Chapitre 1 : Un grand jour …

 

Aujourd’hui c’est le grand jour ! Aujourd’hui j’emménage avec Amy. Mes parents et me petite sœur sont venus avec moi à Londres pour visiter l’appartement. Je n’ai pas emmené beaucoup d’affaires de France, seulement quelques posters, des vêtements, et deux trois bricoles. Les vêtements dans une valise, le reste dans un carton. Ma famille et moi marchons dans la rue en direction de l’appartement. Il est 17h30. Je me prends alors à rêvasser : je pense aux One Direction. Ils sont en Angleterre eux aussi, à Londres tout comme moi, et pareil à moi ils viennent seulement d’arriver sur le sol britannique.

Elle ne devrait plus tarder maintenant. Elle vient avec sa famille. Ils veulent voir l’appartement. Après je les emmènerai tous au restaurant, c’est ma surprise. Agathe est devenue mon amie en seulement quelques jours, une très bonne amie même. Je suis contente d’avoir trouvé quelqu’un avec qui je m’entends aussi bien pour partager mon quotidien.  C’est agréable de se dire que l’on va pouvoir discuter avec quelqu’un, le soir en rentrant des cours, que le matin on aura quelqu’un avec qui partager sa mauvaise humeur… Bref, je suis contente d’avoir une coloc !

Nous sommes arrivés au pied de l’immeuble.

-          C’est là !, dis-je, au deuxième étage

-          Ça va c’est bien situé, me dit ma mère

-          On ne peut rêver mieux en effet, ajoute mon père

-          C’est trop chouette !, dit Nina

Nous montons jusqu’à l’appartement. J’ai à peine sonné qu’Amy ouvre la porte et se jette dans mes bras.

-          Je suis trop contente que tu sois là !!!!

-          Moi aussi je suis contente Amy, dis-je en souriant, Amy je te présente mes parents, et Nina ma petite sœur.

Mon amie s’approche et leur fait la bise. J’en profite pour observer sa tenue : elle est plus soft que la dernière fois ; Amy porte un pantacourt blanc en toile, et un chemisier rose pâle pas trop échancré.

Les parents d’Agathe ont l’air très gentils, et sa petite sœur est trop mignonne. Nous entrons tous dans l’appartement et je m’improvise guide. Je montre à toute la petite famille les moindres détails de chaque pièce. Nous finissons par la chambre qu’occupera Agathe pendant l’année à venir.  Elle est spacieuse, dispose d’un lit, d’un bureau et d’une très grande armoire.  Agathe revient avec ses affaires qu’elle avait déposées à l’entrée. Elle pose la valise à côté de l’armoire et ouvre le grand carton. Elle en sort deux posters et commence à réfléchir, avec ses parents, au meilleur endroit pour les mettre. Je les laisse en famille et vais me chercher quelque chose à boire dans la cuisine.

Je me sens déjà presque chez moi. Mais les murs froids de ma chambre m’oppressent et je m’empresse de sortir de quoi les décorer. Deux posters. Deux posters des One Direction. Ils sont tout pour moi, ce sont mes idoles. Bien vite mon père me conseille sur l’endroit où les accrocher et je me met au boulot, aidée par Nina, pendant que ma mère supervise le rangement du placard effectué par mon père. C’est rigolo mais même à des kilomètres de chez nous, chacun prend son rôle très à cœur, comme si nous étions dans notre propre maison, et dans notre propre quotidien. Amy vient, une trentaine de minutes plus tard, nous proposer à boire. Nous acceptons volontiers et partons dans le salon. Mes parents s’installent sur le canapé, Amy et moi chacune dans un fauteuil. Je prends Nina sur mes genoux.  Amy a fait du thé et a amené du jus d’orange, nous commençons à bavarder.

Dans un taxi, au cœur de Londres

Ah ça fait du bien d’être enfin de retour à Londres ! La tournée nous a tous épuisé ! L’air anglais va nous faire du bien à tous.

Quel bonheur de retrouver l’Angleterre. Même la foule qui nous attendait à Heathrow n’a pu altérer mon optimisme. Je me sens bien à Londres. Et j’attends ce soir avec impatience.

