à l'hôpital.
- Ouais promis.
Je me blottis de nouveau contre Harry qui me glisse à l'oreille
- Dors un peu ma puce je veille sur toi.
Je me redresse et l'embrasse. Sur la bouche. Surpris il se laisse néanmoins faire. Ça me fait du bien de pouvoir l'embrasser comme ça. Je reprends ensuite ma position initiale. Les garçons, polis, font comme s'il ne s'était rien passé, mais je vois Louis me regarder assez froidement... Je n'ai pas le temps de réfléchir à la signification de ce geste que je dors à nouveau.
- Cécile ? On est arrivés tu peux te réveiller maintenant...
Harry a dit cette phrase avec une telle douceur et une telle gentillesse que j'ouvre les yeux instantanément. Il me regarde tendrement, dépose un baiser sur mon front et me dit :
- Ça va ?
- Oui oui ça va.
- On a trouvé Jason. On va t'expliquer tout ça mais d'abord on rentre à l'hôtel.
Il entrelace des doigts aux miens et je le suis. Nous descendons tous du bus et nous nous engouffrons rapidement dans l'entrée de l'hôtel. Là, Louis se tourne vers Harry et moi et dit :
- On se retrouve dans dix minutes dans votre chambre ?
- Ok, lui répond son ami
Harry qui porte ma valise d'une main et tient ma main de l'autre me fait signe d'avancer. Nous montons rapidement dans notre chambre. Je m'empresse de mettre un peu d'ordre dans nos affaires puis, avant que les garçons n'arrivent je m'allonge sur le lit. Harry vient aussitôt me rejoindre. Sa main droite se positionne à l'arrière de ma tête, sa main gauche dans mon dos. Il m'attire à lui et presse ses lèvres contre les miennes. Je laisse mes doigts s'égarer dans sa nuque et je lui rend son baiser avec passion. J'ai l'impression que ce baiser me rend encore plus vivante. Je remonte une de mes cuisses dans le dos d'Harry et je le fais basculer au-dessus de moi. Il se prête au jeu et, délaissant mes lèvres, il se met à m'embrasser dans le cou. Ses baisers me font frissonner. Je me sens bien, je me sens heureuse, je me sens enfin moi a part entière. Mais ce doux moment de magie est bien vite interrompu par les garçons qui toquent a la porte.
- On peut entrer ? Demande Liam
- J' ai apporté des oreos !! Crie Niall
- Arrêtez de vous embrasser les amoureux, dit Zayn en rigolant
Après avoir déposé un dernier baiser sur mes lèvres Harry se lève et va ouvrir aux garçons. J'en profite pour m'asseoir en tailleur sur le lit. Les garçons rentrent et s'assoient comme à l'accoutumée en cercle par terre.
- Bon Cécile tu dois nous raconter maintenant ce qui s'est passé à l'hôpital, commence Louis
- Alors je me souviens que c est Jason la première personne que j'ai vu après mon accident, et il est resté avec moi tout le temps a l'hôpital. Comme il a vu que je bougeais, entendais et voyais normalement il m'a dit qu'on allait a l'hôpital juste pour quelques contrôles. Effectivement le docteur Smith a dit que j'étais une miraculée mais il m'ont quand même fait passer un scanner pour être sur. Ça n'a rien donné. Pendant que j'attendais les résultats je regardais la télé et y'a eu un reportage sur vous avec notamment le nom de votre hôtel ici à New-York donc c'est comme ça que je vous ai trouvé je pense. Puis après le reportage à la télé on a vu arriver un brancard avec un homme dessus, un homme mutilé de partout, je pense que...
Je m'arrête car mes larmes ont commencé à couler. Je viens de me rendre compte que cet homme, contrairement à ce que je pensais, n'était pas le chauffeur du taxi mais une autre victime de l'accident.
- Le chauffeur ? C'était le chauffeur le mec blesse ? Demande Niall
- Non. C'était une autre victime de l'accident.
Les garçons me regardent, ne sachant quoi répondre. Soudain Louis se lève et me prend dans ses bras. J'apprécie ce câlin qui me réconforte un peu. Lorsqu'il retourne s'asseoir je vois Harry le fusiller du regard, Louis détourne les yeux et fuit le regard de son camarade. Vraiment étrange. Mais je m'occuperai de ça plus tard.
- Bon et vous vous avez trouvé quoi sur Jason ?
- Il travaille dans la caserne juste à côté de l'endroit ou tu as eu ton accident, commence Liam
- C'était l'un des premiers à arriver sur les lieux et comme tu bougeais légèrement il s'est empressé de te sortir de la voiture, poursuit Zayn
- La suite de l'histoire tu la connais, dit Niall
Je suis un peu déçue. Je m'attendais à plus de choses. Mais au sourire que me font Niall et Liam je sens que ce n'est pas tout. Je les incite d'un regard à continuer.
- Et grâce à son chef on a eu son numéro de portable, on l'a appelé, dit le blondinet
- Et il sera la dans moins d'une heure.
J'ai peur d'avoir mal compris. Une heure. Ça veut dire qu'il va venir ? Qu'il va vraiment venir juste pour moi ?
- C'est une blague ?
- Nan Nan il est en route pour venir ici.
- Ok. Merci beaucoup les mecs c'est vraiment cool de votre part.
J'étais tellement concentrée sur ce que m'ont dit Liam et Niall que je n'ai même pas remarqué la guerre qui se déroulait sous mes yeux entre Louis et Harry. Les deux se regardent, l'air mauvais et les bras croisés.
- Haz ! Lou ! Stop !
Les deux garçons ont réagi tout de suite lorsque je les ai interpellé. Il va falloir que je tire cette histoire au clair. Mon téléphone sonne avant que j'ai pu faire quoi que ce soit. Je décroche, un peu fébrile.
- Allo Cécile ?
- Oui c'est moi !
- Jason à l'appareil. En fait j'ai mis moins de temps que prévu et je suis en bas de ton hôtel. Mais y'a un espèce de colosse qui veut pas me laisser entrer.
- Ok je viens te chercher.
Mon cœur bat a mille à l'heure. Sans Jason je ne serais peut-être pas la aujourd'hui.
- Jason est en bas mais y'a un de vos bodyguard qui veut pas le laisser entrer. Je vais le chercher et je reviens ici avec lui.
Je me rue alors hors de la chambre, laissant les garçons en plan. Une fois dans les escaliers je m'arrête quelques secondes pour essayer de retrouver un rythme cardiaque normal. Mais rien n'y fait. J'ai vraiment hâte de revoir Jason.