Chapitre 12 : Harry se dévoile

Je n’ai pas besoin de me retourner pour savoir que cet homme qui me tient dans ses bras est Harry. Je sens ses bouclettes dans mon cou, et cela me fait sourire malgré moi.

- Ne. Fais. Plus. Jamais. Ça., dit Harry en détachant chaque mot

Je l’entends ensuite sangloter sur mon épaule. Ses bras enserrent toujours ma taille de sorte que je ne peux pas bouger. Il me serre comme si j’étais la personne à qui il tient le plus au monde. Il me pousse un tout petit peu, de manière à nous dégager du bord de la route. Il sanglote toujours silencieusement sur mon épaule. Je sens ses lèvres se poser dans mon cou. Il m’embrasse tendrement, doucement, longtemps. Je me laisse aller et profite de ce moment.

- J’ai été con, reprend-t-il, très con. Et j’ai eu la peur de ma vie quand je t’ai vu traverser la rue sans faire attention. Je ne veux pas te perdre, tu représentes beaucoup à mes yeux…

- Je représente plus qu’un coup d’un soir ?, dis-je, toujours dos à lui

- Beaucoup plus que ça. T’as failli te faire renverser à nouveau par une voiture à l’instant et il a fallu ça pour que je me rende compte que je tiens à toi… Je suis tellement désolé… Je suis con. Je t’écouterai la prochaine fois et je ne ferais plus jamais quelque chose que tu m’interdis de faire

- Tu me le promets ?

- Je te le jure. Je veux pas te perdre Cécile. Tu comptes pour moi. Tu comptes beaucoup…

Il a un peu relevé sa tête et a desserré ses bras, bien qu’il les ait laissés autour de ma taille. Je me retourne, en gardant ses bras autour de ma taille et je lui fais face. Les larmes strient ses joues, et il me regarde d’un air désespéré. Je ne peux résister à ce regard. Harry est si sincère, si triste que je prends le risque de lui accorder une seconde chance.

- Promis ?, dis-je en le regardant droit dans les yeux

- Promis, me dit-il en me regardant aussi droit dans les yeux.

317439_503742259692856_2059548333_n

Il semble vraiment tenir à moi. C’est bizarre. Mais je m’en fous, je veux lui laisser une chance de se rattraper. Je me mets sur la pointe des pieds et l’embrasse doucement, tendrement. Il me rend mon baiser en me serrant dans ses bras. C’est un moment que je n’oublierai jamais. Harry traduit dans ce baiser tout son côté sentimental, sensible, touchant… Après de longues minutes à nous embrasser nous nous éloignons de quelques centimètres l’un de l’autre. Harry a toujours ses mains dans mon dos. Il sourit en me regardant, puis se penche pour me glisser quelque chose à l’oreille :

- T’es belle quand tu es énervée. Et je crois que je t’aime…

QUOOOIIII ???? Est-ce que j’ai bien entendu ? Il m’aime ? Nan nan nan c’est impossible. Il n’a pas pu dire ça… Et pourtant. Je suis sûre de l’avoir entendu. Oh mon Dieu est-ce qu’il l’a vraiment dit ? Ces questions tournent en boucle à une vitesse folle dans ma tête. Mais pour l’instant une seule chose compte : les magnifiques yeux verts d’Harry qui me regardent comme si j’étais la septième merveille du Monde.

Il finit par enlever ses mains de mon dos et me tendre la main. Je glisse mes doigts dans les siens et nous rentrons dans le restaurant. Harry m’entraîne jusqu’à la table où nos amis nous attendent. Un étrange silence se fait au moment où nous arrivons. Je regarde les garçons l’un après l’autre : Niall me sourit, Louis me regarde étrangement, Zayn semble assez amusé et Liam arbore un sourir coquin.

- Quoi ? qu’est-ce qu’il y a ?

- On a tout vu, m’explique Liam

- QUOI ?!? (faut vraiment que j’apprenne à arrêter de crier comme ça au moindre truc)

- On a vu la jolie petite scène trop mignonne qui vient de se passer, ajoute Niall

Je me sens rougir, mais les doigts d’Harry qui enserrent les miens me rassurent et je dis :

- Bon c’est tout mignon je sais mais j’aimerai qu’on aille à mon hôtel maintenant

- Oui on y va, dit Niall

Les garçons ( et leur gardes du corps ) se lèvent et nous nous dirigeons vers le bus. Harry n’a pas lâché ma main et nous nous regardons tendrement ne montant dans le bus. Tandis que Louis négocie avec le chauffeur notre prochaine destination nous nous installons au fond du bus. Je suis assise juste à côté d’Harry et j’ai posé ma tête sur son épaule. Il enroule son bras autour de mes épaules et passe sa main dans mes cheveux. Il sait qu’il doit encore se faire pardonner son attitude. Je lui ai laissé sa chance, mais il doit faire attention à ce qu’il fait.

Louis a à peine le temps de s’asseoir que le bus s’arrête déjà. L’hôtel central. On y est. C’est là que tout a commencé. J’espère découvrir beaucoup de choses ici. Nous sortons du bus et entrons dans le hall de l’hôtel. Le réceptionniste nous fait de grands yeux en nous voyant entrer. Mais ses yeux se focalisent vite sur moi.