Quel fierté d’être anglais ! En plus il ne pleut pas aujourd’hui à Londres. Je crois que je vais dormir un peu, faut que je sois en forme ce soir !

Je suis é-pui-sé ! C’est vraiment inhumain les tournées. J’adore ça bien sûr, c’est mon boulot de toute façon. Mais je suis crevé. Et pourtant je sais qu’il va falloir que je sois en forme pour ce soir.

L’Angleterre ! Enfin ! Bien sûr je préfèrerai être en Irlande, mais Londres c’est un peu ma deuxième patrie. Et puis je ne louperai la soirée qui s’annonce pour rien au Monde.

Retour à l’appartement des filles

Après plus d’une heure à discuter Amy nous dit :

-          Pour fêter notre rencontre je vous invite au restaurant !

-          Faut pas, dit mon père, ça nous gène

-          Te sent pas obligée de faire ça pour nous Amy, ajoute ma mère

-          Vous en faites pas, c’est tous frais payés par mon père ! dit-elle en me faisant un clin d’œil

-          Bon bah c’est d’accord alors, lance ma mère

Je suis contente, Amy plaît bien à mes parents, comme ça ils seront rassurés. Quant à moi je l’apprécie de plus en plus. Elle est vraiment sympa, et malgré nos différences je sais qu’on va bien s’entendre.

Je suis contente qu’ils aient accepté, cela nous permettra de faire encore plus ample connaissance.  Mais avant de partir il faut que je me change. Car si je ne me trompe pas, et je me trompe rarement à ce sujet, je vais être de « service » ce soir.

-          Accordez-moi un petit quart d’heure je vais me changer et on y va, dis-je

Je fonce dans ma chambre et me déshabille rapidement. Il faut que je change tout, jusqu’aux sous-vêtements. J’enfile un ensemble de lingerie très sexy en dentelle noire,  une jupe très courte rose et un débardeur blanc moulant. Je complète ma tenue par des talons (très) hauts d’une quinzaine de centimètres.  Pas besoin de maquillage supplémentaire, celui que j’ai mis ce matin suffira amplement. De toute manière ils ne font jamais attention à ça.

-          C’est bon je suis prête on peut y aller !, dis-je en revenant dans le salon

La famille d’Agathe me dévisage, mais la jeune fille débloque la situation en disant :

-          T’es ravissante comme ça.

-          Merci beaucoup Agathe.

Après ce retour mouvementé au milieu du salon, nous nous décidons à partir tous ensemble pour le restaurant. 

Appartement des garçons, dans le Sud de Londres

-          Eh mec réveille-toi !!!!

-          Hein ?, dis-je en m’éveillant

-          C’est l’heure de se préparer, me dit  Harry, on sort ce soir je te rappelle

-          Mmh ?

-          Putain Niall réveille-toi !, hurle Liam

-          Ok ok c’est bon je me lève, dis-je en m’asseyant dans mon lit

-          Allez allez un peu de nerf Niall ! Je t’ai préparé ta chemise et ton pantalon, t’as plus qu’à t’habiller, dit Zayn

-          Merci mec !

C‘est vraiment dur de se lever, quand on a encore le décalage horaire à rattraper. Tout ça pour aller en boîte. Je ne comprends pas pourquoi ils tiennent tant à y aller, mais je suis le mouvement. Comme toujours. Je me lève péniblement et m’habille sous les yeux des garçons qui me demandent de me dépêcher.

Pendant que Niall s’habille je fume par la fenêtre. Elle est important pour nous cette sortie en boîte.  On va passer un très bon moment. J’observe la tenue des garçons qui attendent Niall. Liam a opté pour une chemisette à manches courtes avec un pantalon blanc, Louis pour un jean et un t-shirt rouge, et Harry pour un pull très fin noir et un pantalon noir. Egaux à eux-mêmes.  Je sais qu’Harry a vraiment envie de profiter à fond de cette soirée. Et je le comprends. 

 Il pourrait pas se dépêcher un peu ? On va pas pouvoir en profiter longtemps s’il se magne pas.

-          Niall dépêche-toi !!

-          Oh ça va ! C’est bon tu vas la retrouver ! De toute façon tu sais bien qu’elle vient quand on l’appelle. 

-          Oui mais même. Autant en profiter le plus possible.

-          Harry t’es incorrigible ! C’est bon je suis prêt !

-          Ok ! On y va alors !, lance Liam 

Dans un petit restaurant français dans un quartier chic de Londres.

Nous avons bien mangé, et nous discutons tranquillement devant une tasse de café. Nina s’est endormie sur mon épaule. Mes parents discutent avec Amy de ses études. Je sais que c’est un moyen pour eux de se rassurer, d’être sûrs qu’Amy est une fille bien.

« You’re beautifuuul … »                       

-          Merde mon téléphone !, dit soudain Amy

Elle regarde le SMS qu’elle vient de recevoir et grimace.

-          Je.. je m’excuse je dois y aller, je vous appelle un taxi pour qu’il vous emmène à votre hôtel. Ravie de vous avoir rencontré !

Elle se lève, va voir le barman puis elle sort. C’est bizarre. J’ai l’impression qu’elle n’était pas très ravie de devoir partir. 

J’aurais bien aimé rester avec eux ce soir, mais le devoir m’appelle. Enfin ce sont plutôt les garçons qui m’ont appelé. Quels garçons ? Mais les One Direction bien sûr. Je ne peux pas le dire à Agathe, elle ne comprendrait pas. En effet, ça fait plus d’un an maintenant que je suis une sorte de « prostituée de luxe ». Je suis payée par le management pour « m’occuper » des garçons quand ils sont à Londres.  Ce n’est pas très glorieux mais je suis payée assez grassement pour ce boulot, qui, je dois bien l’avouer, est plutôt agréable.

Je presse le pas pour arriver à la boîte de nuit. Comme toujours j’hésite un peu avant d’entrer, mais je finis par pousser la porte. Je repère immédiatement les gardes du corps des garçons, déployés dans la salle.  Je me dirige, automatiquement, par habitude, vers une petite salle, située dans le fond de la boîte. Je crois Niall sur la piste de danse qui me fait un clin d’œil. Il est trop mignon, mais mon cœur a fini par battre pour quelqu’un d’autre. Lorsque je retrouve les garçons c’est lui que je veux voir. Lui, Zayn Malik. Mais il est en couple. Avec Perrie Edwards. Heureusement, elle le laisse s’amuser un peu avec moi de temps en temps. Mais ceux qui en profitent le plus sont bien sûr Harry, et Louis ( même s’il est en couple avec Eleanor ). Liam, plus discret en profite aussi. Niall lui n’en a fait l’expérience qu’une fois.

Je pousse la porte de la salle où les garçons m’attendent et entre. Même si je ne suis qu’un jouet pour eux, ils m’ont manqué. 

A la sortie du restaurant 

-          On va aller à l’hôtel tout seuls Agathe, tu peux rentrer à ton appartement, me dit mon père

-          T’es sûr ? Vous allez réussir à vous débrouiller ?

-          On va s’en sortir. Il est déjà tard et tu devrais rentrer, dit ma mère

-          Ok. On se revoit demain de toute façon. Je vous raccompagnerai à la gare.

-          Oui. Passe une bonne nuit ma chérie !, dit ma mère en me serrant dans ses bras

-          Bonne nuit ! A demain !, dit mon père

Ils montent dans le taxi qu’Amy avait fait appeler pour eux. Mon père qui porte Nina qui dort toujours. Je me dirige quant à moi vers l’appartement quelques rues plus loin.  Je me demande où peut bien être partie aussi précipitamment Amy.

Dans une boîte de nuit au cœur de Londres. La pièce est meublée de deux grands canapés autour d’une table basse. Bien isolée (son et chaleur), la pièce fait un petit cocon douillet, et propice aux échanges…

Enfin elle est là ! Et elle est sublime. Très sexy, comme à son habitude. Elle s’approche et nous fait la bise à tous les quatre. Puis elle s’assoit à côté de moi. Nous discutons tranquillement, comme à chaque fois. Elle a des yeux magnifiques. Je la trouve vraiment belle. 

-          Salut les gars ! Ah Amy ! Comment tu vas ?, dit Niall en entrant dans la salle

Il est complètement bourré et ça se voit. Pour une fois ça ne pourra pas lui faire de mal de s’amuser un peu.  Et si on le laissait profiter d’Amy ? On verra bien ce qu’il veut faire. De toute façon, Louis aussi est bourré. 

Niall ne marche pas droit. Ça ne lui ressemble pas ce genre d’attitude. Mais je m’en fous, je suis là pour bosser et gagner un peu de fric. Je dois essayer d’oublier qui ils sont et juste leur faire profiter. C’est inhumain et amoral, mais c’est ma vie.

Mmh Amy. Elle est vraiment jolie. Et elle vient de décroiser ses longues jambes bronzées. De là où je suis je peux apercevoir la dentelle de son string, la chaleur monte dans le bas de mon ventre, mais je dois tenter de me maîtriser.  Mais Harry la reluque aussi…

Son débardeur me laisse entrapercevoir ses seins. On l’a bien choisi. Elle est canon. Vraiment canon. Je vais m’asseoir sur la table basse, pour être juste en face d’elle. Comprenant mon envie, Amy me regarde et écarte légèrement plus ses cuisses. J’ai une bonne vue sur son string. Elle m’excite carrément.

Niall et Louis ont l’air vraiment très excités par la présence d’Amy. Ça change, d’habitude c’est Harry qui lui saute à moitié dessus. Moi aussi je la trouve très jolie, et je l’apprécie vraiment, mais pour d’autres raisons. Souvent, après qu’elle ait couché avec les garçons (et moi) nous discutons elle et moi. C’est une fille intelligente et drôle. Mais je dois quand même avouer que ce soir elle me met dans un drôle d’état.

Il fait vachement chaud ici tout à coup. Je déboutonne ma chemise et regarde Amy. Elle a tourné la tête pour regarder mon torse. Si je ne me trompe pas elle a une petite attirance pour moi. Sauf que je sors avec Perrie. Alors même si Amy est une distraction je ne dois pas me laisser aller.

Il faut que je prenne les choses en main. Les garçons sont tous là à me regarder. Ils semblent se demander par lequel je vais commencer.

 ***** ATTENTION PASSAGE LEMON *****

Je distingue une bosse à l’entrejambe de Niall. Il est assis sur le canapé en face de moi, tout seul. Je me dirige vers lui et m’installe à califourchon sur ses genoux, dos aux autres. Le jeune homme me regarde avec envie et délectation. La bosse enfle dans son caleçon et il ne peut maintenant plus la cacher. Comme il est complètement bourré je décide de me passer de préliminaires et commence à déboutonner son jeans. Je lui enlève et il se retrouve en caleçon devant moi. Son érection est plus qu’évidente, et je dois dire que cela m’attire. J’ai gardé un bon souvenir de ma dernière expérience avec Niall.

Il se penche légèrement et m’embrasse doucement. C’est plutôt agréable. Il passe ses mains sous mon t-shirt et me l’enlève, puis il dégrafe mon soutif qu’il balance un peu plus loin.  Immédiatement ses mains se posent sur mes seins, il les caresse, les malaxe. Je sens l’excitation monter en moi très rapidement. Quand Niall m’allonge sur le canapé, je ne suis déjà plus maître de moi-même. Il m’enlève très rapidement ma jupe et mon string. Je lui enlève sa chemise et pose mes mains sur son torse. Lui aussi est au bord de la crise, son érection est monstrueuse et il n’a qu’une envie c’est celle de me faire l’amour. Je lui enlève son caleçon et son sexe se présente à moi. Il est de plutôt belle taille pour un jeune homme comme lui. Je le prend doucement en main et commence à le branler. Niall se mord la lèvre pour ne pas hurler tellement c’est bon. Il en profite pour glisser ses doigts sur mon clitoris. Aussitôt mon bassin se soulève et je me cambre. Il sait que j’aime ça.  Je ne peux retenir un gémissement et je vois le membre du jeune homme grossir encore entre mes doigts.  D’un regard il me demande si il peut entrer en moi. Ne tenant plus je le laisse prendre les commandes. Il se place au-dessus de moi, et tout en léchant ma poitrine il place son sexe à l’entrée de mon vagin. Il pousse légèrement et en une seule fois il fait pénétrer totalement son engin en moi. Je gémis de bonheur. Des cinq il est de loin celui qui m’a jusqu’à présent fait le plus de bien. Niall accélère ses mouvements de bassin,  il a une respiration très haletante et je sais qu’il ne tiendra pas longtemps.

-          Attention je vais…

Il n’a pas fini sa phrase que de longs jets de sperme chaud se répandent en moi. Il se retire doucement et s’assoit, pour reprendre son souffle. Je suis toujours allongée sur un des canapés. Je tourne la tête et observe les garçons. Zayn et Liam m’observent en silence, Harry est en train de se branler doucement et Louis aussi. 

J’ai un peu honte, mais la manière dont elle vient de faire l’amour à Niall m’a particulièrement excité. Et je n’ai pas pu résister à l’envie de me branler.

-          Approchez-vous deux, dit-elle

Je regarde Harry d’un air étonné mais nous nous levons et allons la rejoindre. Nous avons tous les deux enlevé notre pantalon et notre caleçon. Elle nous fait signe d’enlever aussi nos hauts. Une fois que nous sommes complètement nus elle dit :

-          Harry mets-toi au-dessus de moi en 69, et toi Louis approche que je puisse continuer ce que tu as commencé.

Harry s’exécute, et à peine s’est-il mis en position qu’elle commence à le sucer allègrement. Mais elle n’est pas en reste puisqu’il laisse sa langue s’égarer sur le clitoris d’Amy. De sa main gauche Amy a commencé à me branler. D’abord doucement puis plus énergiquement. C’est trop bon. Je ne ressens pas ça avec Eleanor. Mon plaisir monte très rapidement, au même rythme que les va et vient de sa main sur mon sexe. 

J’ai en bouche le sexe d’Harry. Il est long et plutôt fin, mais j’aime laisser ma langue jouer avec. Il adore être sucé et j’aime le sucer. Il farfouille mon sexe avec sa langue, titillant mon clitoris. Il finit par introduire deux doigts en moi. Je me cambre à nouveau de plaisir. Pendant qu’il fait tourner ses doigts en moi, me procurant un millier de sensations je branle de plus en plus vite Louis. Il semble y prendre un certain plaisir puisqu’il a maintenant les yeux fermés et la bouche entrouverte. Sans prévenir il laisse s’échapper une grande quantité de sperme. Le tout atterrit sur ma main. Après un long râle de plaisir il rouvre les yeux. Aussitôt il se met à genoux et entreprend de me nettoyer la main. Il commence par goûter son propre sperme, puis, visiblement satisfait, passe sa langue sur toute ma main. Il n’en laisse pas une goutte le petit gourmand.

Harry qui commence à se lasser, se propose de me pénétrer. Je le laisse faire, appréciant le contact de son corps chaud contre le mien, amis surtout les sensations que me procurent son sexe lorsqu’il est en moi.  Il réussit, en quelques coups de reins à me faire gémir de plaisir et il finit, lui aussi par éjaculer longuement en moi. Les deux garçons s’assoient par terre, épuisés. 

Je regarde Zayn et par un regard lui demande s’il compte profiter de la présence d’Amy.   Il me répond par la négative.  Comme pour résister à la tentation il se lève et sort de la salle, probablement pour aller fumer.

La scène à laquelle je viens d’assister ne m’a pas laissé de marbre et je commence moi aussi à avoir une bonne érection. Sauf que contrairement à Harry ou Louis, cela fait plus d’un mois que je n’ai pas fait l’amour à quelqu’un. Amy me regarde tendrement mais semble déçue du départ de Zayn. Elle a un petit faible pour lui c’est sûr. Mais la jeune femme ne se laisse pas abattre et viens me rejoindre. 

Je rejoins Liam et m’assois à côté de lui sur le canapé. C’est le plus doux des cinq, et je sais que cette partie de jambes en l’air sera plus reposante que les deux précédentes. Il se penche vers moi et m’embrasse. D’abord doucement puis plus fougueusement. Le jeune homme passe ses mains dans mon dos et m’attire à lui. Je passe ma jambe au-dessus des siennes et me retrouve assise sur ses genoux. Je déboutonne lentement sa chemise tout en caressant son torse musclé. Quoi de mieux pour exciter un homme ? Il me regarde avec un grand sourire et laisse sa bouche s’égarer sur mes seins. Il lèche, suce, mordille mes tétons. Je suis dans un état d’excitation incroyable. Il me fait vraiment du bien. Beaucoup de bien.

Dans un état second je lui enlève son pantalon et son caleçon. Son sexe est là, devant moi, bien dressé. Précautionneusement je m’empale dessus. Je commence alors un jeu de balancements avec mon bassin. Ce que je ressens là n’est rien comparé à ce que j’ai ressenti avec les trois autres garçons. Tout mon corps est parcouru de frissons. Lui apprécie vraiment le moment et ne détache pas ses yeux des miens. De ses mains il caresse tout mon corps, avec vigueur mais sans précipitation.

Nos deux corps sont en véritable fusion. Elle prend autant de plaisir que moi. Elle gémit et se mord la lèvre à intervalles réguliers. Elle a fermé les yeux comme pour mieux profiter de l’instant. Elle se fait soudain plus pressante. Je l’allonge sur le canapé et me met sur elle, sans sortir mon sexe du sien. Elle gémit sans discontinuer. J’entame une série de va-et-vient très puissants, elle se mord la lèvre et s’empêche de hurler.

-          Vas-y Liam continue… je vais… je…

Dans un long cri de jouissance son corps tout entier se cabre. Elle a atteint le nirvana, le septième ciel. Quelques secondes plus tard je laisse mon sperme couler en elle. Nous nous effondrons, nus et épuisés, l’un à côté de l’autre sur le canapé.

-          Merci Liam.

-          De rien Amy. Merci à toi.

Je suis heureux d’avoir réussi à ce qu’elle atteigne le septième ciel. Je ne suis pas comme les garçons qui ne pensent qu’à leur jouissance personnelle. Je trouve important qu’Amy prenne aussi du plaisir lorsqu’elle nous rejoint. Pour moi c’est important…

******* FIN DU PASSAGE LEMON *******

J’ai entendu Amy crier au moment où j’allais rentrer dans la salle. J’ai attendu quelques secondes avant de rentrer. Une certaine odeur de débauche flotte dans l’air. Amy est allongé, nue, à côté de Liam, nu lui aussi. Niall s’est endormi sur le canapé, Louis dort sur l’épaule d’Harry qui somnole. Je ramasse les vêtements éparpillés sur le sol et entreprend de les trier. Je rends à chacun ses affaires, et j’en profite pour réveiller les garçons. Tout le monde se rhabille en silence. Paul fait soudain irruption dans la pièce

-          Vous avez fini ?, dit-il

-          Ouais on a fini, lui répond Harry

-          Ok. Amy t’oubliera pas de passer me voir avant de partir

-          D’accord Paul, lui répond la jeune fille

Paul était chargé par le management de payer la jeune fille, à chaque fois qu’elle passait la soirée avec nous. C’était aussi lui qui l’appelait quand nous le voulions. 

Je m’éclipse rapidement et vais rejoindre Paul au bar. La boîte de nuit est pleine à craquer et je peine à entendre ce qu’il me dit alors qu’il est à quelques centimètres de moi.

 

-          Tiens Amy, voilà ton salaire de ce soir

 

Je prends la liasse de billets et la glisse dans mon sac à main.

 

-          Merci beaucoup Paul.

 

-          Tu veux qu’on te ramène ?

 

-          Je veux bien oui, dis-je

 

-          Ok. Va chercher les garçons j’avance la voiture.

 

Je retourne dans la salle et dit :

 

-          Paul à proposer de me ramener, mais faut que vous vous dépêchiez

 

-          On arrive Amy !, gueule Niall

 

Il est irrécupérable. Une vrai calamité quand il a trop bu. Nous sortons de la boîte de nuit et nous nous engouffrons dans la voiture que Paul conduit. Une deuxième voiture nous suit avec les autres gardes du corps.